AVC

Hypertrophie ventriculaire gauche: causes, traitement et conséquences

Le myocarde est la couche musculaire la plus puissante de la paroi cardiaque, formée par les cellules de cardiomyocytes. Ce tissu est présent dans les oreillettes et les ventricules, mais il se contracte de différentes manières. Le myocarde est équipé d'un système conducteur, ce qui explique le travail constant des départements du cœur. Une pathologie telle que l'hypertrophie myocardique ventriculaire gauche est considérée à la fois comme une conséquence et un signe avant-coureur de problèmes graves du système cardiovasculaire. Cette maladie sera discutée dans cette publication.

Hypertrophie ventriculaire gauche - de quoi s'agit-il?

Une pathologie peut se développer lors de la prolifération de la paroi cardiaque. Dans la plupart des cas, cela entraîne une modification de la taille et de la forme du cœur, ainsi qu'un épaississement du septum entre les ventricules. Parfois, la maladie ne se manifeste pas pendant longtemps et la personne vit sans le savoir. L'hypertrophie est considérée comme un précurseur de pathologies cardiaques plus graves. Il est donc important de connaître les facteurs de risque et les conséquences de cette pathologie.

Causes de l'hypertrophie ventriculaire gauche

L'hypertrophie ventriculaire gauche du myocarde se produit lorsque le cœur est soumis à des charges régulières qui le font fonctionner plus intensément que d'habitude. Par exemple, en cas d’augmentation de la pression artérielle, les muscles ventriculaires gauches sont contraints de se contracter plus fortement afin de la contrecarrer. En conséquence, cela entraîne une augmentation du tissu musculaire, ce qui provoque un dysfonctionnement du cœur. Les facteurs qui peuvent faire fonctionner le cœur avec plus de force et de tension sont les suivants.

L'hypertension

L'hypertension augmente le risque d'hypertrophie ventriculaire. Dans cette maladie, la pression systolique (elle survient pendant la contraction) dépasse la barre des 140 mm de mercure. Art., Et diastolique (dans la phase de relaxation) augmente de plus de 90 mm Hg. À propos, l'obésité peut entraîner une augmentation de la pression artérielle et un besoin accru en oxygène de l'organisme et, par conséquent, la croissance du myocarde.

Malformations cardiaques

L'hypertrophie ventriculaire gauche du ventricule gauche n'est pas si rare parmi les maladies infantiles. Les cardiopathies congénitales jouent le rôle principal:

  • un ventricule au lieu de deux;
  • coarctation ou sténose aortique;
  • défaut du septum entre les deux ventricules;
  • tronc artériel commun;
  • hypoplasie ventriculaire gauche et atrésie pulmonaire;
  • atrésie de la valve tricuspide.

La détection de l'hypertrophie du myocarde et des pathologies cardiaques chez le fœtus et les enfants de moins de 6 mois est assez compliquée. Pour un diagnostic précis, la méthode de l'échocardiographie est principalement utilisée, tandis qu'une hypertrophie myocardique à l'échocardiographie et d'autres changements caractéristiques accompagnant toute maladie cardiaque sont observés.

  • Sténose de la valve aortique, qui s'accompagne d'un rétrécissement de la valve qui relie le ventricule gauche à l'aorte et interfère avec le mouvement du sang de ce grand vaisseau sanguin vers le cœur. Le développement de la sténose nécessite un travail intensif du ventricule pour administrer le sang à l'aorte;
  • insuffisance aortique, lorsque, lors de la relaxation des ventricules, il y a un écoulement de sang inversé de l'aorte au ventricule gauche en raison d'une fermeture insuffisante de la valve aortique.

Hypertrophie idiopathique / cardiomyopathie hypertrophique

Il s’agit d’un épaississement de l’ensemble du myocarde ou de ses sections individuelles qui se développe lentement et qui, pendant longtemps, n’entraîne aucune perturbation de l’activité contractile du cœur. La pathologie est basée sur une prédisposition génétique et l'hypertrophie du myocarde peut s'accompagner de la croissance d'un tissu fibreux dans son épaisseur et d'une orientation spatiale anormale des myofibrilles, qui permettent la contraction des cellules musculaires.

Si de tels changements dans le myocarde du ventricule gauche sont prononcés et se produisent sans raison apparente, on parle alors de cardiomyopathie hypertrophique, qui est également considérée comme un facteur d'apparition de l'hypertrophie.

Exercice excessif

Les sports de force intensifs permettent au cœur de s’adapter à un effort physique considérable. Pour certains, cela peut conduire à une hypertrophie ventriculaire gauche, tandis que les haltérophiles et les personnes effectuant un travail physique pénible sont à risque.

Quels autres troubles peuvent conduire à une hypertrophie du myocarde ventriculaire gauche?

L'apnée du sommeil est une cause possible et concomitante de l'hypertrophie du myocarde. Cette violation est associée à un arrêt respiratoire inconscient dans un rêve d'une durée allant d'une seconde à deux à trois minutes. Ce trouble survient chez les femmes ménopausées et chez les hommes. Comment l'apnée affecte-t-elle le développement de l'hypertrophie myocardique? Les experts disent que c’est l’un des facteurs de l’augmentation de la pression artérielle. Après une longue pause, la charge sur le muscle cardiaque augmente considérablement.

Traitement de l'hypertrophie ventriculaire gauche

Le traitement de la maladie se concentre principalement sur la cause sous-jacente de son développement.

Élimination des facteurs de risque

Pour que le traitement soit efficace, il est important d’éliminer les facteurs et les habitudes qui conduisent généralement au développement de la maladie. La normalisation de la pression artérielle est la première et la plus importante des étapes. Consultez régulièrement votre médecin et achetez un tensiomètre pour pouvoir contrôler la pression. Essayez d'éliminer toutes sortes de sources de stress et d'anxiété, car l'excès de cortisol et de noradrénaline est également un facteur de risque. Non moins important dans le traitement est considéré comme un mode de vie sain et l'élimination des mauvaises habitudes.

Correction de l'hypertension artérielle

Les mesures thérapeutiques contre l'hypertension artérielle comprennent les médicaments et les changements de mode de vie. Certains des médicaments qui visent à corriger l'hypertension peuvent également empêcher une nouvelle augmentation du tissu musculaire du ventricule gauche. Voici les groupes de médicaments prescrits pour l'hypertension:

  1. Les inhibiteurs de l'ECA (enzyme de conversion de l'angiotensine) contribuent à l'expansion des vaisseaux sanguins, à l'abaissement de la pression artérielle, à la normalisation du flux sanguin et ainsi à la réduction de la charge cardiaque. Exemples de produits: Enalapril (Vazotek), Captopril (Capoten), Lisinopril (Prinivil, Zestril). Les médicaments de ce groupe provoquent parfois une toux irritante, mais l'effet thérapeutique est souvent plus important. Si les effets secondaires sont graves, le médecin peut choisir un autre moyen.
  2. Les ARA, ou bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine, possèdent bon nombre des propriétés des inhibiteurs de l'ECA, mais ne provoquent pas la toux d'un patient. Exemples de remèdes: Losartan (Cozaar), Valsartan.
  3. Les diurétiques thiazidiques aident les reins à se débarrasser de l'eau en excès et des ions sodium, réduisant ainsi le volume sanguin global et la pression artérielle.
  4. Les bêta-bloquants réduisent le rythme cardiaque, la pression artérielle et empêchent certains des effets néfastes des hormones du stress - le cortisol et l'adrénaline, qui ne sont pas le facteur principal, mais qui influencent le développement de l'hypertension. Ces médicaments comprennent le bisoprolol, le carvédilol, le métoprolol, l’aténolol (Tenormin).
  5. Les bloqueurs des canaux calciques empêchent le calcium d'entrer dans les cellules du tissu cardiaque, réduisant la contractilité du myocarde, relaxant le tissu musculaire des parois des vaisseaux, exerçant un effet diurétique et réduisant ainsi la pression artérielle. Les antagonistes du calcium suivants comprennent les médicaments: nifédipine (Procardia), vérapamil (Calan, Cover, Veleran), Diltiazem (Cardisem, Tiazac).

Mode de vie sain

Les changements de mode de vie aideront à réduire la pression artérielle et à prévenir l'apparition de symptômes d'hypertrophie ventriculaire gauche. Considérez quelques recommandations importantes:

  • Débarrassez-vous de l'excès de poids. Ne perdre que 3 à 5 kg aide à normaliser la tension artérielle et réduit le risque d'hypertrophie du myocarde;
  • limiter la quantité de sel dans le régime, car son excès entraîne inévitablement une augmentation de la pression;
  • n'abusez pas de l'alcool, buvez-le en petite quantité et renoncez également à la cigarette;
  • des exercices réguliers, une demi-heure ou une heure d'activité physique modérée chaque jour renforcent le cœur, mais ne le surchargent pas. Allez à pied, courez, faites de l'exercice ou du yoga plus souvent. Si vous faites de l'haltérophilie, telle que la musculation, ou si votre travail est lié à l'exercice, consultez un cardiologue. Il vous recommandera des moyens de prévenir l'hypertension et l'hypertrophie du myocarde.

Les conséquences

Un muscle élargi perd de son élasticité, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans le cœur et les artères coronaires. L'hypertrophie ventriculaire gauche présente de nombreuses complications telles que:

  • arythmie - violation du rythme cardiaque;
  • cardiopathie ischémique, angine de poitrine;
  • insuffisance cardiaque, exprimée par l'incapacité du cœur à pomper la quantité de sang requise;
  • interruption de l'apport sanguin au cœur - crise cardiaque;
  • arrêt cardiaque soudain.

Comme vous pouvez le constater, les conséquences de la maladie sont très graves et imprévisibles. Toutes les pathologies associées au système cardiovasculaire nécessitent une attention particulière, car l'inaction peut être fatale.

Quel médecin contacter

Si vous avez des problèmes cardiaques, vous devez contacter un cardiologue. L'électrocardiographie est utilisée comme méthode de dépistage pour détecter l'hypertrophie ventriculaire gauche. L'étude la plus importante est l'échocardiographie. Si ce symptôme est associé à une maladie cardiaque, le patient est traité par un chirurgien cardiaque.

Hypertrophie ventriculaire gauche

Le ventricule gauche du coeur (VG) joue un rôle essentiel dans l'organisation du flux sanguin. C'est ici que commence la grande circulation. Le sang, saturé en oxygène et en nutriments, en est libéré dans l'aorte - une puissante artère artérielle qui nourrit tout le corps.

Si la charge sur le muscle cardiaque augmente constamment pour une raison quelconque, une hypertrophie ventriculaire gauche (myocardiopathie) peut se développer. La pathologie s'exprime par l'épaississement et le compactage des parois du VG.

La survenue d'une hypertrophie

Les parois des chambres ventriculaires sont constituées de trois couches:

  1. L'endocarde est une membrane interne à la surface lisse facilitant la circulation du sang.
  2. Myocarde - tissu musculaire, la partie la plus puissante de la paroi.
  3. L'épicarde est la couche externe qui protège le muscle.

Comme la principale responsabilité du pompage de sang incombe au LV, la nature lui a ménagé une certaine marge de sécurité. La chambre gauche est plus grande que la droite (la taille du VG représente un tiers du volume total des cavités cardiaques), son tissu musculaire est beaucoup plus puissant. L'épaisseur moyenne du myocarde dans différentes parties du VG varie de 9 à 14 mm.

Si les muscles de la chambre sont soumis à une charge accrue (pression accrue ou volume de sang important), le corps est obligé de s'adapter à ces conditions. La réponse compensatoire du VG correspond à la prolifération de cardiomyocytes (cellules du muscle cardiaque). Les parois du ventricule gauche se sont compactées et perdent progressivement leur élasticité.

Le risque d'hypertrophie ventriculaire gauche dans la modification du processus normal de contraction musculaire. Il en résulte un apport sanguin insuffisant aux organes internes. La menace de maladie coronarienne, d'accident vasculaire cérébral, d'infarctus du myocarde est en augmentation.

Types d'hypertrophie

La prolifération des cardiomyocytes peut se propager à toute la chambre et peut être localisée à différents endroits. Il s’agit principalement du septum interventriculaire, jonction de l’atrium dans l’orifice aortique LV. Selon les endroits où la couche musculaire s'est contractée, il existe plusieurs types d'anomalies:

Hypertrophie concentrique du myocarde ventriculaire gauche

La raison principale est de surcharger la chambre avec la pression sanguine. En cas d'hypertension ou de rétrécissement de la valve aortique, le myocarde s'épaissit uniformément, réduisant ainsi parfois la cavité VG. La couche musculaire du ventricule augmente progressivement afin de pouvoir enfoncer tout le volume de sang dans l'ouverture étroite de l'artère principale et, en cas d'hypertension, dans les vaisseaux compressés du spasme.

Hypertrophie ventriculaire gauche excentrique

Ici, le rôle principal est joué par la surcharge de la chambre ventriculaire avec la quantité de sang. En raison de l'insuffisance des valves cardiaques, le volume de libération dans l'orifice aortique diminue. La chambre est remplie de sang, le mur d’étirement, c’est pourquoi le poids total du LV augmente.

Cardiomyopathie obstructive

L'obstruction est la saillie d'un mur déjà élargi dans la lumière de la chambre. Les ventricules sont souvent divisés en deux, comme un sablier. Si le myocarde est également élargi dans la région du flux sanguin vers l'aorte, l'uniformité du flux sanguin systémique est encore plus perturbée.

La gravité de la pathologie est déterminée par l'épaisseur du tissu envahi:

  1. Hypertrophie VG grave - plus de 25 mm.
  2. Moyen - de 21 mm à 25 mm.
  3. Modéré - de 11 à 21 mm.

L'hypertrophie ventriculaire gauche modérée à vie n'est pas dangereuse. Il est observé chez les athlètes et les personnes astreintes à un travail physique, soumis à des charges élevées.

Facteurs de la maladie

La charge excessive sur le ventricule gauche est basée sur une maladie cardiaque congénitale ou acquise.

Parmi les anomalies héréditaires, citons:

  • Défauts génétiques. Apparaît à la suite de la mutation d'un des gènes responsables de la synthèse des protéines cardiaques. Un total d'environ 70 changements persistants ont été trouvés dans ces gènes, provoquant la croissance du myocarde VG.
  • Malformations congénitales: réduction du diamètre aortique (coarctation), défaut septal ventriculaire, fusion ou absence d'artère pulmonaire. L'hypertrophie du ventricule gauche chez l'enfant est associée à des anomalies héréditaires du muscle cardiaque. Ici, le type principal de thérapie est la chirurgie.
  • Rétrécissement congénital de la valve aortique (ventricule gauche par lequel le sang est libéré dans l'artère). Normalement, la surface de la vanne est de 3-4 mètres carrés. cm, avec sténose, il se réduit à 1 carré. voir
  • Insuffisance mitrale. Des cuspides de valve défectueuses provoquent un reflux dans l'oreillette. Chaque fois pendant la phase de relaxation, le ventricule est rempli de sang (surcharge volumique).

L'hypertrophie ventriculaire gauche acquise peut se développer sous l'influence de certaines maladies et facteurs:

  • L'hypertension. Détient la première place parmi les pathologies causant une induration du myocarde (90% des cas). Les tissus musculaires se développent du fait que le corps travaille constamment sous une surcharge de pression;
  • Athérosclérose de l'aorte. Des plaques de cholestérol se déposent sur les parois de l'aorte et dans sa valve, qui deviennent ensuite du calcaire. Les parois de l'artère principale perdent de leur élasticité, ce qui empêche la libre circulation du sang. Le tissu musculaire LV, en tension croissante, commence à augmenter son volume;
  • Cardiopathie ischémique;
  • Le diabète sucré;
  • Trop manger, gros poids, obésité;
  • Stress prolongé;
  • Alcoolisme, tabagisme;
  • Adynamia;
  • Insomnie, instabilité émotionnelle;
  • Dur travail physique.

Toutes ces causes d'hypertrophie ventriculaire gauche font que le cœur travaille plus intensément. La raison en est l'épaississement du myocarde.

Signes de maladie

La pathologie cardiaque ne se manifeste pas longtemps. Mais avec le temps, l'augmentation de la masse musculaire commence à avoir un effet sur la circulation systémique. Les premiers signes de malaise apparaissent. Ils sont généralement associés à un grand effort physique. Avec le développement de la maladie, les manifestations perturbent le patient et le reposent.

Symptômes de l'hypertrophie ventriculaire gauche:

  • Essoufflement, interruptions du cœur, manque d'air.
  • Vertiges, évanouissements.
  • Douleur anginale (constriction, pression) derrière le sternum.
  • Pression artérielle différentielle.
  • Haute pression, peu susceptible aux mesures thérapeutiques.
  • Gonflement des membres et du visage le soir.
  • Attaques d'asphyxie, toux déraisonnable en position ventrale.
  • Cyanose des ongles, triangle nasolabial.
  • Somnolence, maux de tête de nature obscure, faiblesse.

Ayant remarqué des signes similaires en soi, il faut se dépêcher de consulter un cardiologue.

Diagnostic de l'hypertrophie du VG

Lors de la première réception, le médecin recueille un historique (plaintes de patients, informations sur les maladies de la famille). Si la famille souffrait de maladies endocriniennes, d'hypertension, de malformations cardiaques, l'hypertrophie des parois du ventricule gauche devenait plus que probable.

Pour clarifier le diagnostic, les procédures suivantes sont prescrites:

  • Radiographie de la poitrine. La radiographie montrera les ombres élargies du cœur et les ombres de l'aorte;
  • Électrocardiogramme;
  • Surveillance quotidienne de l'ECG;
  • Échocardiographie;
  • Échocardiographie de stress (échographie du coeur avant et après la charge);
  • Test Doppler (vérification du débit sanguin cardiaque, utilisation de la charge également);
  • Test sanguin de laboratoire;
  • Test sanguin pour les hormones;
  • Analyse d'urine

En identifiant l'étendue de la maladie, le médecin prescrira une angiographie coronaire (examen aux rayons X avec introduction d'un produit de contraste dans le flux sanguin cardiaque). Déterminez donc à quel point la lumière des artères coronaires est libre.

L'IRM du cœur est réalisée pour une visualisation précise des pathologies intracardiaques.

Formes de traitement

L'hypertrophie ventriculaire gauche excentrique, obstructive et concentrique est peu thérapeutique. Mais les technologies médicales modernes peuvent considérablement stabiliser l’état du patient. Les tactiques de traitement sont principalement complexes.

Traitement médicamenteux

Pour rétablir le rythme naturel du muscle cardiaque, des bêta-bloquants sont prescrits (propranolol, anapriline, métapropol, aténolol).

Les bloqueurs des canaux calciques (Verapamil, Procardia) corrigent l'apport sanguin au cœur et aux systèmes centraux du corps, ont un effet vasodilatateur.

Inhibiteurs de l'ECA - Kapoten, Zestril, Enalapril. Réduire la pression artérielle.

Les anticoagulants (warfarine, dérivés indandiona) préviennent la formation de caillots sanguins dans le ventricule.

Sartans (Lorista, Valsartan) sont des médicaments de première intention pour le traitement de l'hypertension et la prévention des accidents cérébrovasculaires.

Les diurétiques (Indal, Navidrex) sont utilisés en association avec les remèdes ci-dessus, si l'hypertrophie du VG est prononcée.

Traitement chirurgical

Si le traitement médicamenteux est inefficace, des techniques chirurgicales sont utilisées. Les interventions chirurgicales suivantes sont indiquées:

  • Opération Morrow - retrait fragmentaire du myocarde dans la région du septum interventriculaire;
  • Remplacement de la valve mitrale;
  • Remplacement de la valve aortique ou greffe;
  • Comissurotomie - séparation des adhérences dans la bouche de l'artère principale, épissée à la suite d'une sténose (rétrécissement);
  • Stenting des vaisseaux coronaires (insertion de l'implant dilatateur dans la lumière de l'artère).

Dans les cas où le traitement de l'hypertrophie ventriculaire gauche ne donne pas les résultats escomptés, un défibrillateur automatique ou un pacemaker est cousu. Les appareils sont conçus pour restaurer le rythme cardiaque correct.

Médecine populaire

Si le cardiologue a approuvé, vous pouvez utiliser ces outils:

  • Infusions de fleurs de bleuet, muguet, aubépine;
  • Infusion d'Hypericum au miel;
  • Un mélange d'ail et de miel à parts égales;
  • Bouillon mélangé de romarin sauvage, d’autre mère et d’œufs séchés;
  • Le bouillon provient du persil au vin rouge.

Bon effet donne l'utilisation à long terme du lait cuit au four avec de la confiture de fraises, des canneberges râpées avec du sucre, des fruits secs, des raisins secs, des abricots secs.

En conclusion

L'hypertrophie du VG se manifeste de plus en plus chez les moins de 35 ans. Dans l'espoir des capacités compensatoires du corps jeune, les patients évitent d'aller à la clinique.

Mais les pathologies du cœur sont si dangereuses qu'elles progressent régulièrement sans traitement médical ni contrôle.

Dans 5 à 10% des cas, on observe un développement inverse de la cardiomyopathie. Les autres sont à haut risque. Seul un traitement obstiné et la mise en œuvre des recommandations du cardiologue permettront à une personne de ne pas modifier le rythme de vie habituel.

Hypertrophie ventriculaire gauche du coeur: qu'est-ce que c'est, symptômes, traitement

Dans cet article, vous apprendrez ce qui se passe dans la pathologie de l'hypertrophie ventriculaire gauche (LVH), pourquoi elle se produit. Méthodes modernes de diagnostic et de traitement. Comment prévenir cette maladie.

Avec l'hypertrophie du ventricule gauche, la paroi musculaire du ventricule gauche s'épaissit.

Normalement, son épaisseur devrait être comprise entre 7 et 11 mm. Un indicateur égal à plus de 12 mm peut déjà être appelé hypertrophie.

Cette pathologie est fréquente chez les jeunes et les personnes d'âge moyen.

La guérison complète de la maladie n’est possible qu’à l’aide d’une intervention chirurgicale, mais le plus souvent, ils effectuent un traitement conservateur, car cette pathologie n’est pas si dangereuse que de prescrire l’opération à tous les patients.

Le traitement de cette anomalie est effectué par un cardiologue ou un chirurgien cardiaque.

Causes de la maladie

Une telle pathologie peut apparaître en raison de facteurs provoquant une contraction plus intense du ventricule gauche, ce qui entraîne une croissance de la paroi musculaire. Celles-ci peuvent être certaines maladies ou un stress excessif sur le cœur.

L’hypertrophie ventriculaire gauche du cœur se rencontre souvent chez les athlètes professionnels qui subissent des exercices aérobiques excessifs (aérobie, c’est-à-dire «avec oxygène»): athlètes, joueurs de football, joueurs de hockey. En raison du mode de fonctionnement amélioré, la paroi musculaire du ventricule gauche est «pompée».

En outre, la maladie peut survenir en raison d'un excès de poids. Une masse corporelle importante crée une charge supplémentaire pour le cœur, qui force le muscle à travailler plus intensément.

Mais les maladies qui provoquent un épaississement des parois de cette cavité cardiaque:

  • hypertension chronique (pression supérieure à 145 par 100 mm de mercure);
  • rétrécissement de la valve aortique;
  • athérosclérose de l'aorte.

La maladie est également congénitale. Si le mur n'est pas fortement épaissi (la valeur ne dépasse pas 18 mm), aucun traitement n'est requis.

Symptômes caractéristiques

Les manifestations spécifiques de la maladie n'existent pas. Chez 50% des patients, la pathologie est asymptomatique.

Chez l'autre moitié des patients, l'anomalie se manifeste par des symptômes d'insuffisance cardiaque. Voici des signes d'hypertrophie ventriculaire gauche dans ce cas:

  1. faiblesse
  2. vertige
  3. essoufflement
  4. les poches
  5. accès de douleur au coeur,
  6. les arythmies.

Chez de nombreux patients, les symptômes n'apparaissent qu'après un effort physique ou du stress.

Les manifestations de la maladie sont grandement renforcées pendant la grossesse.

Diagnostics

Une telle maladie peut être détectée lors d'un examen médical de routine. Il est le plus souvent diagnostiqué chez les athlètes soumis à un examen approfondi au moins une fois par an.

Une anomalie peut être observée lors de la réalisation de Echo CG - l’étude de toutes les cavités du cœur à l’aide d’un appareil à ultrasons. Cette procédure de diagnostic est prescrite aux patients souffrant d’hypertension, ainsi qu’à ceux qui se plaignent d’essoufflement, de vertiges, de faiblesse et de douleurs à la poitrine.

Si un écho du CG révèle un épaississement de la paroi du ventricule gauche, un examen supplémentaire est demandé au patient afin de déterminer la cause de la maladie:

  • mesure de la pression artérielle et du pouls;
  • ECG;
  • balayage duplex de l'aorte (examen échographique du vaisseau);
  • Échocardiographie Doppler (une sorte d’écho CG qui permet de connaître la vitesse du flux sanguin et sa turbulence).

Après avoir identifié la cause de l'hypertrophie, le traitement de la maladie sous-jacente est prescrit.

Méthodes de traitement

Bien que l'épaississement de la paroi du ventricule gauche ne puisse être complètement éliminé que par voie chirurgicale, le plus souvent un traitement conservateur est effectué, cette pathologie n'étant pas si dangereuse qu'elle peut être prescrite à tous les patients.

La tactique du traitement dépend de la maladie qui a provoqué le problème.

Thérapie conservatrice: médicaments

Avec hypertension

Appliquez l'un des médicaments suivants, pas tous en même temps.

Hypertrophie du ventricule gauche du coeur - signes d'un ECG

L'hypertrophie ventriculaire gauche est une pathologie du coeur, dans laquelle il y a un épaississement des parois, la masse du myocarde augmente, ce qui aide à réduire la capacité du coeur à pousser le sang. Afin de pouvoir traiter ce trouble du myocarde, il est nécessaire de déterminer ce qui a conduit à l'apparition de l'hypertrophie ventriculaire gauche (LVH) et à l'origine de cette maladie cardiaque.

Groupe de risque

L'incidence des troubles hypertrophiques dans le ventricule gauche (VG) dépend du sexe, de l'âge, du poids et de la maladie cardiaque concomitante. Cette pathologie est souvent retrouvée chez les hommes ayant un excès de poids important et souffrant d'hypertension.

L'hypertension provoque une LVH dans 70% des cas. Le risque d'hypertrophie du ventricule gauche est d'augmenter le risque d'insuffisance cardiaque, d'ischémie 3 fois, d'arythmie 5 fois, d'infarctus du myocarde - 7 fois.

L'obésité est un facteur important contribuant à la formation d'une pathologie du myocarde. L'un de leurs indicateurs visuels de l'obésité est le tour de taille. Cette valeur reflète la quantité de graisse viscérale interne. La taille des femmes ne devrait pas dépasser 88 cm, celle des hommes: 102 cm.

Caractéristiques de l'hypertrophie du VG

L'augmentation de l'épaisseur du ventricule gauche et de sa masse peut se produire de manière isolée, mais elle est le plus souvent associée à une augmentation de l'épaisseur de la paroi interventriculaire.

Indice de masse myocardique

Le degré d'hypertrophie du VG est évalué à l'aide de l'indice de masse du myocarde ventriculaire gauche. Le calcul de l’IMPGN est effectué selon une formule qui tient compte de la taille du VG, de la taille et du poids d’une personne.

Normalement, l’indice LVMI chez les hommes se situe entre 71 et 94 g / m 2, chez les femmes - entre 64 et 89 g / m 2, mais avec la croissance du myocarde, on note des modifications:

  • poumons - l'indice de masse est compris entre 135 et 151 g / m 2;
  • modéré - de 152 à 172 g / m 2;
  • lourd - plus de 173 g / m 2.

Le risque de complications dangereuses augmente significativement avec des modifications modérées du myocarde du ventricule gauche, ce qui signifie que le contrôle du poids est une mesure nécessaire pour maintenir la santé en cas d'hypertrophie ventriculaire gauche.

Types de changements hypertrophiques

Les types fréquents d’hypertrophie ventriculaire gauche sont:

  • concentrique - l'épaisseur augmente, mais le volume de la cavité ne change pas;
  • excentrique - la masse du ventricule augmente, le volume de sa cavité augmente, mais l'épaisseur de la paroi se situe dans la plage normale;
  • hyperventrophie du septum interventriculaire.

Dans l'hypertrophie excentrique du ventricule gauche, les parois sont épaissies, mais elles ne perdent pas leur élasticité et sont restaurées lorsque la charge est réduite. Avec l'hypertrophie concentrique, les parois perdent de l'élasticité et une augmentation de l'épaisseur du ventricule entraîne une diminution de sa cavité, une diminution du débit cardiaque.

Le type concentrique le plus courant d'hypertrophie ventriculaire gauche, cette pathologie augmente le risque de maladie coronarienne, de crise cardiaque et devient une cause d'invalidité et d'invalidité à l'âge moyen.

Épaisseur du myocarde

L'épaisseur de paroi normale d'un VG chez un homme adulte est de 1–1,1 cm, pour une femme, de 1 cm.

  1. L’épaississement du ventricule gauche pendant la phase de relaxation jusqu’à 1,4 cm indique des modifications mineures du myocarde.
  2. L’épaisseur de paroi de 1,4 à 1,6 cm correspond à une hypertrophie modérée.
  3. Un épaississement du VG de 1,6 à 2 cm ou plus indique une hypertrophie sévère.

L'hypertrophie ventriculaire gauche isolée modérée, et parfois importante, peut provoquer une insuffisance mitrale. Ce type de trouble s'accompagne d'une expansion de la cavité VG.

Avec les symptômes de maladie grave de la valvule mitrale, un état provoquant une atrophie dangereuse du ventricule gauche du cœur est créé: le VG perd sa fonctionnalité, prend l’apparence d’un appendice, ce qui crée une menace de cardiosclérose et d’insuffisance cardiaque.

Les symptômes de l'atrophie se développent progressivement, se manifestant par un essoufflement, un œdème, une somnolence diurne. Les anomalies du rythme cardiaque sont détectées sur un ECG et une échographie montre la présence de cicatrices, une diminution de la taille du myocarde par rapport à la norme.

Raisons

  • Dans 70% des cas, l'hypertrophie ventriculaire gauche se développe avec l'hypertension.
  • Le risque de LVH augmente avec la sténose aortique, dans laquelle le diamètre de l'aorte se rétrécit, et le ventricule gauche doit faire de gros efforts pour expulser le sang.
  • La cause de la croissance du ventricule gauche peut être une activité physique accrue sur le cœur. Provoque la tension du ventricule gauche du cyclisme, du jogging, du ski.
  • Pronostic grave et grave de l'HVG causé par une cardiomyopathie dystrophique.

La cardiomyopathie hypertrophique provoque dans 50% des cas une mort subite chez les jeunes athlètes. Cette pathologie peut être congénitale, caractérisée par une épaisseur inégale de différentes sections de la paroi ventriculaire gauche et du septum interventriculaire.

Les causes de l'hypertrophie ventriculaire gauche sont les suivantes:

  • activation des nerfs sympathiques;
  • circulation sanguine des hormones catécholamines, aldostérone, thyroxine, insuline, hormone de croissance.

Un rôle important dans le développement de LVH appartient au facteur héréditaire. Il existe une prédisposition familiale à l'hypertension et à la prolifération hypertrophique de la couche musculaire LV.

Le danger pour l'état du myocarde est de fumer. La nicotine resserre les vaisseaux sanguins périphériques et coronaires, ce qui entraîne une ischémie (manque de nourriture et d'oxygène) du cœur, d'autres organes internes et des membres.

Mécanisme des changements hypertrophiques

Le ventricule gauche, comme les muscles des muscles squelettiques, en réponse à une charge croissante, s'entraîne, les fibres musculaires augmentent en volume.

La paroi initialement épaissie permet une contraction plus puissante du ventricule gauche du cœur, mais à l’avenir, une augmentation de la paroi n’est déjà pas un caractère compensatoire, mais pathologique.

Les capillaires coronaires ne peuvent pas fournir d'oxygène à la paroi ventriculaire gauche élargie et une partie des cellules musculaires est en état d'ischémie. L'hypertrophie ventriculaire gauche provoque une violation du flux sanguin coronaire et peut entraîner une crise cardiaque, favorisée par le durcissement des vaisseaux sanguins.

En raison de l'ischémie, la nutrition des cardiomycètes est détruite et certaines d'entre elles sont remplacées par du tissu conjonctif. Dans l'épaisseur du myocarde VG, la teneur en fibrine augmente, ce qui réduit la capacité du myocarde à se contracter.

Au fil du temps, une atrophie se développe dans le ventricule gauche en raison d'une ischémie chronique. Il s'agit d'une affection dans laquelle les cardiomycètes sont épuisés, ce qui entraîne une diminution de l'épaisseur du cœur.

Dans le myocarde hypertrophié, il est noté:

  • diminution de la force des contractions ventriculaires;
  • l'augmentation de la durée de la réduction;
  • dilatation - expansion de la cavité;
  • diminution de l'élasticité, ce qui nuit au remplissage ventriculaire;
  • réduction de la réserve coronaire - volume sanguin, que le ventricule est capable de pousser en plus lorsqu'il est chargé dans la circulation sanguine.

Symptômes d'hypertrophie

Les signes d'hypertrophie dans le myocarde du ventricule gauche sont des symptômes communs aux manifestations d'hypertension, caractérisés par:

  • gonflement des pieds, des chevilles;
  • douleurs sourdes dans le coeur;
  • vertige, faiblesse;
  • essoufflement à l'effort;
  • tachycardie avec la charge habituelle.

Lorsque l'hypertrophie sévère se développe dans le cercle pulmonaire de la circulation sanguine, il y a un "asthme cardiaque", il y a une toux sèche du coeur.

Diagnostics

L'hypertrophie myocardique du VG est diagnostiquée à l'aide de mesures instrumentales utilisant:

  • électrocardiographie - ECG;
  • échocardiographie - échographie du cœur;
  • Radiographie;
  • tomographie par ordinateur.

Électrocardiogramme

Les signes caractéristiques de LVHD sont détectés sur un ECG dans V 1-6 - cela signifie que les électrodes sont appliquées sur la région thoracique et que les chiffres 1-6 correspondent aux positions des électrodes.

Pour caractériser l’hypertrophie, il faut prendre en compte la direction de l’axe électrique, qui est classiquement réalisée à travers le cœur sur toute sa longueur. Dans l'hypertrophie ventriculaire gauche, la position normale de l'axe est généralement marquée ou des déviations modérées sont observées.

Les signes d'hypertrophie du myocarde dans le ventricule gauche d'un enregistrement ECG sont la montée de R et l'approfondissement de la vague S.

Les manifestations d'hypertrophie du ventricule gauche sur le ruban ECG sont les suivantes:

  • changements dans le complexe QRS:
    • la largeur de l'intervalle est supérieure à 0,12 s;
    • forte amplitude R avec conducteurs V5, V6;
    • forme anormale d’onde Q en l’absence de crise cardiaque;
  • changements dans le segment ST - réduction de la courbe ECG dans cette zone avec une onde T négative, en position normale de l'axe du cœur, une augmentation de ce segment et une onde T positive peuvent être observées.

Méthode informative de diagnostic de LVH sur l'ECG - en utilisant l'indice de Sokolov-Lyon. Un signe d'hypertrophie est l'excès de la somme de l'amplitude des dents S et R dans la poitrine:

  • après 40 ans - plus de 35 mm;
  • jusqu'à 40 ans - plus de 45 mm.

Échographie du coeur

La méthode la plus informative pour évaluer le degré et le type d'hypertrophie du VG est l'échocardiographie - échographie du coeur. Cette méthode de diagnostic est 5-10 fois plus informative qu'un ECG.

L'échocardiographie vous permet de mesurer l'épaisseur de la paroi myocardique dans différents segments de la paroi cardiaque. Une échographie du coeur indique une pathologie à un stade précoce de la maladie, alors que sur un ECG chez 10 à 20% des patients, ce problème n'est pas détecté au stade initial.

Traitement

La réduction de la gravité de l'hypertrophie ventriculaire gauche est obtenue par un diagnostic précoce des causes de la pathologie et par le traitement de la maladie cardiaque sous-jacente ou des organes internes ayant contribué à l'apparition de cette pathologie.

La liste des médicaments utilisés dans le traitement de l'hypertrophie ventriculaire gauche inclut les inhibiteurs de l'ECA, les diurétiques - vous permet de contrôler la pression artérielle, ce qui arrête la prolifération de la paroi cardiaque.

Les médicaments symptomatiques qui améliorent l'état du muscle cardiaque sont:

  • Bloqueurs des canaux Ca ++ - vérapamil, nifédipine, diltiazem;
  • bêta-bloquants - Sotalol, Atenolol,
  • Inhibiteurs de l'ECA pour réduire la pression artérielle - Enalapril, Diroton;
  • Sartans - bloqueurs des récepteurs de l'angiotensine permettant d'abaisser la pression artérielle avec effet antiarythmique - Losartan, Candesartan, Valsartan.

Un aliment diététique visant à réduire et à maintenir un poids corporel stable est une condition préalable à la réussite du traitement. Avec cette pathologie, il est nécessaire d’exclure les aliments frits, épicés et gras, de réduire la consommation de sel.

Prévisions

La mortalité de l'hypertrophie ventriculaire gauche est de 4-5%. Risque élevé chez les patients présentant une hypertrophie combinée du ventricule gauche avec une ischémie du myocarde, une arythmie et des troubles circulatoires cérébraux.

En l'absence d'autres pathologies du cœur, une pression artérielle normale, le pronostic vital de l'hypertrophie VG est favorable.

Hypertrophie ventriculaire gauche: symptômes et traitement

Hypertrophie ventriculaire gauche - les principaux symptômes:

  • Mal de tête
  • Faiblesse
  • Perturbation du sommeil
  • Essoufflement
  • Douleur cardiaque
  • Douleur à la poitrine
  • Battement de coeur
  • Trouble du rythme cardiaque
  • Perte de conscience
  • Hypertension artérielle
  • Malaise à la poitrine
  • Fluctuations de la pression artérielle
  • Manque temporaire de battement de coeur

L'hypertrophie ventriculaire gauche (cardiomyopathie) est une maladie cardiaque typique chez les patients ayant reçu un diagnostic d'hypertension. L'hypertrophie ventriculaire gauche, dont les symptômes permettent de considérer cette pathologie comme un processus impliquant une adaptation structurelle du cœur aux besoins métaboliques du myocarde, ainsi que des modifications des paramètres hémodynamiques, est assez dangereuse dans la mesure où elle entraîne souvent la mort.

Description générale

Selon les statistiques, la mortalité dans l'hypertrophie ventriculaire gauche est d'environ 4%. Considérez les caractéristiques de cette maladie.

L'hypertrophie provoque un épaississement important de la paroi du ventricule gauche. Cet épaississement se produit complètement en raison des particularités de l'espace interne, qui n'est pas affecté. L'hypertrophie entraîne souvent une modification du septum situé entre les ventricules droit et gauche. En raison des changements hypertrophiques survenus, une perte d'élasticité se produit au niveau du mur, tandis que son épaississement peut se produire de manière uniforme et dans des zones spécifiques de la localisation. Toutes ces caractéristiques affectent directement l'évolution de la maladie.

De manière remarquable, une hypertrophie ventriculaire gauche est souvent observée chez les jeunes et elle n’est souvent même pas une maladie, ni un diagnostic, ne représentant que l’un des symptômes possibles de tout type de maladie cardiaque.

Comme nous l'avons déjà noté, une hypertrophie ventriculaire gauche peut se développer en raison d'une hypertension. En outre, parmi les facteurs prédisposants, il existe différents types de malformations cardiaques, de stress fréquents et importants.

Il y a cette maladie dans le contexte d'hypertension artérielle constante. Dans le même temps, il a été révélé que l'hypertrophie et ses modifications inhérentes peuvent également se produire, comme nous l'avons noté, lors d'efforts physiques, ce qui permet notamment l'apparition d'un état de chargement limite (chargeurs, athlètes qui répartissent le chargement de manière instable).

Harsh devient une charge intense et en même temps intense que le myocarde reçoit des personnes dont le mode de vie est principalement sédentaire, ainsi que des personnes qui fument et consomment quotidiennement de l'alcool. Et si l'hypertrophie ventriculaire gauche n'entraîne pas la mort, elle ne la rend pas sans danger pour le patient, car pour cette raison, un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde peut survenir, entraînant souvent des conséquences très graves pour le corps. La nature de la maladie peut être congénitale (héréditaire) ou acquise.

En résumé, on peut noter que l'hypertrophie ventriculaire gauche agit comme un signal de signalisation indiquant la complication des conditions dans lesquelles se trouve actuellement le myocarde. En d’autres termes, il s’agit en quelque sorte d’un avertissement indiquant la nécessité de stabiliser la pression artérielle, ainsi que l’exactitude de la répartition de la charge.

Symptômes de l'hypertrophie ventriculaire gauche

L'hypertrophie provoque des modifications importantes dans la région des parois du ventricule gauche. Un trait caractéristique de la maladie est que l'expansion est distribuée vers l'extérieur. Assez souvent, avec l'épaississement du mur, le septum situé entre les ventricules acquiert un épaississement.

Les symptômes de la maladie considérée sont caractérisés par une hétérogénéité des manifestations. Dans certains cas, les patients pendant de nombreuses années peuvent même ne pas se rendre compte qu'ils ont une hypertrophie ventriculaire gauche, mais il n'est pas exclu que le début de celle-ci pour le patient soit littéralement intolérable en raison d'une mauvaise santé.

Le signe le plus courant d’hypertrophie ventriculaire gauche est l’angine de poitrine, dont le développement résulte de la compression des vaisseaux qui alimentent le muscle cardiaque. En fin de compte, il y a une augmentation de la taille du muscle et sa consommation d'une plus grande quantité d'oxygène en combinaison avec des nutriments. En plus de ce symptôme, la fibrillation auriculaire se produit également, des manifestations sous forme de fibrillation auriculaire et de jeûne du myocarde sont notées.

Il peut souvent y avoir une condition dans laquelle le cœur s’arrête quelques instants et ne bat pas du tout, ce qui provoque une perte de conscience. Parfois, un essoufflement peut indiquer la présence de la maladie que nous envisageons. En outre, un certain nombre des symptômes suivants sont notés:

  • hypertension artérielle;
  • instabilité de la pression;
  • maux de tête;
  • l'arythmie;
  • troubles du sommeil;
  • se sentir mal et faiblesse générale;
  • douleur dans le coeur;
  • douleur à la poitrine.

Parmi les maladies pour lesquelles l'hypertrophie elle-même constitue l'un des symptômes qui caractérisent leur évolution, on distingue:

Hypertrophie ventriculaire gauche: traitement

Le traitement de l'hypertrophie consiste à utiliser du vérapamil en association avec des bêta-bloquants, ce qui permet de réduire les symptômes provoqués par le système cardiovasculaire. En complément de la pharmacothérapie, un régime alimentaire est prévu, ainsi que le rejet des mauvaises habitudes existantes.

En conséquence, il est nécessaire d'arrêter de fumer, de réduire le niveau de consommation de sel, de perdre du poids. Le régime alimentaire devrait comprendre des produits laitiers / produits laitiers, des fruits de mer, des légumes et des fruits frais. Vous devrez également réduire la quantité de produits à base de farine, de sucreries et de graisses animales consommés. L'exercice devrait être modéré.

Cela n’exclut pas non plus la possibilité d’une intervention chirurgicale, qui consiste à retirer une partie du muscle cardiaque qui a subi une hypertrophication. Il est à noter que le développement de l'hypertrophie ventriculaire gauche a souvent été observé pendant plus d'une décennie.

Si vous présentez des symptômes pertinents pour l'hypertrophie ventriculaire gauche, vous devriez consulter un cardiologue.

Si vous pensez que vous avez une hypertrophie ventriculaire gauche et les symptômes caractéristiques de cette maladie, votre cardiologue peut vous aider.

Nous vous suggérons également d'utiliser notre service en ligne de diagnostic des maladies, qui sélectionne les maladies possibles en fonction des symptômes entrés.

Les cardiomyopathies sont un groupe de maladies qui sont unies par le fait que, au cours de leur progression, on observe des modifications pathologiques dans la structure du myocarde. En conséquence, ce muscle cardiaque cesse de fonctionner pleinement. Habituellement, le développement de la pathologie est observé dans le contexte de divers troubles extracardiaques et cardiaques. Cela suggère qu’il existe assez peu de facteurs qui peuvent servir d’impulsion à la progression de la pathologie. La cardiomyopathie peut être primaire et secondaire.

Extrasystole - il s'agit de l'un des types d'arythmie les plus courants (perturbations du rythme cardiaque), caractérisé par l'apparition d'une contraction extraordinaire du muscle cardiaque ou par plusieurs contractions extraordinaires. L’extrasystole, dont les symptômes ne se manifestent pas seulement chez les patients, mais également chez les personnes en bonne santé, peut être provoquée par le surmenage, le stress psychologique ainsi que par d’autres stimuli externes.

La dystonie neurocirculatoire, ou névrose du cœur, est un dysfonctionnement du système cardiovasculaire, associé à une insuffisance de la régulation neuroendocrinienne physiologique. Se manifestent le plus souvent chez les femmes et les adolescents en raison de l'influence d'un fort stress ou d'un effort physique intense. Il est beaucoup moins fréquent chez les personnes de moins de quinze ans et de plus de quarante ans.

Néphropathie diabétique - processus de modifications pathologiques des vaisseaux rénaux, causées par le diabète sucré. Cette maladie entraîne le développement d'une insuffisance rénale chronique, le risque de décès est élevé. Le diagnostic repose non seulement sur un examen physique du patient, mais aussi sur des méthodes de test de laboratoire et instrumentales.

Battements prématurés ventriculaires - forme de trouble du rythme cardiaque caractérisée par la survenue de contractions ventriculaires extraordinaires ou prématurées. Les adultes et les enfants peuvent souffrir de cette maladie.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Hypertrophie ventriculaire gauche (LVH): causes, signes et diagnostic, traitement, pronostic

L'hypertrophie ventriculaire gauche (LVH) est un concept qui reflète l'épaississement des parois du ventricule gauche avec ou sans expansion de la cavité du ventricule gauche (LV). Une telle affection peut survenir pour diverses raisons mais, dans la plupart des cas, elles indiquent une pathologie du muscle cardiaque, parfois assez grave. Le risque de LVH est qu’une insuffisance cardiaque chronique (ICC) se développe tôt ou tard, car le myocarde ne peut pas toujours fonctionner avec une charge telle que celle subie par LVH.

Selon les statistiques, l'HVG est plus fréquente chez les patients âgés (plus de 60 ans), mais avec certaines maladies cardiaques, elle est observée chez les adultes, chez les enfants et même pendant la période néonatale.

Causes de l'hypertrophie ventriculaire gauche

1. "Cœur sportif"

La formation d’une hypertrophie des parois du ventricule gauche du cœur n’est une variante de la norme que dans un cas - chez une personne pratiquant une activité sportive de longue durée. En raison du fait que la chambre ventriculaire gauche exécute le travail principal consistant à expulser un volume de sang suffisant pour tout l'organisme, elle doit donc supporter plus de pression que les autres chambres. Dans le cas où une personne s'entraîne longtemps et durement, ses muscles squelettiques nécessitent davantage de circulation sanguine et, à mesure que la masse musculaire augmente, la quantité d'augmentation de la circulation sanguine dans les muscles devient constante. En d’autres termes, si au début de l’entraînement, le cœur ne subit que périodiquement une charge croissante, la charge sur le muscle cardiaque devient constante au bout d’un moment. Par conséquent, le myocarde VG augmente son poids et les parois du VG deviennent plus épaisses et plus puissantes.

exemple de coeur sportif

Bien que le "cœur sportif" soit en principe un indicateur de bonne condition physique et de l'endurance d'un athlète, il est très important de ne pas rater le moment où l'HVG physiologique peut se transformer en une HVL pathologique. À cet égard, les athlètes sont observés par des médecins spécialistes en médecine sportive, qui savent clairement dans quel sport LVH est autorisé et dans lequel il ne devrait pas être. Ainsi, LVH est spécialement développé pour les athlètes pratiquant des sports cycliques (course à pied, natation, aviron, ski, marche, biathlon, etc.). LVH se développe modérément chez les athlètes ayant développé des qualités de force (lutte, boxe, etc.). Les personnes impliquées dans les sports d'équipe développent normalement très peu ou pas du tout LVH.

2. hypertension artérielle

Chez les patients souffrant d’hypertension artérielle, il se forme un spasme long et persistant des artères périphériques. À cet égard, le ventricule gauche doit pousser le sang avec plus de force qu'avec une pression artérielle normale. Ce mécanisme est dû à une augmentation de la résistance vasculaire périphérique totale (OPS) et à une surcharge de la pression cardiaque. Après plusieurs années, la paroi VG s'épaissit, ce qui entraîne une détérioration rapide du muscle cardiaque - l'ICC commence.

3. Cardiopathie ischémique

Dans l'ischémie, le myocarde souffre d'un manque d'oxygène transitoire ou permanent. Naturellement, les cellules musculaires sans substrats énergétiques supplémentaires ne fonctionnent pas aussi efficacement que les cellules normales, de sorte que les cardiomyocytes restants doivent travailler avec une charge plus élevée. Un épaississement compensatoire du muscle cardiaque - une hypertrophie se forme progressivement.

4. Cardiosclérose, dystrophie myocardique

La prolifération de tissu conjonctif (cicatrice) dans le myocarde peut survenir après une crise cardiaque (cardiosclérose post-infarctus) ou après des processus inflammatoires (cardiosclérose post-myocardite). La dystrophie du myocarde, également appelée épuisement du muscle cardiaque, peut survenir dans diverses conditions pathologiques - anémie, anorexie, empoisonnement, infection, intoxication. À la suite des processus décrits, une partie des cellules du muscle cardiaque cesse d'exercer sa fonction contractile et cette fonction est absorbée par les cellules normales restantes. Encore une fois, pour un travail à part entière, ils ont besoin d'un épaississement compensatoire.

5. Cardiomyopathie dilatée

Cette maladie se caractérise par un excès d'étirement du muscle cardiaque et une augmentation du volume des cavités cardiaques. En conséquence, le ventricule gauche doit expulser un volume de sang supérieur à la normale, ce qui nécessite un travail supplémentaire. Le cœur est surchargé de volume et une hypertrophie du myocarde se forme.

6. malformations cardiaques

En raison de la perturbation de l'anatomie normale du cœur, il existe soit une surcharge de la pression artérielle basse (dans le cas d'une sténose aortique), soit une surcharge en volume (dans le cas d'une insuffisance de la valve aortique). En cas de défauts d'autres valves, une cardiomyopathie hypertrophique du ventricule gauche se développe aussi tôt ou tard.

7. LVH idiopathique

Cette forme de LVH est indiquée si, lors de l'examen complet du patient, aucune cause de la maladie n'est identifiée. Toutefois, dans cette forme d’HVV, on peut parler des conditions génétiques nécessaires à la formation d’une cardiomyopathie de type hypertrophique.

8. LVH congénitale

Sous cette forme, la maladie débute pendant la période prénatale et se manifeste dans les premiers mois suivant la naissance de l'enfant. La base de cette forme sont des désordres génétiques qui ont conduit au mauvais fonctionnement des cellules du muscle cardiaque.

9. Hypertrophie ventriculaire gauche et droite simultanée

Une telle combinaison survient dans les cas de malformations cardiaques graves - dans la sténose pulmonaire, la tétrade de Fallot, la malformation du septum ventriculaire, etc.

Hypertrophie des parois du ventricule gauche du coeur chez l'enfant

Dans l’enfance, LVH peut être congénitale ou acquise. L’HVH acquise est principalement due à des malformations cardiaques, à une cardite, à une hypertension pulmonaire.

Les symptômes chez les enfants peuvent être différents. Un nouveau-né peut être léthargique ou, au contraire, agité et fort, téter mal un sein ou un biberon, tandis que le triangle nasolabial devient bleu lorsqu'il tète et crie.

Un enfant plus âgé peut déjà parler de ses plaintes. Il s'inquiète de douleurs dans la région du cœur, de fatigue, de léthargie, de pâleur, d'essoufflement avec une légère charge.

Le cardiologue pédiatrique ou le chirurgien cardiologue choisit la tactique de traitement de l'hypertrophie chez l'enfant après un examen approfondi et une observation de l'enfant.

Quels types d'hypertrophie du VG sont là?

En fonction de la nature de l'épaississement du muscle cardiaque, l'HVH des types concentriques et excentriques est isolée.

Un type concentrique (hypertrophie symétrique) se forme lorsque la croissance d'un muscle épaissi se produit sans augmenter la cavité de la chambre cardiaque elle-même. Dans certains cas, la cavité VG peut au contraire diminuer. L'hypertrophie concentrique du ventricule gauche est la plus caractéristique de la maladie hypertensive.

L'hypertrophie ventriculaire gauche excentrique (asymétrique) implique non seulement un épaississement et une augmentation de la masse de la paroi VG, mais également une expansion de la cavité. Ce type est plus fréquent dans les malformations cardiaques, la cardiomyopathie et l’ischémie myocardique.

Selon l'épaisseur du mur VG, ils produisent une hypertrophie modérée et grave.

En outre, l'hypertrophie est isolée avec et sans obstruction du tractus VG sortant. Dans le premier type, l'hypertrophie s'empare également du septum interventriculaire, ce qui a pour conséquence que la région VG située plus près de la racine aortique acquiert un rétrécissement prononcé. Avec le deuxième type de chevauchement dans la zone de transition du VG à l'aorte n'est pas observée. La deuxième option est plus favorable.

L'hypertrophie ventriculaire gauche est-elle cliniquement manifeste?

Si nous parlons des symptômes et de tout signe spécifique d’HVT, il est nécessaire de préciser dans quelle mesure l’épaississement de la paroi musculaire du cœur a atteint. Ainsi, dans les phases initiales, l'HVG peut ne pas se manifester, et les principaux symptômes seront notés du côté de la maladie cardiaque sous-jacente, par exemple, mal de tête avec forte pression, douleur thoracique lors d'une ischémie, etc.

À mesure que la masse myocardique augmente, d'autres plaintes apparaissent. En raison du fait que les zones épaisses du muscle cardiaque du ventricule gauche contractent les artères coronaires, de même que le myocarde épaissi nécessite une plus grande quantité d'oxygène, des douleurs à la poitrine du type d'angine de poitrine (sensation de brûlure, pincement) se produisent.

En relation avec la décompensation progressive et la diminution des réserves du myocarde, une insuffisance cardiaque se développe, qui se manifeste par un essoufflement, un gonflement du visage et des membres inférieurs, ainsi qu'une diminution de la tolérance à l'activité physique habituelle.

Si l’un des symptômes décrits, même s’ils sont bénins et s’inquiètent rarement, il est toujours nécessaire de consulter un médecin pour connaître les causes de cette affection. En effet, plus le LVH est diagnostiqué rapidement, plus le traitement est efficace et moins le risque de complications est élevé.

Comment confirmer le diagnostic?

Pour suspecter une hypertrophie ventriculaire gauche, il suffit de réaliser un électrocardiogramme standard. Les critères principaux de l'hypertrophie ventriculaire gauche sur un électrocardiogramme sont les violations des processus de repolarisation (parfois jusqu'à l'ischémie) dans la poitrine qui conduisent à une élévation oblique ascendante ou oblique du segment ST des dérivations V5, V6, de la dépression ST et de la fvV, et une onde T négative peut être. En outre, l'électrocardiogramme identifie facilement les signes de tension - une augmentation de l'amplitude de l'onde R dans les dérivations thoraciques gauche - I, aVL, V5 et V6.

Si le patient présente des signes d'hypertrophie du myocarde et une surcharge du VG sur l'ECG, le médecin le prescrit pour un examen plus approfondi. L'étalon-or est une échographie du coeur ou une échocardioscopie. Chez EchoKS, le médecin verra le degré d'hypertrophie, l'état de la cavité VG et identifiera également une cause possible de l'HVG. L’épaisseur de paroi VG normale est fixée à moins de 10 mm pour les femmes et à moins de 11 mm pour les hommes.

Il est souvent possible de juger de l’évolution de la taille du cœur en effectuant la radiographie thoracique habituelle en deux projections. En évaluant certains paramètres (taille du cœur, arcs cardiaques, etc.), le radiologue peut également suspecter des modifications de la configuration des cavités cardiaques et de leurs tailles.

Vidéo: Signes ECG d'hypertrophie ventriculaire gauche et d'autres cavités cardiaques

Est-il possible de guérir à jamais l'hypertrophie ventriculaire gauche?

Le traitement de l'hypertrophie du VG est réduit à l'élimination des facteurs en cause. Ainsi, dans le cas de malformations cardiaques, le seul traitement radical consiste en une correction chirurgicale du défaut.

Dans la plupart des situations (hypertension, ischémie, cardiomyodystrophie, etc.), il est nécessaire de traiter l'hypertrophie ventriculaire gauche à l'aide d'un traitement médicamenteux qui non seulement influence les mécanismes de développement de la maladie sous-jacente, mais aussi protège le muscle cardiaque contre le remodelage, ce qui a un effet cardioprotecteur.

Des médicaments tels que l'énalapril, le quadripril, le lisinopril, normalisent la pression artérielle. Des études à grande échelle à long terme ont montré de manière fiable que ce groupe de médicaments (inhibiteurs de l'ECA) dans les six mois suivant le début du traitement conduisait à la normalisation des indicateurs de l'épaisseur de la paroi du VG.

Les bêta-bloquants (bisoprolol, carvédilol, nébivalol, métoprolol) réduisent non seulement le rythme cardiaque et "relâchent" le muscle cardiaque, mais réduisent également la charge pré et postérieure du cœur.

Les préparations de nitroglycérine, ou nitrates, ont la capacité de dilater parfaitement les vaisseaux sanguins (effet vasodilatateur), ce qui réduit également considérablement la charge sur le muscle cardiaque.

En cas de pathologie cardiaque concomitante et de développement d'ICC, des médicaments diurétiques sont pris (indapamide, hypothiazide, diabète, etc.). Lorsqu'ils sont pris, le volume sanguin circulant (BCC) diminue, entraînant une diminution du volume cardiaque.

Tout traitement, qu’il prenne l’un des médicaments (contre l’hypertension - monothérapie) ou plusieurs (contre l’ischémie, l’athérosclérose, le traitement du complexe CHF), n’est prescrit que par un médecin. L’auto-traitement, ainsi que l’autodiagnostic, peuvent causer des dommages irréparables à la santé.

À propos de la guérison à vie de LVH, il convient de noter que les processus pathologiques du muscle cardiaque ne sont réversibles que lorsque le traitement est prescrit à temps, aux premiers stades de la maladie, et que les médicaments sont administrés de manière constante, voire à vie.

Quel est dangereux LVH?

Dans les cas où l'hypertrophie mineure du VG est diagnostiquée aux stades précoces et que la cause sous-jacente de la maladie peut être traitée, le traitement complet de l'hypertrophie a toutes les chances de réussir. Cependant, dans les maladies cardiaques graves (crises cardiaques étendues, cardiosclérose généralisée, malformations cardiaques), des complications peuvent se développer. Ces patients peuvent avoir des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux. L'hypertrophie de longue date entraîne l'ICC le plus grave, avec des gonflements de tout le corps jusqu'à l'anasarca, ainsi qu'une intolérance totale à la charge du ménage ordinaire. Les patients atteints d'ICC grave ne peuvent normalement pas se déplacer dans la maison en raison d'un essoufflement grave, ne peuvent pas nouer de lacets, préparer de la nourriture. Aux derniers stades de la CHF, le patient ne peut pas quitter la maison.

La prévention des effets indésirables consiste en une surveillance médicale régulière avec une échographie du cœur tous les six mois, ainsi qu’une médication régulière.

Prévisions

Le pronostic de LVH est déterminé par la maladie qui l'a provoqué. Ainsi, en cas d'hypertension artérielle corrigée avec succès à l'aide d'antihypertenseurs, le pronostic est favorable, l'ICC se développe lentement et une personne vit pendant des décennies sans que sa qualité de vie en pâtisse. Chez les personnes plus âgées atteintes d'ischémie myocardique ou ayant des antécédents de crise cardiaque, personne ne peut prédire le développement de l'ICC. Il peut se développer lentement et assez rapidement, entraînant une incapacité du patient et une incapacité.

En Savoir Plus Sur Les Bateaux