Tachycardie: symptômes et traitement

Voyons tout de suite ce que c'est: une tachycardie? La tachycardie est le type de trouble du rythme cardiaque le plus répandu, caractérisé par une augmentation de la fréquence cardiaque de plus de 90 battements par minute. Les principales manifestations des palpitations cardiaques sont l’anxiété, une sensation de manque d’air, des vertiges et, dans les cas graves, des évanouissements. Les patients souffrant de maladies du système cardiovasculaire, avec tachycardie, sont susceptibles de développer une insuffisance circulatoire. Le mécanisme principal de l'apparition d'une augmentation des variations de la fréquence cardiaque conduit à une augmentation de l'automatisme du nœud sinusal.

Tachycardie avec un coeur en bonne santé

On observe une tachycardie chez des personnes en bonne santé dans les cas suivants:

  • stress physique, émotionnel et situations stressantes;
  • changements brusques de la position du corps;
  • boire du thé, du café, de l'alcool et d'autres substances actives;
  • augmentation de la température corporelle;
  • certains processus pathologiques dans le corps.

Chez les enfants de moins de 7 ans, la tachycardie est un état physiologique normal.

Classification de la tachycardie

Selon la cause, on distingue les formes pathologiques et physiologiques d’accélération du rythme cardiaque. Ce dernier se produit lorsque les conditions ci-dessus. Variante pathologique peut se développer dans diverses maladies.

La tachycardie non physiologique est dangereuse en raison de ses complications et de certaines affections associées. En particulier, il y a une violation de la circulation sanguine dans les cavités cardiaques et réduit la libération de sang dans le système vasculaire humain. Cela entraîne une diminution de la pression artérielle et une détérioration de la circulation sanguine dans tous les systèmes et organes du corps, entraînant une hypoxie (manque d'oxygène). Une augmentation stable à long terme de la fréquence cardiaque réduit la contractilité du muscle cardiaque et une hypertrophie (augmentation) des ventricules et des oreillettes se produit. Une telle cardiopathie est souvent compliquée par divers types d'arythmie, y compris mortelles.

En fonction de l'occurrence de la source d'excitation, on distingue deux types principaux de pathologie:

  1. Tachycardie sinusale. Se produit à la suite d'une activité accrue de la source principale du rythme cardiaque - le nœud sinusal. Cette option d'augmentation de la fréquence cardiaque se développe progressivement, le rythme reste correct et s'élève à 120 battements par minute.
  2. Tachycardie ectopique. Dans ce cas, les impulsions peuvent être générées n'importe où: dans le système conducteur, les oreillettes ou les ventricules. Selon la localisation, une augmentation de la fréquence cardiaque est appelée tachycardie ventriculaire paroxystique ou supraventriculaire. Ici, les attaques se produisent soudainement. La fréquence des contractions est beaucoup plus que 120 par minute. Ces paroxysmes (attaques) peuvent durer quelques minutes ou plusieurs jours.

Causes de la tachycardie

La tachycardie survient à la fois chez les personnes en bonne santé et chez certaines personnes atteintes de certaines maladies. Les catégories d'âge sont également complètement différentes. Les causes de la tachycardie se divisent en deux causes: extracardiaque et cardiaque (respectivement extracardiaque et intracardique).

Parmi les personnes atteintes de maladies du système cardiovasculaire, la tachycardie peut être l’une des manifestations de:

  • Cardiopathie ischémique (maladie coronarienne);
  • insuffisance cardiaque dans les formes aiguës et chroniques;
  • infarctus du myocarde;
  • cardiopathies rhumatismales et congénitales;
  • hypertension (hypertension);
  • endo ou myocardite;
  • péricardite et diverses cardiomyopathies;
  • post-infarctus et cardiosclérose athéroscléreuse.

Facteurs physiologiques extracardiaques provoquant une tachycardie, généralement associés à une activité physique ou à l'état émotionnel d'une personne.

La plupart des arythmies sont des tachycardies de la genèse nerveuse. Ils sont associés à un dysfonctionnement des éléments sous-corticaux et du cortex cérébral. La cause peut également être un dysfonctionnement du système nerveux autonome. Ceux-ci comprennent:

  • névrose;
  • quelques psychoses;
  • NDC (dystonie neurocirculatoire).

Pour la plupart, les jeunes avec un système nerveux labile sont sujets à de telles conditions.

Les autres facteurs extracardiaques comprennent:

  1. L'anémie
  2. Hypoxémie (manque d'oxygène dans le sang).
  3. Insuffisance vasculaire aiguë:
    • choc
    • effondrement;
    • évanouissement;
    • perte de sang aiguë.
  4. Pathologie endocrinienne:
    • adrénaline élevée avec phéochromocytome;
    • thyréotoxicose.
  5. Les attaques de douleur aiguë.

La tachycardie survient également en réponse à une augmentation de la température corporelle dans les maladies inflammatoires et infectieuses. Ainsi, en cas de mal de gorge, de pneumonie, de tuberculose et d’autres maladies, on observe une augmentation du rythme cardiaque de 10 coups avec une augmentation de la température de 1 degré. Chez les enfants, l'ampleur de l'augmentation de la fréquence des contractions du myocarde est légèrement inférieure.

La tachycardie, provoquée par une modification du travail du nœud sinusal, se produit lorsque certaines substances médicamenteuses et chimiques agissent sur elle. Ceux-ci comprennent:

  • sympathomimétiques (adrénaline);
  • holinoblokatory (atropine, platifilline);
  • glucocorticoïdes / corticostéroïdes (prednisolone, dexaméthasone);
  • médicaments diurétiques (furosémide);
  • hormones thyroïdiennes;
  • alcool, nicotine et caféine.

Certaines de ces substances affectent indirectement le nœud sinusal, augmentant le tonus du système nerveux sympathique. Une telle tachycardie en médecine s'appelle le réflexe.

La tachycardie sinusale est adéquate et inadéquate. Adéquat est une réponse compensatoire à un effort physique ou à un stress émotionnel. La tachycardie inadéquate est mal comprise. Il s'accompagne d'une sensation de manque d'air et de palpitations. Dans ce cas, l’augmentation de la fréquence cardiaque ne dépend pas des facteurs susmentionnés.

Symptômes et manifestations de la tachycardie

Tous les symptômes de la tachycardie dépendent de la gravité de la pathologie et de sa durée. De nombreuses manifestations sont une conséquence de la maladie sous-jacente.

La tachycardie physiologique à un jeune âge n'a le plus souvent pas de manifestations et de sensations subjectives. À maturité, cette condition peut s'accompagner d'une sensation de battement de coeur ou de lourdeur dans la région du coeur. Chez les patients souffrant de maladies du système cardiovasculaire, la tachycardie se manifeste souvent par un essoufflement, une douleur derrière le sternum. Dans certains cas, une augmentation de la fréquence cardiaque peut augmenter le degré d'insuffisance cardiaque.

Une tachycardie sinusale inadéquate se manifeste par un essoufflement, des étourdissements fréquents, une fatigue accrue, une diminution des performances et un appétit. Tout cela est associé à une hémodynamique altérée (circulation sanguine).

Le courant paroxystique est beaucoup plus dangereux. Cela est particulièrement vrai des tachycardies ventriculaires. Quand ils se produisent une violation significative des paramètres hémodynamiques, y compris des évanouissements et des arrêts cardiaques. En outre, tous les organes et tissus du corps souffrent d'un manque d'oxygène et de nutriments.

Quel est le danger de la tachycardie cardiaque?

En plus des sensations désagréables, une longue évolution de la tachycardie cache des complications plus graves. Donc, à cause de l'inefficacité du cœur, sa vulnérabilité et sa lassitude augmentent. Une autre conséquence dangereuse de la tachycardie peut être le développement d'une insuffisance cardiaque chronique, entraînant l'apparition d'arythmies et de troubles de la conduction cardiaque (blocage).

Dans les cas de cardiopathie ischémique chronique et d’insuffisance cardiaque, la tachycardie peut précéder:

  • choc arythmique;
  • insuffisance ventriculaire gauche aiguë (asthme cardiaque et œdème pulmonaire cardiogénique);
  • insuffisance circulatoire aiguë du cerveau.

Cette option est une perturbation du rythme du rythme, telle que la fibrillation auriculaire paroxystique, accompagnée d'une tachycardie, entraînant une augmentation de la thrombose, un infarctus du myocarde et des accidents ischémiques ultérieurs. Thromboembolie pulmonaire (PE) et fibrillation ventriculaire avec issue fatale.

Diagnostics

La recherche principale pour déterminer le type de tachycardie est un électrocardiogramme (ECG). Avec une forme incohérente paroxystique, une surveillance quotidienne de Holter est nécessaire. Vous pouvez ainsi identifier tous les cas de troubles du rythme pendant la journée.

ECG artificiel avec coeur en santé et tachycardie

En présence de tachycardie, l'échocardiographie déterminera la taille des cavités cardiaques, le degré d'usure du myocarde, la pathologie de l'appareil valvulaire et l'évolution de la contractilité. L'IRM (imagerie par résonance magnétique) aidera à déterminer les malformations congénitales.

Si un traitement chirurgical est indiqué pour prévenir la tachycardie, il est important de réaliser une étude électrophysiologique avant la chirurgie. Cela est nécessaire pour étudier la conduction d'une impulsion nerveuse le long du système de conduction cardiaque et pour déterminer le mécanisme du développement de la maladie.

Afin de déterminer la cause de la tachycardie ou de les exclure, ils procèdent:

  • numération globulaire complète;
  • électroencéphalographie;
  • test sanguin pour les hormones thyroïdiennes.

Traitement de la tachycardie

La tachycardie physiologique est une affection qui ne nécessite aucune intervention médicale. Le traitement de tout autre type de tachycardie est basé sur la prévention de la cause qui l’a provoquée. Le traitement doit être effectué uniquement sous la supervision d'un spécialiste.

Il est nécessaire de commencer par éliminer tous les facteurs provoquants. Il faut exclure:

  • thé fort;
  • café
  • la nicotine;
  • l'alcool;
  • augmentation du stress physique et émotionnel.

Les tachycardies sinusales de nature neurogène sont traitées en collaboration avec des neurologues. Dans ce cas, la base du traitement est la psychothérapie et la prise de tranquillisants et de neuroleptiques. Ceux-ci incluent Relanium, Seduxen, Tranquilan.

En cas de pathologie causée par des mécanismes compensatoires (en cas d'anémie ou d'hypothyroïdie), il est nécessaire d'éliminer la cause. Avec une telle tachycardie, une réduction médicale directe de la fréquence cardiaque peut entraîner une forte diminution de la pression artérielle et le développement d'une insuffisance vasculaire.

La tachycardie sur le fond de la thyrotoxicose est traitée avec les endocrinologues. La réception de médicaments thyréostatiques et de bêta-bloquants (Metoprolol, Anaprilin) ​​est prescrite. Si le patient présente une contre-indication au dernier groupe de médicaments, il est possible de prescrire des antagonistes du calcium (Diltiazem, Vérapamil).

La tachycardie sinusale dans l'insuffisance cardiaque chronique est traitée en combinant les bêta-bloquants décrits ci-dessus avec des glycosides cardiaques (Digoxin, Korglikon, Strofantin).

La fréquence cardiaque cible pour chaque patient doit être individualisée et pour un adulte au repos, cet indicateur ne doit pas dépasser 80 à 90 battements par minute. Les patients souffrant de maladie coronarienne doivent rester à 55 - 60 battements par minute.

L'augmentation du tonus du nerf vagal entraîne également une diminution du rythme cardiaque. Pour ce faire, il suffit de pousser les globes oculaires à travers les paupières fermées. En l'absence de l'effet de toutes les préparations et mesures ci-dessus, il est conseillé de prescrire des substances antiarythmiques (Cordaron, Propafénone).

En cas de tachycardie ventriculaire, des soins médicaux d'urgence et une hospitalisation sont nécessaires.
Une méthode chirurgicale est parfois utilisée pour le traitement des tachycardies persistantes et non traitables. Elle consiste en l'ablation (cautérisation par radiofréquence) d'une certaine partie du myocarde provoquant une arythmie.

Prévisions

La tachycardie physiologique sans manifestations prononcées n'est pas dangereuse pour la vie et la santé humaines. Une augmentation persistante de la fréquence cardiaque chez les patients atteints de maladies du système cardiovasculaire peut être dangereuse. Il est possible que l'aggravation de l'insuffisance cardiaque aboutisse à une issue fatale.

Prévention

La prévention de toutes les tachycardies inadéquates consiste à maintenir un mode de vie sain et à traiter rapidement les pathologies cardiaques et extracardiaques.

Ainsi, la tachycardie est une augmentation de la fréquence cardiaque. Ses manifestations dépendent directement de la cause et du type de la maladie. Le traitement vise à éliminer la cause de l'augmentation du rythme cardiaque. Le pronostic de la maladie dépend également du type de tachycardie et de la présence de maladies concomitantes.

La tachycardie cardiaque - de quoi s'agit-il et comment traiter?

La tachycardie est appelée palpitations cardiaques de toute origine. Cela se produit si la fréquence cardiaque devient supérieure à 100 battements par minute.

Dans ce cas, le rythme peut rester correct, c'est-à-dire que la durée des intervalles entre les contractions du cœur est constante. Une maladie dans laquelle une attaque de tachycardie commence soudainement et se termine tout aussi soudainement est appelée tachycardie paroxystique.

Il convient de noter qu'il n'y a pas de frontière claire entre l'absence de tachycardie et sa présence. Par exemple, l’American Association of Cardiologists diagnostique une tachycardie après un dépassement de la fréquence cardiaque de 100 battements / min. Ainsi, on peut considérer qu'un battement de coeur sur 90-100 battements est une condition limite, ce qui suggère un risque élevé de problèmes cardiaques dans le futur.

Le mécanisme de développement de la tachycardie

Le travail du cœur est régulé par le plexus nerveux, situé dans l'oreillette droite, appelée nœud sinusal. Il définit le rythme et la fréquence des contractions dues à la génération d'impulsions nerveuses qui, par l'intermédiaire du système conducteur, se propagent aux muscles (myocarde) du cœur et provoquent leur contraction.

Une augmentation du nombre d'impulsions dans le nœud sinusal ou dans d'autres parties du système de conduction, respectivement, provoque une augmentation de la fréquence cardiaque - tachycardie.

Raisons

Pourquoi la tachycardie cardiaque se manifeste-t-elle et en quoi consiste-t-elle? Il faut comprendre que la tachycardie est un symptôme et non une maladie. Ses causes résident dans un certain nombre d'autres maladies, notamment:

  • troubles du système nerveux autonome;
  • anomalies congénitales du coeur, par exemple, accords supplémentaires dans celui-ci;
  • troubles endocriniens (hyperthyroïdie);
  • troubles hémodynamiques;
  • arythmies diverses, etc.

La tachycardie peut se manifester par une réaction normale à un effort émotionnel et physique intense, à une température élevée, à la suite de la consommation d'alcool, du fait de fumer.

La tachycardie est divisée en 2 formes: physiologique et pathologique. Le premier peut apparaître chez une personne en bonne santé lors d'une fonction cardiaque normale en réaction à des facteurs externes, le second se produit en présence de certaines maladies.

La tachycardie pathologique est nocive pour le corps:

  1. Premièrement, dans ce cas, une attaque de tachycardie est dangereuse, ce qui représente un travail intensif du cœur: les ventricules n’ont pas le temps de se remplir de sang, ce qui entraîne une diminution de la pression artérielle et la sortie de sang des organes.
  2. Deuxièmement, une augmentation du pouls entraîne une détérioration de l'apport sanguin. Le cœur a besoin de plus d'oxygène, car il fonctionne plus, et la détérioration des conditions d'approvisionnement en sang entraîne le risque de développer une maladie ischémique et, par conséquent, de «gagner» une crise cardiaque.

La tachycardie pathologique est classée selon certains signes (localisation et causes) et peut être représentée comme suit:

  • Paroxystique, ayant une origine différente, attribue donc des formes: supraventriculaire ou supraventriculaire, ce qui produit 2 types (auriculaire et auriculo-ventriculaire) et ventriculaire ou ventriculaire.
  • Sinus avec une augmentation de la fréquence cardiaque supérieure à un certain indicateur par rapport à la norme d'âge (chez l'adulte -> 90 battements par minute), dans lequel l'impulsion provient du nœud sinusal, qui est un stimulateur cardiaque.

Symptômes de la tachycardie

Lorsque la tachycardie se développe, les principaux symptômes sont des palpitations fréquentes, une sensation de faiblesse, une sensation de vertige, une sensation de manque d'air, une sensation de perte de conscience imminente.

En l'absence de lésions cardiaques, les symptômes de la tachycardie sinusale ne sont pas prononcés et peuvent ne pas être ressentis subjectivement pendant une longue période. Une légère augmentation de la fréquence cardiaque à 100 battements / minute est généralement détectée de manière aléatoire lors de la mesure de la pression artérielle.

Les symptômes initiaux ne font généralement pas l'objet d'une attention particulière et font appel à des soins médicaux lorsque les crises ont une fréquence de 130-150 battements / min, ce qui est presque le double du rythme cardiaque normal.

Diagnostics

Avant de déterminer comment traiter la tachycardie, il est nécessaire de subir un examen et de déterminer les causes de son apparition.

Les tests courants pour le diagnostic sont:

  1. Etude électrophysiologique. La méthode vise à étudier les propriétés électriques du myocarde, à identifier le mécanisme et à déterminer la localisation des foyers de tachyarythmie.
  2. L'électrocardiogramme (ECG) est une méthode d'enregistrement des impulsions électriques du cœur. Grâce à l'ECG, le médecin découvre la fréquence et le rythme des contractions cardiaques, ainsi que les changements caractéristiques de diverses maladies cardiaques. L'ECG vous permet de spécifier le diagnostic de tachycardie sinusale (supraventriculaire) ou ventriculaire. Si nécessaire, l’ergométrie de vélo vous sera proposée - enregistrement du travail du cœur pendant un effort physique (travail sur le vélo d’exercice).
  3. Evaluation de la sensibilité du baroréflexe (étude de la régulation végétative).
  4. Imagerie par résonance magnétique (étude des foyers de tissus fibreux et adipeux du cœur).
  5. Examen aux rayons X du cœur (avec contraste).
  6. La formule sanguine complète vous permet de spécifier le nombre de globules rouges, d'hémoglobine et d'autres cellules sanguines, ce qui permet de détecter des maladies telles que l'anémie, la leucémie, etc.

Un traitement approprié est prescrit en tenant compte des résultats de tous les tests et des symptômes existants de la tachycardie.

Des complications

En plus des troubles de la conduction, la tachycardie du rythme cardiaque peut entraîner des complications telles que:

  • asthme cardiaque
  • thromboembolie vasculaire cérébrale,
  • choc arythmique,
  • œdème pulmonaire
  • embolie pulmonaire,
  • insuffisance circulatoire aiguë du cerveau.

La tachycardie ventriculaire associée à un infarctus aigu du myocarde peut provoquer la mort.

Traitement de la tachycardie

En cas de tachycardie, le traitement dépend des causes du développement et de son type spécifique. Dans un certain nombre de situations, aucun traitement n'est requis - il vous suffit de vous calmer, de vous détendre, de changer de mode de vie, etc. Le traitement principal de la tachycardie consiste à prévenir ses attaques à l’avenir, à réduire au minimum les complications et à ramener le rythme cardiaque à un état normal.

Si nous parlons de la manière médicale d’éliminer les palpitations cardiaques, il s’agit principalement de médicaments sédatifs. Au cours des 10 à 15 premières minutes, si le rythme cardiaque n'est pas restauré au repos, vous pouvez prendre des médicaments tels que Volokardin, Corvalol, teinture de valériane. Également réduire le pouls aidera comprimé de glycine, qui doit être mis sous la langue.

En plus des médicaments sédatifs, les antiarythmiques peuvent également être utilisés. Il s'agit d'un groupe de médicaments assez étendu avec un mécanisme d'action différent sur le corps. Prescrit ces médicaments uniquement au médecin traitant sur la base de toutes les données relatives à votre santé. Les médicaments antiarythmiques sont, par exemple, la flécaïnide, l'adénosine, le propranolol, le vérapamil et d'autres médicaments.

Dans certains cas, lorsque le traitement médical ne donne aucun effet, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale. Par exemple, en cas de troubles hormonaux graves, s’il est nécessaire de retirer une partie de la glande qui produit un excès d’hormones. En outre, l'opération est indiquée pour les malformations cardiaques graves et autres maladies cardiaques, lorsque le seul moyen d'en sortir est la chirurgie.

Prévisions

La tachycardie sinusale chez les patients cardiaques est le plus souvent une manifestation d'insuffisance cardiaque ou de dysfonctionnement ventriculaire gauche. Dans ces cas, le pronostic peut être assez grave, car la tachycardie sinusale est le reflet de la réponse du système cardiovasculaire à la réduction de la fraction d'éjection et au trouble de l'hémodynamique intracardiaque.

En cas de tachycardie sinusale physiologique, même avec des manifestations subjectives prononcées, le pronostic est généralement satisfaisant.

Prévention

Sous la prévention de la tachycardie sinusale se réfère au diagnostic précoce et au traitement opportun de la pathologie, ainsi que l'élimination des facteurs non cardiaques pour le développement de l'arythmie. Les conséquences graves de la tachycardie peuvent être évitées avec le strict respect des recommandations pour le maintien d'un mode de vie sain.

Quelle est la tachycardie dangereuse et ses conséquences

La fréquence cardiaque moyenne est normalement de 60 à 90 battements par minute. Au cours de la journée, le rythme cardiaque change en fonction des modifications de l'activité physique et de l'état émotionnel et physique général du corps. La tachycardie est une augmentation de la fréquence cardiaque, qui se produit comme une réaction naturelle à des stimuli externes ou comme un symptôme transitoire de certaines maladies. Pour savoir avec certitude si la tachycardie est dangereuse, il est nécessaire de déterminer les causes de sa survenue.

La tachycardie physiologique survenant lors d'efforts physiques intenses, le stress émotionnel, la chaleur et d'autres circonstances, survient après l'élimination de la cause externe sans conséquences graves. Le risque de tachycardie, quelle que soit son origine, augmente considérablement si une personne est atteinte de maladies concomitantes graves, notamment de maladies cardiaques.

Les complications les plus terribles de la tachycardie sont:

  • Infarctus du myocarde;
  • Fibrillation (scintillement) des ventricules;
  • Œdème pulmonaire;
  • Thrombose et thromboembolie vasculaire;
  • Choc cardiogénique;
  • Mort subite cardiaque.

La tachycardie peut avoir d'autres conséquences: développement d'une insuffisance cardiaque chronique, d'une cardiomyopathie, d'un évanouissement, d'une faiblesse générale accompagnée d'une perte de poids.

Thromboembolie

Avec une fréquence cardiaque anormalement élevée, des tourbillons se forment dans le sang. La perturbation du flux sanguin normal s'accompagne de la destruction d'un certain nombre de globules rouges et de l'activation ultérieure du système de coagulation. Un caillot formé dans la cavité cardiaque entre dans l'aorte et, avec le flux sanguin, peut pénétrer dans n'importe quel organe. La fermeture du vaisseau en cas de thrombus ou de thromboembolie conduit à une hypoxie aiguë de l'organe atteint ou d'une partie de celui-ci. La thrombose la plus susceptible:

  • Artères cérébrales;
  • Artères intestinales;
  • Artères des membres;
  • Artère pulmonaire.
  • Artère splénique.

Les conséquences de la thromboembolie dépendent des fonctions de l'organe affecté et de la rapidité avec laquelle des soins médicaux appropriés sont prodigués. La thrombose des vaisseaux des membres peut nécessiter une amputation, des caillots sanguins dans les vaisseaux du cerveau peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral. La thromboembolie de l'artère pulmonaire présente un risque très élevé de décès.

Les cardiologues identifient plusieurs facteurs de risque de caillots sanguins:

  • Âge avancé;
  • Le diabète sucré;
  • Épisodes de tachycardie à long terme du type de fibrillation auriculaire (48 heures ou plus);
  • L'hypertension;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Cardiomyopathie dilatée;
  • Épisodes de thromboembolie dans l'histoire.

On pense que ces facteurs sont davantage liés aux types de tachycardie pathologiques, mais leur présence est une bonne raison de corriger le mode de vie du patient. Le mécanisme de réactions physiologiques trop violentes à l’effort physique et aux chocs émotionnels n’exclut pas le risque de thrombose. En relation avec la menace potentielle de cette complication avec des accès fréquents de tachycardie, un cardiologue doit être consulté.

Infarctus du myocarde

La manifestation la plus grave de la maladie coronarienne. Lors d'une attaque de tachycardie, le myocarde consomme plus d'oxygène que la normale. La violation du débit cardiaque entraîne le développement d'une hypoxie des organes et des tissus, ce qui ne fait qu'aggraver la situation. Une privation aiguë d'oxygène entraîne la mort des cellules du myocarde, une crise cardiaque. Une crise cardiaque peut également être déclenchée par une thrombose des vaisseaux coronaires, mais cela se produit rarement à l'arrière-plan de la tachycardie.

L'hypertension artérielle, les modifications hypertrophiques du myocarde, l'athérosclérose augmentent parfois le risque d'infarctus du myocarde.

Indiquer le développement d'une crise cardiaque:

  • Pouls faible;
  • Peau pâle;
  • Sueurs froides;
  • Douleur aiguë au coeur;
  • Peur de la mort

Les maladies coronariennes étant l’une des cardiopathologies les plus courantes, les attaques régulières de tachycardie ne doivent pas être ignorées. Le risque de crise cardiaque peut être considérablement réduit en observant les mesures préventives, sachant le danger de la tachycardie dans un cas particulier.

Choc cardiogénique

Au cours de perturbations dans le remplissage du cœur avec du sang, une insuffisance aiguë du ventricule gauche peut se développer lors d’une longue attaque de tachycardie. Dans le même temps, souffrent de valvules mitrale et aortique. En fin de compte, le sang n'entre presque pas dans la circulation systémique, ce qui peut entraîner la mort.

Un symptôme caractéristique du choc cardiogénique est une chute brutale de la pression artérielle à un niveau critique. Les symptômes restants sont dus à une pression faible. Le traitement vise à stabiliser la pression artérielle dans la plage normale et à rétablir un rythme cardiaque normal.

En cas de choc cardiogénique:

  • Altération de la conscience;
  • Blanchiment net de la peau;
  • Altération de la fonction rénale;
  • Œdème pulmonaire.

Le choc cardiogénique fait référence à des conditions urgentes. Si vous soupçonnez le développement de cette complication, vous devez appeler une ambulance.

Fibrillation (scintillement) des ventricules

Certaines formes de tachycardie se manifestent en fonction du type de fibrillation ventriculaire. Par fibrillation, on entend les contractions du myocarde chaotiques mal alignées à une fréquence cardiaque d'environ 300 battements par minute et plus. L'approvisionnement en sang dans la circulation systémique devient extrêmement bas. Le scintillement des ventricules - l'un des symptômes précédant l'infarctus du myocarde, fait référence aux conditions d'urgence. La fibrillation survient de manière inattendue et se développe très rapidement. Dans les cas graves, la mort clinique peut survenir quelques minutes après le début de l’attaque. Le risque le plus élevé de cette complication concerne les patients atteints d'une tachycardie ventriculaire paroxystique diagnostiquée.

Mort subite du coeur

On entend par mort cardiaque subite les cas de décès dans les 6 heures suivant l'apparition des premiers symptômes cardiogéniques. La mort rapide dans la plupart des cas est une conséquence de la fibrillation ventriculaire.

Une attaque de tachycardie du type de fibrillation ventriculaire conduit rapidement à une insuffisance cardiaque aiguë et à une altération de la fonction de pompage du cœur. L'arrêt presque complet du pompage du sang entraîne une stagnation du sang et une hypoxie générale croissante. En raison d'une grave privation d'oxygène, des modifications nécrotiques du myocarde et du tissu cérébral se développent.

Signes de mort subite:

  • Arrestation respiratoire;
  • Manque de pouls, y compris l'artère carotide;
  • Perte soudaine de conscience;
  • Pupilles dilatées.

Cette complication nécessite une réanimation immédiate avec respiration artificielle et l'utilisation d'un défibrillateur pour rétablir un rythme cardiaque normal.

Œdème pulmonaire

La stagnation dans la circulation pulmonaire dans le système circulatoire de la fonction de pompage du cœur peut entraîner un œdème pulmonaire. Le sang étant difficile à recevoir dans les régions de gauche en raison de l'arythmie, il s'accumule dans la petite circulation. La pression dans les tissus augmente, il y a une violation des processus d'échange de gaz. L'excès de liquide commence à transpirer dans la cavité alvéolaire.

Avec l'augmentation de l'oedème des poumons sont observés:

  • Respiration sifflante dans les poumons;
  • Toux humide, avec une expectoration rose mousseuse;
  • Transpiration abondante;
  • Bleu vif ou blanchissement de la peau.

Faible

Strictement parlant, la syncope n’est même pas liée aux complications de la tachycardie, mais est l’un des symptômes associés pouvant entraîner de tristes conséquences. La perte de conscience lors d'une attaque soudaine de tachycardie survient sans détérioration progressive. Avec l'apparition rapide d'une hypoxie aiguë, une perte de conscience peut survenir quelques dizaines de secondes après le début de l'attaque. Une perte de conscience inattendue dans le contexte d'une attaque de tachycardie est l'une des causes des blessures domestiques et industrielles, ainsi que des situations d'urgence sur les routes.

Faiblesse générale et perte de poids

Ils se développent dans le contexte d'attaques de tachycardie répétées et à long terme, qui ne conduisent pas au développement d'une insuffisance cardiaque aiguë. Les violations fréquentes dans l'apport d'oxygène aux tissus entraînent de profonds changements dans le métabolisme en général. Les processus d'assimilation des nutriments sont violés, l'immunité est supprimée. L'hypoxie chronique, causée par de fréquentes attaques de tachycardie, se manifeste par une faiblesse générale, une somnolence et une susceptibilité accrue aux maladies infectieuses.

L'absence de complications aiguës et urgentes sur le fond d'une seule attaque ne signifie pas qu'il n'y a pas de problème. Les changements pathologiques de la fréquence cardiaque peuvent également avoir des effets à long terme qui se développent progressivement et pendant longtemps sont asymptomatiques.

La tachycardie paroxystique chronique peut déclencher le développement d'une insuffisance cardiaque et de troubles de la conduction myocardique. Si les crises d'arythmie se produisent dans le contexte de la cardiopathologie déjà existante, elles aggravent son évolution et augmentent le risque d'infarctus du myocarde et d'autres événements ischémiques. Les attaques répétées de palpitations cardiaques ne doivent pas être ignorées, il est préférable de consulter un cardiologue à temps et de découvrir à quel point la tachycardie est dangereuse et comment la contrôler.

Tachycardie - de quoi s'agit-il et comment le traiter. Causes et symptômes de la tachycardie cardiaque et son dangerosité

Dans les maladies chroniques du myocarde, le patient sait ce qu'est la tachycardie cardiaque. Ce n'est pas une maladie séparée, mais un symptôme qui reflète la condition spécifique du patient. Il est problématique de s'en débarrasser, il ne reste plus qu'à soutenir le travail du cœur avec des médicaments, à subir des diagnostics.

Quelle est la tachycardie

En fait, il s’agit d’un battement de coeur rapide, qui se fait sentir spontanément et de manière inattendue. Les médecins attribuent cette pathologie à des arythmies variées, caractérisent la fréquence cardiaque à plus de 90 battements par minute. Les tachycardies cardiaques peuvent se manifester par des évanouissements et des vertiges, ce qui conduit le patient à des pensées anxieuses concernant sa santé. Les palpitations cardiaques ont un certain nombre de conditions préalables naturelles: elles ne sont pas considérées comme une maladie lorsqu'elles sont associées à un stress physique et émotionnel. Cependant, il apparaît également dans le contexte d'un processus pathologique progressif.

Types de tachycardie

Pour un certain nombre de facteurs pathogènes, la maladie peut être physiologique et pathologique. Dans le premier cas, il s'agit d'une réaction naturelle du corps, dans le second, une maladie qui affecte le système cardiovasculaire. Poursuivant notre étude des types de tachycardie, il convient de se concentrer sur le nœud sino-auriculaire, qui agit en tant que générateur de rythme. La classification de la pathologie est la suivante:

  1. sinus, dans lequel le nœud sinusal augmente son activité;
  2. paroxystique (ectopique), lorsque le générateur de fréquence cardiaque dépasse les limites du nœud sinusal - se concentre dans les oreillettes.

Cause de la tachycardie

Pour que le traitement conservateur soit finalement efficace, la tâche du cardiologue consiste non seulement à prescrire un certain nombre de médicaments, mais également à établir un diagnostic complet afin d’identifier le principal facteur de provocation. La cause sous-jacente de la tachycardie dépend de la prédisposition génétique, des conditions de vie et de la condition du système nerveux du patient. Ce ne sont pas tous des préalables. Peut provoquer une attaque:

  • insuffisance cardiaque, forme dominante même latente;
  • infarctus du myocarde;
  • myocardite;
  • péricardite d'une des variétés;
  • maladie cardiaque.

Il n'est pas nécessaire d'exclure les facteurs extracardiaques, qui sont également à l'origine d'une attaque dangereuse pour la santé. C'est:

  • traits congénitaux du myocarde;
  • instabilité du système nerveux;
  • troubles endocriniens;
  • dystonie neurocirculatoire;
  • maladies infectieuses accompagnées de fièvre;
  • utilisation à long terme de médicaments individuels;
  • stress émotionnel.

Quelle est la tachycardie dangereuse du coeur?

Au début, l'attaque disparaît sans traitement supplémentaire et ne s'accompagne pas de douleur aiguë au sternum, elle ne fait que donner une sensation de gêne légère et perturbe le rythme de la respiration habituelle. En l'absence de mesures médicales entraînant des lésions cardiaques étendues, les complications graves pour la santé ne sont pas exclues. Les conséquences potentielles de la tachycardie peuvent être les suivantes:

  1. Si l’augmentation du rythme cardiaque provoque la forme physiologique de la maladie, l’évolution clinique est assez favorable. Il est nécessaire d'éliminer simplement le facteur provoquant l'attaque, puis de supprimer les symptômes.
  2. Avec les facteurs pathologiques, le risque de trouble hémodynamique intracardiaque augmente, l'exacerbation de l'insuffisance cardiaque, le choc arythmique, l'œdème pulmonaire, l'asthme cardiaque et la fibrillation ventriculaire ne sont pas exclus.

Tachycardie - symptômes

Si les impulsions électriques arrivent au cœur avec altération, les symptômes de la tachycardie ne sont pas exclus, ce qui réduit la qualité de la vie, puis prive de repos. Tout commence par une augmentation du rythme cardiaque, une sensation de sévérité du myocarde. Le patient ne comprend pas bien ce que signifie la tachycardie sinusale, il souffre donc d'un inconfort aux jambes. Les symptômes suivants aideront à différencier le diagnostic:

  • faiblesse générale;
  • essoufflement;
  • manque d'air;
  • des vertiges;
  • l'insomnie;
  • manque d'appétit;
  • une forte baisse de performance.

Tachycardie sinusale du coeur

La symptomatologie dépend entièrement de l'état général de l'activité cardiaque et du type d'affection caractéristique. Par exemple, la tachycardie sinusale du coeur, caractéristique de plus de patients adultes, manifeste une fréquence cardiaque de plus de 100 battements par minute. Il est impossible de ne pas remarquer une telle déviation, outre les signes supplémentaires de la maladie indiquée sont les suivants:

  • sentir votre propre rythme cardiaque, qui est complété par des nausées;
  • douleur thoracique caractère paroxystique;
  • constriction de la respiration, manque aigu d’air;
  • essoufflement;
  • état dépressif.

Tachycardie paroxystique

Les paroxysmes apparaissent spontanément et tout commence par un coup sec dans le cœur. Après cela, la fréquence cardiaque augmente rapidement pour atteindre 140-220 battements par minute, tout en maintenant la justesse du rythme cardiaque. Une attaque aiguë de tachycardie est complétée par un bruit distinct dans la tête, une sensation pressante dans le sternum. Les signes supplémentaires du processus pathologique sont:

  • hémiparésie;
  • l'aphasie;
  • transpiration excessive;
  • flatulences;
  • vertiges fréquents, évanouissements;
  • une chute brutale de la pression artérielle;
  • évanouissements fréquents;
  • confusion

Comment traiter la tachycardie

La tachycardie ventriculaire évolue dans le contexte d'une maladie cardiaque étendue. Par conséquent, en l'absence de traitement rapide, le résultat clinique est défavorable. Pour clarifier le diagnostic et déterminer les facteurs pathogènes, le cardiologue prescrit une échocardiographie, une surveillance quotidienne de l'ECG et une IRM du cœur. Le traitement efficace de la tachycardie commence après la réception des résultats sur les mains et comprend les mesures thérapeutiques suivantes:

  • réviser le régime quotidien, s'en tenir au menu du régime;
  • éliminer le stress physique et psycho-émotionnel;
  • prendre des sédatifs, des médicaments thyréostatiques, des β-bloquants, des antagonistes du calcium
  • RFA transveineuse du coeur en l'absence de dynamique positive du traitement conservateur;
  • implantation d'un stimulateur cardiaque.

Médicaments contre la tachycardie

En découvrant les causes de la tachycardie, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. La liste des médicaments dépend de la nature, de l'intensité et de l'étiologie du processus pathologique. Les médicaments efficaces pour la tachycardie après l'échoCG appartiennent aux groupes pharmacologiques suivants:

  1. Bêta-bloquants: Concor, Egilok, Adénosine, Vérapamil, Anapriline, Ritmilen.
  2. Glycosides: digoxine, cordarone.
  3. Agents apaisants: Diazépam, Relanium, Phénobarbital.
  4. Préparations sédatives d'origine végétale: Valériane, Aubépine, Agripaume (teintures).

Traitement populaire de la tachycardie

Pour déterminer la nature de la pathologie, les médecins mènent une étude électrophysiologique afin d'identifier les moyens par lesquels les impulsions se déplacent vers le myocarde. Outre les EFI, une imagerie par résonance magnétique est attribuée, ce qui permet de clarifier le diagnostic envisagé. Après cela, il y a un médicament des groupes pharmacologiques ci-dessus.

Le traitement populaire de la tachycardie, qui comprend les recettes efficaces suivantes, n’est pas exclu. Les herbes séchées, la valériane, l’agripaume ou l’aubépine, insistent sur la vodka et sont ensuite destinées à l’administration orale, à raison de 20 gouttes à la fois. Il est nécessaire de boire de la teinture trois fois par jour. Le traitement contre la tachycardie progressive dure 14 jours.

Tachycardie chez les enfants

Un tel problème de santé est fréquent chez les enfants - le plus souvent jusqu'à 10 ans. Pour identifier la cause de la maladie est capable d'un électrocardiogramme pour Holter, après quoi un traitement est prescrit. Le plus souvent, la tachycardie chez les enfants est de nature physiologique; il est donc nécessaire d’éliminer le facteur provoquant et l’état général de l’enfant redevient normal. Il ne sera pas superflu de prendre des préparations sédatives d’origine végétale.

Tachycardie fœtale

Si une femme enceinte souffre de maladies endocriniennes, respiratoires ou cardiovasculaires, on comprend pourquoi une tachycardie fœtale se produit. La pharmacothérapie a un effet bénéfique sur la forme supraventriculaire de la maladie caractéristique. Cependant, seul un cardiologue peut prescrire des médicaments. Avec une prédisposition au problème de la tachycardie - de quoi s'agit-il, il est préférable de le savoir lors de la planification d'une grossesse.

Voir aussi: tachycardie - symptômes et traitement de la maladie à la maison.

Vidéo: la tachycardie - qu'est-ce que c'est et comment traiter

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Tachycardie cardiaque - Description, causes, signes, symptômes, traitement, convulsions et prévention de la tachycardie

La tachycardie est une augmentation pathologique de la fréquence cardiaque de 90 battements par minute. En tant que signe de maladie, la tachycardie est visible au repos. La base du développement est l'automatisme accru du nœud sinusal, qui définit normalement le rythme et le rythme des battements de coeur, ou centres ectopiques de l'automatisme.

Les médecins considèrent la tachycardie comme un symptôme, dont la cause principale est souvent les expériences émotionnelles fortes, l'augmentation de l'activité physique d'une personne, l'utilisation de certains aliments et drogues, ainsi que de nombreuses maladies des systèmes cardiovasculaire, endocrinien et autre.

Qu'est-ce que la tachycardie cardiaque?

Tableau clinique

Que disent les médecins à propos de l'hypertension?

Je traite l'hypertension depuis de nombreuses années. Selon les statistiques, dans 89% des cas, l'hypertension artérielle se termine par une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral et le décès d'une personne. Environ les deux tiers des patients décèdent maintenant dans les cinq premières années de la maladie.

Le fait suivant est que la pression peut être renversée et nécessaire, mais cela ne guérit pas la maladie elle-même. Giperium est le seul médicament officiellement recommandé par le ministère de la Santé pour le traitement de l'hypertension et utilisé par les cardiologues dans leur travail. Le médicament agit sur la cause de la maladie, permettant ainsi de se débarrasser complètement de l'hypertension. En outre, dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie peut l'obtenir gratuitement.

La tachycardie cardiaque n’est pas une maladie distincte, mais un symptôme ou une affection dans laquelle d’autres manifestations désagréables sont possibles de la part du corps, à l’exception du rythme cardiaque rapide.

La tachycardie se réfère généralement à des anomalies telles que des arythmies ou des rythmes cardiaques anormaux. Le plus souvent, les patients souffrant de crises convulsives ont plus de 90 battements par minute, alors qu'une personne peut ressentir une augmentation des battements cardiaques, des pulsations dans les tempes, des vertiges. Les évanouissements sont moins fréquents et des pulsations peuvent se produire dans les vaisseaux du cou.

Le fait qu'une personne ressente son rythme cardiaque (augmentation et augmentation du rythme cardiaque) n'indique pas toujours une maladie.

La tachycardie survient chez les personnes en bonne santé pendant l'exercice, lors de situations stressantes et d'excitabilité nerveuse, avec un manque d'oxygène et une température de l'air élevée, sous l'influence de certaines drogues, alcool, café, avec un changement brusque de la position du corps d'un horizontal à un autre vertical

Classification

En raison de:

Sois prudent

Hypertension (coups de bélier) - tue un patient dans un rêve dans 89% des cas!

Nous nous dépêchons de vous prévenir, la plupart des médicaments pour l'hypertension et la normalisation de la pression - il s'agit d'une déception complète des spécialistes du marketing qui trichent des centaines de pour cent sur des médicaments dont l'efficacité est nulle.

La mafia de la pharmacie gagne beaucoup d'argent en trompant les malades.

Mais que faire? Comment être traité s'il y a de la tromperie partout? MD Belyaev Andrei Sergeevich a mené sa propre enquête et a trouvé un moyen de sortir de cette situation. Dans cet article sur l'anarchie pharmaceutique, Andrei Sergeevich a également expliqué comment éviter la mort due à un cœur malade et à des sauts de pression gratuits! Lisez l'article sur le site officiel du Centre de santé et de cardiologie de la Fédération de Russie sur le lien.

  • physiologiques - les processus qui stimulent l’augmentation du rythme cardiaque sont des processus de l’organisme et des réactions à des stimuli externes;
  • pathologique - lorsque la tachycardie est causée par une maladie des organes et des systèmes; est un état assez négatif.

Pour la durée des symptômes:

  • aigu - cette forme d'arythmie se produit de temps en temps, paroxystique, peut durer quelques instants et plusieurs jours;
  • chronique - accélération du rythme cardiaque accompagne constamment la personne.

En fonction des caractéristiques de la fréquence cardiaque accélérée pathologiquement, la tachycardie peut être divisée en fibrillation sinusale, paroxystique et ventriculaire.

Tachycardie sinusale

Ceci est une condition dans laquelle l'augmentation de la fréquence cardiaque se produit en raison de manifestations externes. Il peut donc s'agir d'un stress intense, d'un effort physique, etc. Dans ce cas, il est très important de savoir quelle est la cause de cette affection.

Est une réponse normale au stress. Il apparaît lorsque vous marchez vite, montez des escaliers ou toute autre activité physique. La tachycardie peut être causée par de fortes émotions négatives et positives. Après la cessation du stress, une telle tachycardie disparaît rapidement (en quelques minutes).

La tachycardie sinusale se caractérise par un début et une fin graduels. La réduction du débit cardiaque s'accompagne d'une altération de l'apport sanguin aux tissus et à divers organes.

Histoires de nos lecteurs

Vaincu l'hypertension à la maison. Cela fait un mois que j'ai oublié les sauts de pression. Oh, combien j'ai tout essayé - rien n'a aidé. Combien de fois je suis allé à la clinique, mais on m'a prescrit des médicaments inutiles encore et encore, et à mon retour, les médecins ont simplement haussé les épaules. Enfin, j'ai réussi à faire face à la pression, et tout cela grâce à cet article. Quiconque a des problèmes de pression - lisez bien!

Lire l'article complet >>>

Tachycardie ectopique (paroxystique)

Qu'est ce que c'est Le générateur de rythme est situé à l'extérieur du nœud sinusal, dans les ventricules ou les oreillettes. Le plus souvent, la maladie se présente sous la forme d'attaques débutantes et terminales, allant de quelques minutes à plusieurs jours, avec un rythme cardiaque élevé et constant.

La tachycardie paroxystique comprend 3 formes:

  • Tachycardie auriculaire (supraventriculaire ou supraventriculaire) - le plus souvent, la cause des palpitations est l’activation du système nerveux sympathique, qui survient généralement en présence de - peurs, stress, états de choc, etc.
  • La tachycardie ventriculaire (VT) - la cause la plus fréquente est une altération dystrophique du muscle cardiaque - par exemple, environ 85 à 95% de cette forme de fréquence cardiaque est observée chez les patients présentant une cardiopathie ischémique ou une myocardite;
  • Nodal. Ce type d’augmentation de la fréquence cardiaque est attribué à la physiologie. Il se produit pendant un effort physique et de fortes explosions psycho-émotionnelles.

Problème cardiaque normal à l'ECG

Tachycardie sinusale à l'ECG

Tachycardie supraventriculaire

Raisons

La tachycardie sinusale survient dans différents groupes d’âge, plus souvent chez les personnes en bonne santé, ainsi que chez les patients souffrant de maladies cardiaques ou autres. Des facteurs étiologiques intracardiaques (cardiaques) ou extracardiaques (extracardiaques) contribuent à l'occurrence.

Chez environ 30% des patients présentant une fréquence cardiaque rapide, cette maladie était due à des attaques de panique et à d'autres causes psychopathologiques.

Les causes de la tachycardie sont:

  • stress psycho-émotionnel;
  • excitation physique;
  • consommation de drogue;
  • un changement brusque de la position du corps;
  • boissons contenant de la caféine;
  • consommation d'alcool;
  • fumer;
  • carence en potassium et magnésium.

Les causes de la tachycardie peuvent distinguer 2 formes de la maladie:

L'accélération physiologique de la fréquence des contractions cardiaques se produit chez les jeunes lors d'un ajustement hormonal.

La tachycardie pathologique est un syndrome dangereux qui entraîne une perturbation du cœur. La nosologie entraîne une accélération de l'hémodynamique, une augmentation du débit cardiaque, un affaiblissement du flux sanguin vers les tissus. Dans le contexte de la pathologie, les organes internes ne reçoivent pas d'oxygène. Un mauvais apport sanguin provoque une maladie coronarienne, un accident vasculaire cérébral, un infarctus du myocarde.

Symptômes de la tachycardie

Le plus souvent, une attaque de tachycardie se développe très rapidement et sans précurseurs. Une personne peut même ne pas le remarquer jusqu'à ce que la fréquence cardiaque atteigne des valeurs extrêmement élevées. La majorité écrasante des gens ressent une certaine maladie à 110 battements par minute.

La sensation d’un battement de coeur effrayant ne permet pas de se concentrer sur le travail et, au moindre effort, on observe un essoufflement important et des vertiges.

Les autres symptômes communs caractéristiques de différents types de tachycardie sont:

  • vertiges, perte de coordination motrice, évanouissements et évanouissements;
  • essoufflement, sensation d'essoufflement, incapacité à respirer profondément;
  • sensation générale de nausée et de faiblesse;
  • transpiration accrue;
  • douleur dans le coeur, ainsi que derrière le sternum; lourdeur dans la poitrine;
  • des nausées;
  • problèmes d'appétit;
  • l'insomnie;
  • flatulences et autres problèmes du tractus gastro-intestinal;
  • sautes d'humeur.
  • perte d'appétit;
  • étourdissements (le symptôme se produit souvent);
  • fatigue accrue, diminution des performances;
  • troubles du sommeil;
  • essoufflement;
  • rythme cardiaque permanent élevé.

La gravité des symptômes dépend de la sensibilité du système nerveux et de la maladie sous-jacente de la personne.

  • Un bon départ ("push" dans le coeur) et la fin d'une attaque, permettant de définir son cadre temporel
  • Durée variable - de quelques secondes à plusieurs jours
  • Fréquence cardiaque élevée - jusqu'à 220-250 battements / min
  • Troubles végétatifs: nausée, surexcitation, transpiration
  • Augmentation de la température corporelle à 38 ° C
  • battement de coeur,
  • douleur et malaise au coeur,
  • difficulté à respirer
  • vertige
  • anxiété ou panique,
  • hypotension artérielle.
  • pression thoracique;
  • sensation de lourdeur dans le coeur;
  • des vertiges;
  • perte de conscience quelques secondes après le début de l'attaque.

Des complications

En plus de la fatigue, des sensations désagréables, parfois douloureuses, toute tachycardie provoque une insuffisance cardiaque - le cœur s'use. En plus des troubles de la conduction, la tachycardie du rythme cardiaque peut entraîner des complications telles que:

  • asthme cardiaque
  • choc arythmique,
  • œdème pulmonaire
  • thromboembolie vasculaire cérébrale,
  • insuffisance circulatoire aiguë du cerveau,
  • embolie pulmonaire.

La tachycardie ventriculaire associée à un infarctus aigu du myocarde peut provoquer la mort.

Tachycardie chez la femme enceinte

La tachycardie est l'une des pathologies les plus courantes chez la femme enceinte. La principale cause de cette affection est la modification du système cardiovasculaire.

En outre, il existe un certain nombre de causes principales:

  • surpoids;
  • asthme bronchique;
  • maladies associées à des modifications de la composition du sang (anémie);
  • surdosage de complexes vitaminiques et minéraux;
  • infections dans le tractus pulmonaire;
  • des anomalies de la glande thyroïde;
  • la déshydratation;
  • insuffisance cardiaque;
  • grossesse extra-utérine;
  • décollement placentaire;
  • la septicémie;
  • blessures diverses;
  • saignements abondants.

Les symptômes de tachycardie chez les femmes dans une position autre que le malaise général, les troubles du sommeil, la douleur au sternum et les vertiges, comprennent les troubles du tube digestif, un engourdissement de différentes parties du corps, une augmentation de la nervosité / anxiété.

L'augmentation du rythme cardiaque chez les femmes enceintes est considérée comme la norme physiologique, mais vous devriez consulter un médecin si vous présentez les symptômes suivants:

  • douleur dans le coeur ou la poitrine;
  • nausée, vomissement;
  • vertiges fréquents, évanouissements;
  • fatigue déraisonnable;
  • anxiété excessive.

Un engourdissement de parties du corps peut également se produire.

En l'absence de causes organiques de la maladie, le repos est recommandé à une femme enceinte. La restriction de l'exercice physique prend des sédatifs à base de plantes, ainsi que des médicaments contenant du potassium et du magnésium.

Diagnostics

Lors du diagnostic, il est important de commencer à travailler avec le patient en lui posant des questions minutieuses. Le médecin écoute toujours le patient avec un stéthoscope, déterminant qu'il a un souffle cardiaque. Pour poser un diagnostic correctement, il est important pour un spécialiste de déterminer en relation avec quelle tachycardie se produit, combien de temps dure une crise, si elle apparaît soudainement.

Pour la détection des pathologies cardiaques provoquant la tachycardie, un diagnostic approfondi est réalisé, qui comprend:

  • échocardiographie
  • IRM du coeur
  • étude électrophysiologique de la migration des impulsions dans le muscle cardiaque
  • test de charge.

Comme la tachycardie n'est pas nécessairement une conséquence de la pathologie cardiaque, en présence d'une incertitude quant au diagnostic, des études supplémentaires sont menées, notamment:

  • Test sanguin
  • Analyse d'hormones thyroïdiennes
  • Électroencéphalogramme du cerveau.

Dans quel cas vous devez consulter un médecin?

  • Un ou plusieurs épisodes de perte de conscience (évanouissement)
  • Présence de douleur thoracique
  • Bouts de vertige, assombrissement des yeux
  • Si le rythme cardiaque rapide apparaît sans raison apparente et ne passe pas dans les 5 minutes
  • Si la tachycardie s'est produite dans le contexte d'autres maladies cardiaques existantes.

Un plan d'examen individuel sera désigné par le médecin traitant lors d'une admission en personne; il n'est pas possible de procéder à un autodiagnostic en présence de plaintes de palpitations.

Traitement de la tachycardie chez l'adulte

Dans le traitement de la tachycardie, il est important de considérer les raisons pour lesquelles cette maladie se développe, ainsi que le type de tachycardie. Il existe un certain nombre de conditions pour lesquelles aucun traitement n'est requis. Pour normaliser le rythme cardiaque, vous avez besoin d'un bon repos, d'un changement de mode de vie pour un autre plus correct. Souvent, une personne a juste besoin de se calmer.

Les principales méthodes de lutte sont:

  • maintenir un régime alimentaire;
  • s'abstenir de fumer et de boire de l'alcool;
  • rendre visite à un spécialiste et prendre des sédatifs;
  • prendre des médicaments;
  • effectuer un massage sous la forme de mouvements de pression sur les globes oculaires;
  • intervention chirurgicale.

En cas de tachycardie ventriculaire, le patient nécessite une hospitalisation immédiate et des soins médicaux de qualité. Les mesures prophylactiques comprennent le diagnostic de la maladie à ses débuts et le traitement rapide de la pathologie.

Les médicaments suivants sont utilisés dans le traitement de la tachycardie:

  1. Des médicaments apaisants à base d'herbes (Novo-Passit, Valériane, Persen, etc.) et d'agents synthétiques (Diazépam, Phénobarbital, etc.) sont utilisés pour traiter la tachycardie dans la dystonie végétative-vasculaire (VVD). Ces agents normalisent le travail du système nerveux en réduisant la fréquence des attaques..
  2. Antiarythmiques - un grand groupe de médicaments, y compris des médicaments ayant différents mécanismes d’action. La désignation d'un antiarythmique est effectuée uniquement par le médecin traitant sur la base des données dont il dispose.

Les médicaments remplissent les fonctions suivantes:

  • rétablir un rythme cardiaque normal;
  • contrôler la fréquence cardiaque;
  • rétablir un rythme cardiaque normal;
  • contrôler la fréquence cardiaque.

Le choix du médicament antiarythmique pour le traitement de la tachycardie dépend des facteurs suivants:

  • type de tachycardie;
  • autres maladies du patient;
  • effets secondaires du médicament sélectionné; réponse du patient au traitement.

Dans certains cas, plusieurs médicaments antiarythmiques sont indiqués.

Mode de vie

Tout type de tachycardie, en particulier ventriculaire, associé à une maladie cardiaque, nécessite une approche plus prudente de l'organisation du mode de vie. Ce concept comprend:

  • respect des principes de nutrition rationnelle - exclusion des aliments gras, salés et épicés, utilisation de céréales et de produits à base de céréales, produits à base d'acide lactique, variétés de viande faibles en gras, poisson et volaille, jus naturels, fruits et légumes.
  • le respect du régime de travail et de repos avec la limitation du stress psycho-émotionnel et physique important, long séjour à l'air frais.
  • l'observance du traitement est la clé de la prévention des attaques fréquentes et des complications.

Il est nécessaire de consulter un médecin en temps utile avec des méthodes de recherche supplémentaires, de prendre régulièrement des médicaments antiarythmiques et d'autres médicaments prescrits par un médecin pour d'autres maladies cardiaques.

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale est indiquée pour les tachycardies ventriculaires fréquentes (plus de 2 paroxysmes par mois), ainsi que dans tous les autres cas où les méthodes de traitement conservatrices n'ont pas été efficaces. Le but de la chirurgie - la destruction des voies d’impulsion fermées dans le cœur - est atteint par la résection de la cicatrice du myocarde et la reconstruction de la cavité ventriculaire gauche. Dans certains cas, la localisation de la cicatrice nécessite une prothèse valvulaire mitrale du cœur.

Une attaque de tachycardie cardiaque: quel danger et que faire?

Une attaque de tachycardie commence toujours de manière inattendue. Reconnaître ce phénomène peut être une forte augmentation du nombre de contractions du coeur. La durée de l'attaque varie de quelques minutes à quelques heures.

Les attaques de tachycardie nuisent au travail du système cardiovasculaire car, en raison de l’accélération du rythme cardiaque, le rythme cardiaque ne permet pas un apport de sang suffisant. En conséquence, l'apport sanguin aux ventricules est réduit, ce qui affecte négativement le fonctionnement du muscle cardiaque et peut entraîner un infarctus du myocarde.

Il existe plusieurs techniques simples permettant de normaliser les battements cardiaques et de réduire leur intensité. Ces techniques peuvent être faites indépendamment.

  • Commencez à tousser fort en vous raclant la gorge.
  • Lavez votre visage et vos mains avec de l'eau très froide.
  • Appuyez doucement sur les globes oculaires et massez-les.
  • Retenez votre souffle et expirez avec effort.
  • Essayez de forcer tous les muscles du corps, puis détendez-les. Répétez l'exercice plusieurs fois. Lorsque vous essayez, il est souhaitable de retenir votre souffle.
  • Les vomissements difficiles peuvent réduire le nombre de battements de coeur.

Remèdes populaires

  1. Mélange de guérison de la tachycardie. Écraser 2 noix, mélanger avec 1 cuillère à soupe. l miel, ajoutez le zeste de citron. Consommez chaque jour pendant un mois une portion de cette boue avant de vous coucher, puis faites une pause de 10 jours et recommencez le cours.
  2. Une décoction de mélisse et de menthe est également recommandée pour les attaques de tachycardie. Pour sa préparation 2 c. l les herbes sèches sont remplies d’eau bouillante et infusées pendant plusieurs heures. Après cela, il est nécessaire de filtrer le bouillon, vous pouvez ajouter 1 c. chérie Buvez un demi-verre de 2-3 par jour.
  3. Médicament apaisant, préparé à partir des herbes suivantes: Agripaume - 50 grammes; menthe poivrée - 100 grammes; lavande - 50 grammes; Mélisse - 100 grammes. Mélanger tous les ingrédients. Versez la collecte d'eau froide (litre de liquide par cuillère à soupe de matières premières). Mettez à feu doux et laissez reposer 8 minutes après l'ébullition. Strain après refroidissement. Le jour où vous devez boire trois verres de bouillon. Les herboristes disent qu'avec de tels remèdes populaires, il est possible de guérir la tachycardie en quelques mois.
  4. Nous prenons une cuillère à café d'herbe de chrysanthème, une cuillère à soupe de fruits d'aubépine et une cuillère à soupe de fruits d'églantier. une cuillère à café de thé vert grossièrement feuillu. Nous versons l'herbe dans un thermos, versons 500 ml d'eau bouillante dans un thermos, partons pendant environ 30 minutes. Ensuite, nous filtrons, nous buvons ce thé en deux étapes, matin et soir, en divisant la quantité par deux. Prenez 20 jours, puis 10 jours de pause.
  5. Il est nécessaire de couper les racines de chicorée et de verser une cuillère à soupe avec un verre d'eau bouillie déjà broyée. Après qu'il insiste une heure, vous pouvez le prendre trois fois par jour après les repas dans une cuillère à soupe.

Les remèdes populaires peuvent constituer un complément efficace au traitement médicamenteux, accélérant le processus de guérison.

Prévisions

Pour un corps en bonne santé, l’apparition d’une tachycardie physiologique ne représente pas une menace sérieuse pour la vie du patient. Chez les personnes cardiaques, les prévisions peuvent être sérieuses, car la forme sinusale de la maladie peut aggraver l'évolution de l'insuffisance cardiaque chronique.

Prévention

  1. Pour rester en bonne santé, vous devez bien manger. Une alimentation saine fournit au corps des éléments et des substances importants, ce qui a un effet positif sur le travail de tous les organes, en particulier les systèmes digestif et cardiovasculaire.
  2. L'excès de poids provoque le développement de nombreuses maladies dangereuses, en particulier les vaisseaux touchés.
  3. Le tabagisme provoque un spasme des vaisseaux sanguins et affecte négativement le travail de nombreux organes. Très souvent, la tachycardie est une conséquence de cette habitude.
  4. L'automédication avec divers médicaments peut déclencher une augmentation du rythme cardiaque.

Tirer des conclusions

Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux représentent près de 70% de tous les décès dans le monde. Sept personnes sur dix meurent des suites d'un blocage des artères du cœur ou du cerveau.

Le fait que beaucoup de gens ne soupçonnent même pas qu’ils souffrent d’hypertension est particulièrement effrayant. Et ils manquent l'occasion de réparer quelque chose, se condamnant tout simplement à mort.

  • Mal de tête
  • Palpitations
  • Points noirs devant les yeux (mouches)
  • Apathie, irritabilité, somnolence
  • Vision floue
  • Transpiration
  • Fatigue chronique
  • Gonflement du visage
  • Engourdissement et frissons
  • Sauts de pression
Même l'un de ces symptômes devrait vous émerveiller. Et s'il y en a deux, alors n'hésitez pas, vous souffrez d'hypertension.

Comment traiter l'hypertension, quand il y a un grand nombre de médicaments qui coûtent beaucoup d'argent?

La plupart des médicaments ne serviront à rien, et certains peuvent même faire mal! À l'heure actuelle, le seul médicament officiellement recommandé par le ministère de la Santé pour le traitement de l'hypertension est le Giperium.

Avant l'Institut de cardiologie, ils menaient avec le ministère de la Santé un programme "sans hypertension". Dans le cadre de laquelle le médicament Giperium est disponible gratuitement pour tous les habitants de la ville et de la région!

En Savoir Plus Sur Les Bateaux