Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?

Un certain nombre de médicaments sont conçus pour fluidifier le sang. Tous ces médicaments peuvent être divisés en deux types: les anticoagulants et les agents antiplaquettaires. Leur mécanisme d'action est fondamentalement différent. Pour une personne sans formation médicale, il est assez difficile de comprendre cette différence, mais l’article fournira des réponses simplifiées aux questions les plus importantes.

Pourquoi ai-je besoin de fluidifier le sang?

La coagulation sanguine est le résultat d'une séquence complexe d'événements appelée hémostase. C'est à travers cette fonction que le saignement cesse et que les vaisseaux se rétablissent rapidement. Cela est dû au fait que de minuscules fragments de cellules sanguines (plaquettes) se collent et "scellent" la plaie. Le processus de coagulation implique jusqu'à 12 facteurs de coagulation qui convertissent le fibrinogène en un réseau de filaments de fibrine. Chez une personne en bonne santé, l'hémostase n'est activée que lorsqu'il y a une blessure, mais parfois, à la suite d'une maladie ou d'un traitement inapproprié, une coagulation sanguine non contrôlée se produit.

Une coagulation excessive entraîne la formation de caillots sanguins pouvant bloquer complètement les vaisseaux sanguins et arrêter le flux sanguin. Cette condition est connue sous le nom de thrombose. Si la maladie est ignorée, des parties du thrombus peuvent se détacher et se déplacer dans les vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé:

  • accident ischémique transitoire (mini-AVC);
  • crise cardiaque;
  • gangrène artérielle périphérique;
  • crise cardiaque des reins, de la rate, des intestins.

Diluer le sang avec les bons médicaments aidera à prévenir la formation de caillots sanguins ou à détruire ceux qui existent déjà.

Que sont les agents antiplaquettaires et comment fonctionnent-ils?

Les médicaments antiplaquettaires inhibent la production de thromboxane et sont prescrits pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. Des préparations de ce type empêchent le collage des plaquettes et la formation de caillots sanguins.

L'aspirine est l'un des médicaments antiplaquettaires les plus économiques et les plus courants. L'aspirine est prescrite à de nombreux patients en convalescence afin d'empêcher la formation de caillots sanguins dans les artères coronaires. En consultation avec votre médecin, vous pouvez prendre de faibles doses de ce médicament tous les jours pour prévenir la thrombose et les maladies cardiaques.

Les inhibiteurs du récepteur de l'adénosine diphosphate (ADP) sont prescrits aux patients ayant subi un AVC, ainsi qu'à ceux ayant subi un remplacement de la valvule cardiaque. Les inhibiteurs de glycoprotéines sont injectés directement dans le sang pour prévenir la formation de caillots sanguins.

Les médicaments antiplaquettaires ont les noms commerciaux suivants:

Effets secondaires des agents antiplaquettaires

Comme avec tous les autres médicaments, les antiplaquettaires peuvent provoquer des effets indésirables. Si le patient a décelé l'un des effets indésirables suivants, vous devez demander au médecin de revoir le médicament prescrit.

Ces manifestations négatives doivent être alertées:

  • fatigue sévère (fatigue constante);
  • brûlures d'estomac;
  • mal de tête;
  • maux d'estomac et nausée;
  • douleur abdominale;
  • la diarrhée;
  • épistaxis.

Les effets secondaires, avec l'apparition desquels il est nécessaire d'arrêter de prendre le médicament:

  • réactions allergiques (accompagnées d'un gonflement du visage, de la gorge, de la langue, des lèvres, des mains, des pieds ou des chevilles);
  • éruption cutanée, prurit, urticaire;
  • vomissements, surtout si le vomi contient des caillots de sang;
  • des selles foncées ou sanglantes, du sang dans l'urine;
  • difficulté à respirer ou à avaler;
  • problèmes d'élocution;
  • fièvre, frissons ou mal de gorge;
  • rythme cardiaque rapide (arythmie);
  • jaunissement de la peau ou du blanc des yeux;
  • douleurs articulaires;
  • hallucinations.

Caractéristiques de l'action des anticoagulants

Les anticoagulants sont des médicaments prescrits pour le traitement et la prévention de la thrombose veineuse, ainsi que pour la prévention des complications de la fibrillation auriculaire.

L'anticoagulant le plus populaire est la warfarine, un dérivé synthétique de la coumarine, un matériau végétal. L’utilisation de la warfarine à des fins anticoagulantes a commencé en 1954 et, depuis lors, ce médicament a joué un rôle important dans la réduction de la mortalité des patients prédisposés à la thrombose. La warfarine inhibe la vitamine K en réduisant la synthèse hépatique des facteurs de coagulation sanguine dépendants de celle-ci. Les médicaments à base de warfarine ont une forte liaison aux protéines, ce qui signifie que de nombreux autres médicaments et suppléments peuvent modifier la dose physiologiquement active.

La dose est choisie individuellement pour chaque patient, après une étude minutieuse du test sanguin. Changer indépendamment la posologie choisie du médicament n'est pas fortement recommandé. Une trop grande dose signifie que les caillots sanguins ne se forment pas assez rapidement, ce qui signifie que le risque de saignements et d'éraflures et de bleus ne guérissant pas augmentera. Une posologie trop faible signifie que les caillots sanguins peuvent toujours se développer et se répandre dans tout le corps. La warfarine est généralement prise une fois par jour, à la même heure (généralement avant le coucher). Le surdosage peut provoquer un saignement incontrôlé. Dans ce cas, la vitamine K et le plasma frais congelé sont introduits.

Autres médicaments aux propriétés anticoagulantes:

  • dabigatran (pradakas): inhibe la thrombine (facteur IIa), empêchant la conversion du fibrinogène en fibrine;
  • rivaroxaban (xarelto): inhibe le facteur Xa, empêchant la conversion de la prothrombine en thrombine;
  • apixaban (elivix): inhibe également le facteur Xa, a de faibles propriétés anticoagulantes.

Par rapport à la warfarine, ces médicaments relativement nouveaux présentent de nombreux avantages:

  • prévenir la thromboembolie;
  • moins de risque de saignement;
  • moins d'interactions avec d'autres médicaments;
  • une demi-vie plus courte, ce qui signifie qu'il faudra un minimum de temps pour atteindre les concentrations maximales des substances actives dans le plasma.

Effets secondaires des anticoagulants

Lors de la prise d'anticoagulants, des effets indésirables différents des complications pouvant survenir lors de la prise d'agents antiagrégants plaquettaires se produisent. Le principal effet indésirable est que le patient peut souffrir de saignements longs et fréquents. Cela peut provoquer les problèmes suivants:

  • sang dans l'urine;
  • les matières fécales noires;
  • des ecchymoses sur la peau;
  • saignements prolongés du nez;
  • saignement des gencives;
  • vomissements avec sang ou hémoptysie;
  • menstruations prolongées chez les femmes.

Mais pour la plupart des gens, les avantages des anticoagulants l'emporteront sur les risques de saignements.

Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?

Après avoir étudié les propriétés de deux types de médicaments, on peut en conclure que les deux sont conçus pour faire le même travail (éclaircir le sang), mais en utilisant des méthodes différentes. La différence entre les mécanismes d'action réside dans le fait que les anticoagulants agissent généralement sur les protéines du sang pour empêcher la conversion de la prothrombine en thrombine (l'élément clé qui forme les caillots). Mais les agents antiplaquettaires agissent directement sur les plaquettes (en se liant et en bloquant les récepteurs à leur surface).

Au cours de la coagulation du sang, des médiateurs spéciaux libérés par les tissus endommagés sont activés et les plaquettes répondent à ces signaux en envoyant des produits chimiques spéciaux qui déclenchent la coagulation du sang. Les antiplaquettaires bloquent ces signaux.

Précautions à prendre lors de la prise de anticoagulants

Si des anticoagulants ou des antiplaquettaires sont prescrits (ils peuvent parfois être administrés en association), il est alors nécessaire de faire un test de coagulation du sang périodiquement. Les résultats de cette analyse simple aideront le médecin à déterminer la dose exacte de médicament à prendre chaque jour. Les patients prenant des anticoagulants et des antiplaquettaires doivent informer les dentistes, les pharmaciens et les autres professionnels de la santé de la posologie et de la durée de la médication.

En raison du risque de saignement grave, toute personne prenant des anticoagulants doit se protéger contre les blessures. Vous devez abandonner les activités sportives et autres activités potentiellement dangereuses (tourisme, motocyclette, jeux actifs). Toute chute, coup ou autre blessure doit être rapportée à un médecin. Même une blessure mineure peut entraîner des saignements internes, qui peuvent survenir sans symptômes évidents. Une attention particulière doit être portée au rasage et au brossage des dents avec un fil spécial. Même de telles procédures quotidiennes simples peuvent entraîner des saignements prolongés.

Antiplaquettaire naturel et anticoagulants

Certains aliments, compléments alimentaires et herbes médicinales ont tendance à fluidifier le sang. Naturellement, ils ne peuvent pas être complétés avec des médicaments déjà pris. Mais en consultation avec le médecin, vous pouvez utiliser l'ail, le gingembre, le ginkgo biloba, l'huile de poisson, la vitamine E.

L'ail

L'ail est le remède naturel le plus populaire pour la prévention et le traitement de l'athérosclérose, les maladies cardiovasculaires. L'ail contient de l'allicine, qui empêche le collage des plaquettes et la formation de caillots sanguins. En plus de son action anti-plaquettaire, l'ail réduit également le cholestérol et la pression artérielle, ce qui est également important pour la santé du système cardiovasculaire.

Gingembre

Le gingembre a les mêmes effets positifs que les médicaments antiplaquettaires. Il est nécessaire d'utiliser au moins 1 cuillère à thé de gingembre par jour pour pouvoir constater l'effet. Le gingembre peut réduire la viscosité des plaquettes ainsi que la glycémie.

Ginkgo biloba

Manger du ginkgo biloba peut aider à fluidifier le sang, à prévenir le caractère collant excessif des plaquettes. Le ginkgo biloba inhibe le facteur d'activation des plaquettes (un produit chimique spécial qui provoque la coagulation du sang et la formation de caillots). En 1990, il a été officiellement confirmé que le ginkgo biloba réduit efficacement l’adhésion excessive des plaquettes dans le sang.

Curcuma

Le curcuma peut agir comme un médicament anti-plaquettaire et réduire la tendance à la formation de caillots sanguins. Certaines études ont montré que le curcuma peut être efficace dans la prévention de l’athérosclérose. Une étude médicale officielle menée en 1985 a confirmé que le composant actif du curcuma (curcumine) avait un effet antiplaquettaire prononcé. La curcumine arrête également l'agrégation plaquettaire et dilue également le sang.

Toutefois, les compléments alimentaires et nutritionnels contenant de grandes quantités de vitamine K (choux de Bruxelles, brocoli, asperges et autres légumes verts) devraient être abandonnés. Ils peuvent réduire considérablement l'efficacité du traitement antiplaquettaire et anticoagulant.

Agents antiplaquettaires: mécanisme d'action, utilisation / traitement, liste

Les agents antiplaquettaires sont un groupe de médicaments pharmacologiques qui inhibent la formation de thrombus en inhibant l’agrégation plaquettaire et en supprimant leur adhésion à la surface interne des vaisseaux sanguins.

Ces médicaments inhibent non seulement le travail du système de coagulation du sang, mais améliorent également ses propriétés rhéologiques et détruisent les agrégats déjà existants.

Sous l'influence d'agents antiplaquettaires, l'élasticité des membranes érythrocytaires diminue, elles se déforment et traversent facilement les capillaires. Le flux sanguin s'améliore, le risque de complications est réduit. Les agents antiplaquettaires sont les plus efficaces dans les premiers stades de la coagulation du sang, lorsque l’agrégation plaquettaire et la formation d’un caillot sanguin primaire se produisent.

points d'application et d'action des agents antiplaquettaires de base

Appliquer des agents antiplaquettaires dans la période postopératoire pour la prévention de la thrombose, avec thrombophlébite, cardiopathie ischémique, ischémie aiguë du cœur et du cerveau, cardiosclérose post-infarctus.

La pathologie cardiaque et une altération du métabolisme sont accompagnées par la formation de plaques de cholestérol sur l'endothélium artériel, ce qui rétrécit la lumière des vaisseaux. Le flux sanguin au niveau du site de la lésion ralentit, le sang s'épaissit, un thrombus se forme sur lequel les plaquettes continuent à se déposer. Les caillots sanguins se propagent dans le sang, pénètrent dans les vaisseaux coronaires et les obstruent. Il existe une ischémie myocardique aiguë accompagnée de symptômes cliniques caractéristiques.

Le traitement antiplaquettaire et anticoagulant sous-tend le traitement et la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. Ni les agents antiplaquettaires, ni les anticoagulants ne peuvent détruire un caillot sanguin formé. Ils empêchent la croissance d'un caillot et empêchent le blocage des vaisseaux sanguins. Les préparations de ces groupes peuvent sauver la vie de patients atteints d'ischémie aiguë.

Les anticoagulants, contrairement aux antiplaquettaires, sont plus agressifs. Ils sont considérés comme plus chers et présentent un risque plus élevé d'effets secondaires.

Des indications

Indications du traitement antiplaquettaire:

  • Troubles ischémiques
  • Propension à la thrombose,
  • Athérosclérose
  • Angine instable,
  • CHD,
  • L'hypertension,
  • Endartérite oblitérante,
  • Insuffisance placentaire
  • Thrombose artérielle périphérique,
  • Ischémie cérébrale et encéphalopathie dyscirculatoire,
  • L'état après transfusion sanguine et pontage chirurgical.

Contre-indications

Les agents antiplaquettaires sont contre-indiqués chez les femmes pendant la grossesse et pendant la période de lactation; personnes de moins de 18 ans; ainsi que souffrant des maladies suivantes:

  1. Lésion érosive et ulcéreuse du tube digestif,
  2. Dysfonctionnement du foie et des reins
  3. Hématurie,
  4. Pathologie cardiaque,
  5. Saignement actif
  6. Bronchospasme
  7. "Triade d'aspirine",
  8. Thrombocytopénie,
  9. Carence en vitamines C et K,
  10. Anévrisme cardiaque aigu,
  11. L'anémie

Effets secondaires

Liste des antiplaquettaires

Les médicaments antiplaquettaires sont très nombreux. La plupart d'entre eux sont des agents prophylactiques utilisés dans un certain nombre de maladies cardiovasculaires et au début de la période postopératoire.

Acide acétylsalicylique (aspirine)

C'est un médicament du groupe des AINS qui a un effet antiplaquettaire prononcé. Le mécanisme d'action des AINS est associé au blocage des enzymes qui régulent la synthèse et le métabolisme des prostaglandines des plaquettes et de la paroi vasculaire. "L'acide acétylsalicylique" est utilisé à titre prophylactique pour prévenir les caillots sanguins et est le plus abordable des agents antiplaquettaires utilisés à petites doses. Ce médicament a été largement utilisé en pratique ambulatoire. Il élimine les principaux signes d'inflammation: réduit la fièvre et la douleur. Le médicament a un effet inhibiteur sur le centre hypothalamique de thermorégulation et de la douleur.

"L'acide acétylsalicylique" doit être pris après un repas, car il peut provoquer la formation d'un ulcère de l'estomac ou d'une autre gastropathie. Pour obtenir un effet antiplaquettaire persistant, vous devez utiliser de petites doses du médicament. Pour améliorer les propriétés rhéologiques du sang et supprimer l’agrégation plaquettaire, on prescrit aux patients un demi-comprimé une fois par jour.

Ticlopidine

"Tiklopidin" - un médicament avec une activité antithrombotique prononcée. Ce médicament a un effet plus fort que l'acide acétylsalicylique. "Tiklopidin" est prescrit aux patients atteints de maladies cérébrovasculaires ischémiques, dans lesquelles le flux sanguin dans le tissu cérébral diminue, ainsi que de cardiopathie ischémique, d'ischémie de jambe, de rétinopathie sur fond de diabète sucré. Les personnes qui ont subi une dérivation des vaisseaux sanguins, montre une utilisation à long terme du médicament.

C'est un puissant agent antiplaquettaire, prolongeant le temps de saignement, inhibant l'adhésion des plaquettes et inhibant leur agrégation. L'utilisation simultanée du médicament avec des anticoagulants et d'autres agents antiplaquettaires est hautement indésirable. La durée du traitement est de 3 mois et est réalisée sous le contrôle du sang périphérique.

La principale caractéristique de cet agent antiplaquettaire est sa haute biodisponibilité, obtenue grâce à son taux d'absorption élevé. L'effet thérapeutique après l'arrêt du médicament persiste pendant plusieurs jours.

Les préparations contenant de la ticlopidine en tant que principe actif principal comprennent: "Tiklid", "Tiklo", "Tiklopidin-Ratiopharm".

Pentoxifylline

Le médicament a une action anti-agrégation et antispasmodique, dilate les vaisseaux sanguins et améliore l'apport sanguin aux organes internes. Le médicament a un effet positif sur les propriétés rhéologiques du sang et n’affecte pas le rythme cardiaque. "Pentoxifylline" est un angioprotecteur qui augmente l'élasticité des cellules sanguines et renforce la fibrinolyse. Le médicament est indiqué pour l'angiopathie, la claudication intermittente, le syndrome post-thrombotique, les engelures, les varices, la maladie coronarienne.

Clopidogrel

Il s’agit d’une drogue de synthèse dont la structure et le mécanisme d’action font penser à "Tiklopidin". Il inhibe l'activité des plaquettes et leur liaison, augmente le temps de saignement. Le "clopidogrel" est un médicament pratiquement non toxique avec des effets secondaires légers. Les spécialistes modernes du traitement antiplaquettaire le préfèrent au "Klopidogrel" en raison de l’absence de complications au cours de son utilisation à long terme.

Dipyridamole

Le «dipyridamole» est un agent antiplaquettaire qui dilate les vaisseaux du cœur. Le médicament augmente le flux sanguin collatéral, améliore la contractilité du myocarde et normalise le débit veineux. La vasodilatation est l’action principale du "dipyridamole", mais en association avec d’autres médicaments, elle a un effet antiplaquettaire prononcé. Il est généralement prescrit aux personnes présentant un risque élevé de formation de caillots sanguins et ayant subi une intervention chirurgicale pour prothèses valvulaires cardiaques.

"Curantil" - un médicament dont le principe actif est le dipyridamole. En raison de l'absence de contre-indications telles que la grossesse et l'allaitement, il jouit d'une grande popularité. Sous l'influence du médicament, les vaisseaux sanguins sont dilatés, la formation de thrombus est supprimée et l'apport sanguin au myocarde est amélioré. "Curantil" prescrit aux femmes enceintes souffrant de maladies du système cardiovasculaire ou ayant des antécédents d'insuffisance placentaire. Sous l'influence de ce médicament, les propriétés rhéologiques du sang sont améliorées, les vaisseaux du placenta se dilatent, le fœtus reçoit suffisamment d'oxygène et de nutriments. De plus, "Curantil" a un effet immunomodulateur. Il stimule la production d'interféron et réduit le risque de maladies virales chez la mère.

Eptifibatide

"Eptifibatid" réduit le risque d'ischémie cardiaque chez les patients subissant une intervention coronaire percutanée. Le médicament est utilisé en combinaison avec "Aspirine", "Clopidogrel", "Héparine". Avant de commencer le traitement, une évaluation angiographique et d’autres procédures de diagnostic sont effectuées. Les femmes et les personnes de plus de 60 ans sont soumises à un examen approfondi.

Libérez le médicament sous la forme d'une solution pour injection intraveineuse, qui est administrée selon un schéma spécifique. Après la sortie du patient, le traitement antiplaquettaire est poursuivi avec des médicaments sous forme de comprimés pendant plusieurs mois. Pour prévenir la récurrence de l'ischémie cardiaque et la mort du patient, les médicaments antiplaquettaires sont recommandés à vie pour ces patients.

Lors de la chirurgie d'urgence, l'introduction du médicament doit être arrêtée. Dans le cas d'une opération planifiée, l'administration du médicament est arrêtée à l'avance.

Iloprost

Ce médicament est utilisé exclusivement à l'hôpital et sous surveillance attentive du patient. La solution injectable est préparée quotidiennement, juste avant l’administration, ce qui lui permet d’être stérile. Les patients sous traitement par Iloprost sont invités à arrêter de fumer. Les personnes prenant des médicaments antihypertenseurs doivent surveiller leur tension artérielle pour éviter une hypotension grave. Une hypotension orthostatique peut survenir après le traitement avec une forte augmentation du nombre de patients.

Iloprost dans la composition du médicament "Ventavis" est un analogue synthétique de la prostaglandine et est destiné à l'inhalation. C'est un agent antiplaquettaire utilisé pour traiter l'hypertension artérielle pulmonaire d'origines diverses. Après le traitement, les patients dilatent les vaisseaux pulmonaires et améliorent les paramètres sanguins de base.

Médicaments combinés

La plupart des médicaments modernes sont combinés. Ils contiennent plusieurs agents antiplaquettaires à la fois, qui se renforcent et se renforcent mutuellement. Les plus communs parmi eux sont:

  • «Agrenox» est une préparation complexe contenant «Dipyridamol» et «Aspirine».
  • Aspigrel comprend le clopidogrel et l'aspirine.
  • Coplavix a la même composition que Aspigrel.
  • La composition de "Cardiomagnyl" comprend "l'acide acétylsalicylique" et l'oligo-élément "le magnésium".

Ces agents antiplaquettaires sont plus souvent utilisés en médecine moderne. Ils sont prescrits aux patients par les cardiologues pour les maladies cardiaques, les neurologues pour les maladies des vaisseaux cérébraux et les chirurgiens vasculaires pour les lésions des artères des jambes.

Antiplaquettaire

Substances qui inhibent la liaison des plaquettes. Ceux-ci comprennent:

Acidum acetylsalicylicum. Produit en comprimés de 0,25 et 0,5 (utilisé environ 0,1 1 fois par jour). Comprimés de cardiomagnyle contenant 75 mg d’acide acétylsalicylique et 15 mg d’oxyde de magnésium.

Bloqueur des récepteurs de la bradykinine

L'agrégation plaquettaire est un processus actif, stimulé par une augmentation de la concentration de calcium dans le cytoplasme des cellules. De nombreux stimulants de l'agrégation endogène augmentent la concentration de calcium: thromboxane, ADP, thrombine, etc. L'acide acétylsalicylique, à petites doses, bloque de manière relativement sélective et irréversible les plaquettes de COX-1, perturbant ainsi la synthèse de thromboxane. Le clopidogrel et la ticlopidine bloquent les récepteurs de l’ADP. La pentoxifylline et le dipyridamole, inhibiteurs de la phosphodiesterase, augmentent la teneur en AMPc dans les plaquettes, ce qui contribue à la liaison intracellulaire au calcium et affaiblit l'agrégation plaquettaire. Le dipyridamole inhibe également l'adénosine désaminase et perturbe sa saisie par les tissus, ce qui entraîne son accumulation dans le plasma sanguin. Adénosine, activant A2- Les récepteurs de l'adénosine dans la membrane plaquettaire, associés positivement à l'adénylate cyclase, augmentent la concentration intracellulaire de l'AMPc.

La parmidine bloque les récepteurs de la bradykinine, qui dans la membrane des plaquettes sont conjugués à la phospholipase C (leur activation s'accompagne de la formation d'inositol triphosphate et d'une augmentation de la concentration intracellulaire en Ca2 +).

Les anticoagulants

Moyens et classification:

Anticoagulants à action directe

Heparinum Disponible en flacons de 5 ml avec une teneur en 1 ml de 5 000, 10 000 et 20 000 UI. Introduit le plus souvent in / in sur 5000-20000 UI.

Anticoagulants indirects

L'héparine perturbe la coagulation du sang dans le corps et in vitro, en activant l'antithrombine endogène. Non absorbé dans le tube digestif et est administré principalement par voie intraveineuse. L'action se développe en 5-10 minutes. En fonction de la dose administrée, il dure 2 à 6 heures. L’inconvénient de l’héparine est sa courte durée d’action (t1 2 = 60min.), La capacité de provoquer des hémorragies et une thrombocytopénie. Lorsque l'héparine naturelle est détruite, des héparines de bas poids moléculaire (fraxiparine et énoxiparine (clexane)) sont obtenues. Ils réduisent considérablement les caillots sanguins, mais le risque d'hémorragies est moindre, car l'activité du facteur Xa est inhibée 3 à 3,5 fois plus que la thrombine. Cela réduit le risque de saignement. La durée d'action est de 8-12 heures.

Les anticoagulants indirects ne sont actifs que dans le corps. Ils perturbent la formation de la forme active de la vitamine K1 et synthèse des facteurs de coagulation. L'effet se développe après une période de latence significative, la diminution maximale de la coagulation sanguine est observée après 24 à 48 heures. Durée d'action - 2-4 jours. L'efficacité des anticoagulants d'action indirecte est estimée par l'indice de prothrombine.

Agents fibrinolytiques

La fibrinolysine est obtenue à partir de la profibrinolysine plasmatique humaine. La fibrinolysine la plus active agit sur les caillots sanguins fraîchement formés (dans la journée), les caillots veineux sont lysés plus rapidement et plus complètement. Maintenant rarement utilisé. La streptokinase est obtenue à partir de la culture de streptocoque hémolytique. Active la profibrinolizine et assure sa transition vers la fibrinolysine. Il peut pénétrer à l'intérieur de caillots de sang frais, les lysant non seulement de l'extérieur, mais également de l'intérieur. Le remède est efficace en cas de thrombose fraîche (pendant 1 à 3 jours avec une circulation artérielle et jusqu'à 5 à 7 jours avec un thrombus veineux). Sous l'action de la streptokinase, les caillots sanguins contenant une grande quantité de profibrinolysine sont particulièrement bien absorbés. Le médicament est administré par voie intraveineuse dans les cas d’embolie et de thrombose aiguës: embolie pulmonaire et ses branches, thrombose veineuse d’un membre, infarctus aigu du myocarde, thrombose vasculaire rétinienne. L'inconvénient de ces fibrinolytiques est la destruction non seulement de la fibrine, mais également du fibrinogène, qui provoque un saignement. Alteplaz (actilis) et tenecteplaz (métalysis), activateurs de la fibrinolyse humaine recombinants activés par la fibrine (qui n'accélère la fibrinolyse que dans un thrombus), sont privés de cette déficience.

Tactiques d'utilisation des fonds pour le syndrome thromboembolique.

Pour la prévention de la thromboembolie, des agents antiplaquettaires et des anticoagulants indirects sont utilisés. Les anticoagulants directs et fibrinolitikov utilisés pour soulager la thromboembolie, qui survient dans les cas d'athérosclérose, d'angine de poitrine, d'infarctus du myocarde, de maladie cardiaque rhumatismale, de troubles circulatoires, de phlébite, d'arthrite. Le traitement commence par l'administration intraveineuse d'héparine et de fibrinolytiques. En parallèle, à l'intérieur d'anticoagulants prescrits à action indirecte. L'héparine est administrée pendant les premiers jours, après quoi elle est annulée et seuls les anticoagulants à action indirecte sont conservés. Les agents fibrinolytiques sont administrés pendant 2-3 jours.

Une surdose de médicaments entraîne des saignements. Pour l’éliminer, le sulfate de protamine est utilisé comme antagoniste de l’héparine, anticoagulants indirects - vitamine K1; Pour atténuer les effets des agents fibrinolytiques, utilisez de l'acide contrycal ou de l'acide aminocaproïque.

MEDICAMENTS AFFECTANT L'ERYTHRO ET LA LEUCOPEESE

Anticoagulants et antiplaquettaires

Anticoagulants et antiplaquettaires

Les anticoagulants et les antiplaquettaires sont un groupe de substances qui ralentissent le processus de coagulation du sang ou inhibent l’agrégation plaquettaire, empêchant ainsi les vaisseaux sanguins de former des caillots sanguins. Ces médicaments sont largement utilisés pour la prévention secondaire (moins souvent - primaire) des complications cardiovasculaires.

Phenyndion

Action pharmacologique: anticoagulant indirect; inhibe la synthèse de la prothrombine dans le foie, augmente la perméabilité des parois des vaisseaux sanguins. L'effet est noté 8 à 10 heures après la réception et atteint un maximum après 24 heures.

Indications: prévention de la thromboembolie, de la thrombophlébite, de la thrombose veineuse profonde des jambes, des vaisseaux coronaires.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, réduction de la coagulation sanguine, période de grossesse et allaitement.

Effets secondaires: céphalées possibles, troubles digestifs, fonction rénale, formation de sang dans le foie et le cerveau, ainsi que réactions allergiques sous forme d'éruptions cutanées.

Méthode d'application: le premier jour de traitement, la dose est de 120-180 mg pour 3-4 doses, le deuxième jour, de 90-150 mg, puis le patient reçoit une dose d'entretien de 30 à 60 mg par jour. L'abolition de la drogue est réalisée progressivement.

Forme du produit: comprimés à 30 mg, 20 ou 50 pièces par boîte.

Instructions spéciales: le médicament doit être arrêté 2 jours avant le début de la menstruation et ne pas être utilisé pendant celle-ci; à utiliser avec prudence en cas d'insuffisance rénale ou hépatique.

Fraxiparine

Ingrédient actif: calcium nadroparine.

Action pharmacologique: le médicament a une action anticoagulante et antithrombotique.

Indications: prévention de la coagulation du sang pendant l'hémodialyse, formation de thrombus lors d'interventions chirurgicales. Également utilisé pour le traitement de l'angor instable et de la thromboembolie.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, risque élevé de saignement, lésions aux organes internes avec tendance à saigner.

Effets secondaires: le plus souvent, un hématome hypodermique se forme au site d'injection, de fortes doses du médicament peuvent provoquer un saignement.

Comment utiliser: injecté par voie sous-cutanée dans l'estomac au niveau de la taille. Les doses sont déterminées individuellement.

Forme du produit: solution injectable en seringues jetables de 0,3, 0,4, 0,6 et 1 ml, 2 ou 5 seringues en blister.

Instructions spéciales: son utilisation pendant la grossesse n’est pas souhaitable, il ne peut pas être administré par voie intramusculaire.

Dipyridamole

Action pharmacologique: capable d’agrandir les vaisseaux coronaires, d’accroître la vitesse du flux sanguin, d’avoir un effet protecteur sur les parois des vaisseaux sanguins, de réduire la capacité des plaquettes à se coller

Indications: le médicament est prescrit pour prévenir la formation de caillots sanguins artériels et veineux, avec infarctus du myocarde, insuffisance de la circulation cérébrale due à une ischémie, des troubles de la microcirculation, ainsi que pour le traitement et la prévention de la coagulation intravasculaire disséminée chez les enfants.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, phase aiguë de l'infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque chronique au stade de décompensation, hypo- et hypertension artérielle sévère, insuffisance hépatique.

Effets secondaires: augmentation ou diminution du pouls, avec doses élevées - syndrome de vol coronarien, baisse de la pression artérielle, troubles de l'estomac et des intestins, faiblesse, mal de tête, vertiges, myalgie.

Méthode d'application: pour prévenir la thrombose, par voie orale, 75 mg 3 à 6 fois par jour l'estomac vide ou 1 heure avant les repas; la dose quotidienne est de 300-450 mg, si nécessaire, elle peut être augmentée à 600 mg. Pour la prévention du syndrome thromboembolique le premier jour - 50 mg avec acide acétylsalicylique, puis 100 mg; la fréquence d'administration est de 4 fois par jour (annulée 7 jours après l'intervention, à condition que l'administration d'acide acétylsalicylique soit poursuivie à une dose de 325 mg / jour) ou de 100 mg 4 fois par jour pendant 2 jours avant l'opération et de 100 mg 1 heure après l'opération ( si nécessaire, en association avec la warfarine). En cas d’insuffisance coronarienne, prendre 25 à 50 mg par voie orale 3 fois par jour; dans les cas graves, au début du traitement - 75 mg 3 fois par jour, puis réduisez la dose; la dose quotidienne est 150-200 mg.

Forme du produit: comprimés enrobés, 25, 50 ou 75 mg, 10, 20, 30, 40, 50, 100 ou 120 pièces par boîte. Solution injectable à 0,5% dans des ampoules de 2 ml, 5 ou 10 pièces par boîte.

Instructions spéciales: pour réduire la gravité d'éventuels troubles gastro-intestinaux, le médicament est lavé avec du lait.

Pendant le traitement, abstenez-vous de boire du thé ou du café, car ils atténuent les effets du médicament.

Plavix

Action pharmacologique: médicament antiplaquettaire, arrête l’adhésion des plaquettes et des caillots sanguins.

Indications: prévention des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux et de la thrombose des artères périphériques dans le contexte de l'athérosclérose.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, saignements aigus, insuffisance hépatique ou rénale grave, tuberculose, tumeurs du poumon, période de grossesse et allaitement, prochaine intervention chirurgicale.

Effets secondaires: saignements des organes du tube digestif, accident vasculaire cérébral hémorragique, douleurs abdominales, troubles digestifs, éruptions cutanées.

Méthode d'application: le médicament est pris par voie orale, le dosage est de 75 mg 1 fois par jour.

Forme du produit: comprimés à 75 mg sous blister cellulaire, 14 chacun.

Instructions spéciales: le médicament améliore l'action de l'héparine et des coagulants indirects. Ne pas utiliser sans ordonnance du médecin!

Clexane

Ingrédient actif: énoxaparine sodique.

Action pharmacologique: anticoagulant à action directe.

C'est un médicament antithrombotique qui n'affecte pas négativement le processus d'agrégation plaquettaire.

Indications: traitement des veines profondes, sténocardie instable et infarctus du myocarde en phase aiguë, ainsi que pour la prévention de la thromboembolie, de la thrombose veineuse, etc.

Contre-indications: hypersensibilité au médicament, risque élevé d'avortement spontané, saignements incontrôlés, accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, hypertension artérielle sévère.

Effets secondaires: hémorragies de petite taille, rougeurs et douleurs au site d'injection, saignements abondants, réactions allergiques cutanées moins fréquentes.

Méthode d'application: par voie sous-cutanée dans la face supérieure ou inférieure de la paroi abdominale antérieure. Pour la prévention de la thrombose et de la thromboembolie, la dose est de 20 à 40 mg 1 fois par jour. Patients présentant des troubles thromboemboliques compliqués - 1 mg / kg de poids corporel 2 fois par jour. Le traitement habituel est de 10 jours.

Le traitement de l'angine instable et de l'infarctus du myocarde nécessite une posologie de 1 mg / kg de poids corporel toutes les 12 heures, avec utilisation simultanée d'acide acétylsalicylique (100 à 325 mg 1 fois par jour). La durée moyenne du traitement est de 2 à 8 jours (jusqu'à ce que l'état clinique du patient se stabilise).

Libération de forme: injection contenant 20, 40, 60 ou 80 mg de la substance active dans des seringues jetables contenant 0,2, 0,4, 0,6 et 0,8 ml du médicament.

Instructions spéciales: ne pas utiliser sans ordonnance du médecin!

Héparine

Action pharmacologique: Un anticoagulant direct, un anticoagulant naturel, suspend la production de thrombine dans l'organisme, réduit l'agrégation plaquettaire et améliore le flux sanguin coronaire.

Indications: traitement et prévention de l'occlusion vasculaire par un caillot sanguin, prévention des caillots sanguins et de la coagulation pendant l'hémodialyse.

Contre-indications: saignement accru, perméabilité des vaisseaux sanguins, coagulation sanguine lente, violations graves du foie et des reins, ainsi que gangrène, leucémie chronique et anémie aplastique.

Effets secondaires: apparition possible de saignements et de réactions allergiques individuelles.

Méthode d'application: le dosage du médicament et les méthodes d'introduction sont strictement individuels. Dans la phase aiguë de l'infarctus du myocarde, commencez par introduire l'héparine dans une veine à une dose de 15 000 à 20 000 UI et continuez (après hospitalisation) pendant au moins 5 à 6 jours pour recevoir de l'héparine intramusculaire de 40 000 UI par jour (5 000 à 10 000 UI toutes les 4 heures).. Le médicament doit être administré sous contrôle strict de la coagulation sanguine. De plus, le temps de coagulation du sang devrait être de 2 à 2,5 fois supérieur à la normale.

Libération de forme: flacons d'injection pour 5 ml; solution injectable en ampoules de 1 ml (5 000, 10 000 et 20 000 UI dans 1 ml).

Instructions spéciales: l'utilisation indépendante de l'héparine est inacceptable, l'introduction est effectuée dans un établissement médical.

Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?

Contenu de l'article

  • Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?
  • Comment les médicaments qui améliorent la circulation cérébrale
  • Existe-t-il des contre-indications à Botox et Dysport?

Quelle est la différence entre les anticoagulants et les anti-agrégats? Ce sont des médicaments conçus pour fluidifier le sang, mais ils le font de différentes manières. L'utilisation de tels médicaments aidera à prévenir la formation de caillots sanguins et, s'ils existent déjà, ils les détruiront.

Quel est antiplaquettaire

Les agents antiplaquettaires sont des médicaments qui entravent l’adhésion des plaquettes et leur adhérence aux parois vasculaires. Par exemple, si la peau est endommagée, les plaquettes sont envoyées et forment un caillot de sang. Le saignement cesse. Mais il existe de telles conditions pathologiques du corps (athérosclérose, thrombophlébite), lorsque des thrombi commencent à se former dans les vaisseaux. Dans de tels cas, des agents antiplaquettaires sont utilisés. C'est-à-dire qu'ils sont assignés à des personnes qui ont une tendance accrue à former des caillots sanguins.

Les médicaments antiplaquettaires agissent avec douceur et sont vendus en pharmacie sans ordonnance. Il existe des médicaments à base d'acide acétylsalicylique - par exemple, l'Aspirine, le Cardiomagnyl, le ThromboAss et des anti-agrégants naturels à base de ginkgo biloba. Parmi ces derniers figurent "Bilobil", "Ginkoum", etc. Les médicaments de ce groupe sont pris depuis longtemps, ils sont indispensables à la prévention des maladies cardiovasculaires, mais ils ont leurs propres effets secondaires si le dosage est incorrect:

  • sensation constante de fatigue, de faiblesse;
  • brûlures d'estomac;
  • maux de tête;
  • douleur abdominale, diarrhée.

Que sont les anticoagulants?

Les anticoagulants sont des médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins, leur taille et leur blocage. Ils agissent sur les protéines du sang et empêchent la formation de thrombine - l’élément le plus important qui forme les caillots. La drogue la plus commune de ce groupe est la warfarine. Les anticoagulants ont un effet plus dur comparé aux agents antiplaquettaires, ont beaucoup d'effets secondaires. La dose est sélectionnée individuellement pour chaque patient après un test sanguin approfondi. Ils sont pris pour la prévention des crises cardiaques récurrentes, des accidents vasculaires cérébraux, de la fibrillation auriculaire pour malformations cardiaques.

Un effet secondaire dangereux des anticoagulants est un saignement fréquent et prolongé, qui peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • les matières fécales noires;
  • sang dans l'urine;
  • saignements de nez;
  • chez les femmes, saignements utérins, menstruations prolongées;
  • saignements des gencives.

Lorsque vous recevez ce groupe de médicaments, vérifiez régulièrement les taux de coagulation sanguine et d'hémoglobine. De tels symptômes indiquent une surdose du médicament, avec une dose correctement choisie, ils n'existent pas. Les personnes prenant des anticoagulants doivent éviter de pratiquer des sports traumatiques, car toute blessure peut entraîner une hémorragie interne.

Il est important de savoir que les médicaments des groupes d'anticoagulants et d'antiplaquettaires ne peuvent pas être pris ensemble, ils renforceront l'interaction. Si des symptômes de surdosage apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin pour corriger le traitement.

Antiplaquettaires modernes: liste des médicaments en fonction de la classification

Les agents antiplaquettaires sont des médicaments qui peuvent affecter le système de coagulation sanguine d’une personne en suspendant sa fonction principale.

Ils inhibent le métabolisme des substances produisant de la thrombine et d'autres composants qui déclenchent la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux.

Le plus souvent, des agents antiplaquettaires sont utilisés dans le traitement des maladies du système cardiovasculaire afin d'éviter le risque de formation de caillots sanguins dans les veines des membres inférieurs. Ces médicaments peuvent empêcher l’agrégation plaquettaire et leur collage sur les parois internes des vaisseaux sanguins.

Histoire de la découverte

Le début du vingtième siècle - la période de l'apparition des premiers agents antiplaquettaires et anticoagulants. Dans les années 50, il était possible d'acheter un médicament qui affecte la densité du sang. L'ingrédient actif dans sa composition était appelé coumarine. Ce médicament a bien dilué le sang, ce qui a empêché la formation de caillots sanguins.

Ensuite, les antiplaquettaires et les anticoagulants étaient disponibles dans le commerce et étaient de plus en plus utilisés pour le traitement et la prévention des maladies vasculaires.

Agents antiplaquettaires et anticoagulants - y a-t-il une différence?

En cas de lésion du corps humain, afin d’éviter une perte importante de sang, les plaquettes se collent aux érythrocytes et forment des caillots ou des caillots de sang. Cela aide à arrêter le saignement.

Mais dans certains cas, les vaisseaux sanguins sont endommagés, enflammés ou l'athérosclérose s'y développe, puis les plaquettes forment des caillots déjà à l'intérieur d'un tel vaisseau blessé.

Les antiagrégants plaquettaires empêchent l’adhésion des plaquettes, tout en agissant avec douceur, ils sont prescrits aux personnes présentant un risque élevé de thrombose, contrairement aux anticoagulants qui sont des médicaments plus puissants pour leurs effets;

Pharmacologie de base et mécanisme d'action des agents antiplaquettaires:

Champ d'application

Une action antiplaquettaire est recommandée pour les maladies suivantes:

  • prévention des caillots sanguins artériels et veineux;
  • thrombophlébite;
  • cardiopathie ischémique;
  • l'angine de poitrine;
  • l'hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • accident ischémique transitoire;
  • maux de gorge;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladie vasculaire périphérique;
  • rétinopathie dans le diabète sucré;
  • manœuvre des vaisseaux sanguins.

Contre-indications à l'utilisation et possibles "de côté"

Tous les médicaments ont des contre-indications. Examinez plus en détail les contre-indications des médicaments antiplaquettaires:

  • ulcère d'estomac et ulcère duodénal;
  • une hémorragie;
  • insuffisance hépatique et rénale;
  • insuffisance cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral hémorragique;
  • grossesse et allaitement.

En cas de prise d'aspirine, un bronchospasme peut survenir. Par conséquent, l'acide acétylsalicylique ne doit pas être pris chez les patients asthmatiques. Il faut aussi se rappeler que l’aspirine peut contribuer à l’apparition d’un ulcère à l’estomac.

Les effets indésirables les plus fréquents lors de la prise d’agents antiplaquettaires sont:

  • mal de tête;
  • des nausées et des vomissements;
  • des vertiges;
  • l'hypotension;
  • la survenue de saignements;
  • réactions allergiques.

Classification des agents antiplaquettaires

Il existe deux types d’agents antiplaquettaires principaux: les plaquettes et les érythrocytes. Pour les plaquettes, inclure l'acide acétylsalicylique, l'héparine, l'indobufène, le dipyridamole. Les érythrocytes sont la pentoxifylline et la reopoliglyukin.

Groupe plaquettaire

Examinons plus en détail les agents antiplaquettaires plaquettaires qui empêchent l’agrégation plaquettaire, une liste des médicaments les plus populaires:

  1. Le médicament le plus connu dans ce groupe est l'acide acétylsalicylique ou l'aspirine. Ce médicament est peu coûteux et abordable pour tout le monde. Il est utilisé pour fluidifier le sang à petites doses. Mais si vous dépassez la dose, alors l’aspirine agira comme un antipyrétique et un anti-inflammatoire. Prenez de l'acide acétylsalicylique pendant une longue période pour obtenir un effet prononcé. Cette période peut être des mois voire des années. Les médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique portent différents noms - Aspirine Cardio, Cardiomagnyl, Acecardol, Aspicore et d’autres.
  2. La ticlopidine est un autre antiplaquettaire bien connu. Son effet est plus fort que celui de l'aspirine. Il est indiqué pour la thrombose, la maladie coronarienne, dans les cas où l’athérosclérose vasculaire est clairement exprimée.
  3. Dipyridamole (Curantil) - dilue les vaisseaux sanguins et réduit la pression. Le flux sanguin augmente sa vitesse, les cellules sont mieux alimentées en oxygène. L'agrégation plaquettaire est réduite. Peut aider avec une attaque d'angine, à savoir pour élargir les vaisseaux coronaires. Il ne nuit pas au tractus gastro-intestinal.
  4. Clopidogrel - dans son action est semblable à Tiklopedin. Réduit l'agrégation plaquettaire, mais n'a pratiquement aucun effet secondaire et ne provoque pas d'allergies. Cours accepté depuis longtemps. Il est indiqué pour tous les types de thrombose et de maladies cardiovasculaires.
  5. Abtsiksimab - a un effet antithrombotique. Agit rapidement, mais brièvement. Il est utilisé chez les patients hospitalisés par voie intraveineuse en association avec de l'acide acétylsalicylique et de l'héparine. Les indications sont le syndrome coronarien aigu et l'angioplastie vasculaire.
  6. Theonikol - a un effet antiagregatnogo et vasodilatateur, améliore l'apport d'oxygène au cerveau.
  7. Eptifibatid (Integrilin) ​​- est prescrit avec l'aspirine aux patients présentant un syndrome coronarien aigu ou à ceux ayant besoin d'une angioplastie coronaire. Il est utilisé à l'hôpital.
  8. Iloprost (Ilomedin) - empêche l’adhésion des plaquettes, peut dissoudre le thrombus déjà formé. Le médicament est une action assez puissante, est utilisé dans des conditions stationnaires avec une ischémie critique et le syndrome de Raynaud.
  9. Trifusal (Dysgen) - l’action du médicament vise à réduire la biosynthèse du thromboxane, car la cyclooxygénase plaquettaire est inhibée.

Groupe érythrocyte

Moyens empêchant l’agrégation des érythrocytes (agents antiplaquettaires érythrocytaires):

  1. Pentoxifylline (Trental) - grâce à l'action du médicament, les propriétés rhéologiques du sang sont améliorées. Les globules rouges deviennent plus flexibles et peuvent donc facilement traverser les capillaires. Les cellules ne se collent pas, le sang devient plus fluide. L'effet de Trental intervient après un mois. Il est indiqué pour une utilisation avec des problèmes de circulation sanguine. Mais pour les personnes qui ont déjà subi un infarctus du myocarde, il est contre-indiqué.
  2. Reopoliglyukin. Il a presque les mêmes propriétés que Trental, mais il est plus sûr.

Médicaments complexes

Il existe des médicaments qui incluent plusieurs agents antiplaquettaires de directions d'action différentes. Un ingrédient actif améliore l'action d'un autre.

Nous énumérons le plus populaire de ces médicaments:

  • Cardiomagnyl (aspirine et magnésium);
  • Agrenox (dipyridamole et aspirine);
  • Aspigrel (Clopidogrel et Aspirine).

Caractéristiques de l'application

Il est nécessaire de commencer à prendre des médicaments antiplaquettaires seulement après avoir consulté un médecin. Il est inacceptable de se soigner soi-même, car il existe des contre-indications à leur réception et la survenue d'effets secondaires n'est pas exclue.

S'il y a des symptômes inhabituels ou des manifestations d'une réaction allergique, vous devez immédiatement arrêter de prendre le médicament et consulter un médecin.

La nomination des agents antiplaquettaires fait appel à différents spécialistes en fonction de la maladie:

  • cardiologue avec une maladie cardiaque;
  • neurologue atteint d'une maladie vasculaire cérébrale;
  • phlébologue ou chirurgien vasculaire pour lésions des veines et des artères des membres inférieurs.

Problème de choix

Souvent, prendre un certain médicament n'est pas facile. Comme il existe de nombreux agents antiplaquettaires en vente maintenant, il est nécessaire d'étudier attentivement le mécanisme d'action d'un médicament en particulier, ainsi que ses éventuels effets indésirables.

Par exemple, dans les maladies du tractus gastro-intestinal ne devrait pas prendre des médicaments contenant de l'acide acétylsalicylique. Cela peut avoir des conséquences graves.

Instructions spéciales et conseils

Prenez antiplaquettaire besoin depuis longtemps dans les bons dosages. Ne pas dépasser ou réduire la dose et ne pas annuler le médicament vous-même. Un test sanguin doit être effectué régulièrement pour contrôler le nombre de plaquettes.

Les préparations de ce groupe sont un agent prophylactique indispensable pour les maladies vasculaires. Grâce à eux, vous pouvez rester en bonne santé pendant de nombreuses années et prolonger votre vie. L'essentiel dans le temps d'identifier la présence d'une maladie particulière, ce qui montre la réception des agents antiplaquettaires.

Le médecin vous aidera à choisir le bon médicament et vous prescrira un traitement. Il est nécessaire de respecter ces recommandations, ne pas annuler le médicament vous-même.

En plus de prendre l'un ou l'autre de ces médicaments, cela vaut la peine de revoir votre style de vie. Ajustez la nutrition, entrez dans le régime plus de fruits et légumes frais.

Moins devrait manger des aliments gras, de la farine. Un exercice correct et réalisable aidera également à renforcer le corps. Vous devez marcher davantage au grand air et ressentir le maximum d'émotions positives.

Médicaments antiplaquettaires: liste des médicaments, mécanisme d'action, classification, différence par rapport aux anticoagulants

Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?

Un certain nombre de médicaments sont conçus pour fluidifier le sang. Tous ces médicaments peuvent être divisés en deux types: les anticoagulants et les agents antiplaquettaires.

Leur mécanisme d'action est fondamentalement différent.

Pour une personne sans formation médicale, il est assez difficile de comprendre cette différence, mais l’article fournira des réponses simplifiées aux questions les plus importantes.

Pourquoi ai-je besoin de fluidifier le sang?

La coagulation sanguine est le résultat d'une séquence complexe d'événements appelée hémostase. C'est à travers cette fonction que le saignement cesse et que les vaisseaux se rétablissent rapidement.

Cela est dû au fait que de minuscules fragments de cellules sanguines (plaquettes) se collent et "scellent" la plaie.

Le processus de coagulation implique jusqu'à 12 facteurs de coagulation qui convertissent le fibrinogène en un réseau de filaments de fibrine.

Chez une personne en bonne santé, l'hémostase n'est activée que lorsqu'il y a une blessure, mais parfois, à la suite d'une maladie ou d'un traitement inapproprié, une coagulation sanguine non contrôlée se produit.

Une coagulation excessive entraîne la formation de caillots sanguins pouvant bloquer complètement les vaisseaux sanguins et arrêter le flux sanguin.

Cette condition est connue sous le nom de thrombose.

Si la maladie est ignorée, des parties du thrombus peuvent se détacher et se déplacer dans les vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé:

  • accident ischémique transitoire (mini-AVC);
  • crise cardiaque;
  • gangrène artérielle périphérique;
  • crise cardiaque des reins, de la rate, des intestins.

Diluer le sang avec les bons médicaments aidera à prévenir la formation de caillots sanguins ou à détruire ceux qui existent déjà.

Que sont les agents antiplaquettaires et comment fonctionnent-ils?

Les médicaments antiplaquettaires inhibent la production de thromboxane et sont prescrits pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. Des préparations de ce type empêchent le collage des plaquettes et la formation de caillots sanguins.

L'aspirine est l'un des médicaments antiplaquettaires les plus économiques et les plus courants.

L'aspirine est prescrite à de nombreux patients en convalescence afin d'empêcher la formation de caillots sanguins dans les artères coronaires.

En consultation avec votre médecin, vous pouvez prendre de faibles doses de ce médicament tous les jours pour prévenir la thrombose et les maladies cardiaques.

L'aspirine est l'antiplaquettaire le plus commun

Les inhibiteurs du récepteur de l'adénosine diphosphate (ADP) sont prescrits aux patients ayant subi un AVC, ainsi qu'à ceux ayant subi un remplacement de la valvule cardiaque. Les inhibiteurs de glycoprotéines sont injectés directement dans le sang pour prévenir la formation de caillots sanguins.

Les médicaments antiplaquettaires ont les noms commerciaux suivants:

Effets secondaires des agents antiplaquettaires

Comme avec tous les autres médicaments, les antiplaquettaires peuvent provoquer des effets indésirables. Si le patient a décelé l'un des effets indésirables suivants, vous devez demander au médecin de revoir le médicament prescrit.

Les agents antiplaquettaires ont de nombreux effets secondaires.

Ces manifestations négatives doivent être alertées:

  • fatigue sévère (fatigue constante);
  • brûlures d'estomac;
  • mal de tête;
  • maux d'estomac et nausée;
  • douleur abdominale;
  • la diarrhée;
  • épistaxis.

Les effets secondaires, avec l'apparition desquels il est nécessaire d'arrêter de prendre le médicament:

  • réactions allergiques (accompagnées d'un gonflement du visage, de la gorge, de la langue, des lèvres, des mains, des pieds ou des chevilles);
  • éruption cutanée, prurit, urticaire;
  • vomissements, surtout si le vomi contient des caillots de sang;
  • des selles foncées ou sanglantes, du sang dans l'urine;
  • difficulté à respirer ou à avaler;
  • problèmes d'élocution;
  • fièvre, frissons ou mal de gorge;
  • rythme cardiaque rapide (arythmie);
  • jaunissement de la peau ou du blanc des yeux;
  • douleurs articulaires;
  • hallucinations.

Certains patients recevront peut-être des antiplaquettaires toute leur vie. Ces patients devront passer des tests sanguins régulièrement pour surveiller le temps de coagulation.

Caractéristiques de l'action des anticoagulants

Les anticoagulants sont des médicaments prescrits pour le traitement et la prévention de la thrombose veineuse, ainsi que pour la prévention des complications de la fibrillation auriculaire.

L'anticoagulant le plus populaire est la warfarine, un dérivé synthétique de la coumarine, un matériau végétal.

L’utilisation de la warfarine à des fins anticoagulantes a commencé en 1954 et, depuis lors, ce médicament a joué un rôle important dans la réduction de la mortalité des patients prédisposés à la thrombose. La warfarine inhibe la vitamine K en réduisant la synthèse hépatique des facteurs de coagulation sanguine dépendants de celle-ci.

Les médicaments à base de warfarine ont une forte liaison aux protéines, ce qui signifie que de nombreux autres médicaments et suppléments peuvent modifier la dose physiologiquement active.

La dose est choisie individuellement pour chaque patient, après une étude minutieuse du test sanguin. Changer indépendamment la posologie choisie du médicament n'est pas fortement recommandé.

Une trop grande dose signifie que les caillots sanguins ne se forment pas assez rapidement, ce qui signifie que le risque de saignements et d'éraflures et de bleus ne guérissant pas augmentera.

Une posologie trop faible signifie que les caillots sanguins peuvent toujours se développer et se répandre dans tout le corps. La warfarine est généralement prise une fois par jour, à la même heure (généralement avant le coucher).

Le surdosage peut provoquer un saignement incontrôlé. Dans ce cas, la vitamine K et le plasma frais congelé sont introduits.

Warfarin - l'anticoagulant le plus populaire

Autres médicaments aux propriétés anticoagulantes:

  • dabigatran (pradakas): inhibe la thrombine (facteur IIa), empêchant la conversion du fibrinogène en fibrine;
  • rivaroxaban (xarelto): inhibe le facteur Xa, empêchant la conversion de la prothrombine en thrombine;
  • apixaban (elivix): inhibe également le facteur Xa, a de faibles propriétés anticoagulantes.

Par rapport à la warfarine, ces médicaments relativement nouveaux présentent de nombreux avantages:

  • prévenir la thromboembolie;
  • moins de risque de saignement;
  • moins d'interactions avec d'autres médicaments;
  • une demi-vie plus courte, ce qui signifie qu'il faudra un minimum de temps pour atteindre les concentrations maximales des substances actives dans le plasma.

Effets secondaires des anticoagulants

Nous vous recommandons de lire: L'utilisation d'aspirine pour fluidifier le sang

Lors de la prise d'anticoagulants, des effets indésirables différents des complications pouvant survenir lors de la prise d'agents antiagrégants plaquettaires se produisent. Le principal effet indésirable est que le patient peut souffrir de saignements longs et fréquents. Cela peut provoquer les problèmes suivants:

  • sang dans l'urine;
  • les matières fécales noires;
  • des ecchymoses sur la peau;
  • saignements prolongés du nez;
  • saignement des gencives;
  • vomissements avec sang ou hémoptysie;
  • menstruations prolongées chez les femmes.

Mais pour la plupart des gens, les avantages des anticoagulants l'emporteront sur les risques de saignements.

Quelle est la différence entre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires?

Après avoir étudié les propriétés de deux types de médicaments, on peut en conclure que les deux sont conçus pour faire le même travail (éclaircir le sang), mais en utilisant des méthodes différentes.

La différence entre les mécanismes d'action réside dans le fait que les anticoagulants agissent généralement sur les protéines du sang pour empêcher la conversion de la prothrombine en thrombine (l'élément clé qui forme les caillots).

Mais les agents antiplaquettaires agissent directement sur les plaquettes (en se liant et en bloquant les récepteurs à leur surface).

Au cours de la coagulation du sang, des médiateurs spéciaux libérés par les tissus endommagés sont activés et les plaquettes répondent à ces signaux en envoyant des produits chimiques spéciaux qui déclenchent la coagulation du sang. Les antiplaquettaires bloquent ces signaux.

Précautions à prendre lors de la prise de anticoagulants

Si des anticoagulants ou des antiplaquettaires sont prescrits (ils peuvent parfois être administrés en association), il est alors nécessaire de faire un test de coagulation du sang périodiquement.

Les résultats de cette analyse simple aideront le médecin à déterminer la dose exacte de médicament à prendre chaque jour.

Les patients prenant des anticoagulants et des antiplaquettaires doivent informer les dentistes, les pharmaciens et les autres professionnels de la santé de la posologie et de la durée de la médication.

Il est nécessaire d'informer les médecins que des médicaments anticoagulants sont pris.

En raison du risque de saignement grave, toute personne prenant des anticoagulants doit se protéger contre les blessures.

Vous devez abandonner les activités sportives et autres activités potentiellement dangereuses (tourisme, motocyclette, jeux actifs). Toute chute, coup ou autre blessure doit être rapportée à un médecin.

Même une blessure mineure peut entraîner des saignements internes, qui peuvent survenir sans symptômes évidents. Une attention particulière doit être portée au rasage et au brossage des dents avec un fil spécial.

Même de telles procédures quotidiennes simples peuvent entraîner des saignements prolongés.

Antiplaquettaire naturel et anticoagulants

Certains aliments, compléments alimentaires et herbes médicinales ont tendance à fluidifier le sang. Naturellement, ils ne peuvent pas être complétés avec des médicaments déjà pris. Mais en consultation avec le médecin, vous pouvez utiliser l'ail, le gingembre, le ginkgo biloba, l'huile de poisson, la vitamine E.

L'ail

L'ail est le remède naturel le plus populaire pour la prévention et le traitement de l'athérosclérose, les maladies cardiovasculaires.

L'ail contient de l'allicine, qui empêche le collage des plaquettes et la formation de caillots sanguins.

En plus de son action anti-plaquettaire, l'ail réduit également le cholestérol et la pression artérielle, ce qui est également important pour la santé du système cardiovasculaire.

Gingembre

Le gingembre a les mêmes effets positifs que les médicaments antiplaquettaires. Il est nécessaire d'utiliser au moins 1 cuillère à thé de gingembre par jour pour pouvoir constater l'effet. Le gingembre peut réduire la viscosité des plaquettes ainsi que la glycémie.

Ginkgo biloba

Manger du ginkgo biloba peut aider à fluidifier le sang, à prévenir le caractère collant excessif des plaquettes.

Le ginkgo biloba inhibe le facteur d'activation des plaquettes (un produit chimique spécial qui provoque la coagulation du sang et la formation de caillots).

En 1990, il a été officiellement confirmé que le ginkgo biloba réduit efficacement l’adhésion excessive des plaquettes dans le sang.

Les suppléments naturels aident également à prévenir la thrombose.

Curcuma

Le curcuma peut agir comme un médicament anti-plaquettaire et réduire la tendance à la formation de caillots sanguins. Certaines études ont montré que le curcuma peut être efficace dans la prévention de l’athérosclérose.

Une étude médicale officielle menée en 1985 a confirmé que le composant actif du curcuma (curcumine) avait un effet antiplaquettaire prononcé.

La curcumine arrête également l'agrégation plaquettaire et dilue également le sang.

Toutefois, les compléments alimentaires et nutritionnels contenant de grandes quantités de vitamine K (choux de Bruxelles, brocoli, asperges et autres légumes verts) devraient être abandonnés. Ils peuvent réduire considérablement l'efficacité du traitement antiplaquettaire et anticoagulant.

Médicaments antiplaquettaires: une liste de médicaments. Anticoagulants et antiplaquettaires, leurs caractéristiques

Une coagulation sanguine accrue provoque souvent une thrombose, ce qui entraîne les conséquences les plus graves, notamment la mort. Les progrès de la pharmacologie permettent de sauver la vie de patients atteints de cette pathologie grâce à un traitement d'entretien sous forme de médicaments antiplaquettaires.

Que sont les anticoagulants?

Les propriétés rhéologiques du sang sont fournies par l'équilibre entre les systèmes de coagulation et d'anticoagulant.

Dans le maintien de cet équilibre, l’antithrombine III et l’héparine, qui exercent une fonction antithrombotique directe, c’est-à-dire qui empêchent la formation d’un caillot de sang, interviennent comme anticoagulants naturels.

Le mécanisme d'action de ce dernier est associé à la formation d'un complexe avec l'antithrombine III, avec pour résultat la formation d'antithrombine active.

À son tour, il est responsable de la liaison de la thrombine, la rendant inactive - cela contribue à l'inhibition de la thrombose. L’antithrombine III elle-même a également des propriétés anticoagulantes, inactivant la thrombine, mais cette réaction se déroule très lentement.

La capacité de l'héparine à inactiver la thrombine dépend directement de la quantité d'antithrombine III dans le sang.

Assurez-vous d’ajuster la dose en fonction des analyses.

Il est souvent nécessaire de prendre deux médicaments à la fois, l’héparine et l’antithrombine III, tandis que les dosages sont choisis individuellement pour chaque personne.

La liaison à l'antithrombine n'est pas la seule fonction de l'héparine. De plus, il est capable de cliver la fibrine sans la participation de plasmine, appelée lyse non enzymatique.

Cette réaction est associée à la formation de composés contenant diverses substances biologiquement actives, notamment des peptides et des hormones.

D'autres fonctions incluent la suppression d'un certain nombre d'enzymes, la participation au processus inflammatoire (réduit son intensité), ainsi que l'activation de la lipoprotéine lipase et l'amélioration du flux sanguin dans les vaisseaux cardiaques.

Que sont les agents antiplaquettaires?

Les préparations d'anticoagulants et d'agents antiplaquettaires sont utilisées efficacement en médecine.

Ce nom a été donné aux agents qui inhibent l'adhésion (agrégation) des cellules sanguines - les plaquettes et les globules rouges.

Le mécanisme d'action de ces substances est différent, ce qui nous a permis d'identifier plusieurs groupes. Les médicaments antiplaquettaires, dont la liste est longue, sont classés comme suit.

  1. Antagonistes du calcium ("vérapamil").
  2. Les inhibiteurs d'enzymes, qui incluent des substances qui inhibent la cyclooxygénase (acide acétylsalicylique, "naproxène", "indométhacine"), ainsi que l'adénylate cyclase et la phosphodiesterase ("ticlopidine", "pentoxifylline").
  3. Médicaments qui stimulent la formation de prostacycline ("pyrazoline").
  4. Prostanoïdes ("Prostacycline" et ses analogues de nature synthétique).
  5. Médicaments inhibant la libération de substances contenues dans les plaquettes ("piracétam").

Des indications

Les médicaments antiplaquettaires sont des médicaments dont beaucoup connaissent le nom en raison de leur utilisation répandue. La fonction principale de ce groupe est la prévention de la thrombose.

Les agents antiplaquettaires sont des médicaments utilisés efficacement dans un certain nombre de pathologies cardiovasculaires, ainsi qu'après des opérations chirurgicales (valves cardiaques prothétiques).

Médicaments antiplaquettaires: liste de médicaments souvent utilisés en médecine

Il y a beaucoup de drogues qui appartiennent à ce groupe et elles ont toutes leurs propres caractéristiques. La sélection d'un médicament particulier dépend du cas clinique. Et bien sûr, l'automédication dans cette situation est inappropriée.

"Aspirine"

Dans la régulation de l'hémostase, les eicosanoïdes impliqués sont le produit de l'oxydation de l'acide arachidonique. Parmi ceux-ci, le thromboxane A2 est le plus important et sa fonction principale est de garantir l’agrégation plaquettaire.

L'action de l'aspirine vise à inhiber l'enzyme appelée cyclooxygénase. En conséquence, la synthèse du tomboxane A2 est inhibée, ce qui empêche la formation de thrombus.

L'effet augmente avec la prise répétée du médicament en raison du cumul. Pour une inhibition complète de la cyclooxygénase, un apport quotidien est nécessaire. Le dosage optimal réduit le risque d'effets secondaires de "l'aspirine" même avec une utilisation constante.

L'augmentation de la dose est inacceptable, car il existe un risque de complications sous la forme de saignements.

"Tiklopidine"

L'action du médicament est basée sur le blocage de certains récepteurs responsables de la thrombose. Normalement, lorsque l'ADP leur est lié, une modification de la forme plaquettaire se produit et l'agrégation est stimulée. La ticlopidine inhibe ce processus.

Une caractéristique de cet antiplaquettaire est sa biodisponibilité élevée, qui est obtenue par un taux d'absorption élevé. Après annulation, l'effet est observé pendant 3 à 5 jours.

L'inconvénient est un grand nombre d'effets secondaires, dont les suivants: nausée, diarrhée, thrombocytopénie et agranulocytose.

"Clopidogrel"

L'antiagrégant est du même type que la ticlopidine, mais son avantage est une toxicité relativement faible.

De plus, le risque d’effets secondaires pendant la prise de ce médicament est beaucoup plus faible.

Actuellement, les experts préfèrent le «clopidogrel» en raison de l'absence de complications sous forme d'agranulocytose et de thrombocytopénie.

"Eptifibatid"

Le médicament perturbe l'agrégation en bloquant la glycoprotéine, située dans la membrane des plaquettes. Il est généralement prescrit pour l'administration d'un jet intraveineux avec angine de poitrine et angioplastie afin de réduire les risques d'infarctus du myocarde.

"Dipyridamole"

L'effet principal du médicament est la vasodilatation, c'est-à-dire la vasodilatation, mais lorsqu'il est associé à d'autres médicaments, un effet antiplaquettaire prononcé est observé.

"Dipyridamole" est prescrit avec "Aspirine" en cas de risque élevé de formation de caillots sanguins.

Il est également possible d'associer la "warfarine", qui est utilisée efficacement après les valves cardiaques prothétiques pour réduire le risque d'embolie. En monothérapie, l'effet est moins prononcé.

Médicaments antiplaquettaires - médicaments (liste: "Eliquis", "Clopidogrel" et autres), largement utilisés dans la pratique.

Contre-indications

La prescription d'agents antiplaquettaires nécessite une prise en charge minutieuse des antécédents, qui inclut des informations sur les comorbidités.

En présence d'une maladie, ce qui est une contre-indication à la prise de médicaments dans ce groupe, la correction du plan de traitement est nécessaire.

Dans de tels cas, une sélection individuelle des moyens et de leur dosage est effectuée et la thérapie est effectuée sous la stricte surveillance d'un médecin. En aucun cas, l'administration indépendante d'agents antiplaquettaires n'est autorisée, car les conséquences peuvent être désastreuses.

  • l'allergie;
  • diathèse hémorragique;
  • risque de saignement;
  • insuffisance hépatique et rénale sévère;
  • histoire des arythmies;
  • hypertension grave;
  • maladies obstructives du système respiratoire;
  • l'âge des enfants (pour la plupart des drogues).

En outre, de nombreux agents antiplaquettaires (une liste de médicaments est abordée dans cet article) sont contre-indiqués pendant la grossesse et l’allaitement. Au cours de cette période, la préférence devrait être donnée aux médicaments sans danger pour l’enfant et la mère.

Agents antiplaquettaires. Préparations: liste pendant la grossesse

En violation de la circulation du fœtus, il y a un risque d'avortement. Ce phénomène s'appelle l'insuffisance placentaire.

En cas de violation de l'apport d'oxygène avec du sang, le fœtus développe une hypoxie sévère, qui menace non seulement des déviations dans son développement, mais également la mort.

Pour diagnostiquer une telle pathologie, un traitement immédiat est nécessaire, qui consiste à améliorer le flux sanguin et à réduire la viscosité du sang.

Des agents antiplaquettaires sont prescrits à cette fin, mais il ne faut pas oublier que tous les médicaments de ce groupe ne sont pas sans danger pendant la grossesse. Seuls certains produits peuvent être utilisés.

"Curantil"

Le médicament est très populaire en raison du fait que dans la liste des contre-indications, il n'y a pas de grossesse ni d'allaitement.

L'ingrédient actif "Curantile" - le dipyridamole précédemment décrit, qui dilate les vaisseaux sanguins et inhibe également la formation de thrombus. Le médicament améliore l'apport sanguin au muscle cardiaque, assurant ainsi l'apport de la quantité d'oxygène requise.

Pour cette raison, K "urantil" peut être utilisé en présence d'une maladie cardiovasculaire chez une femme enceinte. Cependant, l'indication principale pour la prescrire aux femmes enceintes est l'insuffisance placentaire.

Grâce à l'amélioration des propriétés rhéologiques du sang et de la vasodilatation, l'obstruction vasculaire du placenta est empêchée, le fœtus ne souffre donc pas d'hypoxie. Un avantage supplémentaire du médicament peut être appelé un effet immunomodulateur.

Le médicament stimule la production d'interféron, ce qui réduit le risque de développer des maladies virales chez la mère. Bien que Curantil puisse être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement, il n’est nécessaire de le prescrire que s’il existe des indications.

Lors de la prise du médicament devrait réduire la consommation de thé et de café, car ils réduisent son efficacité. Médicaments antiplaquettaires - médicaments (liste ci-dessus), qui ne doivent pas être combinés avec de telles boissons. Bien que pendant la grossesse, il n’est pas conseillé de s’y impliquer.

Les antiagrégants plaquettaires, une liste de médicaments contenant des dizaines d’articles, sont utilisés efficacement dans le traitement des maladies du système cardiovasculaire.

Cependant, vous devez être conscient des complications possibles associées à une faible viscosité du sang et à la suppression de la coagulation.

Agents antiplaquettaires - médicaments qui ne peuvent être utilisés que sous la supervision du médecin traitant, il choisira la posologie et le cours du traitement requis.

Que sont les anticoagulants en médecine, leur classification et le nom des médicaments?

Les anticoagulants sont un groupe de médicaments qui suppriment la coagulation sanguine et préviennent la formation de caillots sanguins en réduisant la formation de fibrine.

Les anticoagulants agissent sur la biosynthèse de certaines substances qui inhibent le processus de coagulation et modifient la viscosité du sang.

En médecine, les anticoagulants modernes sont utilisés à des fins prophylactiques et thérapeutiques. Ils sont disponibles sous différentes formes: sous forme de pommades, de comprimés ou de solutions injectables.

Un traitement inapproprié peut causer des dommages à l'organisme et avoir des conséquences graves.

La formation de caillots sanguins explique la mortalité élevée due aux maladies cardio-vasculaires: près de la moitié des personnes décédées des suites d'une cardiopathie étaient thrombosiques.

Leur utilisation précoce aide à prévenir la formation et l’augmentation du caillot sanguin, le blocage des vaisseaux sanguins.

La plupart des anticoagulants n'agissent pas sur le caillot de sang, mais sur le système de coagulation du sang.

Après une série de transformations, les facteurs de coagulation plasmatique sont supprimés et la production de thrombine, l'enzyme nécessaire à la création de filaments de fibrine qui forment le caillot thrombotique. En conséquence, la formation de thrombus ralentit.

Utilisation d'anticoagulants

Les anticoagulants sont indiqués pour:

  • AVC embolique et thrombotique (agissent comme des microcirculateurs);
  • Cardite rhumatismale;
  • Athérosclérose;
  • Thrombose aiguë;
  • Thrombophlébite;
  • Défauts mitraux du coeur;
  • Varices;
  • Anévrisme aortique;
  • Maladie coronarienne;
  • TELA;
  • Syndrome DIC;
  • Fibrillation auriculaire;
  • Endartérite et thromboangéite oblitérante.

Contre-indications et effets secondaires des anticoagulants

Les anticoagulants sont contre-indiqués chez les personnes atteintes des maladies suivantes:

  • Hémorroïdes saignantes;
  • Ulcère duodénal et ulcère de l'estomac;
  • Insuffisance rénale et hépatique;
  • Fibrose hépatique et hépatite chronique;
  • Purpura thrombocytopénique;
  • Urolithiase;
  • Carence en vitamines C et K;
  • Tuberculose pulmonaire caverneuse;
  • Péricardite et endocardite;
  • Tumeurs malignes;
  • Pancréatite hémorragique;
  • Anévrisme intracérébral;
  • Infarctus du myocarde avec hypertension;
  • La leucémie;
  • La maladie de Crohn;
  • Alcoolisme;
  • Rétinopathie hémorragique.

Les anticoagulants ne doivent pas être pris pendant la menstruation, la grossesse, l'allaitement, au début du post-partum, chez les personnes âgées.

Complications du traitement - saignements des organes internes:

  • Nasopharynx;
  • La bouche;
  • Les intestins;
  • Estomac;
  • Hémorragies dans les articulations et les muscles;
  • L'apparition de sang dans les urines.

Pour éviter l'apparition de conséquences dangereuses, il est nécessaire de surveiller l'état du patient et de contrôler la numération globulaire.

Anticoagulants naturels

Peut être pathologique et physiologique. Pathologique dans certaines maladies apparaissent dans le sang. Les normales physiologiques sont dans le plasma.

Les anticoagulants physiologiques sont divisés en primaires et secondaires. Les premiers sont synthétisés indépendamment par le corps et sont constamment présents dans le sang. Secondaire apparaissent lors de la scission des facteurs de coagulation dans le processus de formation et de dissolution de la fibrine.

Anticoagulants naturels primaires

Classification:

  • Les antithrombines;
  • Les antithromboplastines;
  • Inhibiteurs du processus d'auto-assemblage de la fibrine.

Avec une diminution du taux d'anticoagulants physiologiques primaires dans le sang, il existe un risque de thrombose.

Ce groupe de substances peut inclure la liste suivante:

  • L’antithrombine III se forme dans le foie, il s’agit d’alpha₂-glycoprotéines. Il réduit l'activité de la thrombine et un certain nombre de facteurs de coagulation activés, mais n'affecte pas les facteurs non activés. L'antithrombine III fournit 75% de l'activité anticoagulante.
  • L'héparine. Ce polysaccharide est synthétisé dans les mastocytes. Contenu en grande quantité dans le foie et les poumons. De fortes doses d'héparine inhibent la fonction plaquettaire et empêchent la coagulation du sang.
  • La protéine C se trouve dans le sang sous une forme inactive et est formée par les cellules du parenchyme hépatique. Activé par la thrombine.
  • Complément inhibiteur-I.
  • Alpha-macroglobuline.
  • Protéine S. Dépend de la vitamine K, synthétisée par les cellules endothéliales et le parenchyme hépatique.
  • Antithromboplastines.
  • Inhibiteur de lipides.
  • Inhibiteur de contact.

Anticoagulants physiologiques secondaires

Formé dans le processus de coagulation du sang. Ils apparaissent également lors de la scission des facteurs de coagulation et de la dissolution des caillots de fibrine.

Anticoagulants secondaires - qu'est-ce que c'est:

  • Antithrombine I, IX;
  • Les fibrinopeptides;
  • Les antithromboplastines;
  • Produits PDF;
  • Metafactors Va, XIa.

Anticoagulants pathologiques

Avec le développement d'un certain nombre de maladies, de puissants inhibiteurs de la coagulation immunitaire, qui sont des anticorps spécifiques, tels que l'anticoagulant du lupus, peuvent s'accumuler dans le plasma.

Ces anticorps indiquent un certain facteur, ils peuvent être produits pour lutter contre les manifestations de la coagulation du sang, mais selon les statistiques, ils sont des inhibiteurs du facteur VII, IX.

Parfois, avec un certain nombre de processus auto-immuns dans le sang et les paraprotéinémies, des protéines pathologiques avec des effets antithrombiniques ou inhibiteurs peuvent s'accumuler.

Le mécanisme d'action des anticoagulants

Ce sont des médicaments qui ont un effet sur la coagulation du sang et sont utilisés pour réduire le risque de caillot sanguin.

En raison de la formation de blocages dans les organes ou les vaisseaux, il peut se développer:

  • Gangrène des extrémités;
  • Accident ischémique cérébral;
  • Thrombophlébite;
  • Ischémie du coeur;
  • Inflammation des vaisseaux;
  • Athérosclérose

Selon le mécanisme d'action, les anticoagulants sont divisés en médicaments à action directe / indirecte:

"Tout droit"

Agissez directement sur la thrombine en réduisant son activité. Ces médicaments sont des désactivateurs de la prothrombine, des inhibiteurs de la thrombine et inhibent la formation de thrombus. Afin de prévenir les saignements internes, vous devez surveiller les performances du système de coagulation.

Les anticoagulants directs pénètrent rapidement dans le corps, sont absorbés par le tractus gastro-intestinal et atteignent le foie, ont un effet thérapeutique et sont excrétés dans les urines.

Ils sont répartis dans les groupes suivants:

  • Les héparines;
  • Héparine de bas poids moléculaire;
  • Hirudin;
  • Hydrocitrate de sodium;
  • Lépirudine, danaparoïde.

Héparine

L'héparine est la substance anticoagulante la plus courante. C'est un anticoagulant d'action directe.

Il est administré par voie intraveineuse, intramusculaire et sous la peau, et sert également de pommade comme remède local.

Les héparines comprennent:

  • Adréparine;
  • Nadroparin sodique;
  • La parnaparine;
  • Daltéparine;
  • La tinzaparine;
  • L'énoxaparine;
  • Reviparin.

Les préparations topiques antithrombotiques n'ont pas une efficacité très élevée ni une faible perméabilité dans les tissus. Utilisé pour traiter les hémorroïdes, les varices, les ecchymoses.

Les remèdes suivants sont le plus souvent utilisés avec l'héparine:

  • Pommade d'héparine;
  • Lioton gel;
  • Venolife;
  • Trombless gel;
  • Troxevasin NEO;
  • L'hépatrombine.

Héparines pour administration sous-cutanée et intraveineuse - médicaments réduisant la coagulation qui sont sélectionnés individuellement et qui ne sont pas remplacés les uns par les autres au cours du traitement, car ils ne sont pas équivalents en action.

L'activité de ces médicaments atteint son maximum après environ 3 heures et la durée d'action est d'un jour. Ces héparines bloquent la thrombine, réduisent l'activité des facteurs plasmatiques et tissulaires, empêchent la formation de filaments de fibrine et empêchent le collage des plaquettes.

Pour la prévention de la thrombose et de la thromboembolie prescrit Reviparin et Heparin.

Hydrocitrate de sodium

Cet anticoagulant est utilisé en laboratoire. Il est ajouté aux tubes pour empêcher la coagulation du sang. Il est utilisé pour la conservation du sang et de ses composants.

"Indirect"

Ils ont un impact sur la biosynthèse des enzymes secondaires du système de coagulation. Ils n'inhibent pas l'activité de la thrombine, mais le détruisent complètement.

En plus de l'effet anticoagulant, les médicaments de ce groupe ont un effet relaxant sur les muscles lisses, stimulent la circulation sanguine du myocarde, excrètent les urates du corps et ont un effet hypocholestérolémiant.

Anticoagulants "indirects" prescrits dans le traitement et la prévention de la thrombose. Ils sont utilisés exclusivement à l'intérieur. La forme de comprimés est appliquée pendant une longue période dans des conditions ambulatoires. Une annulation brusque entraîne une augmentation de la prothrombine et de la thrombose.

Ceux-ci comprennent:

Les médicaments «indirects» comprennent:

Warfarin (inhibiteurs de la thrombine) ne doit pas être pris dans certaines maladies du foie et des reins, thrombocytopénie, avec tendance aux saignements et saignements aigus, pendant la grossesse, avec DIC, déficit congénital en protéines S et C, déficit en lactase, si glucose et galactose sont absorbables.

Le principal inconvénient de la warfarine est son risque accru de saignement (nasal, gastro-intestinal, etc.).

Anticoagulants oraux (PLA) de nouvelle génération

Les anticoagulants sont des médicaments indispensables dans le traitement de nombreuses pathologies telles que la thrombose, les arythmies, les crises cardiaques, l’ischémie et d’autres.

Cependant, les médicaments qui se sont révélés efficaces ont de nombreux effets secondaires. Le développement se poursuit et de nouveaux anticoagulants apparaissent parfois sur le marché.

Les préparations pour éclaircir le sang d'une nouvelle génération présentent les avantages suivants:

  • L'action du médicament vient et se termine rapidement;
  • À la réception, le risque de saignement diminue;
  • Les médicaments sont indiqués pour les patients qui ne devraient pas prendre la warfarine;
  • L'inhibition du facteur de liaison à la thrombine et de la thrombine est réversible;
  • Réduction de l'impact de la nourriture consommée, ainsi que d'autres médicaments.

Cependant, les nouveaux médicaments ont des inconvénients:

  • Il doit être pris régulièrement, alors que l’accueil de vieux médicaments peut être oublié en raison de sa longue durée;
  • De nombreux tests;
  • Intolérance à certains patients qui pourraient prendre de vieilles pilules sans effets secondaires;
  • Risque de saignement dans le tractus gastro-intestinal.

La liste des médicaments de la nouvelle génération est petite.

Les nouveaux médicaments Rivaroxaban, Apixaban et Dabigatran peuvent constituer une alternative dans le cas de la fibrillation auriculaire. Leur avantage est l'absence de la nécessité de donner constamment du sang lors de la réception, ils n'interagissent pas avec d'autres médicaments.

Cependant, la PLA est tout aussi efficace sans risque accru de saignement.

Antiplaquettaire

Ils contribuent également à la dilution du sang, mais ils ont un mécanisme d'action différent: les agents antiplaquettaires empêchent le collage des plaquettes. Ils sont prescrits pour renforcer l'effet des anticoagulants. De plus, ils ont un effet vasodilatateur et antispasmodique.

Les antiplaquettaires les plus connus:

  • L'aspirine est l'antiplaquettaire le plus courant. Un anticoagulant efficace dilate les vaisseaux sanguins et prévient les caillots sanguins;
  • Tirofiban - interfère avec la liaison des plaquettes;
  • Eptifibatit - inhibe l'adhésion des plaquettes;
  • Le dipyridamole est un médicament vasodilatateur;
  • Ticlopidine - utilisé pour les crises cardiaques, l'ischémie cardiaque et dans la prévention de la thrombose.

Brilint avec substance ticagrélor appartient à la nouvelle génération. C'est un antagoniste réversible du récepteur R2U.

Conclusion

Les anticoagulants sont des médicaments indispensables dans le traitement des pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins. Ils ne peuvent pas être pris indépendamment.

Pendant le traitement, une surveillance de laboratoire régulière est requise.

Il est très important de ne pas confondre les anticoagulants et les agents antiplaquettaires avec des agents thrombolytiques. La différence réside dans le fait que les anticoagulants ne détruisent pas un caillot de sang, mais ralentissent ou empêchent son développement.

Anticoagulants - liste des médicaments modernes pris par voie orale et orale, gamme d'anticoagulants coumariniques

Pour éviter l'apparition de caillots sanguins en tant que caillots sanguins dangereux, il existe un groupe pharmacologique dans la classification des médicaments appelés anticoagulants - une liste de médicaments est présentée dans n'importe quel répertoire médical.

Ces médicaments permettent de contrôler la viscosité du sang, de prévenir un certain nombre de processus pathologiques et de traiter avec succès certaines maladies du système hématopoïétique.

Pour que la récupération soit définitive, la première étape consiste à identifier et à éliminer les facteurs de coagulation du sang.

Que sont les anticoagulants?

Ce sont des représentants d'un groupe pharmacologique distinct, produit sous la forme de comprimés et d'injections, qui sont destinés à réduire l'indice de viscosité du sang, prévenir la thrombose, prévenir les accidents vasculaires cérébraux, dans le traitement complexe de l'infarctus du myocarde.

Ces médicaments non seulement réduisent de manière productive la coagulation du flux sanguin systémique, mais maintiennent également l'élasticité des parois vasculaires.

Avec une activité plaquettaire accrue, les anticoagulants bloquent la formation de fibrine, ce qui est approprié pour le traitement efficace de la thrombose.

Les anticoagulants sont utilisés non seulement pour prévenir efficacement la thromboembolie, mais ils conviennent également à une activité accrue de la thrombine et à la menace potentielle de formation de caillots sanguins dans les parois vasculaires, qui sont dangereux pour le flux sanguin systémique. La concentration en plaquettes diminue progressivement, le sang acquiert un débit acceptable, la maladie recule. La liste des médicaments approuvés est longue et ils sont prescrits par des spécialistes lorsque:

  • l'athérosclérose;
  • maladie du foie;
  • thrombose veineuse;
  • maladies vasculaires;
  • thrombose de la veine cave inférieure;
  • thromboembolie;
  • caillots sanguins des veines hémorroïdaires;
  • phlébite;
  • blessures d'étiologie différente;
  • varices.

Classification

Les avantages évidents des anticoagulants naturels, qui sont synthétisés par le corps et prédominent en concentration suffisante pour contrôler la viscosité du sang.

Cependant, les inhibiteurs naturels de la coagulation peuvent être sujets à un certain nombre de processus pathologiques, il est donc nécessaire d'introduire des anticoagulants synthétiques dans le schéma thérapeutique complexe.

Avant de déterminer la liste des médicaments, le patient doit contacter le médecin responsable pour éliminer les complications potentielles pour la santé.

La liste de ces médicaments est conçue pour supprimer l’activité de la thrombine, diminuer la synthèse de fibrine et la fonction hépatique normale. Ce sont des héparines localisées, sous-cutanées ou intraveineuses, nécessaires au traitement des varices des extrémités inférieures.

Les ingrédients actifs sont absorbés de manière productive dans la circulation systémique, agissent pendant toute la journée, plus efficaces lorsqu'ils sont administrés par voie sous-cutanée que par voie orale.

Parmi les héparines de bas poids moléculaire, les médecins distinguent la liste suivante de médicaments destinés à l'administration d'héparines par voie topique, intraveineuse ou orale:

  • La fraxiparine;
  • Lioton gel;
  • Clexane;
  • Pommade d'héparine;
  • Fragmin;
  • L'hépatrombine;
  • Hydrocitrate de sodium (héparine administrée par voie intraveineuse);
  • Clivéarine

Anticoagulants indirects

Ce sont des médicaments à action prolongée qui agissent directement sur la coagulation du sang. Les anticoagulants à action indirecte contribuent à la formation de prothrombine dans le foie et contiennent de précieuses vitamines dans la composition chimique.

Par exemple, la warfarine est prescrite pour la fibrillation auriculaire et les valvules cardiaques artificielles, tandis que les doses recommandées d’aspirine sont moins productives en pratique.

La liste des médicaments est la classification suivante de la série de la coumarine:

  • monocoumarines: warfarine, sincumar, mrakumar;
  • indandions: fenilin, omefin, dipaxin;
  • Dikoumariny: Dikumarin, Tromeksan.

Pour normaliser rapidement la coagulation sanguine et prévenir la thrombose vasculaire après un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral, les médecins recommandent vivement les anticoagulants oraux dont la composition chimique est la vitamine K.

Prescrire ce genre de médicament et d’autres pathologies du système cardiovasculaire, sujettes aux cours chroniques, aux rechutes.

En l'absence de maladie rénale étendue, la liste suivante d'anticoagulants oraux doit être mise en évidence:

Anticoagulants PLA

Il s'agit d'une nouvelle génération d'anticoagulants oraux et parentéraux mis au point par des scientifiques modernes. Parmi les avantages d'une telle nomination figurent l'effet rapide, la sécurité totale du risque de saignement, l'inhibition réversible de la thrombine.

Cependant, ces anticoagulants oraux présentent également des inconvénients, dont voici la liste: saignements dans le tube digestif, présence d'effets secondaires et de contre-indications.

De plus, pour assurer un effet thérapeutique à long terme, les inhibiteurs de la thrombine doivent être pris pendant une longue période, sans perturber les doses quotidiennes recommandées.

Les médicaments sont universels, mais l’effet dans le corps affecté est plus sélectif, temporaire, nécessite un usage prolongé.

Afin de normaliser la coagulation sanguine sans complications graves, il est recommandé de prendre l'un des anticoagulants oraux de la nouvelle génération:

Prix ​​des anticoagulants

S'il est nécessaire de réduire la coagulation du sang dans les plus brefs délais, les médecins recommandent strictement, pour des raisons médicales, la prise d'anticoagulants - une liste exhaustive de médicaments.

Le choix final dépend des caractéristiques pharmacologiques du médicament ou du coût en pharmacie. Les prix sont différents et accordent plus d'attention à l'effet thérapeutique.

Ci-dessous, vous en apprendrez plus sur les prix à Moscou, mais n'oubliez pas les principaux critères pour un tel achat. Donc:

Le nom de l'anticoagulant fait partie de la liste des médicaments

En Savoir Plus Sur Les Bateaux