Insuffisance ventriculaire droite du coeur

La symptomatologie de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite est clairement exprimée, il est impossible de l'ignorer. La capacité de reconnaître les symptômes de la maladie qui se produisent à différents stades évite le développement de complications dangereuses conduisant à des processus irréversibles et à la mort.

Symptômes de différentes étapes

L'insuffisance cardiaque droite est une pathologie chronique. Il se produit lorsque le dysfonctionnement des muscles cardiaques dans la partie droite du myocarde. Si des symptômes apparaissent, le patient a besoin de soins médicaux d'urgence. Adressez-vous immédiatement au thérapeute, à ceux qui connaissent les signes d’une maladie dangereuse.

La classification de la pathologie dépend du lieu de sa localisation. Il existe 2 types d'insuffisance cardiaque:

  • ventriculaire droit (cœur pulmonaire);
  • ventriculaire gauche.

Il existe 2 formes de pathologie:

  • chronique;
  • insuffisance ventriculaire droite aiguë.

La déficience droite est une maladie secondaire. Il est précédé d'une insuffisance cardiaque ventriculaire gauche. Chez la plupart des patients, les insuffisances ventriculaire droite et gauche sont associées. Mais il n’est pas exclu les cas où l’insuffisance cardiaque à droite se produit isolée.

Aux premiers stades, les symptômes de la maladie sont dus à la stagnation de la circulation pulmonaire. L'insuffisance ventriculaire droite est accompagnée de:

  • tachycardie (augmentation spontanée de la fréquence cardiaque);
  • hypotension artérielle (diminution constante de la pression);
  • essoufflement, manque d'air;
  • douleurs pressantes dans le coeur;
  • gonflement des membres;
  • température cutanée basse (mains et pieds froids);
  • cyanose (la peau dans le triangle naso-génien, les bras et les jambes deviennent bleutés);
  • turgescence cutanée réduite;
  • gonflement et pulsation des veines jugulaires (en position ventrale);
  • haute perméabilité vasculaire;
  • œdème pulmonaire;
  • syndrome de nausée-vomissement;
  • évanouissement;
  • faiblesse, fatigue.

Ces symptômes sont inchangés à toutes les étapes du développement de la pathologie. Lorsque l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite se transforme en formes compliquées, elles s'aggravent. Ils relient les symptômes du sang stagnant dans la circulation systémique.

Les patients souffrent de:

  • Sensations de sévérité et de douleur dans l'hypochondre droit, résultant du gonflement du foie.
  • L'hypertension.
  • Oedème
  • Oligurie - circulation sanguine altérée dans les reins.
  • Production d'urine réduite causée par la rétention d'eau.
  • Asthme cardiaque provoqué par un excès de sang dans les veines et les capillaires des poumons.
  • Expansion et gonflement des veines du cou en décubitus dorsal et en position assise.
  • Troubles mentaux causés par une circulation sanguine veineuse insuffisante du cerveau et une privation d'oxygène.
  • Gastrite et autres maladies du système digestif.
  • Perte d'appétit et de poids.
  • Ascite (accumulation excessive de liquide dans l'abdomen).
  • Hydrothorax (épanchement liquidien dans la poitrine).

Emplacement de l'œdème

La boursouflure est le premier signe d'insuffisance cardiaque du côté droit. Les oedèmes se forment dans des organes éloignés du cœur:

  1. Tout d'abord, les poches affectent les membres inférieurs. Premièrement, la région de la cheville se gonfle. Ensuite, les jambes et les hanches sont impliquées dans le processus pathologique.
  2. Dans les formes sévères de la maladie, le gonflement, la montée du corps, se propagent le long de la paroi abdominale.
  3. Chez les hommes, on note un gonflement du scrotum.
  4. Les mains, la poitrine et le cou sont impliqués dans le processus.
  5. Gonflement abdominal développé (ascite), cavité thoracique (hydrothorax).
  6. Un œdème pulmonaire survient.

Lorsque la pression dans l'oreillette gauche et les capillaires pulmonaires atteint des valeurs critiques, le liquide commence à fuir à travers les parois vasculaires. Il remplit les vésicules et les lumières pulmonaires.

Avec l'oedème pulmonaire, l'essoufflement se transforme en asphyxie. Le patient devient agité, prend une posture assise forcée, apportant un soulagement. La peau devient pâle, les muqueuses prennent une teinte cyanotique (violette).

Les veines jugulaires gonflent. Une tachycardie ou une arythmie se développe. La toux renforcée s'accompagne de la séparation des crachats mousseux avec des inclusions de sang. Lors de l'écoute, divers râles humides sont détectés. Le médecin différencie l'œdème pulmonaire de l'asthme bronchique. Avec son développement, un diagnostic urgent et un traitement immédiat est nécessaire.

Au début du développement de la pathologie, les jambes et les autres parties du corps gonflent vers la fin de la journée. Plus tard, le gonflement devient un phénomène stable. Il se propage dans tout le corps, causant anasarci.

Le liquide s'accumule dans la poche cardiaque et la cavité abdominale, ce qui entraîne la formation de "ventre de grenouille". Simultanément dans l'estomac est recueilli jusqu'à 1,5-2 litres de liquide oedémateux.

L'hydrothorax est une complication pouvant mettre la vie en danger. Lorsque la sortie de 1 litre de liquide dans la plèvre des poumons est comprimée, la respiration est difficile, l'hypoxie et l'étouffement se produisent. Sans soins médicaux d'urgence, le patient n'a aucune chance de survivre.

Selon la gravité des symptômes, la maladie a été divisée en 3 étapes. Chacun d'eux a ses propres symptômes.

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique.

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique (CPSS) se développe progressivement, sur une période de plusieurs mois, dans les maladies chroniques entraînant une charge sur le ventricule droit et se caractérise par une congestion veineuse dans la grande circulation. Le plus souvent, il rejoint l'insuffisance ventriculaire gauche en raison de profondes violations de la circulation pulmonaire, d'une pression accrue dans l'artère pulmonaire et d'une surcharge du cœur droit. Une insuffisance ventriculaire droite isolée et isolée peut survenir dans les affections respiratoires chroniques (cœur pulmonaire), dans les malformations cardiaques conduisant à une surcharge du ventricule droit (insuffisance tricuspide, sténose et insuffisance de l'artère pulmonaire) ou dans l'oreillette droite (sténose tricuspide), avec constriction ou épanchement péricardique, etc.

Passez des questions aux patients.

L'œdème est un signe important d'insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique. Le mécanisme principal du développement de l'œdème cardiaque est une augmentation de la pression hydrostatique dans les capillaires et un ralentissement du flux sanguin, ce qui provoque une extravasation de liquide dans les tissus. D'autres facteurs jouent également un rôle dans l'origine de l'œdème: altération de la régulation normale du métabolisme hydroélectrolytique en raison de l'activation du système hormonal antidiurétique de l'aldostérone, qui entraîne une rétention d'eau et de sodium; un trouble du foie, accompagné d'une violation de la synthèse de l'albumine, ce qui réduit la pression oncotique. L'œdème cardiaque peut être initialement masqué. La rétention hydrique (parfois jusqu'à 5 litres) ne se manifeste pas immédiatement par un œdème visible, mais se traduit par une augmentation rapide du poids corporel et une diminution du débit urinaire. Les œdèmes visibles apparaissent généralement en premier sur les pieds et les jambes (vers la fin de la journée) et, à mesure qu'augmente l'insuffisance cardiaque, ils deviennent plus persistants et significatifs et se propagent jusqu'aux hanches, au bas du dos et à la paroi abdominale. L'oedème cardiaque a tendance à se déplacer vers le bas; par conséquent, chez les patients qui sont assis ou marchent, les jambes gonflent davantage, la région du sacrum à l'arrière et le côté droit principalement du côté droit.

En cas d'échec grave, le liquide s'accumule dans les cavités séreuses. L'hydrothorax (accumulation de liquide dans la cavité pleurale) peut être droitier ou bilatéral. L’hydropéricarde (accumulation de liquide dans la cavité péricardique) est rarement significative. L'ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) est généralement observée avec une insuffisance ventriculaire droite et une stase veineuse dans le foie.

Les palpitations dans l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite se produisent par réflexe, en raison d'une augmentation de la pression à l'embouchure des veines creuses (réflexe de Bainbridge).

Les patients se plaignent également de la gravité moins fréquente - douleur dans l'hypochondre droit (en raison de la stase veineuse du foie, elle augmente et tend la capsule de glisson), augmentation de l'abdomen due à une ascite.

Fatigue rapide, diminution des performances physiques et mentales, irritabilité, troubles du sommeil, état dépressif dû à un faible débit cardiaque, diminution de l'apport sanguin au cerveau, dysfonctionnement du système nerveux central.

Des modifications du tractus gastro-intestinal (nausées, parfois vomissements, perte d'appétit, flatulences, tendance à la constipation, etc.) sont associées au développement d'une gastrite congestive, ainsi qu'à une altération de la fonction hépatique.

L'oligurie (diminution de la quantité quotidienne d'urine) et la nycturie (prévalence de la diurèse nocturne au cours de la journée) se développent en raison d'une stase veineuse des reins.

Procéder à un examen général du patient,

Lorsque les PCDS sont observées:

- acrocyanose, parfois teinte ictérique de la peau, associée à une altération de la fonction hépatique due à une stagnation coronaire;

- gonflement du tissu sous-cutané d'origine cardiaque, qu'il convient de distinguer de l'œdème rénal;

- gonflement des veines cervicales associé à la stagnation du sang dans le système veineux de la circulation pulmonaire;

- la cachexie cardiaque (épuisement marqué), qui se développe avec une insuffisance cardiaque chronique progressive sévère à un stade avancé; causés par des troubles dyspeptiques et métaboliques (absorption réduite du fait de l'apparition d'une gastrite congestive, altération de la fonction hépatique), entraînant une perte de poids corporel;

- ulcères trophiques des jambes (au stade avancé d'insuffisance cardiaque grave).

Mener une étude du système cardiovasculaire.

Les signes d'insuffisance rénale chronique, détectés dans l'étude du système cardiovasculaire:

- le déplacement du bord droit de la matité relative du cœur vers l'extérieur;

- expansion du diamètre du coeur due au bon composant;

- l'affaiblissement du tonus en 4 points d'auscultation;

- rythme de galop à 4 points d'auscultation;

- souffle systolique à 4 points d'auscultation, aggravé par l'inhalation (symptôme de Rivero-Corvallo);

- le pouls est fréquent, arythmique, de faible remplissage, petit;

- la pression artérielle systolique est basse, la tension diastolique est normale ou élevée, la pression artérielle est basse;

- la pression veineuse est augmentée.

Effectuer une étude des organes abdominaux.

Signes d'insuffisance rénale chronique, détectés dans l'étude de la cavité abdominale:

- la présence de fluide libre dans la cavité abdominale;

- le foie est élargi, douloureux, le bord de sa consistance souple et élastique, lisse. En appuyant sur le foie, les veines du cou gonflent en raison d'une augmentation de la pression veineuse (symptôme de Plesch). Une insuffisance cardiaque prolongée et grave dans le ventricule droit conduit à l'apparition d'une fibrose du foie (cirrhose cardiaque). En même temps, son bord devient dense, net et les tailles plus constantes.

Évaluer les données ECG.

Lorsque l'ECG a été enregistré:

- tachycardie, parfois trouble du rythme cardiaque;

- signes d'hypertrophie auriculaire droite: accentuation et augmentation de l'amplitude de l'onde P en dérivations I, II, aVF, V1-2;

- signes d'hypertrophie ventriculaire droite: déviation de l'axe électrique du coeur vers la droite, augmentation de l'amplitude de l'onde R dans les dérivations V1-2, approfondissement d'une dent de S en V5-6, diminution de l'amplitude d'une dent de T et d'un intervalle de ST en V1-2;

- changements caractéristiques de la maladie sous-jacente.

Évaluez les données EchoCG.

Lors de la réalisation de l'échocardiographie sont notés:

- dilatation des cavités du ventricule droit et de l'oreillette droite;

- diminution du volume systolique du ventricule droit;

- Échocardiographie de la maladie sous-jacente.

Insuffisance des deux ventricules du coeur

L'échec des deux ventricules est caractérisé par des signes de stagnation dans les grands et les petits cercles de la circulation sanguine. Si l'affaiblissement du ventricule droit est précédé d'une insuffisance ventriculaire gauche, alors que la congestion se développe dans le grand cercle, l'essoufflement diminue. Au stade avancé de l'insuffisance cardiaque, des modifications anatomiques et fonctionnelles se produisent dans divers organes et tissus en raison de leur hypoxie. Il y a une augmentation significative du coeur, une pneumofibrose et une cirrhose cardiaque, une cachexie, etc. se développent.On observe souvent des ulcères trophiques des jambes et des escarres et une infection est ajoutée. Développe souvent une pneumonie, atypique, asymptomatique.

Classification moderne de l'insuffisance cardiaque chronique

En Russie, la classification de l'insuffisance cardiaque chronique V.Kh. est largement utilisée. Vasilenko et N.D. Strazhesko. Cette classification reflète la nature des changements, le processus de stadification et les manifestations de l'insuffisance cardiaque chronique (Tableau 6).

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë.

Causes de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite.

1. Maladies dans lesquelles survient une surcharge systolique du ventricule droit:

- les maladies dans lesquelles il existe une augmentation de la pression dans la circulation pulmonaire;

- sténose de la bouche de l'artère pulmonaire.

2. Maladies dans lesquelles il y a augmentation du remplissage diastolique et de la surcharge systolique du ventricule droit:

- insuffisance de la valve tricuspide;

- insuffisance de la valve pulmonaire.

3. Maladies dans lesquelles il y a une diminution du remplissage diastolique du ventricule droit:

Les principaux changements physiopathologiques qui se produisent dans le système cardiovasculaire en cas d'insuffisance cardiaque ventriculaire droite:

- affaiblissement du travail du ventricule droit dû à un remplissage insuffisant (avec sténose tricuspide);

- diminuer le volume systolique du ventricule droit;

- augmentation du réflexe dans le travail du cœur (réflexe de Beinbridge);

- ralentir la circulation sanguine et augmenter la pression dans le système veineux de la circulation pulmonaire;

- transpiration de la partie liquide du sang à l'extérieur des vaisseaux dans les tissus de divers organes;

- augmentation du nombre d'hémoglobine reconstituée dans le sang veineux;

- altération des fonctions de filtration et de réabsorption des reins.

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë (OPSN) se caractérise par un développement relativement rapide et souvent soudain de modifications pathologiques qui représentent une menace immédiate pour la vie du patient. Il survient le plus souvent lors de la thromboembolie d'une grosse branche de l'artère pulmonaire, parfois - avec un infarctus du myocarde étendu du septum interventriculaire avec un anévrisme ou une rupture de celui-ci, avec une tamponnade cardiaque.

Passez des questions aux patients.

Les symptômes de la maladie sous-jacente à l'origine de son développement sont caractéristiques de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë. Au fond de ces symptômes, une douleur aiguë et pressante apparaît derrière le sternum, irradiant parfois jusqu'au cou et aux bras, souvent accompagnée par la peur de la mort; dans la plupart des cas, elle est de courte durée. Douleur due à une insuffisance coronaire fonctionnelle. L'apparition d'un essoufflement est caractéristique. Un signe d'insuffisance ventriculaire droite aiguë est également une douleur dans l'hypochondre droit, due à un foie hypertrophié et à une capsule de Glisson étirée.

Effectuer un examen général du patient.

Dans l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë, on observe:

- gonflement des veines cervicales associé à une stagnation du sang dans le système veineux de la circulation pulmonaire;

- peau humide, sueurs froides;

- pâleur de la peau, cyanose;

- gonflement dû à la stagnation du sang dans la circulation systémique.

Mener une étude du système cardiovasculaire.

Quand OPSN révèle:

- le décalage du bord droit de la matité relative du cœur vers l'extérieur;

- expansion du diamètre du coeur due au bon composant;

- affaiblissement du tonus au 4ème point d'auscultation (en raison de la faiblesse du ventricule droit, la composante musculaire de l'Istone en souffre);

- rythme du galop en 4 points d'auscultation, dont l'apparition est associée à de graves lésions du myocarde du ventricule droit et à une diminution de son tonus;

- bruit systolique en 4 points d'auscultation, aggravé par l'inspiration (symptôme de Rivero-Corvallo), résultant du développement de l'insuffisance relative de la valvule tricuspide;

- Fréquent, arythmique, faible remplissage, petit pouls;

- pression artérielle basse

Effectuer une étude des organes abdominaux.

Chez les patients atteints d'OPSN, le foie est hypertrophié, douloureux, le bord de sa consistance souple-élastique est lisse. En appuyant sur le foie, les veines du cou gonflent en raison d'une augmentation de la pression veineuse (Plesch sim)

Évaluer les données ECG.

L'ECG montre les modifications suivantes:

- tachycardie, trouble du rythme possible;

- signes de surcharge de l'oreillette droite: accentuation et augmentation de l'amplitude de l'onde P dans les dérivations I, II, aVF, V1-2 ;

- signes de surcharge du ventricule droit: déviation de l'axe électrique du coeur vers la droite, augmentation de l'amplitude de la dent

R en avance V1-2. approfondissement d'une dent de S en V5-6. diminution de l'amplitude d'une dent de T et d'un intervalle de ST en V1-2 ;

- Modifications caractéristiques de la maladie sous-jacente.

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique.

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique (CPSS) se développe progressivement, sur une période de plusieurs mois, dans les maladies chroniques entraînant une charge sur le ventricule droit et se caractérise par une congestion veineuse dans la grande circulation. Le plus souvent, il rejoint l'insuffisance ventriculaire gauche en raison de profondes violations de la circulation pulmonaire, d'une pression accrue dans l'artère pulmonaire et d'une surcharge du cœur droit. Une insuffisance ventriculaire droite isolée et isolée peut survenir dans les affections respiratoires chroniques (cœur pulmonaire), dans les malformations cardiaques conduisant à une surcharge du ventricule droit (insuffisance tricuspide, sténose et insuffisance de l'artère pulmonaire) ou dans l'oreillette droite (sténose tricuspide), avec constriction ou épanchement péricardique, etc.

Passez des questions aux patients.

L'œdème est un signe important d'insuffisance cardiaque ventriculaire droite chronique. Le mécanisme principal du développement de l'œdème cardiaque est une augmentation de la pression hydrostatique dans les capillaires et un ralentissement du flux sanguin, ce qui provoque une extravasation de liquide dans les tissus. D'autres facteurs jouent également un rôle dans l'origine de l'œdème: altération de la régulation normale du métabolisme hydroélectrolytique en raison de l'activation du système hormonal antidiurétique de l'aldostérone, qui entraîne une rétention d'eau et de sodium; un trouble du foie, accompagné d'une violation de la synthèse de l'albumine, ce qui réduit la pression oncotique. L'œdème cardiaque peut être initialement masqué. La rétention hydrique (parfois jusqu'à 5 litres) ne se manifeste pas immédiatement par un œdème visible, mais se traduit par une augmentation rapide du poids corporel et une diminution du débit urinaire. Les œdèmes visibles apparaissent généralement en premier sur les pieds et les jambes (vers la fin de la journée) et, à mesure qu'augmente l'insuffisance cardiaque, ils deviennent plus persistants et significatifs et se propagent jusqu'aux hanches, au bas du dos et à la paroi abdominale. L'oedème cardiaque a tendance à se déplacer vers le bas. Par conséquent, chez les patients qui sont assis ou marchent, les jambes gonflent davantage, à l'arrière du dos se trouve la région du sacrum et ceux se trouvant principalement du côté droit ont le côté droit.

En cas d'échec grave, le liquide s'accumule dans les cavités séreuses. L'hydrothorax (accumulation de liquide dans la cavité pleurale) peut être droitier ou bilatéral. L’hydropéricarde (accumulation de liquide dans la cavité péricardique) est rarement significative. L'ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale) est généralement observée avec une insuffisance ventriculaire droite et une stase veineuse dans le foie.

Les palpitations dans l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite se produisent par réflexe, en raison d'une augmentation de la pression à l'embouchure des veines creuses (réflexe de Bainbridge).

Les patients se plaignent également de la gravité moins fréquente - douleur dans l'hypochondre droit (en raison de la stase veineuse du foie, elle augmente et tend la capsule de glisson), augmentation de l'abdomen due à une ascite.

Fatigue rapide, diminution des performances physiques et mentales, irritabilité, troubles du sommeil, état dépressif dû à un faible débit cardiaque, diminution de l'apport sanguin au cerveau, dysfonctionnement du système nerveux central.

Des modifications du tractus gastro-intestinal (nausées, parfois vomissements, perte d'appétit, flatulences, tendance à la constipation, etc.) sont associées au développement d'une gastrite congestive, ainsi qu'à une altération de la fonction hépatique.

L'oligurie (diminution de la quantité quotidienne d'urine) et la nycturie (prévalence de la diurèse nocturne au cours de la journée) se développent en raison d'une stase veineuse des reins.

Procéder à un examen général du patient,

Lorsque les PCDS sont observées:

- acrocyanose, parfois teinte ictérique de la peau, associée à une altération de la fonction hépatique due à une stagnation coronaire;

- gonflement du tissu sous-cutané d'origine cardiaque, qui doit être différencié de l'œdème rénal;

- gonflement des veines cervicales associé à une stagnation du sang dans le système veineux de la circulation pulmonaire;

- Cachexie cardiaque (épuisement marqué), qui se développe avec une insuffisance cardiaque chronique progressive sévère à un stade avancé; causés par des troubles dyspeptiques et métaboliques (absorption réduite du fait de l'apparition d'une gastrite congestive, altération de la fonction hépatique), entraînant une perte de poids corporel;

- ulcères trophiques des jambes (au stade avancé d'insuffisance cardiaque grave).

Mener une étude du système cardiovasculaire.

Les signes d'insuffisance rénale chronique, détectés dans l'étude du système cardiovasculaire:

- le décalage du bord droit de la matité relative du cœur vers l'extérieur;

- expansion du diamètre du coeur due au bon composant;

- l'affaiblissement du tonus en 4 points d'auscultation;

- rythme de canter à 4 points d'auscultation;

- souffle systolique à 4 points d'auscultation, aggravé par l'inhalation (symptôme de Rivero-Corvallo);

- le pouls est fréquent, arythmique, de faible remplissage, petit;

- la pression artérielle systolique est abaissée, diastolique - en état normal ou élevé, le pouls - abaissé;

- la pression veineuse est augmentée.

Effectuer une étude des organes abdominaux.

Signes d'insuffisance rénale chronique, détectés dans l'étude de la cavité abdominale:

- la présence de fluide libre dans la cavité abdominale;

- le foie est hypertrophié, douloureux, le bord de sa consistance douce et élastique, lisse. En appuyant sur le foie, les veines du cou gonflent en raison d'une augmentation de la pression veineuse (symptôme de Plesch). Une insuffisance cardiaque prolongée et grave dans le ventricule droit conduit à l'apparition d'une fibrose du foie (cirrhose cardiaque). En même temps, son bord devient dense, net et les tailles plus constantes.

Évaluer les données ECG.

Lorsque l'ECG a été enregistré:

- tachycardie, parfois trouble du rythme cardiaque;

- signes d'hypertrophie de l'oreillette droite: accentuation et augmentation de l'amplitude de l'onde P dans les dérivations I, II, aVF, V1-2 ;

- signes d'hypertrophie ventriculaire droite: déviation de l'axe électrique du coeur vers la droite, augmentation de l'amplitude de l'onde R dans les dérivations V1-2. approfondissement d'une dent de S en V5-6, diminution de l'amplitude d'une dent de T et d'un intervalle de ST en V1-2 ;

- Modifications caractéristiques de la maladie sous-jacente.

Évaluez les données EchoCG.

Lors de la réalisation de l'échocardiographie sont notés:

- dilatation des cavités du ventricule droit et de l'oreillette droite;

- diminuer le volume systolique du ventricule droit;

- Échocardiographie de la maladie sous-jacente.

Insuffisance des deux ventricules du coeur

L'échec des deux ventricules est caractérisé par des signes de stagnation dans les grands et les petits cercles de la circulation sanguine. Si l'affaiblissement du ventricule droit est précédé d'une insuffisance ventriculaire gauche, alors que la congestion se développe dans le grand cercle, l'essoufflement diminue. Au stade avancé de l'insuffisance cardiaque, des modifications anatomiques et fonctionnelles se produisent dans divers organes et tissus en raison de leur hypoxie. Il y a une augmentation significative du coeur, une pneumofibrose et une cirrhose cardiaque, une cachexie, etc. se développent.On observe souvent des ulcères trophiques des jambes et des escarres et une infection est ajoutée. Développe souvent une pneumonie, atypique, asymptomatique.

Classification moderne de l'insuffisance cardiaque chronique

En Russie, la classification de l'insuffisance cardiaque chronique V.Kh. est largement utilisée. Vasilenko et N.D. Strazhesko. Cette classification reflète la nature des changements, le processus de stadification et les manifestations de l'insuffisance cardiaque chronique (Tableau 6).

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite. Compensation pour insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite est caractérisée par une dyspnée, un œdème et une fatigue. Les symptômes de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite (dyspnée, œdème et fatigue) apparaissent à la suite de l'insuffisance rétrograde. Dans ces conditions, la pression veineuse centrale et la pression dans l'oreillette droite sont élevées, ce qui entraîne une stase veineuse générale. Toute obstruction du sang dans le ventricule droit ou une charge excessive sur le ventricule droit peuvent aggraver cet état. Il en résulte une insuffisance ventriculaire gauche, car le besoin de ventricule gauche dans le sang veineux pulmonaire oxygéné ne peut être reconstitué.

Les réflexes compensatoires diminuent d'abord, puis aggravent les symptômes de l'insuffisance cardiaque. Quel que soit le type d'insuffisance cardiaque, le débit cardiaque et la pression artérielle (souvent, mais pas toujours) diminuent. Le système cardiovasculaire compense ce déclin en maintenant initialement un apport sanguin adéquat aux organes et aux tissus. Deux processus se produisent généralement:

• activation des réflexes neurohumoraux externes;

• compensation cardiaque interne.

Ensemble, ces deux processus améliorent la fonction cardiaque. Cependant, avec des symptômes prolongés, la gravité de l'insuffisance cardiaque augmente en raison d'un remodelage indésirable.

Les réflexes neurohumoraux externes contribuent initialement au maintien du débit cardiaque et de la pression artérielle en CHF. L'hypotension active les barorécepteurs, ce qui augmente l'activité du système nerveux sympathique, entraînant une augmentation du rythme cardiaque et une vasoconstriction, augmentant ainsi la contractilité du muscle cardiaque et la résistance artériolaire. La résistance artériolaire augmente la postcharge cardiaque, définie comme la résistance que le muscle cardiaque doit vaincre pour faire sortir le sang des ventricules. Lorsque la résistance augmente, la fraction éjectée (la quantité de sang éjectée des ventricules à chaque battement de coeur) et la perfusion du foie, des reins et d'autres organes diminuent. La réduction de l'apport sanguin vers les reins active le système rénine-angiotensine, provoquant la sécrétion de rénine, ce qui augmente la formation d'angiotensine II plasmatique. Suite à cela, l'angiotensine II libère de l'aldostérone du cortex surrénalien.

L'angiotensine II provoque une vasoconstriction périphérique, tandis que l'aldostérone augmente le retard de Na +, conduisant à une séquence d'événements spécifique:

• augmenter la rétention d'eau;

• augmentation de la pression sanguine veineuse et artérielle;

• augmenter le volume de liquide vasculaire et interstitiel;

• augmentation de la stagnation systémique et pulmonaire et de l'œdème;

• une augmentation de la précharge cardiaque.

Les mécanismes compensatoires internes du cœur sont activés sous l’effet d’une augmentation de la précharge cardiaque. Les changements cardiaques émergents incluent:

• hypertrophie ventriculaire. Le volume de la chambre ventriculaire augmente à la suite d'étirements, d'hypertrophie et de remodelage, induits par des mécanismes neurohumoraux. Au début, il augmente le volume de sang expulsé à chaque contraction du cœur;

• augmentation de la pression générée par les ventricules.

À mesure que la précharge augmente, le remplissage ventriculaire et la pression diastolique finale augmentent, ce qui maintient d'abord le débit cardiaque en augmentant la force de contraction musculaire (effet inotrope). La pression développée dans les chambres du muscle cardiaque dépend du degré d'étirement de la fibre musculaire au repos (c'est-à-dire, la précharge au début de la contraction). Ce rapport décrit la courbe de la longueur-tension du muscle cardiaque, dont l'équivalent dans le cœur intact est la courbe de Frank-Starling de la fonction ventriculaire.

Hypertrophie et étirement. développant à la suite de CHF, augmenter la masse du muscle cardiaque, ce qui facilite la systole ventriculaire et augmente l'efficacité de l'éjection sanguine des ventricules. Ce mécanisme adaptatif réduit le stress sur la paroi des ventricules.

La relation entre le stress (contrainte) de la paroi cardiaque et la pression dans la chambre ventriculaire est appelée loi de Laplace: T = (P X r) / w (où T est la tension se développant dans la paroi du muscle cardiaque; P est la pression transmurale; r est le rayon ventriculaire; w - épaisseur de paroi). Si la tension dans la paroi ventriculaire n'est pas relâchée, des dommages graves se produisent. Mais il découle de la loi de Laplace qu’il existe une relation inverse entre les variations de la tension de la paroi du ventricule et de son épaisseur et que l’hypertrophie ventriculaire peut réduire la tension de la paroi en développement lorsque la précharge augmente. Cependant, ce processus d'adaptation ne permet pas de compenser un CHF à long terme. Au fil du temps, les ventricules deviennent généralement beaucoup moins efficaces que la normale et le débit cardiaque diminue.

Table des matières de la rubrique "Médicaments contre l'infarctus du myocarde et l'insuffisance cardiaque":

Insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë résulte de conditions pathologiques, ce qui entraîne une limitation rapide et soudaine du débit sanguin dans la circulation pulmonaire.

ETIOLOGIE. Les principales causes d’un tel état pathologique sont les suivantes: crise d’asthme grave, atélectasie pulmonaire, hydrothorax, obturation de la trachée et des bronches avec corps étranger, thromboembolie de l’artère pulmonaire et de ses branches, syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né, c.-à-d. toutes les conditions pathologiques accompagnées d'une insuffisance respiratoire aiguë.

Le développement de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë est caractéristique des malformations cardiaques avec débit sanguin pulmonaire réduit.

Une transfusion rapide de sang citraté peut entraîner une insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë si du calcium et de la novocaïne ne sont pas administrés simultanément, ainsi qu'une administration intraveineuse rapide de solutions hypertoniques ou de substances radio-opaques qui provoquent un vasospasme de la circulation pulmonaire et augmentent leur résistance.

La CLINIQUE d’insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë est caractérisée par un développement soudain, une sensation de suffocation, un essoufflement, ce qui perturbe la fréquence, le rythme et la profondeur de la respiration. Les patients se plaignent d'une oppression thoracique, de douleurs au coeur, d'une faiblesse grave Il y a une augmentation rapide de la cyanose centrale. La peau est couverte de sueur froide. Le CVP augmente de manière significative et il existe des signes de stagnation du sang dans la grande circulation sanguine: les veines cervicales gonflent, le foie augmente rapidement, il devient douloureux en raison de l’étirement de la capsule gluson. Pouls faible remplissage, développe une tachycardie. Les sons du cœur sont affaiblis, la taille du cœur est agrandie à droite, l'accent est accentué sur le ton au-dessus de l'artère pulmonaire.

Une radiographie thoracique révèle une augmentation du ventricule droit et une expansion du cône de l'artère pulmonaire.

L’ECG révèle des signes de surcharge aiguë du cœur droit: augmentation de l’amplitude de l’onde P et de sa netteté, déviation de l’axe électrique vers la droite, augmentation de l’amplitude de l’onde R, diminution du segment ST et de l’amplitude de l’onde T dans les dérivations III, aVR et dans la poitrine droite. Parfois, l'onde T dans ces dérivations devient négative. On peut noter l’image d’un blocus incomplet de la jambe droite du faisceau auriculo-ventriculaire.

À la suite d'une stagnation extrêmement développée dans la grande circulation sanguine, une insuffisance rénale fonctionnelle survient rapidement. Des études biochimiques sur le sérum sanguin confirment des anomalies au niveau des reins et du foie.

TRAITEMENT Les soins d'urgence pour l'insuffisance cardiaque ventriculaire gauche aiguë comprennent, tout d'abord, des mesures visant à rétablir la perméabilité des voies respiratoires. Ainsi, en cas de gravité grave de la maladie et de menace d'arrêt cardiaque et de respiration, ils sont transférés à l'unité de soins intensifs, puis subissent une intubation trachéale et une respiration artificielle (appareil) contrôlée. Dans les cas moins graves, l'enfant est placé dans une position haute avec les jambes baissées. Veillez à utiliser une oxygénothérapie (30% d’oxygène à travers un masque ou un cathéter inséré dans le nez). Pour éliminer la mousse dans les voies respiratoires et arrêter sa formation, l'oxygène est fourni par un humidificateur à 30% d'alcool. Un tensioactif antifomosilane est également utilisé sous la forme d'une solution alcoolique ou éthérée à 10%. 2-3 ml sont ajoutés à l'humidificateur. Les jeunes enfants tolèrent mal les antihomosilanes.

En outre, un élément obligatoire des soins d’urgence est constitué par des mesures visant à décharger le petit cercle de la circulation sanguine, à lutter contre l’œdème et à réduire le BCC. Pour réduire le flux sanguin vers le ventricule droit, le sang doit être déposé à la périphérie. Ceci est possible lorsqu’on applique sur les membres pendant 20-30 minutes les enchevêtrements veineux ou les manchettes de l’appareil Riva-Rocci, dans lesquels une pression de 30-40 mm Hg est créée. st. Les médicaments diurétiques sont prescrits (il est plus efficace) par voie intraveineuse: lasix - 2-5 mg / kg de poids corporel. Ils prescrivent également des spirolactones, des médicaments qui retardent la production de potassium dans l'organisme (antagonistes de l'aldostérone). Aldoctone (veroshpiron) réduit l’excrétion du potassium en augmentant l’excrétion de sodium et d’eau, n’affecte pas le débit sanguin rénal ni la filtration glomérulaire. Il a été établi que 1 µg d’aldocton bloque l’action de 1 µg d’aldostérone. Attribuer 50-200 mg par jour. Le médicament a un effet inotrope positif sur le myocarde. Une solution d'aminophylline à 2,4% est administrée par voie intraveineuse: 1 mg pendant 1 an, mais pas plus de 5 ml.

Dans le type hyperkinétique des troubles circulatoires, les médicaments ganglioblokiruyuschie sont utilisés. Ils bloquent les récepteurs N-cholinergiques des nœuds autonomes et inhibent donc la transmission de l'excitation nerveuse des fibres préganglionnaires aux fibres postganglionnaires du système nerveux autonome. Dans le même temps, il y a une diminution de la pression artérielle. Appliquez une solution à 5% de pentamine (0,1 à 0,2 ml) diluée dans 20 ml d'une solution isotonique de chlorure de sodium ou d'une solution à 5% de glucose.

Entrez lentement sous le contrôle de la pression artérielle.

Dans le cas des troubles circulatoires de type hypocinétique, l'administration par voie intraveineuse d'amines sympathomimétiques (dopamine ou dobutamine) ou de glycosides cardiaques (strophantine ou digoxine) est utilisée. En particulier, pour augmenter le débit cardiaque, des doses moyennes de dopamine sont utilisées (5 à 10 µg / kg / min par voie intraveineuse à l'aide d'une pompe à perfusion de type «liniomat»), la dobutamine étant dosée à une concentration de 2 à 15 µg / kg / min.

Les mesures visant à améliorer les processus métaboliques dans le myocarde constituent un élément important. A cette fin, des cofacteurs de synthèse et des précurseurs d'acide nucléique sont utilisés. Ce sont principalement des vitamines: thiamine, cyanocobalamine.

Des agents anabolisants sont utilisés, en particulier l'orotate de potassium, qui est prescrit aux enfants de 0,1 à 0,25 à 0,5 g 1 heure avant les repas ou 4 heures après les repas 2 fois par jour. La durée du traitement est de 20 à 30 jours. Si nécessaire, après 1 mois, le traitement peut être répété.

On utilise également la riboxine, qui pénètre dans la cellule à travers la membrane, augmente l'activité de nombreuses enzymes du cycle de Krebs, stimule la synthèse de nucléotides et améliore la circulation coronaire. Lorsque le nucléotide pénètre dans les myofibrilles, il augmente leur potentiel énergétique. Enfants Ribboxin prescrits pour 2-3 semaines. Le traitement peut être répété. Riboxine libérée en comprimés de 0,2 g

Le phosphaden (AMP) - un composant essentiel des coenzymes qui régulent les processus d'oxydo-réduction dans le corps - constitue un effet similaire. Phosphaden empêche la diminution du contenu des nucléotides adényliques, du phosphate de créatine dans les formes oxydantes des coenzymes NAD dans le myocarde et le foie dans le contexte de l'hypoxie hémique. L'AMP pénètre facilement dans la membrane cellulaire et active les réactions biochimiques, en raison desquelles le nombre de composés phosphores macroergiques augmente. L'AMP a un effet cardiotrope, coronarolytique et vasodilatateur. On administre aux enfants une administration intramusculaire de phosphaden de 0,5 à 1 ml, 2 à 3 fois par jour pendant 2 semaines. Ils passent ensuite à la consommation de phosphadena de 0,025 à 0,05 g, 2 fois par jour, pendant 2 à 3 semaines.

Panangin, une préparation complexe contenant de l’asparginate de potassium et de l’asparginate de magnésium, est très efficace. L'aspargin entraîne le transfert des ions potassium et magnésium dans la cellule, et il est impliqué dans le métabolisme cellulaire. Habituellement administré en interne de 0,5 à 2 comprimés 2 à 3 fois par jour. Pour obtenir un effet rapide, un goutte-à-goutte intraveineux est administré. Pour ce faire, prenez dans le contenu de l’ampoule (10 ml de panangine) la dose en fonction de l’âge, que vous diluez dans 50-100 ml de solution de chlorure de sodium isotonique ou de solution de glucose à 5%. Entrez goutte à goutte avec l'ajout de 1 UI d'insuline pour 3-4 g de glucose.

Soins d'urgence pour insuffisance cardiaque ventriculaire gauche aiguë. Il est nécessaire d'éliminer les causes de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite aiguë, du traitement intensif des maladies provoquant une insuffisance respiratoire aiguë (élimination du pneumothorax, élimination d'un corps étranger des voies respiratoires, élimination du bronchospasme, etc.).

Avec une augmentation aiguë de la résistance dans la circulation pulmonaire, une solution d'aminophylline à 2,4% est administrée lentement avec un jet (1 ml par année de vie, mais pas plus de 5 ml). Afin de réduire la pression dans le petit cercle de la circulation sanguine, une oxygénothérapie est effectuée. Les diurétiques (lasix) sont utilisés pour réduire le CBC. Les glycosides cardiaques doivent être utilisés avec beaucoup de prudence, car ils peuvent aggraver les manifestations cliniques de l'insuffisance cardiaque ventriculaire droite et aggraver le pronostic.

Pour les malformations cardiaques accompagnées d'une diminution du débit sanguin pulmonaire, des antispasmodiques myotropes (no-spa, atropine) et des bêta-bloquants (indéral, trazikor, etc.) sont prescrits. Sous l'influence de ces médicaments, élimine le spasme de la voie de sortie du ventricule droit, ce qui contribue à réduire sa surcharge. La thromboembolie aiguë nécessite la nomination d’héparine et d’agents fibrinolytiques. Avec une menace d'insuffisance respiratoire et cardiaque, le patient est transféré dans un ventilateur et, si nécessaire, une réanimation est effectuée.

Comme il ressort de ce qui précède, l’insuffisance cardiaque aiguë nécessite l’utilisation d’un ensemble de mesures et de médicaments divers. Parmi les médicaments, les glycosides cardiaques occupent la place principale.

Les glycosides cardiaques augmentent la contractilité du myocarde sans augmentation notable de la consommation d'oxygène (due à une diminution des contractions cardiaques), stimulent le métabolisme anaérobie, augmentent le taux de respiration des tissus, normalisent la formation de l'ATP et améliorent l'utilisation des phosphates riches en énergie.

Sous l'influence des glycosides cardiaques, les manifestations cliniques de l'insuffisance circulatoire diminuent ou disparaissent. Les doses thérapeutiques de glycosides cardiaques ont un certain nombre d’effets spécifiques sur la fonction du système cardiovasculaire:

1. Action inotrope positive (augmentation de la contractilité du myocarde). Les glycosides cardiaques ont un effet direct sur les protéines contractiles du myocarde.

Ils normalisent les échanges de protéines et de glucides, l'équilibre électrolytique dans le myocarde. On pense que l'effet inotrope positif des glycosides cardiaques est associé au blocage des groupes sulfhydryle de la membrane de transport Na + -K-ATP-ase de la cellule myocardique, qui inhibe la transition du potassium dans la cellule et la sortie de sodium de celle-ci. Les changements dans le métabolisme du potassium et du sodium s'accompagnent de la libération supplémentaire d'ions calcium liés du réticulum sarcoplasmique. L'augmentation de la teneur en calcium à l'intérieur de la cellule contribue à activer le processus de contraction des myofibrilles.

En raison de l'action inotrope positive des glycosides cardiaques, l'hémodynamique intracardiaque et périphérique est améliorée, ce qui est dû à: a) une augmentation de la force et de la vitesse de la contraction du myocarde (la systole devient plus courte, la diastole est plus longue); b) une diminution de la pression en fin de diastole dans la cavité cardiaque; c) une augmentation de la course et des volumes infimes du cœur; d) une diminution de la masse de sang en circulation; e) une augmentation de la vitesse du flux sanguin; e) une diminution de la pression veineuse; g) augmentation du débit sanguin rénal (augmentation de la filtration, inhibition de la réabsorption du sodium dans les tubules proximaux, augmentation de la diurèse; h) normalisation de la pression sanguine périphérique.

2. Action chronotrope négative. Les glycosides cardiaques ont un effet direct sur le nœud sino-auriculaire et agissent indirectement par le nerf vague, inhibant l’automatisme et réduisant le rythme cardiaque. En conséquence, la tachycardie diminue, la diastole s'allonge, ce qui contribue à la restauration des ressources énergétiques dans le myocarde et la demande en oxygène du myocarde diminue.

3. Action dromotropique négative. Les glycosides cardiaques, agissant directement sur le système de conduction cardiaque et augmentant le tonus de la partie parasympathique du système nerveux autonome, ralentissent la conductivité. La conduction des impulsions à travers le nœud auriculo-ventriculaire ralentit et provoque un blocage des impulsions. Peut causer des effets indésirables - bloc auriculo-ventriculaire à des degrés divers. En ralentissant la conduction du pouls dans le nœud sinusal, les glycosides cardiaques peuvent provoquer un blocage sino-auriculaire. Les glycosides cardiaques ont un effet dromotrope positif dans la forme tachysystolique de la fibrillation auriculaire, la traduisant en une forme plus favorable - bradysystolique.

4. Action bathmotropique positive. Les glycosides cardiaques augmentent l'automatisme de différentes parties des muscles auriculaire et ventriculaire, ce qui peut entraîner l'apparition de diverses formes d'arythmie cardiaque. Plus souvent, l’arythmie se développe avec l’utilisation de fortes doses de glycosides cardiaques. En augmentant le pouvoir de contraction du myocarde, les glycosides cardiaques augmentent son besoin en oxygène. Mais comme le nombre de battements de coeur diminue simultanément, la consommation d'oxygène est compensée.

5. Effet sur le tonus vasculaire. Les glycosides cardiaques ont un effet vasoconstricteur périphérique direct et augmentent après le chargement. Chez les enfants en bonne santé, ce mécanisme peut avoir un effet inotrope positif. Le volume des minutes du coeur peut non seulement ne pas augmenter, mais même diminuer légèrement. En cas d'insuffisance cardiaque, les vaisseaux périphériques sont dans un état de constriction (dû aux catécholamines et à l'angiotensine II en réponse à une réduction du débit cardiaque) et à une détérioration de l'hémodynamique rénale. Dans de tels cas, l'effet vasoconstricteur des glycosides cardiaques est considérablement affaibli et une diminution du nombre de catécholamines et d'angiotensine II résultant d'une augmentation du débit cardiaque est accompagnée d'une vasodilatation, d'une diminution après exercice, d'une augmentation du rythme cardiaque et d'un volume minute.

Ces dernières années, les informations sur la contraction coronaire des glycosides cardiaques n’ont pas été confirmées. Sous l’effet de doses thérapeutiques de glycosides cardiaques, les vaisseaux coronaires ne changent pas de ton et ne se rétrécissent que lors d’une intoxication aux glycosides.

6. Améliorer l'hémodynamique rénale. L'augmentation de la diurèse après la nomination de glycosides cardiaques est principalement associée à une augmentation de la filtration des glomérules et du débit sanguin rénal. Un effet diurétique positif entraîne une diminution du CBC, du retour veineux, de la réduction de la pression dans l'artère pulmonaire et de la pression de remplissage du ventricule gauche.

Les indications pour la nomination de glycosides cardiaques sont l’insuffisance cardiaque aiguë et chronique, les arythmies cardiaques: tachyarythmie auriculaire, flutter auriculaire, tachycardie paroxystique supraventriculaire, maladie grave chez les enfants (pneumonie, toxicose, etc.).

Contre-indications pour la nomination de glycosides cardiaques: a) absolu: intoxication par des glycosides cardiaques, cardiomyopathie hypertrophique, y compris chez les nouveau-nés, les enfants dont la mère est diabétique; b) relatif: altération marquée de la conductivité auriculo-ventriculaire, bradycardie aiguë.

Ce que vous devez savoir sur l'insuffisance ventriculaire droite

L'insuffisance ventriculaire droite en tant que pathologie indépendante a été identifiée relativement récemment. Auparavant, l'insuffisance cardiaque impliquait des troubles associés à un dysfonctionnement du ventricule gauche. Mais des recherches récentes menées par des scientifiques ont permis de constater une différence significative entre les travaux des sections droite et gauche de l’organe principal. L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite se produit en raison d'une insuffisance de la circulation sanguine dans le petit cercle, à la suite d'un dysfonctionnement du myocarde. Souvent, la pathologie est appelée "cœur pulmonaire".

Causes de la maladie

Une défaillance du ventricule droit peut survenir de manière aiguë ou chronique, alors qu’elle est une maladie indépendante ou peut résulter d’une autre violation survenue dans le corps. Les causes de l'insuffisance ventriculaire droite sont différentes. La pathologie peut résulter de:

  • thromboembolie pulmonaire étendue;
  • pneumothorax sous tension de valve;
  • attaque aiguë d'insuffisance respiratoire;
  • pneumonie aiguë étendue;
  • avec infarctus du myocarde;
  • pathologie telle que la myocardite.

Cette maladie peut se développer dans le contexte de pathologies des organes respiratoires (emphysème, asthme, bronchite, sarcoïdose), de scoliose, de poliomyélite, de maladies auto-immunes. La maladie peut résulter d'une hypertension pulmonaire, d'une thromboembolie, d'une vascularite et de tumeurs.

Dans le cas du développement d'une insuffisance ventriculaire droite, les causes de la maladie peuvent être associées à des malformations cardiaques congénitales, une obésité sévère, dans laquelle l'amplitude du mouvement du diaphragme diminue. L'insuffisance ventriculaire gauche peut entraîner la forme pathologique de la forme ventriculaire droite.

Manifestations et symptômes de la maladie

L'insuffisance cardiaque ventriculaire droite est caractérisée par certains symptômes, qui sont plus prononcés dans la période aiguë de la maladie. Les principaux symptômes de la maladie peuvent se présenter sous la forme de:

  • palpitations cardiaques;
  • l'hypotension;
  • essoufflement et difficulté à respirer;
  • gonflement des organes respiratoires;
  • pulsations et gonflement des veines jugulaires;
  • acrocyanose.

En cas de stase sanguine, d'autres signes sont ajoutés, qui se manifestent sous la forme d'une hypertrophie du foie, d'une gêne dans l'hypochondre droit, d'un gonflement des jambes et de la partie antérieure du péritoine. Le liquide peut s'accumuler dans la cavité thoracique et le péritoine, et la circulation sanguine dans les reins peut être perturbée.

L'insuffisance ventriculaire droite peut se manifester par une hypertension chronique, une gastrite, des troubles mentaux. Pour déterminer la cause exacte de l'insuffisance cardiaque, vous ne pouvez consulter votre médecin qu'après un examen approfondi du corps.

L'insuffisance ventriculaire droite peut survenir de manière chronique et le principal symptôme de la pathologie est souvent un œdème, qui peut être initialement faible et se manifester par une augmentation du poids corporel et une diminution des sécrétions urinaires. Les poches sont plus prononcées au niveau des pieds et des jambes et, avec une pathologie accrue, elles se propagent aux hanches, au bas du dos et à la paroi abdominale.

Une personne atteinte de cette maladie se fatigue rapidement, sa performance physique et mentale diminue. Le patient peut être irritable, souffrir d'insomnie, être déprimé (faible débit cardiaque, diminution de l'apport sanguin au cerveau et perturbation du travail du système nerveux central). La gastrite congestive et les troubles fonctionnels du foie, qui sont une conséquence de la maladie, donneront des symptômes caractéristiques sous la forme de nausées, vomissements, ballonnements, constipation.

Les signes de la maladie sont un jaunissement de la peau, un œdème du rein et un gonflement des veines du cou. Chez l'homme, il peut y avoir un gain de poids important et une perte importante, conséquence d'une insuffisance cardiaque progressive. La peau des jambes est affectée par des ulcères trophiques.

Diagnostic et traitement de la pathologie

Le cœur est l'un des principaux organes du corps humain, le moteur sans lequel une personne ne peut pas vivre. Les maladies du système cardiovasculaire entraînant souvent la mort, il est donc très important d'identifier la maladie à temps et de commencer le traitement à l'aide de médicaments.

Le traitement du complexe d'insuffisance ventriculaire droite, visant à éliminer la cause principale, utilise un traitement symptomatique qui aidera à éliminer les symptômes douloureux.

Identifier une insuffisance cardiaque du côté droit est assez difficile car il se manifeste rarement comme une maladie indépendante. Il est très important pour une personne qui présente périodiquement ou constamment des symptômes associés à une activité cardiaque altérée de consulter un médecin et de se soumettre à une série d’études.

Un électrocardiogramme est une procédure individuelle permettant de déterminer une insuffisance ventriculaire gauche ou droite. Pour clarifier et confirmer le diagnostic prescrit échographie, IRM, rayons X. De plus, le patient devra faire un don de sang pour analyse en vue d'une étude approfondie.

Si une déficience aiguë est observée, il est urgent de clarifier et d'éliminer sa cause:

Euphylline

  • dissoudre ou retirer rapidement un thrombus de l'artère pulmonaire;
  • réduire l'hypertension pulmonaire à l'aide d'eufilline et de gangliobloquants;
  • traiter les chocs en utilisant des sympathomimétiques et des solutions pour administration intraveineuse;
  • rétablir le flux sanguin dans les artères si la cause de l'insuffisance est une crise cardiaque;
  • les médicaments antibactériens sont prescrits pour la pneumonie;
  • La prise de glucocorticoïdes est indiquée en cas de crise d'asthme.

Si une insuffisance ventriculaire droite chronique est observée, le traitement visera à réduire la stagnation sanguine avec les diurétiques. Pour les malformations cardiaques congénitales, une intervention chirurgicale est souvent indiquée, y compris une greffe d'organe. Les médicaments sont prescrits pour soulager les symptômes de la maladie.

Le pronostic de survie chez les patients présentant une insuffisance ventriculaire droite du cœur dépend de la cause, ce qui a provoqué l'apparition d'une pathologie. Dans les cas les plus graves (avec embolie pulmonaire), cette période est de 3 à 5 ans.

Prévention des maladies

Maintenir le cœur en bonne santé est important pour chaque personne, car non seulement la qualité de la vie, mais aussi sa durée en dépendent. Il n'y a pas de prophylaxie séparée de l'insuffisance ventriculaire droite. Toutes les règles sont les mêmes que pour la prévention des maladies cardiaques en général.

En particulier, il est recommandé à une personne de mener une vie saine. Ceci et l’arrêt du tabac, de l’alcool, des aliments gras. Assurez-vous de marcher au grand air, effectuez des exercices physiques simples. Le stress et les dépressions fréquents aggravent beaucoup le travail du cœur, aussi évitez-vous au maximum de telles conditions, en traitant calmement tous les problèmes de la vie.

Dans les maladies cardiaques, toute explosion émotionnelle est très nocive et dangereuse. Cela concerne non seulement les émotions négatives, mais également positives, lorsque vous regardez un match de football préféré, par exemple. La vie devrait être douce, mesurée, sans éclats émotionnels et physiques. De plus, vous ne pouvez pas être nerveux, il est interdit de marcher, de courir, de faire un travail physique pénible. Il est impossible de charger le côté gauche du corps, le membre gauche pendant longtemps et avec force (couper, hacher, soulever des objets lourds).

Il est nécessaire de manger correctement et fractionné. C'est important. Il y a souvent un besoin, mais en même temps, les portions doivent être petites. Absolument tous les produits peuvent être dans le régime - légumes, fruits, viande, poisson, légumes verts, toutes sortes de céréales, aliments à base de lait fermenté. L'essentiel est de les cuire correctement, à la vapeur, en les cuisant ou au four. La consommation de sel devrait être contrôlée, ce qui devrait être très faible dans le régime alimentaire. Le sel retient les liquides dans les tissus, ce qui peut aggraver l'état du patient et entraîner l'apparition d'un œdème.

Les maladies cardiaques sont dangereuses, mais avec la bonne routine - calme et mesurée, une personne peut adopter un mode de vie de assez grande qualité et vivre longtemps.

Il est important de procéder à un examen de l'organe à l'hôpital tous les six mois à l'aide d'une échographie et d'un électrocardiogramme. En cas de détérioration, les spécialistes doivent être contactés immédiatement.

Vidéo

Comment vider les vaisseaux du cholestérol et se débarrasser des problèmes pour toujours?!

Les causes de l'hypertension, de la pression artérielle et de nombreuses autres maladies vasculaires sont les vaisseaux étranglés, la surcharge nerveuse constante, les expériences prolongées et profondes, les chocs multiples, l'immunité affaiblie, l'hérédité, le travail de nuit, l'exposition au bruit et même une grande quantité de sel!

Selon les statistiques, environ 7 millions de décès annuels peuvent être attribués à l'hypertension artérielle. Mais des études montrent que 67% des patients hypertendus ne soupçonnent pas qu’ils sont malades!

C'est pourquoi nous avons décidé de publier une interview exclusive dans laquelle le secret de l'élimination du cholestérol et de la normalisation de la pression a été révélé. Lire l'article.

En Savoir Plus Sur Les Bateaux