Maladie cardiaque chez un enfant: symptômes

Toute maladie infantile inquiète les parents et, en ce qui concerne les maladies cardiaques, un tel diagnostic ressemble à une condamnation à mort. Quelle est la dangerosité d'une maladie cardiaque chez un enfant, quels sont les symptômes de la maladie de l'organe principal du corps humain, existe-t-il une chance de guérison - lisez ces informations et de nombreux autres dans le contenu de cet article.

Quelle est la maladie cardiaque

Les maladies du système cardiovasculaire chez les enfants occupent presque la première place parmi toutes les maladies infantiles associées à un développement altéré. L'un d'eux est une malformation cardiaque.

La médecine connaît de nombreux troubles du coeur, mais le diagnostic de maladie cardiaque combine un groupe de troubles physiologiques.

Les dommages causés au travail des valves cardiaques de nature organique sont des malformations cardiaques. Avec cette pathologie, le sang ne peut normalement pas être transporté à travers les vaisseaux ou à l'intérieur du cœur même. En fonction du degré de violation, le temps pendant lequel l'organe lui-même échoue et cesse de fonctionner varie également.

De plus, la cause du développement de la pathologie peut être:

  • violation de la structure des murs du coeur;
  • violation de la structure des partitions cardiaques;
  • violation de la structure des grands navires.

En raison des symptômes caractéristiques de ce groupe de maladies, il est possible non seulement de différencier le type de maladie cardiaque, mais également de déterminer le stade de son développement. Dans le même temps, il convient de noter que les pathologies congénitales ont une symptomatologie plus prononcée qu'il est impossible de ne pas remarquer immédiatement lors de la naissance d'un enfant et que les maladies acquises, au contraire, ont des signes plus pauvres.

Types de malformations cardiaques

Les types de pathologies du cœur diffèrent par leur diversité, mais ils sont tous divisés en deux types, bleu et blanc.

Le type bleu est caractérisé par une cyanose prononcée des tissus (cyanose), le blanc est caractérisé par une pâleur de la peau due à l'entrée de sang veineux dans la circulation systémique. Le plus dangereux est considéré comme un défaut bleu, car le corps manque d'oxygène.

Les malformations cardiaques sont divisées en congénitales et acquises.

Les malformations cardiaques congénitales se forment chez le fœtus bien avant sa naissance, au cours de son développement prénatal. La cause des troubles du développement peut être:

  • prédisposition génétique;
  • mutations géniques;
  • troubles hormonaux chez les parents foetaux;
  • prendre des drogues illégales;
  • maladie maternelle pendant la grossesse;
  • mauvaise écologie.

Les malformations cardiaques acquises se forment chez les enfants et les adultes de tout âge. La cause de tels troubles peut servir de maladies diverses, telles que l’hypertension, les rhumatismes, la cardiosclérose et bien d’autres.

Les vices "bleus" et leurs symptômes

Les maladies suivantes sont référées au type de maladies cardiaques "bleues".

  1. Insuffisance de la valve mitrale. Ce type d'anomalie a trois sous-espèces (déficit relatif, insuffisance organique, insuffisance fonctionnelle). La raison du développement de cette pathologie est le dysfonctionnement anatomique de la valve bicuspide.
    Les symptômes de la tache se caractérisent par l'apparition d'un enfant:
    • acrocyanose, cyanose des lèvres et des joues;
    • essoufflement, tachycardie;
    • sternum tremblant;
    • foie élargi;
    • gonflement des veines autour du cou.
  2. Maladie de Fallot - comprend quatre pathologies: la sténose de l'artère pulmonaire, l'hypertrophie ventriculaire droite, le défaut septal ventriculaire et l'aorte destructive.
    Pendant la période de développement prénatal du fœtus, cette pathologie n’a pas d’effet négatif sur celle-ci: les enfants naissent généralement à temps, avec un poids normal et d’autres indicateurs physiologiques. Mais après la naissance du bébé, la maladie commence à se manifester avec les symptômes suivants:
    • cyanose des tissus avec pleurs;
    • cyanose des tissus au repos (à partir de 2-3 mois de la vie);
    • attaques d'essoufflement;
    • couleur de peau grisâtre;
    • agitation des enfants;
    • convulsions, perte de conscience.

Pour les enfants plus âgés, un signe de pathologie peut être un retard mental, une douleur à la poitrine après un exercice ou un repas. Pour atténuer cet état, l’enfant tente de se réduire en boule en se mettant les genoux au menton.

  • L'atrésie de l'artère pulmonaire - caractérisée par l'absence de lumière - est l'absence de trou ou de lumière au niveau des valves de l'artère pulmonaire. L'essence de la maladie est l'absence de communication entre l'oreillette droite et le ventricule, pour compenser le fait que le sang est forcé de pénétrer dans les voies de contournement des poumons (tournez le trou dans le septum interaural). Le ventricule tombe presque du processus de circulation sanguine.
    Les symptômes incluent une cyanose tissulaire (initialement partielle, paroxystique, puis permanente). Malheureusement, en l'absence d'un traitement chirurgical opportun, les enfants ne survivent pas, présentant une pathologie similaire.
  • La transposition de gros vaisseaux est considérée comme la pathologie la plus grave de ce type. Il présente diverses anomalies de la structure anatomique et une insuffisance cardiaque précoce. Il s’agit d’un défaut dans lequel la communication entre les petits et les grands cercles de la circulation sanguine est rompue. Un tel défaut est incompatible avec la vie, dans la mesure où l'artère pulmonaire et l'aorte semblent changer de fonction, ce qui est inacceptable pour le bon fonctionnement du corps. Dans sa forme pure, cette pathologie est très rare.

    L’existence d’enfants atteints d’une telle pathologie est possible, mais seulement s’ils ont une fenêtre ovale ouverte, c’est-à-dire présence de défauts septaux auriculaires et interventriculaires, ou avec un canal artériel ouvert. Lorsque la pathologie est diagnostiquée même pendant la période de développement fœtal et la chirurgie d'urgence immédiatement après la naissance, un résultat favorable est possible.

    Ces enfants nécessitent un traitement chirurgical, sinon seul un quart de ces bébés survivra.

    Les vices "blancs" et leurs symptômes

    Ce groupe d'anomalies cardiaques comprend les pathologies dans lesquelles le sang veineux ne pénètre pas dans la circulation systémique, ou le sang, en raison de défauts de l'organe, passe du côté gauche du cœur à la droite.
    Au type de vices "blancs" incluent les violations suivantes.

    1. Défaut du septum interventriculaire. Dans cette pathologie, l'enfant a un septum complet ou partiel entre les ventricules droit et gauche. Le sang artériel riche en oxygène circule du ventricule gauche à droite, où il est mélangé avec du sang veineux. En conséquence, les vaisseaux des poumons sont étirés de façon excessive et le poumon lui-même gonfle à cause du flux sanguin excessif qui le traverse. Le cœur, qui est forcé de travailler avec une charge excessive hypertrophiée (de plus grande taille), développe une insuffisance cardiaque.
      Les symptômes de la pathologie dépendent de la taille du défaut. Dans le cas de violations mineures, ce type de défaut peut ne pas se manifester très longtemps et, dans certains cas, il peut se fermer tout seul avec la croissance des muscles du muscle du septum du cœur. Dans ce cas, il ne peut être reconnu que par échographie ou par auscultation du cœur (à l'aide d'un phonendoscope). Dans le premier cas, une échographie indiquera des changements dans le flux sanguin, dans le second cas, des bruits seront audibles.

    En cas de malformations de taille moyenne, les symptômes de la pathologie peuvent commencer à apparaître à partir de la fin du premier mois de la vie de l’enfant et avoir une dynamique progressive.

    Les rayons X permettent de visualiser une augmentation du côté droit du cœur. L'échographie et l'ECG montrent des signes de surcharge dans les organes droits. Les conséquences de la tache sont une pneumonie persistante, une arythmie et des rhumatismes.

    Le canal artériel ouvert provoque chez l’enfant une dépression qui réduit l’apport de sang aux organes et aux systèmes de l’organisme, car le sang passe sur un grand cercle.
    Dans le cas d'un défaut mineur, le défaut ne présente pas de symptômes prononcés, mais le plus souvent, il n'est connu qu'après une étude plus complète des maladies concomitantes. Ces enfants souffrent le plus souvent de rhumes et, lors de l'auscultation, un souffle se fait entendre dans le cœur.
    Avec des conduits de grande taille, les enfants souffrent souvent de maladies catarrhales et des voies respiratoires supérieures et inférieures, se fatiguent rapidement, ont du retard dans le développement mental de leurs pairs, ont le souffle court, la peau pâle. À l'examen, on note une dépression basse, une asymétrie du pouls et un bruit dans la région du cœur.

  • Sténose pulmonaire. Une telle anomalie de développement consiste en ce que sur le trajet du flux sanguin du ventricule droit vers la circulation pulmonaire, un certain obstacle se forme sous la forme d'un rétrécissement de l'artère pulmonaire. En même temps, la localisation du rétrécissement peut se situer à l’endroit de la valve, devant et derrière lui. En conséquence, le sang stagne dans le ventricule et forme un petit cercle dans un petit volume. Le ventricule est hypertrophié, perdant sa capacité de contractions rythmiques, une insuffisance cardiaque survient.
    Les signes de tache dépendent de la taille du trou dans l'artère pulmonaire. Avec un léger rétrécissement, lorsque vous écoutez le stéthoscope, vous remarquerez du bruit dans la région du cœur, avec un rétrécissement plus marqué:
    • essoufflement;
    • fatigue
    • douleur cardiaque (avec exercice);
    • diminution de la pression artérielle;
    • saillie de la poitrine du coeur.

    La cyanose du tissu n'est pas observée.

    Défauts cardiaques dans lesquels l'hémodynamique n'est pas perturbée

    Les anomalies cardiaques, dans lesquelles l'hémodynamique n'est pas perturbée, se forment le plus souvent longtemps avant la naissance du bébé, au cours de la deuxième semaine du développement périnatal. Les raisons du développement de cette pathologie par la médecine ne sont pas entièrement comprises. On suppose que cela se développe en raison d'une mauvaise hérédité, de mutations génétiques, de la prise de drogues illicites ayant un effet tératogène.

    Les malformations cardiaques de ce groupe se caractérisent par une violation de la position du cœur, principale cause de mortalité infantile de nature congénitale.

    Au lieu de conclusion

    Toute décoloration de la peau du visage, du triangle nasolabial, des doigts et des orteils, des pieds et des paumes devrait inquiéter les parents. Ce sont les premiers signes que le cœur de votre bébé est en mode d’urgence. Si l’on ajoute à ces signes un gonflement dû à l’essoufflement et des douleurs thoraciques, il n’ya pas de temps pour un retard Le pourcentage de mortalité infantile due à une fonction cardiaque irrégulière augmente chaque année.

    Si vous avez remarqué l’un des symptômes ci-dessus chez un enfant, vous réassurez-vous mieux et contactez votre pédiatre pour qu’il soit dirigé vers un cardiologue pédiatre ou un cardiorevmatologue.

    Maladie cardiaque chez les nouveau-nés

    Au cours du développement d'un bébé dans l'utérus, il arrive que les processus de croissance et de formation des tissus et des organes soient perturbés, entraînant ainsi l'apparition de défauts. Les malformations cardiaques sont l’un des plus dangereux.

    Qu'est-ce qu'une malformation cardiaque?

    On appelle pathologie la structure du cœur et les gros vaisseaux qui s’en séparent. Les malformations cardiaques interfèrent avec la circulation sanguine normale, sont détectées chez un nouveau-né sur 100 et, selon les statistiques, se situent au deuxième rang pour les anomalies congénitales.

    Les formulaires

    Tout d'abord, il existe une anomalie congénitale avec laquelle l'enfant est né, ainsi que acquise, résultant de processus auto-immuns, d'infections et d'autres maladies. Dans l'enfance, les malformations congénitales sont plus courantes et se divisent en:

    1. Pathologie dans laquelle il y a écoulement de sang dans la bonne direction. Ces maux sont appelés "blancs" à cause de la pâleur de l'enfant. Avec eux, le sang artériel pénètre dans les veines, ce qui entraîne souvent une augmentation du débit sanguin vers les poumons et une diminution du volume sanguin dans le grand cercle. Les défauts de ce groupe sont les défauts des cloisons séparant les cavités cardiaques (oreillettes ou ventricules), le fonctionnement du canal artériel après la naissance, la coarctation de l'aorte ou le rétrécissement de son lit ainsi que la sténose pulmonaire. À la dernière pathologie, le débit sanguin dans les vaisseaux pulmonaires diminue au contraire.
    2. Pathologies dans lesquelles la décharge de sang se produit à gauche. Ces défauts sont appelés "bleus", car l'un de leurs symptômes est la cyanose. Ils se caractérisent par l'entrée de sang veineux dans le sang artériel, ce qui réduit la saturation du sang en oxygène dans le grand cercle. Un petit cercle avec de tels défauts peut être épuisé (avec la triade ou avec la tétrade de Fallot, ainsi qu'avec l'anomalie d'Ebstein), et enrichi (avec le mauvais arrangement des artères pulmonaires ou de l'aorte, ainsi qu'avec le complexe d'Eisenheimer).
    3. Pathologies dans lesquelles il y a une obstruction du flux sanguin. Celles-ci incluent des anomalies de la valvule aortique, tricuspide ou mitrale, dans lesquelles le nombre de leurs valvules change, leur insuffisance se forme ou une sténose valvulaire se produit. Ce groupe de défauts comprend également un mauvais placement de la crosse aortique. Avec de telles pathologies, les écoulements artério-veineux sont absents.

    Symptômes et signes

    La plupart des bébés ont des malformations cardiaques qui se sont développées de manière intra-utérine, se manifestant cliniquement même pendant le séjour des miettes à la maternité. Parmi les symptômes les plus courants notés:

    • Pouls rapide.
    • Extrémités bleues et visage dans la zone située au-dessus de la lèvre supérieure (on l’appelle le triangle nasolabial).
    • La pâleur des paumes, du bout du nez et des pieds sera également froide au toucher.
    • Bradycardie
    • Régurgitations fréquentes.
    • Essoufflement.
    • Seins de succion faibles.
    • Prise de poids insuffisante.
    • Évanouissement
    • Oedème
    • Transpiration

    Pourquoi les enfants nés avec une malformation cardiaque?

    Les médecins n'ont pas encore identifié les causes exactes de ces pathologies, mais on sait que les violations du développement du cœur et des vaisseaux sanguins provoquent de tels facteurs:

    • Dépendance génétique.
    • Maladies chromosomiques.
    • Maladies chroniques chez la future mère, par exemple, maladie de la thyroïde ou diabète.
    • L'âge de la future mère a plus de 35 ans.
    • Prendre des médicaments pendant la grossesse qui ont un effet négatif sur le fœtus.
    • Situation environnementale défavorable.
    • Restez enceinte dans un contexte fortement radioactif.
    • Fumer au premier trimestre.
    • La consommation de drogues ou d'alcool dans les 12 premières semaines après la conception.
    • Antécédents obstétricaux médiocres, par exemple une fausse couche ou un avortement dans le passé, un accouchement prématuré.
    • Maladies virales au cours des premiers mois de la grossesse, notamment la rubéole, l’herpès et la grippe.

    La période allant de la troisième à la huitième semaine de grossesse est appelée la période la plus dangereuse pour la formation de malformations cardiaques. C'est pendant cette période que les chambres du cœur, ses cloisons et les grands vaisseaux ont été déposés dans le fœtus.

    La vidéo suivante décrit plus en détail les causes pouvant entraîner une cardiopathie congénitale.

    Pour chaque enfant, le développement d'une malformation cardiaque passe par trois phases:

    • La phase d'adaptation, quand compenser le problème du corps de l'enfant, mobilise toutes les réserves. S'ils ne suffisent pas, l'enfant meurt.
    • Stade de compensation, pendant lequel le corps de l'enfant est relativement stable.
    • Le stade de décompensation, dans lequel les réserves sont épuisées, et les miettes de l'insuffisance cardiaque.

    Diagnostics

    Il est possible de suspecter le développement d'une cardiopathie congénitale chez un enfant lors des examens échographiques de routine effectués pendant la grossesse. Certaines pathologies deviennent perceptibles par le médecin depuis la 14ème semaine de gestation. Si les obstétriciens sont conscients du vice, ils développent une tactique spéciale pour la gestion du travail et décident d’avance avec les chirurgiens cardiaques de la question de la chirurgie cardiaque du bébé.

    Dans certains cas, une échographie au cours de la grossesse ne montre pas de maladie cardiaque, en particulier si elle est associée à un petit cercle de circulation sanguine qui ne fonctionne pas chez le fœtus. Vous pouvez ensuite identifier la pathologie du nouveau-né après avoir examiné et écouté le cœur du bébé. Le médecin sera alerté par la pâleur ou la cyanose de la peau du jeune enfant, une modification de la fréquence cardiaque et d'autres symptômes.

    Après avoir écouté le bébé, le pédiatre détecte les bruits, les bips fendus ou d’autres changements inquiétants. C'est la raison pour envoyer le bébé chez un cardiologue et le nommer:

    1. Échocardiographie, à travers laquelle vous pouvez visualiser le défaut et en établir la gravité.
    2. ECG pour détecter les arythmies cardiaques.

    Certains bébés pour les diagnostics par rayons X passent des rayons X, un cathétérisme ou un scanner.

    Traitement

    Dans la plupart des cas, pour les malformations cardiaques chez le nouveau-né, il nécessite un traitement chirurgical. L'opération chez les enfants atteints de malformations cardiaques est réalisée en fonction des manifestations cliniques et de la gravité de la pathologie. Certains bébés subissent un traitement chirurgical immédiat immédiatement après la découverte du défaut, tandis que d’autres effectuent une intervention au cours de la deuxième phase, lorsque le corps compense sa force et qu’il est plus facile de se faire opérer.

    Si une décompensation se produit pendant un défaut, le traitement chirurgical n'est pas indiqué car il ne pourra pas éliminer les modifications irréversibles apparues dans les organes internes de l'enfant.

    Tous les enfants atteints de malformations congénitales une fois le diagnostic clarifié sont répartis en 4 groupes:

    1. Les enfants qui n'ont pas besoin d'une opération urgente. Leur traitement est retardé de plusieurs mois, voire de plusieurs années, et si la dynamique est positive, le traitement chirurgical peut ne pas être requis du tout.
    2. Les nourrissons qui devraient être opérés dans les 6 premiers mois de la vie.
    3. Les bébés qui ont besoin d'opérer dans les 14 premiers jours de la vie.
    4. Les miettes qui sont envoyées immédiatement après la naissance à la table d'opération.

    L'opération elle-même peut être effectuée de deux manières:

    • Endovasculaire. De petites perforations sont faites à l'enfant et, par de grands vaisseaux, elles s'approchent du cœur en contrôlant tout le processus au moyen de rayons X ou d'ultrasons. En cas de défauts des cloisons, la sonde leur amène l'obturateur en fermant l'ouverture. Un conduit spécial est installé sur le conduit artériel non fermé. Si l'enfant a une sténose de la valve, une chirurgie plastique par ballonnet est effectuée.
    • Est ouvert. La poitrine est coupée et l'enfant est connecté à une circulation sanguine artificielle.

    Avant et après le traitement chirurgical, on prescrit aux enfants présentant un défaut des médicaments appartenant à différents groupes, tels que les cardiotoniques, les bloqueurs et les médicaments antiarythmiques. Avec certains défauts, l'enfant n'a pas besoin de chirurgie ni de traitement médicamenteux. Par exemple, cette situation est observée avec la valve à double feuille de l'aorte.

    Les conséquences

    Dans la plupart des cas, si vous manquez votre temps et que vous ne faites pas l'opération à temps, le risque de complications diverses de votre enfant augmente. Chez les bébés atteints de malformations, les infections et l'anémie se produisent plus fréquemment, et des lésions ischémiques peuvent survenir. En raison du travail instable du cœur, le travail du système nerveux central peut être perturbé.

    L'endocardite, causée par une bactérie dans le cœur, est considérée comme l'une des complications les plus dangereuses des malformations congénitales et après une chirurgie cardiaque. Ils affectent non seulement la paroi interne de l'organe et de ses valves, mais aussi le foie, la rate et les reins. Pour prévenir une telle situation, des antibiotiques sont prescrits aux enfants, en particulier si une intervention chirurgicale est envisagée (traitement des fractures, extraction dentaire, chirurgie des végétations adénoïdes, etc.).

    Les enfants atteints de malformations cardiaques congénitales ont également un risque accru de développer des complications telles que l'amygdalite comme le rhumatisme.

    Prévisions: combien d'enfants vivent avec une maladie cardiaque

    Si vous ne recourez pas rapidement à la chirurgie, environ 40% des bébés présentant des anomalies ne vivent pas jusqu’à un mois et environ 70% des enfants atteints de cette pathologie décèdent. Ces taux de mortalité élevés sont associés à la gravité des défauts et à leur diagnostic tardif ou incorrect.

    Les défauts les plus fréquents détectés chez le nouveau-né sont le canal artériel non comprimé, le défaut du septum interaural et le défaut du septum séparant les ventricules. Pour réussir l'élimination de ces défauts, il est nécessaire d'effectuer l'opération à temps. Dans ce cas, les prévisions pour les enfants seront favorables.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur les malformations cardiaques congénitales en visionnant les vidéos suivantes.

    Maladie cardiaque chez le nouveau-né: caractéristiques, causes, symptômes et traitement

    Alors que le ventre de la mère est encore en place, le système cardiaque du bébé se forme. Tous les parents s'inquiètent de la santé du petit homme, mais personne n'est à l'abri de malformations cardiaques. Aujourd'hui, chaque deuxième enfant né peut détecter cette pathologie.

    Chaque maman a besoin de savoir ce que signifie la maladie cardiaque chez le nouveau-né, son dangerosité, les causes, les signes de la pathologie et les méthodes de traitement. Abandonnez les mauvaises habitudes, suivez le bon régime - ceci est important non seulement pour vous, mais également pour votre bébé.

    Description de la pathologie

    Maladie cardiaque chez les nouveau-nés

    Cardiopathie congénitale - apparue in utero (au cours de la grossesse, au début) par un défaut anatomique, une violation de la structure correcte du cœur, de l'appareil valvulaire ou des vaisseaux cardiaques de l'enfant. Parmi les maladies cardiaques chez les enfants, les anomalies congénitales occupent une place prépondérante.

    Chaque année, pour 1 000 bébés âgés de 7 à 17 ans présentent des anomalies ou des malformations du cœur. Et sans les services de cardiologie, de réanimation et de chirurgie cardiaque qualifiés, jusqu'à 75% des bébés peuvent mourir dans les premiers mois de leur vie.

    Il y a environ deux douzaines de cardiopathies congénitales et la fréquence d'occurrence n'est pas la même. Selon les cardiologues pour enfants, les défauts les plus fréquents sont les suivants: défaut septal ventriculaire, deuxième place - défaut septal auriculaire, troisième - canal artériel ouvert.

    La forte mortalité sociale et l’incapacité chez les enfants, et dès leur plus jeune âge, revêtent une importance sociale particulière, qui a sans aucun doute une incidence considérable sur la santé de la nation dans son ensemble. Les enfants ont besoin d'un traitement détaillé et hautement qualifié, ils ont besoin de spécialistes formés dans les régions et de cliniques spécialisées.

    Parfois, le traitement du bébé est long et coûteux, et la plupart des parents sont tout simplement incapables de payer pour le traitement, ce qui rend difficile la fourniture d’une assistance. Au stade actuel des progrès de la chirurgie cardiaque, il est possible que 97% des enfants présentant des anomalies aient un traitement chirurgical et qu’à l’avenir, ils se débarrassent complètement de la maladie. L'essentiel - un diagnostic opportun!

    Les malformations cardiaques congénitales sont appelées anomalies de la structure des gros vaisseaux et du cœur, qui se forment entre 2 et 8 semaines de grossesse. Selon les statistiques, une telle pathologie concerne 1 enfant sur 1 000 et 1 ou 2 enfants - le diagnostic peut être fatal.

    Pourquoi les maladies cardiaques surviennent-elles chez les nouveau-nés?

    Une malformation congénitale survient lorsqu'un facteur néfaste affecte le moment où le fœtus a un système cardiovasculaire. En ces termes, les défauts les plus lourds sont formés, car les chambres et les partitions du cœur sont posées, les grands vaisseaux sont formés.

    Les causes de la coronaropathie sont souvent les maladies virales dont souffre une femme enceinte au cours des trois premiers mois. Les virus sont capables de pénétrer dans le fœtus à travers le placenta en formation et ont un effet néfaste. Effets néfastes prouvés du SRAS, de la grippe et de l’herpès simplex.

    Le virus de la rubéole est le plus dangereux pour une femme enceinte, surtout s'il y a des bébés dans la famille. La rubéole, dont la mère a souffert jusqu’à 8-12 semaines, provoque dans 60 à 80% des cas la triade de Gregg - un complexe symptomatique classique de la rubéole: CHD avec cataracte congénitale (opacité du cristallin) et surdité.

    Il peut y avoir des malformations du système nerveux. Les risques professionnels, l’intoxication, la situation écologique défavorable du lieu de résidence jouent un rôle important dans la formation des maladies coronariennes (chez les mères qui ont consommé de l’alcool en début de grossesse), le risque de vice augmente de 30% et associé à la nicotine - jusqu’à 60%.

    Chez 15% des bébés atteints de malformations cardiaques, il existe un indice du contact de la future mère avec des matériaux de peinture et chez 30% des enfants, les pères étaient les conducteurs de véhicules, souvent en contact avec de l'essence et des gaz d'échappement.

    Il existe un lien entre le développement du défaut et l’admission de la mère peu avant la grossesse, les premiers stades du traitement - papavérine, quinine, barbituriques, analgésiques narcotiques et antibiotiques, les substances hormonales pouvant nuire à la formation du cœur.

    Des mutations chromosomiques et géniques sont détectées chez 10% des enfants atteints de malformations cardiaques, il existe un lien avec la toxicose liée à la grossesse et de nombreux autres facteurs.

    Comment la maladie se développe et à quel point elle est dangereuse

    À la fin du premier trimestre de la grossesse, le cœur du fœtus est déjà bien formé et, vers la 16e - 20e semaine de grossesse, de nombreux défauts graves peuvent être identifiés par échographie. Dans les études ultérieures, le diagnostic peut être définitivement déterminé.

    La circulation sanguine fœtale est organisée de telle sorte que la plupart des défauts n'affectent pas le développement intra-utérin, à l'exception des plus graves, dans lesquels le bébé meurt au cours des premières semaines du développement intra-utérin.

    Après la naissance, la circulation sanguine du bébé est reconstituée en deux cercles de circulation sanguine, les vaisseaux et les ouvertures qui fonctionnaient de manière intraurobiale proches, et le système circulatoire s'adapte au mode adulte.

    Le tableau clinique de la maladie coronarienne est diversifié, déterminé par trois facteurs caractéristiques:

    • dépend du type de vice;
    • des capacités du corps du bébé à compenser les violations, en utilisant des capacités de réserve adaptatives;
    • complications découlant de vice.

    Pris ensemble, les symptômes donnent une image différente de la tache chez les différents bébés: chez certains, elle est immédiatement reconnue et peut être asymptomatique pendant longtemps. Les bébés ont souvent une cyanose (cyanose), tandis que d’autres peuvent virer au bleu, aux membres et au corps. Le deuxième signe dangereux est la dyspnée et la respiration lourde des miettes, il ne peut pas sucer le sein, se fatigue rapidement, paresseux.

    Il est possible que le bébé ne prenne pas de poids, malgré tous les efforts d'alimentation, retard de développement psychomoteur, maladies respiratoires fréquentes, pneumonie récurrente dans la petite enfance, violation de la structure thoracique avec formation de protrusions (bosse cardiaque) dans la zone de projection du cœur.

    Nous discuterons des manifestations, des plaintes spécifiques et du tableau clinique de chaque type de maladie coronarienne à l’avenir. Ce qui est important à noter pour les parents, c’est qu’avec le moindre symptôme alarmant de la chapelure, consultez un pédiatre et un cardiologue.

    Classification

    Il existe un grand nombre de classifications des anomalies cardiaques chez les nouveau-nés, parmi lesquelles il existe environ 100 espèces. La plupart des chercheurs les divisent en blanc et bleu:

    • blanc: la peau du bébé devient pâle;
    • bleu: la peau du bébé prend une teinte bleuâtre.

    Les anomalies cardiaques blanches comprennent:

    • défaut septal ventriculaire: une partie du septum est perdue entre les ventricules, le sang veineux et artériel sont mélangés (observés dans 10 à 40% des cas);
    • défaut septal auriculaire: se forme lorsque la fenêtre ovale est fermée, ce qui crée un espace entre les oreillettes (observé dans 5-15% des cas);
    • coarctation de l'aorte: dans la zone de sortie de l'aorte du ventricule gauche, le tronc aortique se rétrécit (observé dans 7 à 16% des cas);
    • Sténose aortique: souvent associée à d'autres malformations cardiaques, un rétrécissement ou une déformation se produit dans la région de l'anneau valvulaire (observé dans 2 à 11% des cas, plus souvent chez la fille);
    • canal artériel ouvert: normalement, le canal aortique se ferme 15 à 20 heures après la naissance; si ce processus ne se produit pas, le sang est drainé de l'aorte dans les vaisseaux pulmonaires (observé dans 6 à 18% des cas, plus souvent chez les garçons);
    • Sténose de l'artère pulmonaire: l'artère pulmonaire se rétrécit (ceci peut être observé dans différentes parties de celle-ci) et une telle violation de l'hémodynamique conduit à une insuffisance cardiaque (observée dans 9-12% des cas).

    Les malformations cardiaques bleues comprennent:

    • Tétrade de Fallot: accompagnée d'une combinaison de sténose de l'artère pulmonaire, de luxation aortique à droite et de défaut septal ventriculaire, conduit à un flux sanguin insuffisant dans l'artère pulmonaire du ventricule droit (observé dans 11-15% des cas);
    • atrésie tricuspide: accompagnée d'un manque de communication entre le ventricule droit et l'oreillette (observée dans 2,5 à 5% des cas);
    • afflux anormal (c.-à-d. drainage) des veines pulmonaires: les veines pulmonaires s’écoulent dans les vaisseaux menant à l’oreillette droite (observées dans 1,5 à 4% des cas);
    • transposition de gros vaisseaux: l'aorte et l'artère pulmonaire sont inversées (observées dans 2,5 à 6,2% des cas);
    • tronc artériel commun: au lieu de l'aorte et de l'artère pulmonaire, un seul tronc vasculaire (troncus) se sépare du cœur, il en résulte un mélange de sang veineux et artériel (observé dans 1,7 à 4% des cas);
    • Syndrome MARS: se manifeste par un prolapsus de la valve mitrale, de faux accords dans le ventricule gauche, une fenêtre ovale ouverte, etc.
    La cardiopathie valvulaire congénitale comprend des anomalies associées à une sténose ou à une insuffisance de la valve mitrale, aortique ou tricuspide.

    Bien que des défauts congénitaux se rencontrent dans l'utérus, ils ne constituent généralement pas une menace pour le fœtus, car son système de circulation sanguine est légèrement différent de celui de l'adulte. Voici les principales malformations cardiaques.

    1. Défaut du septum interventriculaire.

    La pathologie la plus commune. Le sang artériel entre par l’ouverture du ventricule gauche à droite. Cela augmente la charge sur le petit cercle et sur le côté gauche du cœur.

    Lorsque le trou est microscopique et provoque des changements minimes dans la circulation sanguine, l'opération n'est pas effectuée. Pour les plus grandes tailles, les trous sont suturés. Les patients vivent jusqu'à la vieillesse.

    Une condition où le septum interventriculaire est sévèrement endommagé ou totalement absent. Dans les ventricules, il y a un mélange de sang artériel et veineux, le niveau d'oxygène diminue, une cyanose prononcée de la peau.

    Pour les enfants d'âge préscolaire et scolaire, une position forcée est nécessaire pour s'accroupir (l'essoufflement diminue). Une échographie montre un coeur agrandi de forme sphérique, une bosse cardiaque est visible (saillie).

    L'opération doit être pratiquée sans délai pendant une longue période, car sans traitement approprié, les patients vivent au mieux jusqu'à 30 ans.

  • Absence de canal artériel

    Cela se produit lorsque, pour une raison quelconque, dans la période post-partum, le message de l'artère pulmonaire et de l'aorte reste ouvert.

    Le petit diamètre du trou n'est pas dangereux, alors que le défaut étendu nécessite une intervention chirurgicale urgente.

    Le défaut le plus grave, comprenant seulement quatre anomalies:

    • sténose (rétrécissement) de l'artère pulmonaire;
    • défaut de septum interventriculaire;
    • dextraposition de l'aorte;
    • élargissement du ventricule droit.
    Les techniques modernes permettent de traiter de tels défauts, mais un enfant avec un tel diagnostic est enregistré à vie chez un cardio-rhumatologue.
  • Sténose aortique

    La sténose est un rétrécissement du vaisseau qui perturbe le flux sanguin. Il est accompagné d'un pouls intense sur les artères des mains et affaibli - sur les jambes, une grande différence entre la pression exercée sur les bras et les jambes, une sensation de brûlure et la chaleur du visage, un engourdissement des membres inférieurs.

  • L'opération implique l'installation d'une greffe sur la zone endommagée. Après les mesures prises, le travail du cœur et des vaisseaux sanguins est restauré et le patient vit longtemps.

    Symptômes généraux de la maladie chez les nouveau-nés

    Au sein du groupe de maladies appelées cardiopathies congénitales, les symptômes sont divisés en spécifiques et généraux. Spécifiques, en règle générale, ne sont pas évalués immédiatement au moment de la naissance de l'enfant, car le premier objectif est de stabiliser le travail du système cardiovasculaire.

    Des symptômes spécifiques sont souvent détectés lors de tests fonctionnels et de méthodes de recherche instrumentales. Les symptômes communs incluent les premiers signes caractéristiques. Il s’agit d’une tachypnée, d’une tachycardie ou d’une bradycardie caractéristique des deux groupes de défauts de couleur de la peau (défauts blanc et bleu).

    Ces violations sont fondamentales. La tâche du système circulatoire et de la respiration est d’alimenter les tissus restants en oxygène et en un substrat pour l’oxydation, à partir duquel l’énergie est synthétisée.

    Dans des conditions de mélange du sang dans les cavités auriculaires ou ventriculaires, cette fonction est altérée et, par conséquent, les tissus périphériques souffrent d'hypoxie, ainsi que de tissus nerveux. Ces caractéristiques caractérisent également les malformations cardiaques valvulaires, les malformations vasculaires du cœur, la dysplasie de l'aorte et des veines pulmonaires, la transposition de l'aorte et du tronc pulmonaire, la coarctation de l'aorte.

    En conséquence, le tonus musculaire diminue, l'intensité de la manifestation des réflexes basiques et spécifiques diminue. Ces signes sont inclus dans l’échelle Apgar, ce qui vous permet de définir le degré de pérennité de l’enfant.

    De plus, les maladies cardiaques congénitales chez les nouveau-nés peuvent souvent être accompagnées d'un accouchement précoce ou précoce. Cela peut s'expliquer par de nombreuses raisons, même si souvent, lorsque la cardiopathie congénitale chez le nouveau-né n'a pas été identifiée, ceci est une preuve en faveur de la prématurité par:

    • Métabolique;
    • Hormonal;
    • Raisons physiologiques et autres.

    Une partie des malformations congénitales est accompagnée d'un changement de couleur de la peau. Il y a des défauts bleus et blancs, accompagnés respectivement d'une cyanose et d'une peau pâle. Le nombre de défauts blancs comprend la pathologie, accompagnée d'une décharge de sang artériel ou de la présence d'un obstacle à sa libération dans l'aorte.

    Ces vices comprennent:

    1. Coarctation de l'aorte.
    2. Sténose de la bouche de l'aorte.
    3. Défaut du septum interauriculaire ou interventriculaire.

    Pour les malformations bleues, le mécanisme de développement est associé à d'autres causes. Ici, le composant principal est la stase du sang dans un grand cercle en raison d'un écoulement médiocre dans l'aorte pulmonaire, les poumons ou le cœur gauche. Ce sont des troubles tels que la cardiopathie congénitale mitrale, aortique, tricuspide.

    Les causes de ce trouble résident également dans des facteurs génétiques, ainsi que dans des maladies maternelles avant et pendant la grossesse. Prolapsus de la valve mitrale chez les enfants: symptômes et diagnostic Le prolapsus de la valve mitrale (PMK) chez les enfants est un type de maladie cardiaque congénitale connu depuis un demi-siècle.

    Rappelez-vous la structure anatomique du cœur pour comprendre l'essence de cette maladie. On sait que le cœur a deux oreillettes et deux ventricules, entre lesquels se trouvent des valves, une sorte de porte qui permet au sang de couler dans une direction et empêche le reflux de sang vers les oreillettes lors de la contraction ventriculaire.

    Entre l’oreillette droite et le ventricule, la valve tricuspide remplit la fonction de verrouillage, et entre la valve gauche - une valve bicuspide ou mitrale. Un prolapsus de la valve mitrale se manifeste par la déviation d'un ou des deux feuillets de la valve dans la cavité auriculaire lors de la contraction du ventricule gauche.

    Chez les enfants d'âge préscolaire ou scolaire, le diagnostic de prolapsus de la valve mitrale chez un enfant est généralement posé lorsque, de façon inattendue pour la mère, le médecin détecte un souffle cardiaque chez un enfant pratiquement en bonne santé et propose de se faire examiner par un cardiologue. Une échographie du coeur confirmera les soupçons du médecin et vous permettra de parler en toute confiance du prolapsus de la valve mitrale.

    Une surveillance régulière par un cardiologue est la seule condition préalable qu'un enfant devra observer avant de commencer à se livrer à des exercices liés à une surcharge physique. La plupart des personnes atteintes de prolapsus de la valve mitrale mènent une vie normale, sans se rendre compte de la présence de la maladie.

    Les complications graves du prolapsus de la valve mitrale sont rares. Il s’agit principalement d’une divergence des valvules menant à une insuffisance de la valvule mitrale ou à une endocardite infectieuse.

    Maladie cardiaque chez les nouveau-nés - causes

    Dans 90% des cas, une cardiopathie congénitale chez le nouveau-né se développe en raison de l'exposition à des facteurs environnementaux défavorables. Les raisons du développement de cette pathologie incluent:

    • facteur génétique;
    • infection intra-utérine;
    • âge des parents (mère de plus de 35 ans, père de plus de 50 ans);
    • facteur environnemental (rayonnement, substances mutagènes, pollution des sols et des eaux);
    • effets toxiques (métaux lourds, alcool, acides et alcools, contact avec des peintures et des vernis);
    • prise de certains médicaments (antibiotiques, barbituriques, analgésiques narcotiques, contraceptifs hormonaux, préparations à base de lithium, quinine, papavérine, etc.);
    • maladies maternelles (toxicose sévère pendant la grossesse, diabète, troubles métaboliques, rubéole, etc.)

    Les groupes à risque pour le développement de malformations cardiaques congénitales comprennent les enfants:

    • avec des maladies génétiques et le syndrome de Down;
    • prématuré
    • avec d'autres malformations (c'est-à-dire avec une altération du fonctionnement et de la structure d'autres organes).

    Les symptômes et les signes de coronaropathie chez les enfants peuvent être différents. Le degré de leur manifestation dépend en grande partie du type de pathologie et de son impact sur l'état général du nouveau-né. Si les miettes ont une malformation cardiaque compensée, il est presque impossible de noter les signes de la maladie.

    Si un nouveau-né a une cardiopathie décompensée, les principaux signes de la maladie seront notés après la naissance. Les cardiopathies congénitales chez les enfants se manifestent par les symptômes suivants:

    1. Peau bleue. C'est le premier signe qu'un enfant est atteint de coronaropathie.

    Il se produit dans le contexte d'un manque d'oxygène dans le corps. Les membres, le triangle nasolabial ou tout le corps peuvent devenir bleus. Cependant, la peau bleue peut survenir avec le développement d'autres maladies, telles que le système nerveux central.

  • Troubles respiratoires et toux.

    Dans le premier cas, nous parlons d'essoufflement.

    Et cela se produit non seulement pendant la période où le bébé est réveillé, mais aussi pendant son sommeil. Normalement, un nouveau-né ne prend pas plus de 60 respirations par minute. Avec CHD, ce nombre augmente de près d'une fois et demie.

  • Palpitations cardiaques. Un trait caractéristique du CHD. Mais il convient de noter que tous les types de vice ne sont pas accompagnés d'un tel symptôme. Dans certains cas, le pouls est au contraire réduit.
  • Détérioration générale du bien-être: manque d'appétit, irritabilité, sommeil agité, léthargie, etc. Dans les formes sévères de coronaropathie, les bébés peuvent être étouffés et même perdre conscience.
  • Pour supposer que le nouveau-né est atteint de cette pathologie, le médecin peut:

    • Cyanose des membres.
    • Pâleur de la peau.
    • Sur les mains, les pieds et le nez froids (au toucher).
    • Souffle de coeur pendant l'auscultation (audition).
    • La présence de symptômes d'insuffisance cardiaque.
    Si le bébé présente tous ces signes, le médecin lui ordonne de procéder à un examen complet de l'enfant afin de clarifier son diagnostic.

    En règle générale, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées pour confirmer ou infirmer un diagnostic:

    1. ECG
    2. Échographie de tous les organes internes et évaluation de leur fonctionnement.
    3. Phonocardiogramme.
    4. Rayon X du coeur.
    5. Cathétérisme cardiaque (pour clarifier le type de défaut).
    6. IRM du coeur.
    7. Tests sanguins.

    Il convient de noter que les signes extérieurs de CHD peuvent d'abord être complètement absents et n'apparaître qu'au fur et à mesure que l'enfant grandit. Par conséquent, il est très important que tous les parents au cours des premiers mois examinent complètement leur enfant.

    Cela permettra d'identifier en temps voulu l'évolution de l'UPU et de prendre toutes les mesures nécessaires. Si vous ne détectez pas cette pathologie dans les délais voulus et si vous ne commencez pas son traitement, cela peut avoir des conséquences désastreuses.

    Signes de maladie

    Un nouveau-né qui a une malformation cardiaque est agité et ne prend pas de poids correctement. Les principaux symptômes de la cardiopathie congénitale peuvent être les suivants:

    • cyanose ou pâleur de la peau externe (généralement dans le triangle naso-génien, sur les doigts et les pieds), particulièrement prononcée pendant l'allaitement, les pleurs et les efforts;
    • léthargie ou anxiété lorsqu’il est appliqué sur la poitrine;
    • gain de poids lent;
    • régurgitations fréquentes pendant l'allaitement;
    • cri déraisonnable;
    • essoufflement (parfois en combinaison avec une cyanose) ou constamment rapide et essoufflement;
    • tachycardie ou bradycardie déraisonnable;
    • transpiration;
    • gonflement des membres;
    • bombé dans la région du coeur.
    Si de tels signes sont trouvés, les parents de l'enfant doivent immédiatement consulter un médecin pour examiner l'enfant. À l'examen, le pédiatre peut déterminer les bruits cardiaques et recommander un traitement ultérieur par un cardiologue.

    Diagnostics

    En cas de suspicion de maladie coronarienne, l’enfant est envoyé en urgence pour une consultation avec un cardiologue et, en cas de mesures urgentes, dans un hôpital pour chirurgiens cardiaques.

    Ils porteront leur attention sur la présence de cyanose, de changements lors de la respiration sous un masque à oxygène, d'essoufflement avec la participation des côtes et des muscles intercostaux, évaluent la nature du pouls et de la pression, effectuent des tests sanguins, évaluent l'état des organes et des systèmes, en particulier du cerveau, écoutent le cœur, notant la présence de divers bruits, et effectuera des recherches supplémentaires.

    Assurez-vous de passer une échographie du cœur et des vaisseaux sanguins. Diagnostic, objectifs:

    • clarifier s'il y a un défaut dans la réalité;
    • identifier les principaux troubles circulatoires causés par la coronaropathie, reconnaître l'anatomie du défaut;
    • clarifier la phase du défaut, la possibilité d'un traitement rapide et conservateur à ce stade;
    • déterminer la présence ou l'absence de complications, la pertinence de leur traitement;
    • choisissez la tactique de correction chirurgicale et le moment de l'opération.

    Au stade actuel, avec l'introduction dans la pratique d'une échographie quasi universelle du fœtus pendant la grossesse, il est vraiment possible de poser un diagnostic de coronaropathie à l'âge gestationnel jusqu'à 18-20 semaines, lorsque la question de savoir s'il faut poursuivre la grossesse peut être tranchée.

    Malheureusement, il existe peu d'hôpitaux de ce type dans le pays et la majorité des mères sont obligées de se rendre à l'avance dans les grands centres d'hospitalisation et d'accouchement.Si des irrégularités apparaissent dans les miettes du bébé, vous ne devez pas vous décourager.

    Le défaut n'est pas toujours détecté par voie intra-utérine, mais dès le moment de l'accouchement, la clinique commence à s'agrandir. Une aide d'urgence peut alors être nécessaire. Le bébé sera transféré dans un hôpital pour chirurgiens cardiaques situé dans la réanimobile et mettra tout en œuvre pour sauver sa vie, jusqu'à la chirurgie à cœur ouvert.

    Pour diagnostiquer la cardiopathie congénitale chez l'enfant, un ensemble de méthodes de recherche de ce type est utilisé:

    • ECG;
    • Echo-KG;
    • PCG;
    • radiographie;
    • numération globulaire complète.
    Si nécessaire, des méthodes de diagnostic supplémentaires telles que le son du cœur et l'angiographie sont prescrites.

    Traitement

    Tous les nouveau-nés atteints de cardiopathie congénitale doivent obligatoirement être surveillés par le pédiatre et le cardiologue du district. L'enfant en première année de vie doit être inspecté tous les 3 mois. Pour les malformations cardiaques graves, un examen est effectué tous les mois.

    Les parents doivent être familiarisés avec les conditions obligatoires qui doivent être créées pour ces enfants:

    • préférence pour l'allaitement maternel ou le lait de donneur;
    • une augmentation du nombre de repas de 2 à 3 doses avec une diminution de la quantité de nourriture lors d'une réception
    • promenades fréquentes dans l'air frais;
    • effort physique réalisable;
    • contre-indications d'être dans un froid intense ou un soleil ouvert;
    • prévention en temps opportun des maladies infectieuses;
    • nutrition rationnelle avec réduction de la quantité de liquide consommée, de sel et l'inclusion dans le régime alimentaire d'aliments riches en potassium (pommes de terre au four, abricots secs, pruneaux, raisins secs).

    Des techniques chirurgicales et thérapeutiques sont utilisées pour traiter un enfant atteint d'une cardiopathie congénitale. En règle générale, les médicaments sont utilisés pour préparer un enfant à une intervention chirurgicale et un traitement ultérieur.

    En cas de malformations cardiaques congénitales sévères, un traitement chirurgical est recommandé. Il peut, selon le type de maladie cardiaque, être réalisé par une technique peu invasive ou sur un cœur ouvert, l'enfant étant relié à un pontage cardiopulmonaire.

    Après l'opération, l'enfant est sous la surveillance d'un cardiologue. Dans certains cas, le traitement chirurgical est réalisé en plusieurs étapes, c’est-à-dire que la première opération est effectuée pour soulager l’état du patient et les suivantes, pour l’élimination finale de la maladie cardiaque.

    Le pronostic d'une chirurgie opportune visant à éliminer la cardiopathie congénitale chez les nouveau-nés est généralement favorable.

    Les médicaments

    Les médicaments pendant la grossesse sont d’une importance particulière. Actuellement, ils ont absolument refusé de prendre de la thalidomide - ce médicament a provoqué de nombreuses malformations congénitales pendant la grossesse (y compris les malformations cardiaques congénitales).

    De plus, les effets tératogènes ont:

  • alcool (provoque des anomalies du septum interventriculaire et inter-auriculaire, canal artériel ouvert),
  • les amphétamines (formées le plus souvent par VSD et transposition de gros vaisseaux),
  • médicaments anticonvulsivants - hydantoïne (sténose de l'artère pulmonaire, coarctation de l'aorte, canal artériel ouvert),
  • Trimetadione (transposition de gros vaisseaux, tétrade de Fallot, hypoplasie ventriculaire gauche),
  • lithium (anomalie d'Ebstein, atrésie tricuspide),
  • progestatifs (tétrade de Fallo, CHD complexe).

    L’opinion générale est que les 6 à 8 premières semaines de la grossesse sont les plus dangereuses pour le développement des cardiopathies congénitales. Lorsqu'un facteur tératogène entre dans cette période, le développement d'une maladie cardiaque congénitale grave ou combinée est le plus probable.

    Toutefois, la possibilité de lésions moins complexes du cœur ou de certaines de ses structures à n’importe quel stade de la grossesse n’est pas exclue.

    Méthodes de correction

    L'urgence, ou adaptation primaire, commence à partir de la naissance du bébé. À ce stade, toutes les réserves du corps sont utilisées afin de compenser la cardiopathie congénitale et la violation des fonctions du cœur. Les vaisseaux, les muscles du cœur, les tissus pulmonaires et d’autres organes déficients en oxygène s’adaptent à la charge extrême.

    Si les capacités du corps du bébé sont trop faibles, un tel défaut peut entraîner la mort des miettes, s’il n’est pas rapidement rendu à la chirurgie cardiaque.

    Si les possibilités de compensation sont suffisantes, l’organisme entre dans une phase de compensation relative, et tous les organes et systèmes de l’enfant entrent dans un certain rythme de travail stable, se réorganisant pour répondre à des exigences accrues, et travaillent donc autant que possible et les réserves de l’enfant ne seront pas épuisées.

    Ensuite, naturellement, la décompensation se produit - la phase terminale, lorsque, après épuisement, toutes les structures du cœur et des vaisseaux sanguins, ainsi que le tissu pulmonaire, ne peuvent plus remplir leurs fonctions et que le CH se développe.

    L'opération est généralement réalisée au stade de l'indemnisation - le moyen le plus simple pour l'enfant de le transférer: le corps a déjà appris à faire face aux demandes croissantes. Moins fréquemment, une intervention chirurgicale s'impose de toute urgence, même au tout début de la phase d'urgence, lorsque l'enfant ne peut pas survivre sans aide.

    La correction chirurgicale des malformations congénitales est recensée en Russie depuis 1948, année de la première correction de la coronaropathie: ligature du canal artériel ouvert. Et au XXIe siècle, les possibilités de chirurgie cardiaque ont considérablement augmenté.

    Maintenant, une assistance est fournie pour éliminer les défauts liés à l'insuffisance pondérale à la naissance et aux prématurés, et les opérations sont effectuées dans des cas jugés incorrigibles il y a deux décennies à peine. Tous les efforts des chirurgiens visent à corriger le plus tôt possible la maladie coronarienne, ce qui permettra au bébé de continuer à mener une vie normale dans le futur, sans aucune différence par rapport à ses pairs.

    Malheureusement, tous les défauts ne peuvent pas être éliminés en une seule opération. Cela est dû aux particularités de la croissance et du développement du bébé, ainsi qu’aux capacités d’adaptation du cœur et des vaisseaux pulmonaires à la charge.

    En Russie, une trentaine d'établissements fournissent une assistance aux bébés, plus de la moitié d'entre eux pouvant effectuer de grandes opérations à cœur ouvert et cardiopulmonaires. Les opérations sont assez graves et après elles, un long séjour à la clinique de rééducation est nécessaire.

    Les techniques mini-invasives sont douces et moins traumatisantes - des opérations utilisant des techniques ultrasonores et endoscopiques ne nécessitant pas de coupes importantes et reliant le bébé au cœur-poumon artificiel.

    À travers de gros vaisseaux utilisant des cathéters spéciaux contrôlés par rayons X ou ultrasons, des manipulations sont effectuées à l'intérieur du cœur, permettant de corriger de nombreux défauts du cœur et de ses valves. Elles peuvent être réalisées sous anesthésie générale et locale, ce qui réduit le risque de complications. Après les interventions, vous pouvez rentrer chez vous dans quelques jours.

    Si l'opération n'est pas montrée au bébé ou si le stade du processus ne permet pas son exécution, divers médicaments sont prescrits pour aider le cœur à travailler correctement.

    Il est essentiel pour un enfant atteint de coronaropathie de renforcer son système immunitaire afin de prévenir la formation de foyers d’infection dans le nez, la gorge ou d’autres endroits. Ils doivent être souvent à l'air libre et surveiller les charges, lesquelles doivent correspondre strictement au type de défaut.

    Conséquences de la maladie

    Toute maladie cardiaque congénitale entraîne de graves perturbations hémodynamiques associées à la progression de la maladie, ainsi qu'une décompensation du système cardiaque du corps. Le seul moyen de prévenir le développement d'une insuffisance cardiovasculaire est une opération précoce, réalisée dans la période de 6 mois à 2 ans.

    Son importance réside dans la nécessité de normaliser le flux sanguin dans le cœur et les gros vaisseaux. Les enfants atteints de cardiopathie congénitale doivent être protégés de l’apparition d’une endocardite infectieuse - infection et inflammation de la couche interne du tissu cardiaque.

    L'infection peut survenir chez les enfants atteints de cardiopathie congénitale après avoir effectué la plupart des procédures dentaires, notamment se brosser les dents, établir des plombages et traiter les canaux radiculaires.

    Un traitement chirurgical de la gorge, de la bouche et des procédures, ou des examens du tractus gastro-intestinal (œsophage, estomac et intestins) ou du tractus urinaire, peuvent provoquer une endocardite infectieuse. Une endocardite infectieuse peut se développer après une opération à cœur ouvert.

    Une fois dans le sang, les bactéries ou les champignons migrent généralement du côté du cœur, où ils infectent les tissus cardiaques anormaux, sujets au vortex turbulent du sang, et aux valves. Si de nombreux micro-organismes peuvent être à l'origine du développement d'une endocardite infectieuse, l'endocardite infectieuse est le plus souvent causée par des bactéries staphylococciques et streptococciques.

    De nombreux adolescents atteints de malformations cardiaques souffrent de courbure de la colonne vertébrale (scoliose). Chez les enfants souffrant d’essoufflement, la scoliose peut compliquer l’évolution des maladies respiratoires.

    Aider un coeur faible

    Pour que le noyau s’améliore rapidement, suivez ces recommandations. Puissance Les aliments doivent être faibles en calories et peu salés. Le noyau doit consommer:

    • plus d'aliments protéinés (viande maigre bouillie, poisson, produits laitiers),
    • les légumes (betteraves, carottes, tomates, pommes de terre),
    • fruits (kaki, bananes, pommes),
    • verts (aneth, persil, laitue, oignons verts).

    Évitez les aliments qui causent des ballonnements (légumineuses, chou, soda). L'enfant ne peut pas manger de pâtisseries et de plats cuisinés. Ne pas offrir de miettes:

    Au lieu de cela:

    • bouillon hanches,
    • jus frais,
    • compote légèrement sucrée.
    Exercices L'UPU n'est pas une raison pour refuser de faire du sport. Écrivez votre bébé sur une thérapie par l'exercice ou suivez des cours à la maison.

    Commencez à vous réchauffer avec deux ou trois respirations profondes. Effectuez une torsion du torse sur les côtés et en avant, des exercices d'étirement, marchez sur les orteils, puis les genoux fléchis.

    Recommandations générales

    Après s'être débarrassé de l'étau, le bébé a besoin de temps pour se restructurer à nouveau et vivre sans lui. Par conséquent, la miette est enregistrée auprès d'un cardiologue et la visite régulièrement. Le renforcement de l'immunité joue un rôle important, car tout rhume peut nuire au système cardiovasculaire et à la santé en général.

    En ce qui concerne l'exercice à l'école et à la maternelle, le degré de charge est déterminé par le cardio-rhumatologue. Si vous avez besoin d'une exemption des cours d'éducation physique, cela ne signifie pas que l'enfant est contre-indiqué pour bouger. Dans de tels cas, il participe à des exercices de physiothérapie conformément à un programme spécial de la clinique.

    Les enfants atteints de cardiopathie congénitale restent longtemps au grand air, mais en l'absence de températures extrêmes: la chaleur et le froid ont un effet néfaste sur les vaisseaux «usés». La consommation de sel est limitée. Dans le régime alimentaire doit être la présence d'aliments riches en potassium: abricots secs, raisins secs, pommes de terre au four.

    Les vices sont différents. Certains nécessitent un traitement chirurgical immédiat, d'autres sont sous la surveillance constante de médecins jusqu'à un certain âge.

    En tout état de cause, la médecine, y compris la chirurgie cardiaque, a fait un bond en avant et les anomalies considérées comme incurables et incompatibles avec la vie il y a 60 ans sont maintenant opérées avec succès et les enfants vivent longtemps.

    Par conséquent, après avoir entendu un terrible diagnostic, ne paniquez pas. Vous devez vous mettre au diapason pour combattre la maladie et faire tout ce qui est en votre pouvoir pour la vaincre.

    Dans ce cas, il est également nécessaire de prendre en compte d’autres facteurs potentiellement défavorables, tels que le mauvais effet de la température élevée sur certaines malformations cardiaques. Pour cette raison, lors du choix d'une profession pour ces patients, il est nécessaire de prendre en compte l'avis du cardiologue.

    Et la dernière nuance que je voudrais aborder est la grossesse chez les femmes atteintes de cardiopathie congénitale. Ce problème est maintenant assez aigu en raison de sa complexité et de sa prévalence moins faible, en particulier après que les prolapsus de la valve mitrale ont été considérés comme de «petites malformations cardiaques» et que les ordres du ministère de la Santé concernant les tactiques de gestion des femmes enceintes atteintes de UPU.

    En général, à l'exception des anomalies compensées anatomiquement et hémodynamiquement compensées, pour toutes les cardiopathies congénitales, la grossesse est associée à un risque de complications. Certes, tout dépend du vice et du degré de compensation.

    Dans certaines cardiopathies congénitales (par exemple, dans le cas d’un défaut septal ventriculaire et d’une sténose aortique), une charge de travail accrue pendant la grossesse peut entraîner une insuffisance cardiaque.

    Pendant la grossesse, tendance accrue à la formation d'anévrismes vasculaires, pouvant aller jusqu'à des ruptures de la paroi vasculaire. Chez les femmes présentant une hypertension artérielle pulmonaire élevée, les fausses couches, les thromboses veineuses et même la mort subite sont plus fréquents. Par conséquent, le problème dans chaque cas est résolu individuellement et il est préférable de le résoudre à l'avance.
    "alt =" ">

  • En Savoir Plus Sur Les Bateaux