Causes et traitement des spasmes vasculaires cérébraux

Un spasme des vaisseaux cérébraux (angiospasme cérébral), c'est-à-dire leur rétrécissement, se produit lorsque la clairance entre les parois des vaisseaux sanguins diminue. Les raisons peuvent être nombreuses et les conséquences graves peuvent être des violations graves du corps.

Pourquoi les spasmes des vaisseaux cérébraux se produisent?

Les causes du problème peuvent être cachées à la fois dans le cerveau et dans la colonne vertébrale, car les artères alimentant le cerveau en sang traversent la région cervicale. Les problèmes dans le cerveau sont causés par diverses conditions, par exemple quand une personne est très fatiguée pendant longtemps, manque de sommeil, quand son corps manque d'oxygène.

Le cerveau humain est également fatigué, comme d’autres parties du corps. Lorsqu'il travaille longtemps, intensément et ne prend pas suffisamment de repos, l'irrigation sanguine se détériore, de même que l'état des vaisseaux dans lesquels le sang passe. De plus, certaines maladies provoquent l'apparition de spasmes vasculaires cérébraux. Par exemple, l'hypertension provoque très souvent des spasmes vasculaires.

Causes de vasospasme cérébral

  • Le surmenage
  • Situation stressante;
  • Manque de sommeil;
  • Manque d'oxygène;
  • Changements liés à l'âge dans l'état des vaisseaux sanguins;
  • Le tabagisme

Maladies provocateurs

  • Ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • L'hypertension;
  • Insuffisance cardiaque;
  • Dystonie végétative;
  • Dysfonctionnement rénal;
  • Maladies de la glande thyroïde;
  • Tumeurs cérébrales.

Le problème n’est pas toujours dû à des raisons sérieuses. Une simple situation familiale peut provoquer cette affection, par exemple une promenade dans le gel avec la tête découverte, trop d’alcool. D'ailleurs, les émotions fortes, en plus des réactions négatives, peuvent provoquer un angiospasme cérébral.

Dans toutes les situations, vous devriez au moins essayer de garder votre calme et votre calme, car des émotions excessives minent le système nerveux.

Les vaisseaux, le coeur, en souffrent, diverses maladies se développent. Les navires peuvent réagir aux explosions émotionnelles, même dans un contexte de santé complète. De tels spasmes peuvent provoquer, par exemple, une forte querelle ou un traumatisme émotionnel. Un changement de temps des météorologues peut également provoquer la réaction des vaisseaux cérébraux. Les surtensions soudaines de la pression atmosphérique sont particulièrement dangereuses.

Il y a plusieurs décennies, le vasospasme cérébral était principalement chez les personnes âgées. Ceci est dû aux changements liés à l'âge et à la perte d'élasticité des vaisseaux sanguins. Récemment, toutefois, de plus en plus de jeunes souffrent de ce problème et la plupart d’entre eux résident dans les grandes villes.

Débit sanguin normal et débit sanguin de spasme

La situation écologique dans les grandes agglomérations joue un rôle négatif important. Les substances toxiques, les émissions d'entreprises et d'automobiles contenues dans l'air, une quantité énorme de poussière affectent négativement les navires et, en général, l'état de l'organisme dans son ensemble. De plus, dans les grandes villes, il y a toujours un manque d'oxygène dans l'air. Tout cela provoque un rétrécissement et parfois un spasme des vaisseaux sanguins, y compris ceux du cerveau.

Bien sûr, le danger d'un spasme des vaisseaux cérébraux ne se cache pas chaque personne. Il y a des catégories de personnes qui sont plus à risque d'une telle réaction d'organisme. Ils souffrent d’une maladie ou ont des vaisseaux sensibles.

Qui est à risque

  • Les personnes dont les proches ont subi une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral;
  • Patients souffrant d’hypertension, d’angine de poitrine;
  • Personnes atteintes de diabète;
  • Gros fumeurs ou alcooliques;
  • Les personnes dont le corps est sujet à la thrombose;
  • Déséquilibré;
  • Sensible aux changements météorologiques.

Les symptômes

Le symptôme principal et le plus fréquent du vasospasme cérébral est le mal de tête, qui peut être ressenti n'importe où dans la tête. Il est associé à une diminution du débit sanguin, lorsqu'un vaisseau rétréci ne permet pas à suffisamment de sang de s'écouler.

Les parties séparées du cerveau ne reçoivent alors aucune nutrition et leur travail est perturbé. En plus des maux de tête, des vertiges se produisent souvent et, en cas de spasme grave, des symptômes plus alarmants peuvent être ajoutés.

Manifestations de spasmes vasculaires

  • Maux de tête et vertiges;
  • Fatigue accrue et diminution des performances;
  • Scintillement "mouche";
  • Acouphène, qui augmente avec l'effort physique;
  • Nausées et même vomissements.

Symptômes dans les cas graves

  • Trouble de la parole;
  • Mémoire défaillante;
  • Violation de la coordination des mouvements;
  • Perte d'orientation;
  • Faible

L'angiospasme peut se développer rapidement et rapidement, puis les symptômes apparaissent soudainement. Cependant, un vasospasme chronique est possible, ce qui donne des symptômes plus doux, mais il est dangereux avec des complications. Une complication grave des spasmes vasculaires cérébraux chroniques peut être un accident vasculaire cérébral ischémique, qui se développe avec le chevauchement complet de la lumière du vaisseau. Les conséquences peuvent être très graves, car une assistance inopportune ou insuffisante entraîne la mort d'un grand nombre de neurones en raison du manque d'apport de sang à la zone du cerveau.

L'angiospasme cérébral est également observé chez les enfants et conduit à une ischémie des régions cérébrales. Les conséquences peuvent être un retard de développement. En outre, avec une perturbation significative du travail des vaisseaux sanguins chez les enfants, la cécité, la surdité, la parésie, la neuropathie sont possibles. En vieillissant, ces enfants développent des crises de migraine persistantes.

Diagnostic et traitement

Si vous ressentez souvent des maux de tête, des vertiges, consultez un médecin car il est dangereux de laisser la circulation cérébrale à l’ignorance.

Pour poser un diagnostic, il est nécessaire de passer un examen de la colonne cervicale (rayons X, IRM), ainsi qu'une imagerie par résonance magnétique des vaisseaux de la tête. Un balayage duplex est effectué pour établir l'état des artères, la vitesse du flux sanguin, la détection de caillots sanguins et de plaques dans les vaisseaux.

Une information importante sera donnée par une IRM ou une tomodensitométrie réalisée en mode contraste, c'est-à-dire avec l'introduction d'un agent de contraste dans la circulation sanguine. Sur la base des symptômes et des résultats de la recherche, il est possible d’établir un diagnostic et de prescrire un traitement.

Seul un médecin peut décider et recommander l’utilisation de médicaments, l’automédication étant inacceptable pour l’angiopathie cérébrale. Bien sûr, les mesures d'urgence à domicile aideront à atténuer la maladie, à soulager les maux de tête graves, mais cela n'annule pas la visite chez le médecin.

Aide à la maison

  • Lavage à l'eau froide;
  • Bain de pieds froid;
  • Vous pouvez vous allonger la tête sur l'oreiller.
  • Massage des tempes et du cou;
  • Un verre d'eau tiède avec du miel.

Vous pouvez également boire une pilule de Spazgan, Nurofen ou un remède similaire, des gouttes de Corvalol ou de teintures de valériane peuvent soulager le spasme. Si les symptômes réapparaissent, il est nécessaire d'aller immédiatement chez le médecin.

Les méthodes de traitement de l'angiospasme cérébral dépendent de sa cause. Si nous nous limitons à l'élimination des symptômes, ceux-ci seront répétés encore et encore. En identifiant une maladie qui a conduit au développement d'un spasme vasculaire, il est d'abord nécessaire de lui diriger les efforts de traitement.

Après avoir éliminé la cause, les symptômes désagréables disparaîtront. Cependant, il n'est pas toujours possible d'identifier une cause spécifique et il n'est pas toujours possible de l'éliminer. Ensuite, une stratégie de traitement est élaborée, y compris l’optimisation du mode de vie.

Traitement de l'angiospasme cérébral

  • Cesser de fumer et d'abus d'alcool;
  • Ajuster le régime;
  • Remédiation des foyers d’infection, y compris les traitements dentaires;
  • Soulager les spasmes avec des antagonistes du calcium vasoactifs;
  • Soulagement rapide de la douleur par injections intraveineuses d’Euphyllinum, No-shpy, Revalgin, Papazola;
  • Prise de médicaments nootropes: Nootropil, Piracetam, Trental;
  • Réception des correcteurs du travail des vaisseaux cérébraux, par exemple, Actovegin, Cerebrolysin;
  • Prendre des adaptogènes (Eleutherococcus, Ginseng, Lemongrass) et des vitamines;
  • Traitement de physiothérapie (électrophorèse, darsonval);
  • Cours de massage de la région du cou;
  • Traitement Spa.

Lors du traitement des angiospasmes cérébraux, le système est important: plusieurs traitements peuvent être nécessaires pour obtenir un résultat durable.

Mode de vie et prévention des spasmes vasculaires cérébraux

Il est important d’établir une nutrition adéquate et de surveiller leur poids. Le matin, il est préférable de manger des céréales de grains entiers, de manger des fruits de mer régulièrement au déjeuner et de manger beaucoup de légumes. Il est nécessaire de limiter l'utilisation de produits laitiers gras, la quantité de bonbons est minimisée.

Les médecins recommandent généralement de refuser les plats gras, les produits frits, fumés et en conserve. Le thé et le café forts sont préférables pour remplacer les infusions à base de plantes qui contribueront à renforcer les vaisseaux sanguins, tels que la rose musquée, l'ortie, le millepertuis. Il est nécessaire d’abandonner les boissons gazeuses, d’autant plus qu’elles nuisent non seulement aux vaisseaux, mais également à l’ensemble du corps. Mais vous fournir suffisamment de liquide (au moins 2 litres par jour) est absolument nécessaire. Cela aidera à éviter la stagnation dans les vaisseaux et l’accumulation de substances nocives.

De nombreux remèdes traditionnels aident à améliorer la circulation sanguine et à tonifier parfaitement les parois des vaisseaux sanguins, en particulier lors d'une utilisation régulière.

L'ail est un agent populaire pour le nettoyage et le renforcement des vaisseaux. Il est écrasé et versé dans de l'huile végétale (1 tête d'ail pour 200 ml d'huile), après 1 jour, ajoutez 1 cuillère à café de jus de citron. Prenez le matin pour 1 cuillère à café. Le cours dure 3 mois.

L'activité motrice aide toujours à renforcer les vaisseaux sanguins, à maintenir leur tonus. Cette activité peut être quelconque selon ce que la personne aime faire: danse, marche, marche ou vélo, natation, fitness, yoga. Éviter la surcharge mentale, contrôler le niveau de stress et un repos adéquat aideront les vaisseaux à s'acquitter normalement de leurs fonctions.

Nous vous conseillons de vous familiariser avec les causes de la constriction des vaisseaux cérébraux.

Spasme des vaisseaux cérébraux - comment prévenir une condition dangereuse? Causes et traitement

Le rétrécissement soudain de la lumière entre les parois des vaisseaux sanguins dans le cerveau s'appelle le vasospasme cérébral. L'état est accompagné d'une détérioration grave de la santé et la crise vasculaire provoque de graves perturbations du système nerveux central, ce qui peut entraîner des affections constituant un danger de mort, y compris un accident vasculaire cérébral.

Afin de prévenir une condition dangereuse, la connaissance des causes qui la provoquent, ainsi que des symptômes, aidera plus tard à identifier la pathologie à guérir.

Description de la pathologie

Les vaisseaux sanguins se déplacent lorsque leurs parois commencent à se contracter et à se détendre. Si les parois sont réduites et que la relaxation ne se produit pas, il y a un vasospasme, ce qui rend le processus de circulation sanguine plus difficile et un certain cidre douloureux apparaît.

Signes caractéristiques de spasmes cérébraux:

  • Dans un spasme, seules les petites artères situées à l'intérieur du tissu cérébral sont touchées - les grandes artères ne subissent généralement pas de spasme.
  • Les changements pathologiques n'affectent pas l'ensemble du cerveau, mais seulement une (ou plusieurs) zones de l'hémisphère.
  • Une forte contraction des fibres musculaires dans la paroi vasculaire provoque un spasme.
  • La durée du spasme est une attaque à court terme qui survient soudainement (de quelques secondes à plusieurs heures).
  • L'intensité et la vitesse du flux sanguin diminuent, ce qui perturbe le fonctionnement des cellules nerveuses.
  • Le cerveau, qui régule l'activité de tous les systèmes et de tous les organes, est altéré. Pour fonctionner pleinement, le cerveau a besoin d'une nutrition constante, qui lui est fournie par le biais de vaisseaux qui pompent le sang.

Dans la version classique, un spasme des vaisseaux cérébraux ne détruit pas le tissu cérébral, mais provoque seulement une diminution de son activité. Cependant, si les crises se produisent régulièrement ou en parallèle, il existe une autre pathologie cérébrale (athérosclérose, processus inflammatoires), les spasmes peuvent alors provoquer de graves perturbations de la circulation sanguine. En raison de ces caractéristiques, le spasme est considéré comme une maladie indépendante (forme primaire) et un symptôme d'autres pathologies (forme secondaire).

Faites attention! La survenue de spasmes peut provoquer non seulement des problèmes dans le cerveau, mais aussi des pathologies de la colonne cervicale, par lesquelles passent les artères alimentant le sang en cerveau.

La principale forme de spasme est la dysrégulation du tonus cérébral vasculaire. Dans ce cas, le spasme est la seule pathologie cérébrale et la capacité du corps à maintenir la fonction contractile de la paroi de l’artère est donc perdue. Les médecins appellent cette affection une «crise vasculaire cérébrale».

La forme secondaire de spasme survient lorsque la maladie survient en raison d'autres pathologies développées dans le corps. Dans ce cas, la condition est liée non seulement à des défaillances du système végétatif, mais également aux perturbations qu’il a provoquées à la suite d’autres maladies.

À première vue, il est très difficile de savoir quelle forme d'angiospasme cérébral se produit. Dans tous les cas, la condition doit être considérée comme potentiellement dangereuse pour l'organisme et pour la vie, et son traitement ne peut être ignoré.

En cas de pathologie: causes et facteurs de risque

La crise vasculaire cérébrale (forme primaire) survient principalement pour trois raisons:

  1. Prédisposition héréditaire (dans 50 à 60% des cas);
  2. Développement de la dystonie végétative-vasculaire;
  3. Les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique survenue plus tôt.

Les spasmes secondaires peuvent provoquer des pathologies et des troubles de la nature la plus diverse:

  • L'hypertension;
  • Instabilité psycho-émotionnelle, névrose;
  • Maladie cardiaque (arythmie, angine de poitrine);
  • Processus inflammatoires dans le cerveau (encéphalite, méningite);
  • Athérosclérose des artères carotides et cérébrales;
  • Syndrome de l'artère vertébrale, ostéochondrose vertébrale;
  • Angiopathie diabétique (forme du cerveau);
  • Anévrisme vasculaire intracérébral;
  • Troubles endocriniens:
  • Tumeurs du cerveau, de l'hypophyse, des méninges;
  • Dommages causés aux vaisseaux intracrâniens par le lupus érythémateux systémique, la vascularite, le collagénose.

Les causes du spasme peuvent être indirectement diverses situations de la vie quotidienne:

  • Privation permanente de sommeil;
  • Le surmenage
  • Carence en oxygène (rare séjour à l'air frais);
  • Stress fréquent;
  • Prendre une dose excessive d'alcool;
  • Sentiments et émotions forts;
  • Changements et changements dans les conditions météorologiques;
  • Abus de tabac;
  • Consommation fréquente de boissons contenant de la caféine et du thé fort;
  • Médicaments surdosés;
  • Déshydratation du corps (transpiration abondante, diarrhée);
  • Empoisonnement par des produits chimiques ou des substances toxiques.

Faites attention! Même un choc fort positif peut provoquer un spasme. Par conséquent, les personnes à risque doivent s'abstenir de toute émotion forte.

Le groupe de risque comprend:

  • les hommes (35-45 ans),
  • les personnes dont les proches ont eu un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque,
  • fumeurs ayant plusieurs années d'expérience
  • alcooliques
  • diabétiques
  • personnes ayant des problèmes d'excès de poids.

Le plus souvent, on observe un spasme des vaisseaux sanguins chez les habitants des grandes villes dont l'écologie est défavorable, à un âge avancé. Chez les enfants, cette affection est diagnostiquée beaucoup moins souvent et ses causes sont généralement:

  • Vascularite récemment transférée;
  • Trauma lors de l'accouchement;
  • Pathologie rénale;
  • Troubles de nature pathologique dans la circulation sanguine;
  • Maladies du système cardiovasculaire.

Cependant, malgré le jeune âge, un spasme des vaisseaux sanguins chez un enfant peut également provoquer des hémorragies et des accidents vasculaires cérébraux.

Types et symptômes

Le tableau clinique du spasme vasculaire dépend de son emplacement et de la taille des vaisseaux. L’aspect caractéristique d’un spasme est l’apparition d’un mal de tête qui peut se manifester dans une zone donnée et couvrir progressivement une zone plus étendue. Dans ce cas, le mal de tête s'accompagne souvent d'une sensation de constriction et de lourdeur dans la tête.

Selon la gravité des symptômes, on peut diviser en plusieurs étapes, dont les caractéristiques sont énumérées dans le tableau.

Spasme des vaisseaux de la tête: causes, signes dangereux et méthodes de traitement

Spasme des vaisseaux de la tête ou angiospasme - un phénomène pas si rare chez les personnes d'âge moyen et plus. Malgré la nécessité de ce processus, il se produit parfois sous une forme extrêmement malsaine. Les pathologies du cerveau, les perturbations du travail du cœur, de la glande thyroïde, le surmenage, le stress et d’autres facteurs néfastes pour le corps peuvent être utiles. Il est important de comprendre que l'angiospasme est une affection plutôt dangereuse qui nécessite une attention appropriée.

Causes et maladies possibles

Les spasmes des vaisseaux cérébraux peuvent causer des facteurs à la fois physiologiques et pathologiques.

La nature du spasme vasculaire cérébral est le rétrécissement de la lumière entre leurs parois. Ce phénomène n'est pas ponctuel mais systématique, dans lequel les parois vasculaires sont réduites avec une grande intensité et pendant une longue période. Le spasme est dangereux en ce sens qu'il entraîne une perturbation du transport du sang.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles le spasme des vaisseaux de la tête a commencé à poser de nombreux problèmes et à devenir malsain, mais un certain nombre des principaux peuvent être identifiés:

  • surmenage et manque de sommeil
  • quantité insuffisante d'oxygène fourni au corps
  • mauvaises habitudes: tabagisme, alcoolisme et consommation de certains types de drogues
  • diverses maladies et pathologies du cerveau
  • processus de vieillissement
  • situations stressantes

En outre, des situations quotidiennes normales peuvent provoquer un spasme des vaisseaux sanguins, par exemple un long séjour dans le froid ou une consommation excessive d'alcool. Afin de réduire au minimum le risque d'apparition d'une telle affection, vous devez également essayer de vous tenir en main et de ne pas être trop nerveux.

Les principales maladies dans lesquelles il y a un spasme des vaisseaux cérébraux incluent:

  • dystonie végétative-vasculaire
  • problèmes cardiaques, thyroïdiens et rénaux
  • tumeurs
  • ostéochondrose
  • l'hypertension
  • angine de poitrine
  • athérosclérose
  • le diabète
  • diverses blessures à la tête

Toutes les maladies et pathologies sont assez dangereuses, par conséquent, lorsque l'apparition de l'angiospasme, il est important de consulter immédiatement un médecin.

Symptômes dangereux

Le danger de l'apparition de l'angiospasme est qu'il est le signe d'une maladie plus grave et parfois d'un provocateur.

La formation du tableau clinique des spasmes vasculaires cérébraux dépend de nombreux facteurs, tels que la taille des vaisseaux et leur emplacement. La principale caractéristique de ce phénomène se manifeste par des symptômes focaux de nature neurologique. Tout d'abord, c'est un mal de tête, qui peut être à la fois constant et périodique.

En plus des sensations douloureuses dans la tête, il est également possible de:

  • malaise au cou et aux yeux
  • vertige
  • éternuer, tousser ou mâcher de la nourriture
  • acouphènes
  • problèmes de mémoire
  • somnolence constante, fatigue élevée
  • nausée
  • transpiration
  • peau pâle

Dans des situations particulièrement dangereuses, lorsque l'apparition d'un vasospasme cérébral est le précurseur d'un accident vasculaire cérébral ou d'une rupture d'anévrisme, des problèmes d'élocution, d'audition, un dysfonctionnement sévère de la mobilité des membres, des réflexes nauséeux, une perte de conscience et diverses paralysies peuvent survenir.

Chez l'adulte, le spasme vasculaire de la tête peut être un précurseur d'un accident vasculaire cérébral, de tumeurs, d'hémorragies et de pathologies similaires. Dans l'enfance, un tel malaise systématique provoque des retards dans le développement et l'émergence d'un nombre considérable de problèmes (surdité, cécité, migraine, etc.).

Diagnostics

IRM - diagnostic efficace de l'état des vaisseaux cérébraux

Un diagnostic précis n'est possible qu'avec un accès direct à la clinique. Presque toujours, soupçonnés du problème du vasospasme cérébral, ils se tournent vers un neurologue ou un angiosurgeon.

Les principales méthodes de contrôle du fonctionnement de l'apport sanguin au cerveau sont les suivantes:

  • Échographie spéciale qui détermine l'état des artères, la vitesse du flux sanguin, les problèmes de caillots sanguins, etc.
  • L'IRM contrastée (introduction dans le sang d'un médicament spécial améliorant la qualité des images) permettant de détecter la quasi-totalité des pathologies des vaisseaux cérébraux
  • radiographie avec contraste, variante similaire à la précédente

La désignation d'une méthode de diagnostic est effectuée uniquement par un médecin, en tenant compte de toutes les caractéristiques individuelles du patient.

Méthodes de traitement de pathologie

Le choix d'un type particulier de thérapie dépend en grande partie de la maladie qui a provoqué le spasme des vaisseaux sanguins de la tête.

Dans la plupart des cas, en cas de spasmes des vaisseaux cérébraux, des médicaments normalisant le métabolisme des lipides et des antihypertenseurs sont prescrits.

Le déroulement général du traitement est le suivant:

  • éliminer toutes les mauvaises habitudes
  • élimination des spasmes des vaisseaux cérébraux, qui est réalisée par des préparations d'effets vasoactifs (antagonistes du calcium), par exemple, Telektol (la posologie est déterminée uniquement par un médecin)
  • soulagement de la douleur, médicament - Revalgin (injection) ou Spazmonet (comprimé)
  • les sédatifs sont prescrits sur une base à long terme - Valériane
  • tranquillisants - Seduxen
  • antidépresseurs - azafen
  • rendez-vous possible des nootropes - Trental
  • préparatifs pour la normalisation des navires - Stugeron
  • adaptogènes - Aralia
  • complexes de vitamines

Tous les médicaments ne sont prescrits que par un médecin, et plus encore par leur posologie. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, car cela entraîne de nombreuses conséquences négatives.

En plus de tout cela, le patient a besoin d'une paix physique et mentale complète pendant les premières semaines de traitement.

D'excellents assistants en thérapie marcheront à l'air frais et visiteront des sanatoriums ou des centres de villégiature.

Plus d'informations sur le traitement des spasmes vasculaires cérébraux sont disponibles dans la vidéo:

En plus du traitement médical des spasmes vasculaires de la tête, on utilise souvent des méthodes populaires. Il est extrêmement important de comprendre qu'ils ne peuvent être qu'une aide, mais pas le traitement principal.

Lorsque les premiers maux de tête apparaissent, vous pouvez essayer de les éliminer ou de les atténuer à la maison en utilisant les méthodes suivantes:

  • Laver à l'eau froide et se frotter les oreilles.
  • Faites un bain de contraste pour les jambes, c’est-à-dire que pendant 2-3 minutes, gardez d’abord les pieds dans l’eau froide, puis au chaud.
  • Massez les tempes, les parties occipitale et frontale du crâne en effectuant des mouvements circulaires avec les doigts.
  • Buvez du thé avec du miel.

En ce qui concerne les drogues en particulier, leur choix est assez vaste. Les différents tisanes les plus populaires. Vous pouvez les préparer à partir de:

  • chien rose
  • calendula
  • racine de pissenlit
  • baies de viorne
  • thym
  • aubépine

Une excellente teinture alcoolique, diluée dans de l’eau, aide: 15 gouttes pour 6 heures suffisent. Vous pouvez également essayer de frotter le whisky avec de l'huile essentielle. L'aromathérapie peut être complétée par l'inhalation d'odeurs de géranium ou de lavande.

Complications possibles

Dans la plupart des cas, l'angiospasme consiste à masquer certaines affections graves.

Il faut comprendre que les spasmes vasculaires de la tête sont un phénomène très dangereux qui, lorsqu'il se répète systématiquement, peut entraîner un certain nombre de complications:

À cet égard, il est extrêmement important d'identifier la maladie à temps et de commencer à la traiter. Le phénomène n'est pas moins dangereux chez les enfants. Dans l’enfance, c’est très souvent un spasme des vaisseaux cérébraux qui provoque une douleur sous le crâne.

Le caractère systématique du malaise entraîne l'apparition de:

  • anémie
  • dystonie vasculaire
  • retard de développement
  • problèmes de vision et d'audition

Sur la base de tout cela, une conclusion très importante peut être tirée: tolérer les maux de tête est dangereux pour la santé à tout âge, en particulier s'ils sont causés par un angiospasme.

Un point important pour se débarrasser des spasmes des vaisseaux sanguins de la tête est de maintenir un mode de vie convenable et de mettre en œuvre certaines mesures préventives.

Vous trouverez ci-dessous une liste de tout ce à quoi une personne souffrant d'angiospasme devrait toujours adhérer:

  1. Le rejet maximum possible de mauvaises habitudes.
  2. L'organisation d'une nutrition saine et appropriée: sans une abondance d'aliments gras, d'alcools, de desserts et autres.
  3. L'isolement maximum possible des situations stressantes.
  4. Éviter le surmenage, la privation de sommeil et l'insomnie.
  5. Augmentation des sports et autres activités.
  6. Boire au moins 2,5 litres d'eau par jour.
  7. Traitement de toutes les maladies provoquant un vasospasme.

En outre, la prévention devrait inclure diverses mesures de physiothérapie et de prise de drogues légères ou de remèdes populaires. En observant les recommandations ci-dessus, vous pouvez réduire le risque d'angiospasme récurrent.

En général, le vasospasme cérébral est un malaise nécessitant nécessairement un traitement et une prophylaxie post-traitement. Il faut comprendre que la maladie peut non seulement causer diverses complications, mais aussi être un «masque» de développement de maladies graves. Par conséquent, vous ne devez pas simplement supporter des maux de tête ou des migraines, il est préférable d'aller à la clinique. Seul un médecin à l'aide d'études spéciales sera en mesure de vous donner le diagnostic correct et de vous prescrire le bon traitement. Ne plaisante pas avec le cerveau, car les conséquences peuvent être très désagréables.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

Vasospasme cérébral ou angiospasme


Contenu:

Spasme vasculaire (angiospasme) - rétrécissement anormal transitoire de la lumière consécutif à une contraction excessive et prolongée de la couche musculaire de la paroi vasculaire, qui se produit par réflexion. Spasme des vaisseaux cérébraux, ou angiospasme cérébral - une des variations dans le cours de la crise vasculaire aiguë (dystonie).

Lorsque l'angiospasme est comprimé, principalement de petits vaisseaux - petites artères, capillaires, artérioles. Le flux sanguin qui les traverse limite fortement la force ou s’arrête complètement.

Épidémiologie

Les spasmes vasculaires les plus courants sont observés dans le groupe moyen - chez les adultes en âge de travailler (35 à 45 ans). Chez les femmes, de tels phénomènes sont moins fréquents que chez les hommes.

Chez les enfants, la prévalence des angiospasmes cérébraux est faible et est généralement due à une maladie vasculaire congénitale, à des lésions congénitales.

Causes du spasme

Le mécanisme de développement des spasmes est basé sur un dysfonctionnement des membranes (membranes) des cellules musculaires de la paroi vasculaire, résultant de perturbations dans le transport des ions sodium, potassium et calcium. Le résultat de tels processus est un changement pathologique dans l'alternance de la phase de contraction de la couche musculaire avec la phase de relaxation, à savoir une augmentation de l'intensité et de la durée de la compression.

Des troubles de la régulation nerveuse des vaisseaux sanguins, une altération du tonus vasculaire due à un dysfonctionnement du contrôle humoral, des défaillances du métabolisme local et l'apparition d'une insuffisance cérébro-vasculaire due à la survenue d'une obstruction mécanique (cicatrices, thrombi, plaques sclérotiques, etc.) peuvent être à l'origine du spasme.

Les maladies et affections les plus courantes pouvant causer un angiospasme cérébral sont:

  • Athérosclérose des vaisseaux.
  • Anévrisme dans le cerveau.
  • Hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien (par exemple, avec un accident vasculaire cérébral).
  • Thromboembolie du vaisseau.
  • Maladies du tissu conjonctif.
  • Vasculite
  • Cardiopathie hypertensive.
  • L'hydrocéphalie.
  • Maladies neurogènes (y compris la névrose).
  • Syndrome hypothalamique.
  • Blessures à la tête
  • Attaque d'angine de poitrine, chute de pression soudaine.
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale.
  • Maladies des reins, de la glande thyroïde.
  • Tumeurs cérébrales.
  • Diabète, obésité.
  • Maladies inflammatoires de la muqueuse du cerveau.

Facteurs de risque dont l’effet à long terme peut provoquer une autre attaque de spasme cérébral:

  • fumer;
  • intoxication au disulfure de carbone;
  • intoxication par les métaux lourds (en particulier le plomb);
  • la dépendance, en particulier la cocaïne et les amphétamines;
  • le stress;
  • l'insomnie;
  • épuisement sévère;
  • changements de la pression atmosphérique;
  • orages magnétiques;
  • la déshydratation;
  • consommation de thé fort ou de café;
  • abus d'alcool;
  • accident vasculaire cérébral dans l'histoire familiale ou personnelle.

La cause des spasmes vasculaires chez les enfants est plus souvent le traumatisme de la naissance, les dommages mécaniques au crâne, ainsi que les maladies congénitales et les malformations du système nerveux central.

Symptômes et signes

Le tableau clinique et sa gravité dépendent en grande partie de la taille du ou des vaisseaux dans lesquels se produit le spasme pathologique, de sa localisation, ainsi que de la durée de l'angiospasme.

Les spasmes cérébraux sont caractérisés par des symptômes focaux de nature neurologique, inhérents précisément à la région du cerveau dans laquelle se développe l'ischémie.

Les signes de cette maladie sont avant tout des maux de tête. Souvent chez les personnes souffrant de dystonie ou d'hypertension végétative-vasculaire, de telles douleurs apparaissent dans le contexte d'inconfort constamment présent au niveau du front, des tempes et du cou. Si l'angiospasme est associé à un changement de temps, une insomnie, une hypotension artérielle, une douleur peuvent apparaître le matin, après une forte pente descendante.

Autres symptômes possibles de spasme vasculaire:

  • irradiation de la douleur dans le cou, dans les yeux;
  • augmentation de la douleur, des vertiges, assombrissement des yeux dans la position couchée;
  • inconfort dans la tête en toussant, en éternuant;
  • les acouphènes;
  • "Mouches dans les yeux";
  • troubles de la mémoire;
  • faible performance;
  • forte fatigue;
  • des nausées;
  • transpiration ("transpire");
  • parfois - changement d'impulsion, pâleur du visage;
  • engourdissement, piqûres des tempes, des lèvres.

Dans certains cas, le vasospasme cérébral précède un accident vasculaire cérébral ou la rupture d’un anévrisme. Une personne peut avoir des troubles de la parole, de l’ouïe, des difficultés pour bouger les membres, des vomissements, une perte de conscience, une paralysie de la moitié du visage.

Qu'est-ce qu'un spasme vasculaire dangereux?

La principale trahison de l'angiospasme est le masquage d'une clinique de maladies graves - sténose d'une artère avec plaque d'athérosclérose ou thrombus et accidents vasculaires cérébraux ischémiques ultérieurs, tumeurs, hémorragies, rupture d'anévrismes. Inversement, une insuffisance en oxygène prolongée dans une région du cerveau (due par exemple à une pression artérielle élevée) provoque le développement d'un accident vasculaire cérébral.

Chez les enfants, l'absence de traitement pour les angiospasmes chroniques peut entraîner une ischémie grave de la région cérébrale, entraînant des retards de développement, la surdité et la cécité, diverses neuropathies, des parésies et des crises de migraine persistantes à maturité.

Diagnostic de l'angiospasme cérébral

Pour identifier une pathologie vasculaire, vous devez contacter un neurologue ou un angiosurgeon.

Les principales méthodes d'évaluation de l'état du système d'approvisionnement en sang du cerveau:

  • balayage duplex des artères bracio-céphaliques intracrâniennes (ultrasons). Vous permet de considérer la structure des artères, la vitesse du flux sanguin, la présence de plaques ou de caillots sanguins.
  • IRM en mode contraste (diagnostic précis de toute perturbation des vaisseaux, calcul de la taille et de la localisation des artères sténiées). Un examen similaire peut être effectué à l'aide d'une angiographie par scanner.
  • radiographie avec coloration de contraste (s'il n'est pas possible d'effectuer une IRM).

Comment soulager rapidement les spasmes vasculaires?

Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin après un diagnostic approfondi et la détermination de la cause du spasme.

À la maison, soulagez rapidement la douleur en éliminant l'angiospasme. Des méthodes simples vous aideront à:

  1. Trempez vos pieds dans l'eau froide, maintenez-les pendant environ 3 minutes.
  2. Laver à l'eau froide.
  3. Prenez une position horizontale, la tête appuyée sur l'oreiller.
  4. Buvez 30 gouttes de Corvalol ou 20 gouttes de teinture de valériane.
  5. En cas de douleur intense à la tête, prenez une pilule de spazgan, d’aspirine, de nurofène, d’ibuprofène.
  6. Masser doucement les tempes et le cou.
  7. Buvez un verre d'eau tiède avec du miel.
  8. En cas de douleur prolongée, sans prendre de pilule, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin.

Traitement de l'angiospasme cérébral

Les méthodes de traitement des spasmes cérébraux dépendent directement de la maladie qui les provoque.

Dans l'athérosclérose, une maladie hypertensive, des médicaments sont prescrits pour corriger ces pathologies (pilules pour normaliser le métabolisme des lipides, médicaments antihypertenseurs).

Le programme de traitement, qui est prescrit dans la plupart des cas de spasmes vasculaires chroniques:

  • Cesser de fumer.
  • Remédiation de tout foyer d'infection.
  • Élimination du spasme: médicaments - antagonistes du calcium vasoactifs (adalat, fenigidin, corinfar, telektol). La posologie dépend de la gravité de l'angiospasme et de la taille de la zone touchée.
  • Soulagement rapide de la douleur - injections intraveineuses de revalgin, papaverine, no-shpy, aminophylline, papazola, spasmans.
  • Sédatifs de longue date (Agripaume, Valériane), ainsi que des tranquillisants (Relanium, Seduxen), des antidépresseurs (Azafen, Amitriptilin) ​​- pour soulager le stress, l’anxiété, le stress émotionnel.
  • Cours prenant des médicaments nootropiques (de préférence - perfusion intraveineuse) - piracétam, nootropil, trental.
  • Correcteurs des vaisseaux cérébraux (cavinton, Stugeron, Cerebrolysin, Actovegin, Vinpocetine).
  • Adaptogènes (ginseng, Eleutherococcus, Schizandra, Pantocrinum, Aralia).
  • Vitamines - acide nicotinique, vitamine C, acétate d'alpha-tocophérol.
  • Nous vous recommandons de visiter les stations balnéaires, les massages du cou et du cou, la réflexologie, la physiothérapie (électrophorèse avec novocaïne, brome, darsonvalisation), l'hydrothérapie, l'oxygénothérapie et les balnéothérapies.

Traitement par des méthodes folkloriques

Certaines recettes populaires sont si efficaces qu'elles peuvent soulager un spasme mieux que les méthodes conservatrices:

  • Chaque jour, vous devez boire une infusion de dogrose, du millepertuis, de l'ortie et des feuilles de bouleau. Calcul: 1 cuillère par verre d'eau, insistez 2 heures. De tels outils aideront à améliorer la circulation sanguine, à tonifier les parois des vaisseaux sanguins.
  • Pour restaurer l'élasticité des artères et des capillaires, vous devez râper 5 citrons et 5 têtes d'ail, en verser 500 ml. miel de printemps liquide. Après une semaine de perfusion, prenez-en une cuillerée chaque jour.
  • L'ail peut être consommé sous une autre forme: moudre 1 tête en bouillie, versez 200 ml. pressée à froid, ajouter 1 cuillerée de jus de citron un jour plus tard. Boire le matin 1 cuillère à soupe dans 3 mois.
  • Verser avec de l'eau froide (1 l.) 3 cuillères à soupe d'herbe de thym, faire bouillir, laisser reposer une heure. Ensuite, pressez le jus de la moustache dorée de la plante, versez une cuillère de jus dans le bouillon. Buvez 100 ml / jour, le cours - 14 jours.

Recommandations et conseils utiles

Pour réduire le risque d'apparition d'angiospasme, il est recommandé de réaliser régulièrement des actions simples à la maison: faire des exercices de respiration, pratiquer la forme aérobique, nager, faire du ski.

Ces mesures aideront à saturer le sang en oxygène et à prévenir l'ischémie cérébrale.

Une condition préalable est un mode de vie sain, la lutte contre l'excès de poids. Si possible, vous devez visiter les sanatoriums dans les régions au climat chaud, aux bains de mer, à la présence d’eaux minérales, faites souvent des excursions en forêt, à la rivière.

Nutrition préventive

Pour que les vaisseaux soient élastiques et que leur paroi musculaire garde le tonus, vous devez changer le mode de nutrition.

Pour le petit-déjeuner, vous devez consommer des céréales à grains entiers avec des noix et des fruits secs sains. Au déjeuner, les fruits de mer, le chou marin, la viande bouillie faible en gras et les haricots ne seront pas superflus. Les produits laitiers ont une teneur limitée en matières grasses, et les sucreries et le chocolat - en quantité. Il est souhaitable d’exclure du menu les viandes grasses, la crème sure et les fromages, les aliments frits, les viandes fumées, les gâteaux à la crème. Il est également préférable de ne pas consommer de thés forts, de café ou de boissons gazeuses, mais de les remplacer par des tisanes naturelles, des boissons aux fruits et des compotes (au moins 2 litres par jour).

Mesures préventives

Les spasmes cérébraux pouvant constituer une menace pour la santé et la vie, les personnes prédisposées aux maladies vasculaires doivent observer des mesures préventives:

  1. Abandonnez les mauvaises habitudes.
  2. Arrêtez de manger de la malbouffe, des boissons fortes non alcoolisées.
  3. Surveiller les niveaux de stress.
  4. Évitez l'effort mental, l'insomnie.
  5. Faire du sport.
  6. Buvez assez d'eau.
  7. Traiter les maladies du système nerveux, les organes circulatoires.

Spasme des vaisseaux cérébraux: causes, symptômes et traitement

Le spasme des vaisseaux cérébraux est une maladie caractérisée par un rétrécissement de la lumière entre les parois des vaisseaux sanguins. Si auparavant, seules les personnes âgées souffraient de cette maladie, en raison du rythme de vie intensif, elle se produisait également chez les personnes relativement jeunes.

Chez les hommes, la maladie est diagnostiquée plus souvent. Le spasme résulte d'une malnutrition dans le cerveau et peut provoquer un accident vasculaire cérébral. Pour prévenir une maladie, il est nécessaire de connaître les causes de son apparition. Une connaissance des symptômes de la maladie aidera à temps à consulter un médecin.

Que se passe-t-il lorsqu'un spasme des vaisseaux sanguins de la tête

Vasospasme - rétrécissement soudain de la lumière des vaisseaux sanguins dans le cerveau. Lorsque cela se produit, le patient se sent rarement pire. En raison du manque d'oxygène dans les cellules cérébrales, divers troubles du système nerveux central se développent. Les spasmes vasculaires dans la tête sont une condition dangereuse pouvant causer le développement de maladies graves.

La survenue de spasmes est associée non seulement à des problèmes de cerveau, mais également à ceux de la colonne cervicale. Après tout, les artères alimentant le cerveau en sang le traversent. Un travail ardu prolongé affecte la qualité de l'apport sanguin au cerveau, ce qui peut entraîner une détérioration de l'état général des vaisseaux.

Le mouvement du sang dans les vaisseaux se produit avec la réduction et la relaxation de leurs parois. Le spasme du vaisseau est de réduire ses parois, après quoi il ne devrait y avoir aucune relaxation. En conséquence, la circulation sanguine est entravée et un syndrome douloureux caractéristique apparaît également.

Variétés de spasmes vasculaires

Les types de spasmes cérébraux sont divisés par gravité:

  1. Forme douce (angiospasme). Tous les symptômes de la maladie sont exprimés sous une forme faible, de sorte que l’état du patient guérira rapidement. Le plus souvent, aucun traitement n'est même requis.
  2. Œdème de Quincke Le spasme provoque une faiblesse générale et de la douleur. Les parois des vaisseaux sanguins atteignent le stade de la dystrophie. Nécessite un traitement immédiat.
  3. Spasme nécrotique cérébral. Dans ce cas, il y a une perte de conscience, une violation des mouvements, de la parole et de la vision, de graves maux de tête, des vomissements. Dans certains cas, provoque la formation de kystes. Nécessite une hospitalisation immédiate.

Les types de spasmes peuvent également être divisés par l’ampleur des dégâts:

  1. Local La présence de dommages uniquement dans une zone spécifique.
  2. Général Les dégâts sont plus importants. Observé avec une hypertension artérielle, une augmentation de la viscosité du sang et une altération de la circulation sanguine dans le cerveau.

Premiers signes

Les principaux symptômes de vasospasme et de troubles circulatoires dans le cerveau:

  • maux de tête, qui peuvent être localisés dans une certaine zone et couvrir toute la tête;
  • des vertiges, des taches sous les yeux;
  • les acouphènes, qui deviennent plus forts avec les mouvements brusques ou l'activité physique;
  • manque de coordination;
  • nausées et vomissements.

Qu'est-ce qui provoque le développement du problème?

Causes qui provoquent un spasme des vaisseaux sanguins de la tête:

  1. Manque de sommeil Le cerveau a besoin d'un bon repos. Un sommeil de qualité insuffisante ou mauvaise peut causer un vasospasme.
  2. Surmenage Le vasospasme peut aussi résulter d'un surmenage. Dans le cas où une personne travaille dur, l'apport sanguin au cerveau diminue. Tout d'abord, cela concerne le travail mental sédentaire. Les personnes qui travaillent physiquement, à cause du spasme des vaisseaux sanguins, souffrent moins.
  3. Manque d'oxygène Travailler dans une zone mal ventilée et vivre dans des régions à écologie médiocre nuit à la nutrition du cerveau. Par conséquent, il est recommandé de passer plus de temps à l'extérieur et de mettre un nettoyant et un humidificateur dans la pièce où vous passez beaucoup de temps.
  4. Le tabagisme Chez un fumeur, le risque de développer la maladie augmente plusieurs fois. Dans le même temps, quelques semaines après avoir abandonné l'habitude, cet indicateur revient à la normale.

Provoquer des maladies

Certaines maladies affectent le risque de spasme. Ces maladies incluent:

  • tumeurs malignes du cerveau;
  • perturbation de la glande thyroïde;
  • tachycardie et arythmie;
  • dystonie vasculaire végétative;
  • maladie rénale;
  • violation de la mobilité de la colonne cervicale.

Un spasme vasculaire peut déclencher diverses situations, telles que la consommation excessive d'alcool, une situation stressante ou une hypothermie de la tête.

Manifestations et violations de cliniques

Les symptômes généraux dépendent de la localisation du spasme et de la taille du vaisseau. Le symptôme principal est le mal de tête. Dans certains cas, la douleur dans une zone évolue progressivement vers des zones plus étendues.

Dans ce cas, il peut y avoir une sensation de constriction et de lourdeur de la tête.

Symptômes observés et supplémentaires indiquant un spasme des vaisseaux cérébraux:

  • douleur dans les yeux ou le cou;
  • des vertiges et une douleur accrue dans la position couchée;
  • augmentation de la douleur à la tête lors de la toux;
  • les acouphènes;
  • des nausées et des vomissements;
  • pâleur du visage;
  • augmentation ou diminution de la pression;
  • fatigue accrue;
  • transpiration;
  • engourdissement des lèvres ou des tempes.

Si le spasme vasculaire précède un accident vasculaire cérébral ou la rupture d’un anévrisme, les symptômes peuvent également inclure une déficience de la parole et de l’ouïe, une perte de conscience et une paralysie des membres ou de la moitié du visage.

Comment soulager d'urgence le vasospasme cérébral?

Le traitement commence par soulager le spasme. Cela aidera à soulager la douleur et à améliorer l'état général du patient. Les procédures de base doivent être effectuées à la maison dès les premiers signes de maladie.

Pour cela, vous avez besoin de:

  • plongez vos pieds dans de l'eau fraîche;
  • laver à l'eau froide;
  • s'allonger et se détendre;
  • boire de l'eau tiède avec une goutte de miel;
  • pour effectuer un auto-massage de la tête, en déplaçant progressivement la main du front vers les tempes et jusqu'au menton, tous les mouvements doivent être circulaires;
  • faire un auto-massage du genou, préchauffer les paumes, les frotter ensemble;
  • L'aromathérapie a d'excellentes propriétés: quelques gouttes d'huile essentielle de valériane ou de lavande auront un effet calmant et relaxant.
  • si après la manipulation la douleur n’est pas partie, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Fournir une assistance professionnelle

Peu importe qu'il soit possible de soulager un spasme à la maison ou en cas d'hospitalisation, il est nécessaire de suivre un traitement supplémentaire. Il consiste à renforcer les vaisseaux et à améliorer l'état du corps dans son ensemble.

Le traitement est prescrit en fonction de l’âge, du stade de la maladie et des caractéristiques individuelles de l’organisme. Il faudra des vasodilatateurs et de la physiothérapie. Avec l'autorisation du médecin traitant, vous pouvez recourir à la médecine alternative ainsi qu'à diverses recettes populaires.

Traitement de la toxicomanie

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver divers médicaments qui aident à éliminer rapidement les spasmes du cerveau et à les renforcer, afin de prévenir l'apparition de nouveaux symptômes.

Le plus souvent, ces pilules sont prescrites pour soulager les spasmes et améliorer l'état des vaisseaux cérébraux:

  1. Ginko Biloba. À partir de cette plante, plusieurs médicaments aident à améliorer la circulation cérébrale.
  2. Extrait de valériane. Non seulement soulage les spasmes, mais apaise également le système nerveux.
  3. Papaverine ou Eufelin. Médicaments recommandés pour l'expansion d'urgence des vaisseaux sanguins. Leur réception n'est autorisée que sur recommandation d'un médecin.
  4. Atomax ou Lipoford. Maintenir un état stable des vaisseaux sanguins, ce qui minimise le risque de re-spasmes.
  5. Atromid, Clofibrate ou Fibrates. Les médicaments prescrits pour la prévention des spasmes.

Mesures de physiothérapie

Physiothérapie pour vasospasme cérébral:

  • massage du cou et du cou; assez souvent, des spasmes des vaisseaux de la tête apparaissent en raison d'une ostéochondrose de la colonne cervicale; un massage régulier de cette zone est donc nécessaire;
  • électrophorèse avec novocaïne ou brome;
  • bain de perles, douches contrastées et autres méthodes d'hydrothérapie;
  • l'oxygénothérapie, par exemple, boire un cocktail d'oxygène;
  • darsonvalization;
  • assister à des séances de balnéothérapie;
  • exercices thérapeutiques pour améliorer la mobilité de la colonne cervicale.

Traitements non traditionnels

La médecine alternative a également réussi à traiter les spasmes vasculaires. Les activités thérapeutiques comprennent:

  1. Thérapie manuelle Quelques séances vous permettent de renforcer les muscles du cou afin de réduire les risques de spasmes dus à l'ostéochondrose de la région cervicale.
  2. Aromathérapie. Vous permet de soulager la tension, de vous débarrasser des maux de tête et du stress émotionnel.
  3. Yoga Donne la possibilité non seulement de renforcer les muscles, mais aussi de se détendre.

Recettes folkloriques

Le traitement des spasmes vasculaires cérébraux avec des remèdes populaires comprend les méthodes et les recettes suivantes:

  1. Compresses froides. Pour soulager la douleur, utilisez efficacement des compresses de glace sur la base de décoctions d’herbes. Versez la décoction sous forme de glace, congelez-la et utilisez-la pour un auto-massage des points douloureux.
  2. Décoction d'herbes. Remplacez le thé et le café par un bouillon de hanches, une achillée millefeuille et une agripaume. Ce thé normalise non seulement la pression, mais améliore également la santé globale.
  3. Miel, ail et citron Prenez les ingrédients dans des proportions égales. Moudre avec un hachoir à viande. Prenez le mélange d'une cuillère à soupe chaque matin pendant un mois.

L'expansion et la contraction des vaisseaux sanguins sont un mécanisme naturel pour pomper le sang. Lorsque le spasme des vaisseaux sanguins dans le cerveau aggrave la circulation sanguine, ce qui signifie qu'il manque d'oxygène. Cette condition est très dangereuse. Après tout, un spasme des vaisseaux sanguins est non seulement la cause de la douleur et du malaise, mais peut également entraîner un accident vasculaire cérébral.

Prévention des spasmes vasculaires GM

Un spasme des vaisseaux cérébraux est une menace non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie humaine. Par conséquent, il est important de respecter les mesures préventives:

  • arrêter de fumer et de boire excessivement;
  • stabiliser le poids;
  • suivre les bases d'une saine alimentation;
  • éviter les surtensions;
  • boire suffisamment d'eau;
  • faire du sport.

Examen complet du vasospasme cérébral

Vous apprendrez de cet article: quel est le danger d'un spasme des vaisseaux cérébraux, qu'est-ce qu'il indique et s'il est nécessaire de traiter cette affection.

Lorsque survient un spasme des vaisseaux cérébraux, un trouble fonctionnel de la circulation cérébrale à court terme se présente sous la forme de crises soudaines de spasme - la contraction de la couche musculaire des vaisseaux intracérébraux de petit calibre, ce qui entraîne une diminution de leur lumière et une diminution du flux sanguin.

Auparavant, on pensait que de tels changements n'affectaient pas de manière significative l'irrigation sanguine des cellules cérébrales et de leur structure, ne provoquant que des maux de tête d'intensité variable (des poumons aux plus prononcés) chez les patients. Mais les scientifiques ont mis en évidence une relation de cause à effet avec un tel spasme temporaire (plusieurs jours), mais une violation prononcée de l'état général avec une perte d'efficacité totale ou partielle ainsi qu'un lien avec un accident cérébrovasculaire.

Le diagnostic et le traitement de cette pathologie impliquaient un neuropathologiste.

Vous pouvez récupérer. Pour ce faire, vous devez respecter scrupuleusement les recommandations relatives au mode de vie et à la nutrition, à la pharmacothérapie et au traitement des maladies connexes.

Quelle est l'essence de la pathologie

Les principales caractéristiques du vasospasme cérébral en tant qu’état pathologique:

  • La lésion ne s'étend qu'aux artères de petit calibre situées à l'intérieur du tissu cérébral - principalement les capillaires, les artérioles et les branches terminales des artères cérébrales. Les veines et les grosses artères spasment moins souvent.
  • Les changements n'affectent pas le cerveau tout entier, mais seulement une ou plusieurs zones d'un ou des deux hémisphères (occipital frontal, temporal, etc.).
  • La nature des modifications dans les vaisseaux sanguins - spasmes - réduction de la lumière interne et du diamètre total en raison de la forte réduction des fibres musculaires circulaires de la paroi vasculaire.
  • Le moment de l'apparition et la durée du spasme sont soudains sous la forme d'une attaque transitoire à court terme (de quelques minutes à plusieurs heures).
  • Les conséquences sont une diminution de la vitesse et de l'intensité du flux sanguin, une diminution de la quantité de sang enrichi en oxygène et en nutriments, ce qui perturbe le travail des cellules nerveuses.

Maladie ou symptôme: comment évaluer le spasme vasculaire?

La version classique du vasospasme cérébral ne provoque pas de modifications organiques (destruction, nécrose) du tissu cérébral, mais ne fait que ralentir son activité. Mais si de telles attaques se produisent constamment ou dans le contexte d’une autre pathologie cérébrale (inflammation, athérosclérose), elles peuvent provoquer des troubles circulatoires irréversibles, notamment des accidents vasculaires cérébraux. En raison de cette caractéristique, le spasme est considéré sous différents angles - en tant que maladie distincte et indépendante (forme primaire) et en tant que symptôme d'autres maladies (forme secondaire).

Forme primaire

Dans ce cas, le spasme artériel est la principale et unique pathologie du cerveau. Il est caractérisé comme une violation de la régulation automatique du tonus vasculaire intracérébral. Cela signifie que le corps perd la capacité de maintenir l'activité contractile de la paroi artérielle - il se dilate alors excessivement, puis diminue au contraire (il n'y a pas d'équilibre).

Le tonus vasculaire est maintenu par un système nerveux autonome auto-régulé automatique et n'est pas contrôlé par la conscience. Mais des facteurs externes peuvent influencer ce processus par le biais des sens (vue, audition, etc.). Les experts appellent une telle version vraie de la maladie à la suite d'un échec d'autorégulation une crise vasculaire cérébrale.

Autorégulation cérébrale

Forme secondaire

Les spasmes secondaires des vaisseaux cérébraux sont une conséquence d'autres maladies du lit artériel intracrânien, du tissu nerveux et de nombreux autres organes. Dans ce cas, le mécanisme de perturbation du tonus artériel est moins lié à la défaillance du système végétatif qu’à son irritation résultant de la pathologie sous-jacente.

En pratique, il est difficile de déterminer si le spasme vasculaire cérébral est primaire ou secondaire. Cette pathologie doit être perçue comme potentiellement dangereuse, elle ne peut être guérie, en particulier chez les patients présentant des signes évidents de lésions du système nerveux.

Qui court le risque de tomber malade - causes et facteurs de risque

Raisons

Le spasme primaire des vaisseaux cérébraux (crise cérébrale) est une conséquence de trois causes et maladies:

  1. Prédisposition héréditaire (dans 50 à 60% des cas peut être attribuée à la présence de parents proches).
  2. Dystonie végétative (maintenant on l'appelle souvent dystonie neurocirculatoire).
  3. La plus longue période après une lésion cérébrale traumatique (contusion, commotion cérébrale, hématome intracrânien).

L'angiospasme secondaire dans le cerveau est à l'origine des causes les plus diverses. C'est une conséquence de cette pathologie:

  • athérosclérose des artères cérébrales et carotides;
  • hypertension (pression artérielle élevée);
  • anévrismes et malformations vasculaires intracérébraux;
  • syndrome de l'artère vertébrale (troubles circulatoires dans ce vaisseau important pour l'apport sanguin au cerveau);
  • névrose et instabilité psycho-émotionnelle;
  • toute tumeur du cerveau, de ses membranes et de l'hypophyse;
  • maladie cardiaque (angine de poitrine, arythmie);
  • forme cérébrale d'angiopathie diabétique;
  • vascularite, lupus systémique, collagénose, survenue d'une lésion de vaisseaux intracrâniens;
  • inflammation du cerveau et de ses membranes (méningite, encéphalite, arachnoïdite);
  • pathologie endocrinienne (activité excessive des glandes surrénales, thyroïde, système hypothalamo-hypophysaire).

Facteurs de risque

Indépendamment des causes du vasospasme cérébral, les facteurs de provocation et de risque sont distingués, car ils doivent être pris en compte lors du choix du traitement:

  • jeune et mature (plus de 87% des patients âgés de 30 à 45 ans);
  • sexe masculin (plus de 75% des hommes malades);
  • émotions et expériences fortes (à la fois positives et négatives);
  • situations stressantes;
  • changements météorologiques, changements dans les conditions climatiques météorologiques;
  • activité mentale intense, fatigue du cerveau et des yeux;
  • sommeil intermittent, privation de sommeil constante (par exemple, lorsque vous travaillez la nuit ou dans d'autres circonstances);
  • abus de tabac, alcool, café fort, thé, boissons énergisantes;
  • contact du cuir chevelu avec de l'air froid;
  • préparations médicales (comprimés, injections) pour le surdosage ou l'intolérance individuelle;
  • intoxication aiguë ou chronique par des produits chimiques, des sels de métaux lourds et d’autres substances toxiques (généralement lorsqu’il existe des risques professionnels importants au travail);
  • déshydratation du corps (diarrhée persistante, vomissements fréquents, apport hydrique insuffisant, transpiration abondante).

Quels sont les symptômes?

Un spasme des vaisseaux cérébraux peut survenir de quatre manières:

  1. Variante cérébrale pure - symptômes de la vascularisation cérébrale seulement (60% des cas).
  2. coronarocérébral - combinaison de symptômes cérébraux et de spasmes de l'artère cardiaque (type fréquent de trouble - 25%);
  3. hépatocérébral et pancréatocérébral - symptômes simultanés de coliques hépatiques ou pancréatiques avec cérébral.
  4. type rénal cérébral - colique rénale et angiospasme cérébral.

Le spasme des vaisseaux cérébraux est une attaque soudaine contre le fond du bien-être complet, à des degrés divers, perturbant l'état général. Le tableau présente les symptômes de l’angiospasme cérébral en fonction de la gravité:

En Savoir Plus Sur Les Bateaux