Anévrisme des vaisseaux cérébraux: symptômes, causes, diagnostic, traitement et pronostic

Anévrisme des vaisseaux cérébraux, intracrânien ou cérébral, appelé anévrisme - ce qu'on appelle une petite formation qui apparaît sur le vaisseau sanguin du cerveau. La tumeur se développe rapidement et se remplit de sang.

L'anévrisme est une tumeur qui se forme sur les vaisseaux cérébraux.

L'anévrisme est assez rare. Il est diagnostiqué chez 5% des habitants de la planète (40 sur mille). Le plus souvent, la maladie survient chez les femmes âgées de 30 à 60 ans. Chez les enfants, une tumeur est diagnostiquée très rarement (2% de tous les cas), surtout si elle est congénitale. Chez 5 à 10 personnes sur 10 000, il y a une rupture d'anévrisme intracrânien.

Une tumeur peut apparaître dans n'importe quelle partie du cerveau. Mais le plus souvent, il se forme à la place des artères ramifiées.

Structure de l'anévrisme

L'anévrisme cérébral comprend le col de l'utérus, le corps et le dôme. Le cou est la partie la plus forte, car il conserve une structure à trois couches. Le corps de l'anévrisme ne contient pas la couche musculaire et sa membrane élastique est cassée. Le dôme est le point le plus mince et le plus faible. Ses parois sont constituées uniquement de tissu conjonctif. C'est dans le dôme que l'on observe une rupture d'anévrisme.

Classification des anévrismes

En fonction des signes externes, on distingue 3 types d'anévrisme intracrânien:

  • sacculaire, ou "baie" - se présente sous la forme d'un sac arrondi rempli de sang attaché à une artère, ressemble également à une baie suspendue à une tige;
  • latéral - il peut être détecté dans la paroi du vaisseau, en apparence il ressemble à une tumeur;
  • en forme de fuseau - prend naissance à l’endroit où le vaisseau sanguin se dilate.

Les néoplasmes basaux sont principalement formés.

Les anévrismes sont classés par signes externes.

Selon l'origine de l'anévrisme sont:

  • vrai - l'anévrisme est formé par la saillie de la paroi de l'artère;
  • faux - la cavité du néoplasme, située près de l'artère, ne fait pas partie du vaisseau sanguin; le sang y pénètre par une ouverture qui apparaît dans la paroi du vaisseau;
  • exfoliant - la cavité est formée à l'intérieur de la paroi du vaisseau sanguin, le sang à l'intérieur passe par le trou dans la paroi.

Si un anévrisme est causé par des maladies infectieuses et des lésions purulentes de la paroi d’un vaisseau sanguin, il est alors appelé infecté ou mycotique.

Au moment de l'événement, les néoplasmes congénitaux (environ 20%) et acquis sont isolés.

Selon le nombre d'anévrismes, ils peuvent être simples ou multiples.

Par le nombre de chambres, les tumeurs sont divisées en une et plusieurs chambres.

En fonction de la taille de l'anévrisme sont:

  • petit (moins de 11 millimètres de diamètre);
  • moyen (le diamètre varie entre 11 et 25 millilitres);
  • gigantesque (plus de 25 millimètres de diamètre).

Selon le site de localisation, on distingue les néoplasmes artériels et artérioveineux.

Les anévrismes artériels se produisent lorsque les parois des artères font saillie sous la forme d'un sac ou d'une sphère. Fondamentalement, ils sont situés dans la zone du cercle de Willis. À cet endroit, on observe le maximum de ramifications des artères.

Les anévrismes artérioveineux se forment aux endroits où les veines en expansion forment un enchevêtrement et communiquent avec les artères.

Une variété d'anévrismes artérioveineux sont les anévrismes de la veine de Galen. Ils sont très rares. Mais la troisième partie de ces cas est diagnostiquée chez les nouveau-nés et les jeunes enfants. De plus, chez les garçons, ces tumeurs sont 2 fois plus fréquentes que chez les filles. Les signes de la maladie sont absents chez la moitié des enfants. Dans certains cas, une insuffisance cardiaque ou une hydrocéphalie peuvent se développer.

Dans 90% des cas, les enfants chez qui on diagnostique des anévrismes de la veine de Galen meurent. De plus, l'embolisation ne change pas vraiment la situation, le taux de mortalité diminue légèrement (à 78%).

Anévrisme du cerveau: causes

Les anévrismes se produisent lorsqu'une structure à trois couches est brisée dans la paroi des artères et des veines et que l'on observe la disparition de la couche musculaire ou de la membrane sous-muqueuse.

La formation d'anévrisme cérébral peut conduire à:

  • prédisposition génétique;
  • entrelacement des veines et des artères;
  • tortuosité et flexion anormale des vaisseaux sanguins;
  • dommages aux fibres de collagène et à la membrane élastique;
  • changements pathologiques dans la couche musculaire des vaisseaux sanguins;
  • troubles de la circulation sanguine;
  • coarctation de l'aorte;
  • calcification vasculaire;
  • thromboembolie;
  • les maladies se développant dans le tissu conjonctif;
  • blessure à la tête;
  • l'hypertension;
  • maladies infectieuses du cerveau;
  • maladies inflammatoires;
  • l'athérosclérose;
  • tumeurs malignes et métastases;
  • embolie mycotique, bactérienne ou tumorale;
  • stress physique et émotionnel.

Sous l’influence des facteurs ci-dessus, la paroi vasculaire perd sa résistance mécanique et son élasticité, commence à s’étirer, se remplit de sang et se gonfle comme une hernie.

Augmente le risque de développer des tumeurs avec:

  • la présence d'un excès de poids;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • conditions stressantes fréquentes;
  • fumer;
  • abus d'alcool;
  • utilisation de substances narcotiques;
  • rayonnement radioactif;
  • le développement de la maladie polykystique du rein;
  • la présence d'une hypoplasie de l'artère rénale.

Anévrisme cérébral: symptômes

Avec un anévrisme non explosé, une personne peut vivre toute sa vie sans se rendre compte de son existence. La plupart des petits anévrismes cérébraux ne se manifestent pas et ne peuvent être détectés que lorsqu'ils grossissent et se manifestent sous la pression exercée sur les tissus environnants ou après leur rupture.

Seulement 25% des patients présentent des symptômes de la maladie, caractérisés par:

  • douleur qui apparaît dans la région des yeux;
  • engourdissement ou paralysie d'une partie du visage;
  • plisser les yeux;
  • vision double;
  • l'apparition de ptosis - l'omission de la paupière supérieure;
  • rétrécissement ou élargissement du champ de vision;
  • vision floue;
  • distorsion d'objets;
  • pupilles dilatées.

Les symptômes de la maladie apparaissent lorsque la partie saillante de l'anévrisme appuie sur le tissu environnant et les terminaisons nerveuses.

La rupture de l'anévrisme, entraînant une hémorragie du cerveau, est particulièrement dangereuse. Plus la taille de la tumeur est grande, plus le risque d'hémorragie est élevé.

La rupture de l'anévrisme constitue un risque particulier car elle provoque une hémorragie cérébrale.

Les signes accompagnant la rupture d'un anévrisme ressemblent beaucoup aux symptômes d'un accident vasculaire cérébral.

Dans une hémorragie chez un patient:

  • il y a de très fortes attaques douloureuses;
  • étourdi;
  • se sent chaud;
  • la pression artérielle chute;
  • des troubles cognitifs sont observés: une personne perd la mémoire, devient incapable de traiter des informations et d'apprendre, ne peut pas prendre de décision de manière autonome, la pensée logique est perturbée, le patient a des difficultés à lire, écrire et compter;
  • des troubles psychologiques se développent: apparition de brusques sautes d'humeur, augmentation de l'irritabilité et de l'anxiété, insomnie manifestée;
  • le comportement est perturbé: la réaction est ralentie, le patient ressent de l'agressivité ou de la peur;
  • miction difficile et défécation;
  • la vision est altérée, la photophobie apparaît;
  • une personne devient sensible aux sons aigus;
  • il y a un grand sifflement dans les oreilles;
  • une perte auditive unilatérale est observée;
  • des nausées et des vomissements surviennent;
  • augmente le tonus des muscles musculaires du cou, ne permettant pas d'abaisser la tête à la poitrine;
  • une faiblesse générale est constatée;
  • l'ingestion est difficile, de la nourriture peut pénétrer dans les voies respiratoires;
  • le corps est déshydraté;
  • la perception est perturbée: le patient devient incapable de prendre des objets, ne comprend pas le monde qui l'entoure;
  • Des troubles de la parole surviennent: difficulté à comprendre et à reproduire des mots et des phrases;
  • des troubles moteurs se développent: il est difficile pour le patient de bouger, la coordination est perturbée, des convulsions et une paralysie apparaissent;
  • une personne peut perdre connaissance;
  • dans de rares cas, le patient tombe dans le coma.

Parfois, des maux de tête apparaissent même quelques jours ou quelques semaines avant la pause.

Les symptômes d'hémorragie dépendent de l'emplacement de la tumeur, de sa taille, de la présence de complications. Si un anévrisme se forme sur l'artère carotide, il provoque une déficience visuelle. Si elle se situe sur l'artère cérébrale antérieure, la psyché du patient est perturbée et une parésie des jambes est observée. Si elle se situe sur l'artère cérébrale moyenne, la parole est perturbée et une hémiparésie apparaît. Lorsque l'anévrisme est localisé dans le système vertébral basal chez le patient, apparaissent une ataxie, un nystagmus, une dysarthrie, une dysphagie, une lésion du nerf trijumeau et une parésie du nerf facial. Le néoplasme, localisé dans le sinus difficile, ne provoque pas d'hémorragies dans la cavité crânienne, car il se situe au-delà des limites de la dure-mère.

Si vous avez un mal de tête aigu associé à l’un des symptômes ci-dessus, vous devez contacter immédiatement la clinique. Seul un traitement rapide peut prévenir des conséquences terribles.

Diagnostic de l'anévrisme

Parfois, un anévrisme est détecté lorsqu’une personne est examinée pour d’autres maladies. Si un anévrisme est détecté chez l’un des membres de la famille, il est recommandé à tous les proches parents de subir un examen.

L'angiographie des vaisseaux cérébraux est une méthode prometteuse permettant un diagnostic précis de l'anévrisme

Pour diagnostiquer un anévrisme intracrânien, plusieurs méthodes sont utilisées:

  1. La radiographie des vaisseaux au cours de laquelle des agents de contraste sont utilisés est appelée angiographie. La procédure est effectuée à l'aide d'un cathéter, qui est inséré dans l'artère et propulsé vers la zone touchée. Dans le sang entre l'agent de contraste, qui remplit les vaisseaux de la tête. Ensuite, plusieurs fois, prenez des rayons X. Ils aideront à déterminer la présence de zones de vaisseaux sanguins rétrécies ou endommagées, ainsi que de localiser l'emplacement exact de la tumeur et de déterminer sa taille et sa forme.
  2. La tomodensitométrie permet de diagnostiquer la présence d'un anévrisme intracrânien et sa rupture, ainsi que de savoir s'il y a eu une hémorragie.
  3. L'angiographie par tomodensitométrie diffère de la tomodensitométrie en ce qu'avant la procédure, des agents de contraste sont injectés.
  4. Pour mener une imagerie par résonance magnétique, on utilise des ondes radio d'ordinateur et un champ magnétique caractérisé par une puissance élevée.
  5. L'angiographie par résonance magnétique diffère du diagnostic précédent utilisant des agents de contraste.
  6. Parfois, afin de déterminer la rupture d'un anévrisme, le patient est référé pour l'analyse du liquide céphalo-rachidien. Une anesthésie locale est administrée au patient, puis un liquide céphalo-rachidien est extrait à l'aide d'une aiguille chirurgicale, qui est examinée pour révéler la présence d'hémorragies dans le cerveau.

Traitement de l'anévrisme cérébral

Se débarrasser de l'anévrisme ne peut être qu'une intervention chirurgicale. Mais il est effectué dans des cas extrêmes, car il est associé à de nombreux risques. Pendant l'opération, d'autres vaisseaux sanguins peuvent être endommagés. De plus, des crises postopératoires se développent souvent ou des anévrismes répétés se forment.

Dans chaque cas, une thérapie individuelle est sélectionnée.

Lorsqu'un petit anévrisme est détecté, une tactique attentiste est généralement appliquée: le risque associé à la présence de l'anévrisme est égal au risque de l'opération. La croissance et le développement des néoplasmes sont surveillés en permanence afin de commencer le traitement à temps. Un patient 1 à 2 fois par an se soumet à des diagnostics et surveille en permanence son état de santé afin de ne pas passer à côté des symptômes indiquant une rupture d'anévrisme.

Si l'anévrisme est trop important ou se développe rapidement, une intervention chirurgicale est nécessaire. Mais l'opération ne devrait être qu'un spécialiste hautement professionnel possédant une expérience suffisante.

L'intervention chirurgicale est pratiquée de deux manières: par intervention ouverte et à l'aide d'une embolisation endovasculaire.

Conséquences des symptômes d'anévrisme cérébral

Anévrisme des vaisseaux cérébraux - bombe à retardement

Une maladie rare, mais dangereuse, dont on discutera avec diagnostic tardif, est associée à un risque élevé d'invalidité et de décès. L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est une pathologie dans laquelle un ou plusieurs vaisseaux sanguins à l'intérieur du crâne sont endommagés, ce qui menace de se rompre et de saigner.

Anévrisme des vaisseaux cérébraux - causes

Cette maladie se développe à tout âge mais, dans la plupart des cas, elle est détectée chez des patients âgés de 35 à 60 ans. Dans le même temps, les experts notent une incidence plus élevée chez les femmes. Un anévrisme des vaisseaux cérébraux est formé à la suite d'une violation de la structure en trois couches de la paroi vasculaire, dans laquelle, à la suite de la perte d'élasticité des fibres musculaires des coques moyenne et externe, de leur amincissement et de leur étirement, une saillie de la couche interne est formée.

Sois prudent

Le mal de tête est le premier signe d'hypertension. Dans 95% des cas, le mal de tête est dû à une circulation sanguine altérée dans le cerveau humain. Et la principale cause de la diminution du flux sanguin est le blocage des vaisseaux sanguins en raison d'un régime alimentaire inapproprié, de mauvaises habitudes et d'un mode de vie inactif.

Il existe un grand nombre de médicaments pour les maux de tête, mais ils ont tous un effet sur l’effet et non sur la cause de la douleur. Les pharmacies vendent des analgésiques qui ne font que noyer la douleur et ne guérissent pas le problème de l'intérieur. D'où un nombre énorme de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux.

Mais que faire? Comment être traité s'il y a de la tromperie partout? LA Bockeria, MD, a mené sa propre enquête et a trouvé un moyen de sortir de cette situation. Dans cet article, Leo Antonovich a expliqué à quel point il est GRATUIT d’éviter la mort par obstruction des vaisseaux sanguins, des coups de bélier et de réduire de 98% le risque de crise cardiaque et d’attaque cérébrale! Lisez l'article sur le site officiel de l'Organisation mondiale de la santé.

Les conditions préalables à la formation d'anévrismes peuvent servir de modifications vasculaires congénitales, ainsi que de déformations acquises. Les facteurs du premier type (congénitaux) comprennent, par exemple, les malformations artério-veineuses - la tortuosité pathologique des artères avec certaines modifications de la structure anatomique de la paroi vasculaire elle-même. L'anévrisme cérébral acquis peut être associé aux causes principales suivantes:

  • blessures à la tête fermées;
  • l'hypertension;
  • coarctation de l'aorte;
  • lésions infectieuses du tissu cérébral;
  • exposition aux radiations;
  • kystes et tumeurs à l'intérieur de la tête.

La plupart des scientifiques s'accordent pour dire que plusieurs raisons jouent simultanément un rôle dans le développement de la pathologie. En outre, les facteurs défavorables suivants peuvent augmenter le risque de perte de résistance mécanique et d'élasticité des vaisseaux, contribuant à la formation d'un anévrisme:

  • l'obésité;
  • prendre des contraceptifs hormonaux;
  • abus d'alcool;
  • tabagisme.

Anévrisme cérébral - symptômes

Selon la taille, les symptômes de l'anévrisme cérébral peuvent être prononcés ou ne pas être remarqués par le patient. Le tableau clinique est causé par la compression des sites anatomiques situés à côté du bulbe vasculaire et par la dégradation de l'influx nerveux, en fonction de la localisation. Les principales manifestations cliniques sont souvent:

  1. La douleur à la tête - caractérisée par une durée et une intensité différentes, survient souvent de manière paroxystique (dans certains cas, une augmentation de la pression est liée). La localisation de la douleur dépend de la zone touchée. Dans ce cas, si le foyer est profond, la douleur est moins intense et, au contraire, les défauts superficiels provoquent une douleur intense.
  2. Troubles du sommeil - une focalisation sur la zone responsable du contrôle du sommeil, de l'insomnie, de la difficulté à s'endormir, de la somnolence diurne, etc. peut survenir.
  3. Nausées, envie de vomir - de tels symptômes sont plus caractéristiques des formations superficielles, ainsi que des grands anévrismes provoquant une augmentation de la pression intracrânienne. La particularité de ces sensations est qu'elles ne sont pas associées à la prise de nourriture, ne sont pas éliminées par la prise de médicaments, les vomissements n'apportent pas de soulagement.
  4. Déficience visuelle - avec des modifications vasculaires anormales dans la région du nerf optique, une perte partielle ou totale de la vision, un strabisme, une vision double, une vision floue, un «linceul» devant les yeux, etc.
  5. Convulsions - des contractions musculaires incontrôlées peuvent apparaître lorsqu'une partie superficielle du cerveau est comprimée par un renflement important des artères.
  6. Capacités cognitives altérées - mémoire altérée, capacité d'absorber de nouvelles informations, de penser logiquement, de lire, de compter, etc.
  7. Troubles psychologiques - changements fréquents d'humeur émotionnelle, irritabilité, anxiété excessive.
  8. Engourdissement du visage, faiblesse des muscles du visage.

Anévrisme de l'aorte - symptômes

Un anévrisme cérébral affecte parfois les branches de l'aorte, le plus gros vaisseau sanguin du corps. Parmi les manifestations de cette pathologie, les patients notent souvent le malaise oppressif-cambrant dans différentes parties de la tête associé à une augmentation de la pression intracrânienne. Il est également souvent observé des vertiges, ralentissement du pouls, transpiration. Parfois, il y a une légère sensation de picotement dans la tête dans la zone des dommages.

Anévrisme de l'artère cérébrale

Je fais des recherches sur les causes des maux de tête depuis de nombreuses années. Selon les statistiques, dans 89% des cas, la tête fait mal à cause des vaisseaux sanguins obstrués, ce qui conduit à l'hypertension. La probabilité qu'un mal de tête inoffensif se termine par un accident vasculaire cérébral et la mort d'une personne est très élevée. Environ les deux tiers des patients décèdent maintenant dans les cinq premières années de la maladie.

Le fait suivant - vous pouvez boire une pilule à la tête, mais cela ne guérit pas la maladie elle-même. PhytoLife est le seul médicament officiellement recommandé par le ministère de la Santé pour le traitement des maux de tête et que les cardiologues utilisent également dans leur travail. Le médicament agit sur la cause de la maladie, permettant ainsi d’éliminer complètement les maux de tête et l’hypertension. De plus, dans le cadre du programme fédéral, chaque résident de la Fédération de Russie peut l'obtenir gratuitement!

La forme de la maladie, dans laquelle le défaut formé ressemble à un sac rempli de sang et se forme à la suite de lésions locales sur l'une des couches vasculaires, est la plus courante. Dans ce cas, une turbulence se forme dans la circulation sanguine, le mouvement du sang ralentit, il existe un risque de formation de caillots sanguins. Les signes d'anévrisme des vaisseaux cérébraux de ce type peuvent ne pas se manifester pendant une longue période, jusqu'à la rupture de la saillie ou de la thrombose.

Anévrisme de l'artère principale du cerveau

Avec la défaite de l'artère principale (basilaire), la douleur est localisée dans la zone occipitale de la tête et du cou. En outre, un anévrisme de l'artère cérébrale provoque des manifestations telles qu'une parésie nerveuse faciale périphérique, une déficience auditive unilatérale et un bruit dans l'oreille ressemblant à une bouffée de vent. Depuis l'artère principale alimente le cervelet et le patient en sang, et si l'apport sanguin dans ces zones est insuffisant, des vertiges, une perte auditive et des troubles de la coordination peuvent survenir.

Anévrisme de l'artère carotide du cerveau

Les caractéristiques caractéristiques d'un anévrisme cérébral situé dans l'artère carotide comprennent des manifestations telles que le bruit et les acouphènes, des maux de tête intenses, des vertiges, des problèmes de perception visuelle. Lors de la palpation et de l'inspection en raison de son emplacement superficiel, il se produit un gonflement pulsionnel anormal et perceptible, dans la région duquel il y a une légère douleur.

Anévrisme des vaisseaux cérébraux - conséquences

L'existence prolongée d'un anévrisme des vaisseaux cérébraux et sa compression des lobes frontaux sont souvent la cause d'une atrophie cérébrale dans cette région. Il en résulte un déclin cognitif croissant et croissant, qui se traduit par des changements de comportement et des caractéristiques personnelles. L'anévrisme du cerveau, symptôme des effets de la compression des tissus qui ne permettent pas de corriger la détérioration de la vision, entraîne des lésions du nerf optique.

Rupture d'anévrisme cérébral

Lors du diagnostic d'un anévrisme vasculaire cérébral, de tout stress émotionnel ou physique, de la hausse de la pression artérielle, les mauvaises habitudes peuvent rapidement provoquer la conséquence la plus dangereuse - la rupture d'une formation vasculaire remplie de sang. Le résultat est un saignement dans le tissu cérébral ou l'espace intracrânien, le sang commence à exercer une pression sur cette zone, et cela conduit à la rupture des différentes fonctions.

Parfois, la rupture de l'anévrisme des vaisseaux cérébraux en cas de non-intervention d'urgence peut entraîner une issue fatale. Reconnaître le moment de la rupture peut être sur les caractéristiques principales suivantes:

  • mal de tête soudain et grave;
  • se sentir nauséeux;
  • vomissements abondants;
  • perte de conscience

Rupture d'anévrisme cérébral - conséquences

Dans d'autres cas, la rupture d'un anévrisme cérébral peut avoir des conséquences moins pitoyables. Toutefois, après une hémorragie cérébrale, une personne devient souvent invalide. Diagnostiqué avec cette complication peut être:

Traitement de l'anévrisme cérébral

Histoires de nos lecteurs

Je me suis débarrassé d'un mal de tête pour toujours! Un an et demi est déjà écoulé, car j’ai oublié ce qu’est un mal de tête. Oh, vous ne savez pas comment j'ai souffert, combien j'ai essayé - rien n'a aidé. Combien de fois je suis allé à la clinique, mais on m'a prescrit des médicaments inutiles encore et encore, et à mon retour, les médecins ont simplement haussé les épaules. Enfin, j'ai eu des maux de tête, et tout cela grâce à cet article. Toute personne qui a souvent mal à la tête est une lecture incontournable!

Lire l'article complet >>>

Il est important de savoir que la médecine moderne ne dispose pas de méthodes conservatrices efficaces pour se débarrasser de l'anévrisme cérébral. Par conséquent, lors de l'identification d'une maladie aussi dangereuse, il est préférable de ne pas risquer et de ne faire l'expérience d'aucun remède traditionnel ni d'aucune autre technologie alternative, souvent proposée non par des médecins, mais par des charlatans. Le traitement efficace de l'anévrisme cérébral ne peut être effectué que par des manipulations chirurgicales.

Dans les cas où la formation vasculaire est faible, ne provoque pas d'anomalies significatives, les patients sont invités à tactique attentiste et l'observation qui implique des visites régulières à un neurologue ou un neurochirurgien, un contrôle sur la taille de l'anévrisme, traçant son « comportement ». De plus, des méthodes sont assignées pour minimiser le risque de conséquences dangereuses:

  • normalisation de la pression artérielle;
  • réduire le taux de cholestérol dans le sang;
  • augmentation de l'élasticité artérielle;
  • traitement des pathologies infectieuses;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • rationnement de l'activité physique, etc.

Anévrisme cérébral - opération

Si un anévrisme vasculaire cérébral est détecté, ce qui est souvent diagnostiqué par rayons X, examens tomographiques et angiographie, il est possible d'échapper à ses complications par la chirurgie neurochirurgicale. Le traitement chirurgical dans ce cas est très difficile, il vise à isoler la cavité de l'anévrisme et à l'éliminer de la circulation cérébrale. La chirurgie pour enlever un anévrisme cérébral peut être effectuée de l’une des manières suivantes:

  • occlusion endovasculaire;
  • anévrisme coupant le cou.

Chirurgie endovasculaire des anévrismes de l'artère cérébrale

Cette méthode est peu invasive et est réalisée sous anesthésie générale. L'embolisation endovasculaire d'un anévrisme de vaisseaux cérébraux implique l'introduction d'un cathéter flexible à travers l'un des vaisseaux distants du cathéter, qui est progressivement avancé vers la zone pathologique sous le contrôle d'un appareil à rayons X. Ensuite, une micro-bobine est insérée à partir du cathéter dans la cavité de l’anévrisme, provoquant l’encrassement et la mort de la formation. L'avantage de cette technique est la possibilité d'accéder à des vaisseaux profonds, même après une rupture d'anévrisme.

Coupure d'anévrisme cérébral

Lorsque l'anévrisme cérébral n'est pas profond ou lorsqu'une intervention urgente est nécessaire après une hémorragie, une opération à ciel ouvert est réalisée. Cette technique consiste à ouvrir le crâne et à isoler la formation de la circulation sanguine en plaçant une pince spéciale en métal sur son cou. Il en résulte une disparition progressive de la cavité de la saillie vasculaire et son remplacement par du tissu conjonctif.

L'opération nécessite un matériel de microchirurgie de haute qualité, un microscope opératoire. Si l'intervention est réalisée après la rupture de l'anévrysme vasculaire cérébral, elle comprend également le drainage de l'hématome intracérébral qui s'est formé et l'élimination du sang dans l'espace sous-arachnoïdien.

Anévrisme cérébral - conséquences après la chirurgie

Même après une intervention chirurgicale réussie, qui élimine l'anévrisme cérébral, les conséquences après la chirurgie peuvent être lointaines. Les complications sont associées à la réaction au médicament anesthésique, aux lésions des parois vasculaires, au retrait incomplet des caillots sanguins, etc. À cet égard, les patients peuvent développer:

  • détérioration de l'apport sanguin au tissu cérébral;
  • thrombose;
  • œdème cérébral;
  • l'émergence d'un nouvel anévrisme;
  • processus d'infection;
  • altération de la parole, de l'audition, de la vision, etc.

Cependant, le risque de chirurgie dans la plupart des cas est justifié. La vie après la coupure de l'anévrisme cérébral, ainsi qu'après la chirurgie endovasculaire, présente certaines limites et recommandations. De nombreux patients ont besoin d'une longue période de rééducation avec un traitement de physiothérapie, de médicaments, d'opérations répétées.

Symptômes d'anévrisme cérébral. Traitement, causes, opérations, conséquences

L'anévrisme vasculaire cérébral est un gonflement de la paroi source de l'une des artères cérébrales, remplie de sang.

Ceux qui l'ont, ont une "bombe à retardement" dans le crâne. La paroi de l'artère à l'endroit où cette saillie a été formée n'a pas de couche musculaire ni de membrane, ce qui provoque le manque d'élasticité et de résistance du vaisseau à cet endroit.

Un danger particulier de la maladie est dû au fait que la paroi amincie de l'artère peut se briser à tout moment, entraînant une hémorragie dans le cerveau. En outre, un anévrisme peut comprimer le tissu cérébral et les nerfs à proximité.

Quelles sont ses causes?

A la suite de nombreuses études, plusieurs facteurs ont été identifiés qui augmentent considérablement le risque d'anévrismes.

  • Le facteur héréditaire est un déficit de la couche musculaire des artères avec un déficit en collagène de type III. Les anévrismes se forment souvent dans ce cas dans la zone de bifurcations (bifurcations) des artères et dans les endroits où il y a un grand sertissage de l'artère. Elle s'accompagne d'autres pathologies, telles que la coarctation aortique, l'hypoplasie de l'artère rénale.
  • Blessures dans l'histoire
  • Hyalinose des parois vasculaires
  • Le tabagisme
  • Consommation de drogue
  • Hypertension artérielle
  • Embolie artérielle - flux sanguin de petits «morceaux» de tumeurs malignes ou d'un conglomérat d'organismes fongiques ou bactériens
  • L'action du rayonnement de toute durée
  • Athérosclérose des vaisseaux cérébraux
  • L'anévrisme des vaisseaux cérébraux est une maladie chez les adultes âgés de 30 à 60 ans.
  • Les femmes sont sujettes à l'anévrisme plus souvent que les hommes
  • Risque élevé de développement avec localisation héréditaire
  • Aux États-Unis, par exemple, il y a un écart annuel entre 27 000 patients et 27 000 patients.

Classification des anévrismes

Chirurgie endovasculaire de l'anévrisme cérébral

  • Anévrisme bagulaire - de forme arrondie, se connecte au cou de l'artère. Il survient le plus souvent chez les adultes.
  • Anévrisme latéral - extérieurement similaire à la formation plate ressemblant à une tumeur sur le vaisseau.
  • Anévrisme en forme de fuseau - apparaît lorsque la paroi du vaisseau se dilate dans une certaine zone.
  • Petit anévrisme - diamètre inférieur à 11 mm.
  • Anévrisme moyen - diamètre de 11 mm à 25 mm.
  • Anévrisme géant - plus de 25 mm de diamètre.

Symptômes d'anévrisme

Souvent, alors que l'anévrisme est petit, il peut ne pas se manifester et le patient peut même ne pas en être conscient. C'est la ruse de la maladie - les patients ne sont pas conscients de leur diagnostic, une personne n'est dérangée par rien et peut-être qu'avec cela, elle pourra vivre toute sa vie. Les manifestations cliniques se produisent lorsque l'anévrisme est grand ou déchiré.

Avec un anévrisme important, le tissu cérébral et les troncs nerveux peuvent être compressés, ce qui entraîne un certain nombre de symptômes possibles d'anévrisme cérébral:

  • Douleur dans les yeux
  • Vision floue
  • Perte de champs de vision
  • Engourdissement du visage
  • Perte d'audition
  • Expansion d'un des élèves (mydriasis)
  • Paralysie des muscles du visage d'un côté

Lors de la rupture d'un anévrisme et d'une hémorragie intracrânienne, les symptômes suivants apparaîtront:

  • Mal de tête insupportable
  • Nausée, vomissements
  • Perte de conscience possible
  • Sensibilité à la lumière, au bruit
  • Dans les cas graves - coma
  • Paralysie des muscles des membres d'un côté
  • Trouble de la parole
  • Trouble de la déglutition
  • Perte de coordination
  • Défécation avec facultés affaiblies et miction
  • Changements psychologiques - anxiété, agitation, anxiété
  • Crampes

Conséquences de l'anévrisme cérébral - risque de rupture

Dans la plupart des cas, l'anévrisme pendant longtemps ne se fait pas sentir. Pendant de nombreuses années, une personne ne peut vivre avec cette "bombe" dans la tête que si la rupture d'un anévrisme des vaisseaux cérébraux se produit (le risque de rupture est d'environ 1% par an). La mortalité dans ce cas n’est pas inférieure à 50%, l’invalidité - 25% et seulement le quart des personnes qui ont subi une hémorragie cérébrale à la suite d’une rupture d’anévrisme sont des personnes valides. Les conséquences de la maladie:

L'hémorragie peut être dans les espaces membranaires du cerveau ou dans les ventricules du cerveau. Dans tous les cas, il y a gonflement du cerveau, augmentation de la pression intracrânienne. Il peut y avoir un blocage des voies du fluide cérébrospinal avec un déplacement ultérieur des structures cérébrales. Le sang commence à se décomposer avec le temps, ses produits de décomposition provoquent une réaction inflammatoire dans les tissus cérébraux, ce qui entraîne la nécrose de ces zones. Cela signifie que les fonctions dont ces parties du cerveau étaient responsables seront perdues.

Dans les hémorragies sous-arachnoïdiennes, une complication telle que l'angiospasme cérébral peut survenir. En d'autres termes, les vaisseaux périphériques du cerveau sont fortement réduits, ce qui ralentit ou rend impossible la circulation du sang dans ceux-ci, ce qui conduit à une ischémie du tissu cérébral.

Méthodes de diagnostic

L'anévrysme peut rarement être détecté par un examen aléatoire, même avant sa rupture. Mais généralement, les méthodes de diagnostic sont appliquées après sa rupture.

  • Angiographie - Méthode par rayons X utilisant des agents de contraste. Une drogue est injectée par voie intraveineuse, ce qui vous permettra de voir sur les photos tous les vaisseaux du cerveau, les endroits où ils se trouvent, des tortuosités, afin de déterminer où se trouve exactement l'anévrisme.
  • La tomodensitométrie (TDM) est une méthode de recherche non invasive qui vous permet de déterminer dans quelle partie du cerveau l'hémorragie s'est produite, la quantité de tissu endommagé.
  • L'angiographie par TDM est une combinaison des deux méthodes précédentes. Tomodensitométrie avec injection préalable d'un agent de contraste.
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM) - vous permet de visualiser plus précisément les vaisseaux. Avec l'aide de l'IRM peut déterminer avec précision la localisation et la taille de l'anévrisme.
  • L'étude du liquide céphalo-rachidien - sous anesthésie locale est réalisée par ponction de la colonne vertébrale et prélèvement du LCR. Avec une hémorragie avec une percée dans les ventricules ou une hémorragie sous-arachnoïdienne dans le liquide céphalo-rachidien sera le sang.

En l'absence de symptômes d'anévrisme, un diagnostic fréquent n'est pas justifié. Un dépistage régulier est recommandé, et s'il existe au moins deux parents immédiats apparentés à cette maladie, un diagnostic régulier est indiqué pour les patients ayant eu une rupture d'anévrisme, le risque de développer un anévrisme étant de 1-2% par an.

Méthodes de traitement d'anévrisme

Dans le cas d'un anévrisme non explosé, le traitement peut ne pas être nécessaire immédiatement. Le plus souvent, seule une surveillance de l'état et un examen régulier du patient sont nécessaires. Lors du choix du traitement de l'anévrisme cérébral, les risques d'intervention chirurgicale et le risque de rupture sont comparés. Ceci prend en compte la taille et le type d'anévrisme, l'âge du patient, sa localisation, la santé et l'hérédité du patient.

Même le spécialiste le plus expérimenté dans le diagnostic de l'anévrisme à lui seul ne sera pas en mesure de prédire s'il se rompra ou non. Les conséquences de sa rupture sont très graves, voire mortelles, mais la décision de procéder à une intervention chirurgicale doit être envisagée très individuellement, car le traitement chirurgical de l’anévrisme (chirurgie) présente également un risque considérable pour le patient. Sur la base de nombreuses études, les scientifiques concluent que lorsque la taille de l’anévrisme est inférieure à 10 mm, la probabilité de rupture ne est pas grande et, dans ce cas, l’opération comporte un risque plus grand. Selon divers experts, la survenue de complications après la chirurgie est de 4 à 15% et le taux de mortalité de 0 à 7%.

Lorsque l'anévrisme de l'opération des vaisseaux cérébraux peut être de deux types:

1. Coupure de l'anévrisme avec craniotomie. Opération neurochirurgicale compliquée, son but est de désactiver l'anévrisme de la circulation sanguine générale. Dans le même temps, le flux sanguin dans le vaisseau sur lequel il se trouve n'est pas perturbé. Dans ce cas, le crâne est ouvert dans la projection souhaitée, il y a un vaisseau avec un anévrisme. Un clip est placé sur son cou. Il utilise un microscope spécial et une technique de microchirurgie.

2. Chirurgie endovasculaire. Dans ce cas, l'accès se fait par l'artère fémorale. Un cathéter est inséré dans celui-ci, un ballon ou une spirale est placé à l'extrémité de celui-ci, qui est effectué avant le vaisseau avec l'anévrisme sous contrôle CT. À ce stade, un cylindre ou une spirale est installé, ce qui vous permet d'éteindre le vaisseau endommagé de la circulation sanguine. Cela n'entraîne aucune conséquence sur l'apport sanguin au cerveau, puisque chaque partie du cerveau est alimentée par plusieurs sources. Ce type d'opération est jugé préférable car moins traumatisant.

Réhabilitation

Après le traitement de l'anévrisme, les patients nécessitent un traitement de rééducation. Ceux qui ont souffert d’une hémorragie ont besoin d’un traitement réparateur plus approfondi, plus durable et plus intensif des conséquences. Cela inclut la physiothérapie, les massages, la physiothérapie, la gymnastique de la parole, la stimulation électrique et d'autres méthodes.

Je venais de subir une opération, l'anévrisme de la poche était dans l'artère carotide, je l'ai trouvé par hasard, avant que l'inflammation du nerf trijumeau ne soit malade, le médecin a recommandé l'IRM, et ils ont immédiatement envoyé notre centre médical à Yakoutie, opéré de l'artère fémorale, l'opération ayant abouti opérations, ne ment pas dans les soins intensifs, ici je mens et attends un extrait. N'ayez pas peur si vous trouvez un anévrisme, consultez rapidement un neurochirurgien pour éviter une interruption.

Lana, dans le centre médical Yakut a-t-il été envoyé à Novosibirsk? Klipsowing? Si à Yakutsk, vous pouvez savoir qui a opéré?
Le mardi 01.11. Je vais au centre médical, j'ai peur de la chirurgie
Natalia

Ma fille 2012 a été retirée de l'anévrisme, elle avait 16 ans, 4 ans est passé, elle est étudiante en 4e année, Dieu merci, tout va bien, grâce aux médecins d'Astana

Bonne journée à tous, j'aimerais savoir si quelqu'un a des informations à propos de l'exercice après avoir subi une opération d'endoprothèse d'anévrisme non explosé de 8 à 10 mm dans la partie postérieure de la tête. Cela a pris 2 mois et demi après l'opération. Lors de la prise d'un médicament pour éclaircir le sang à la suite d'ecchymoses permanentes fatigue rapide.
Tourné sur l'ensemble de l'Internet, ne donne que des conseils sur la réhabilitation des patients opérés après la rupture d'un anévrisme. Je suis intéressé par plus d'exercices physiques avec des poids dans le système de Bubnovsky S.M., méthode de kinésithérapie. Problèmes de maux de dos en présence de hernies du département vertébral. Je remercierai tous ceux qui peuvent donner des conseils sur les bons exercices physiques. Svetlana

Merci beaucoup au médecin du neurochirurgien Vyacheslav Alexandrovich le 12.11.2016, ma mère a retiré l'anévrisme. Opéré à travers l'artère fémorale. L'opération a réussi. Mais les maux de tête ne passent pas. Insoler suffisamment pour 6 heures. Puis tout se répète. Quelqu'un peut-il me dire combien de temps les maux de tête continueront après la chirurgie? Ville de Vladivostok. Merci

Bonjour Je m'appelle Olga. J'ai subi une opération pour une rupture d'anévrisme le 03.11.2016, à Saint-Pétersbourg. Le médecin m'a dit que ma tête me ferait mal jusqu'à ce que le sang dispersé lors d'une hémorragie cérébrale lors de la rupture d'un anévrisme ne soit pas résolu. Maintenant, je prends des médicaments contre la douleur une fois par jour.

La douleur durera toute une année. J'ai ouvert le crâne et le vaisseau clipper. Après un an, la douleur ne sera que de plus en plus forte. Nous devons suivre la pression. Et bien sûr, ne fumez pas comme je fume.

Maria, tu parles de Panarin V.A. Appelle-moi 89242595481 Anya

J'ai eu une hémorragie subporeuse droite (anévrisme) en 2013. Au moment de l'hémorragie, il y avait un mal de tête, une perte de vision et une paralysie. La chirurgie endovasculaire a été réalisée (via l'artère fémorale). Un grand merci aux médecins.
Mais il existe toujours de graves maux de tête et une perte partielle de la vision. Les psychologues ont dit que s'il y avait un mal de tête au moment d'une crise d'hémorragie, il persiste après le traitement et de manière encore plus intense. Rien ne m'aide.

On m'a posé un stent sur 2 anévrismes de l'ICA dans les départements de paraclinoïde et d'ophtalmologie à droite. Fabriqué en quota Burdenko. Ils l'ont mis en service. Un grand merci aux médecins (E. Yu. Boukharin) et au Seigneur Dieu! Tout s'est bien passé, même s'ils ont prévenu que cette vision pourrait tomber. J'ai passé 3 jours à l'hôpital (j'ai d'abord été testé, j'ai subi une deuxième opération par l'artère inguinale et j'étais chez moi le matin du quatrième jour. Je suis allé travailler 8 jours après l'opération. Et je suis immédiatement allé au combat (6 jours par semaine pendant 11-12 heures) Je comprends que je ne suis pas normal, mais nous devons soit travailler, soit guérir, mais 3 semaines se sont écoulées. Les maux de tête ne disparaissent pas, ou plutôt ils s'intensifient ou disparaissent. Les médecins ont prévenu que dans 2-3 semaines, ce serait normal et que la tête réagissait très bien aux changements météorologiques. Surtension et nous pensons que ça va faire mal pendant longtemps, je suis sûr que j'aurais moins mal si je n'avais pas travaillé.

Bonjour Pouvez-vous me dire combien ont attendu le quota? La même opération a été nommée pour 2017 et également à Burdenko.

Anévrisme vasculaire cérébral

L'anévrisme cérébral est une formation pathologique localisée sur les parois des vaisseaux intracrâniens, qui tend à se développer et à remplir la cavité de sang. La paroi du vaisseau affecté fait saillie et commence à exercer une pression sur les nerfs et le tissu cérébral situés à proximité, responsables de l'activité vitale et du fonctionnement du corps. Ayant atteint une taille importante, l'anévrisme peut se rompre et entraîner les conséquences les plus graves - un accident vasculaire cérébral avec les conséquences qui s'ensuivent, un coma ou le décès.

Causes de l'anévrisme cérébral

La formation d'anévrismes intracrâniens est presque toujours associée à des troubles pathologiques des tissus vasculaires. Les maladies acquises ou congénitales contribuent à la destruction des parois des vaisseaux sanguins, réduisent leur tonus et leur délaminage. Les vaisseaux affaiblis ne résistent pas à la pression naturelle du flux sanguin, ce qui entraîne la formation d'un anévrisme à l'endroit le plus mince sous la forme d'une saillie de la paroi avec accumulation ultérieure de sang dans la cavité.

Les principales raisons provoquant la destruction des parois vasculaires et l'apparition d'un anévrisme intracrânien incluent:

  • Les anomalies génétiques qui se manifestent non seulement sous forme de maladies congénitales, mais aussi acquises.
  • L'hypertension. Les parois des vaisseaux sanguins perdent leur élasticité et se couvrent de microfissures dues à une pression artérielle excessive. Avec des effets pathologiques prolongés, une saillie de la paroi du vaisseau aminci peut survenir et le développement de l'anévrisme en conséquence.
  • Athérosclérose L’apparition de plaques athéroscléreuses et la destruction des parois vasculaires sont souvent associées à une hypertension artérielle, ce qui augmente le risque d’anévrysmes.
  • Blessure intracrânienne. En cas de TCC fermée, des lésions des artères cérébrales de la dure-mère peuvent se produire, entraînant le développement d'anévrismes sur les parois.
  • Infections cérébrales Dans de tels cas, les anévrismes sont une complication de la maladie sous-jacente, par exemple une méningite aiguë, une endocardite bactérienne ou des maladies fongiques.
  • Embolie tumorale. L'anévrisme apparaît sur le fond du chevauchement partiel du lit vasculaire avec un morceau de tumeur, détaché du corps de l'éducation.
  • Exposition aux radiations.

Si l'une des maladies ou affections décrites est susceptible, une personne doit être examinée périodiquement par des spécialistes et, si nécessaire, faire l'objet d'un traitement. Une analyse régulière de l’état des vaisseaux cérébraux permettra de constater l’évolution de la pathologie et de prendre les mesures appropriées.

Anévrisme cérébral: symptômes

Au début de la maladie, les symptômes d'un anévrisme cérébral sont légers. Les signes qui ressemblent souvent aux manifestations de maladies neurologiques attirent peu l'attention, alors que la maladie continue à se développer. Si, au stade initial, la pathologie des vaisseaux cérébraux n'a pas été détectée et que cet anévrisme a augmenté pour atteindre une taille importante, le patient commence alors à présenter des symptômes plus prononcés de cette maladie:

  • Mal de tête La pulsation modérée, qui se manifeste le plus souvent d'une part et au niveau des orbites, se produit lorsque l'anévrisme des vaisseaux passe dans les tissus superficiels des méninges. Si la pathologie est localisée dans les tissus internes de la médulla, la douleur à la tête ne doit pas être perturbée en raison de l'absence de récepteurs de la douleur dans ces structures.
  • Douleur au visage. Le symptôme survient lors du développement d'un anévrisme dans les parois de l'artère carotide et de la pression exercée sur les processus du nerf facial.
  • Troubles visuels. L'anévrisme, situé près des nerfs optiques, peut les comprimer et causer ainsi une déficience visuelle. Si la maladie se développe à proximité immédiate du faisceau de nerf optique, le patient peut perdre partiellement la vue ou devenir aveugle.
  • Crampes Les contractions musculaires se produisent involontairement lorsqu'elles sont comprimées par de grands anévrismes des tissus des grands hémisphères, responsables des fonctions motrices. Les convulsions provoquées par un anévrisme ne ressemblent pas aux crises d'épilepsie. Cependant, leur appartenance à la maladie ne peut être diagnostiquée que lors d'un examen approfondi.
  • Troubles neurologiques causés par la compression des nerfs crâniens. En conséquence, le patient peut diminuer le goût et l'audition, manifester des expressions faciales altérées et un ptosis de la paupière supérieure.
  • Attaques transitoires de type ischémique. En fonction du vaisseau ou de l'artère, qui est affecté par un anévrisme, le patient développe des crises aiguës de troubles de l'apport sanguin cérébral pouvant durer jusqu'à une journée. Ce processus s'accompagne de vertiges (pouvant aller jusqu'à la perte de conscience), d'une perte d'orientation, d'une mémoire et d'une sensibilité affaiblies, d'une paralysie des membres et de certaines parties du corps.

Dans l'état proche de la rupture de l'anévrisme, la nature des symptômes change chez le patient. L'intensité des signes neurologiques décrits augmente, entraînant une détérioration notable de l'état de santé du patient. À ce stade, l'accès aux médecins est déjà une mesure urgente, sinon la rupture de l'anévrisme menacerait des conséquences irréversibles et entraînerait la mort.

Types d'anévrismes

Selon les signes externes et la structure du développement, il existe 3 types d'anévrismes intracrâniens:

  1. Bagulaire - un sac rond contenant du sang est attaché à la paroi du vaisseau avec une base ou une jambe. L'apparition de ce type d'anévrisme ressemble à une baie suspendue à une branche, elle s'appelle donc «baie».
  2. Côté - a l'apparence d'une tumeur, située directement sur la paroi du vaisseau;
  3. En forme de fuseau - situé à la place de l'expansion pathologique des vaisseaux sanguins à l'intérieur.

Sur le site de localisation de l'anévrisme sont:

  1. Artériel - se produisent dans les endroits des vaisseaux artériels ramifiés en raison de leur expansion pathologique.
  2. Artérioveineux - affecte les parois des vaisseaux veineux.

Par la nature de l'origine de l'anévrisme cérébral est divisé en:

  1. Exfoliant - les anévrismes sont situés directement dans la paroi du vaisseau en raison de sa séparation et de son infiltration de sang à travers des fissures.
  2. Vrai - se produire à l'intérieur du navire en raison de la saillie du mur.
  3. Faux - sont formés à partir du côté extérieur du vaisseau sous la forme d'un néoplasme creux, tandis que le sang y pénètre par des microfissures ou des trous dans la paroi.

Les anévrismes du cerveau sont classés selon d'autres signes. Ainsi, par le nombre d'anévrismes sont multiples ou uniques, par la nature de l'apparence - congénitale ou acquise, de taille - petite, moyenne et grande. Si l'anévrisme a son origine sur le fond d'une infection purulente, on l'appelle mycose.

Rupture d'anévrisme cérébral et ses conséquences

Avec des vaisseaux excessivement minces et sous l’influence de facteurs provoquants chez un patient, une rupture d’anévrisme peut survenir avec l’épanchement de sang dans les tissus voisins. En fonction de la localisation de l'anévrisme, une hémorragie peut affecter le tissu cérébral, les espaces enveloppants et les ventricules.

L’hémorragie provoquée par la rupture de l’anévrisme entraîne des risques élevés de blocage des canaux conducteurs de la liqueur et de stagnation du liquide de la liqueur. Le cerveau gonfle et le sang qui s'est disséminé à travers les tissus cérébraux provoque le développement du processus inflammatoire et la nécrose. En conséquence, les parties du cerveau progressivement mourantes cessent de transmettre des signaux aux systèmes et organes vitaux, et leur travail cesse.

La rupture d'un anévrisme cérébral est caractérisée par les symptômes suivants:

  • Maux de tête intenses. Le sang répandu dans le tissu cérébral irrite les nerfs situés à cet endroit, ce qui provoque une douleur insupportable à la tête.
  • Nausées et vomissements soudains.
  • Perte de conscience Se pose dans le contexte d’une forte augmentation du PCI. provoqué par l'effusion de sang, d'hématome et d'œdème cérébral.
  • Signes neurologiques indiquant une irritation de la muqueuse du cerveau. Ces symptômes comprennent l'apparition de photophobie, une tension musculaire dans le cou, le dos et les jambes. Dans ce dernier cas, le patient ne peut pas toucher son torse avec son menton ni s'asseoir.

Lorsque l'anévrisme se rompt, le risque de décès est extrêmement élevé.

Même si une personne peut être sauvée et avoir un état stable, le risque de complications après une hémorragie méningée est élevé:

  • re-rupture de l'anévrisme;
  • les accumulations de fluide dans les structures cérébrales (cidrocéphalie) provoquées par le chevauchement des canaux conducteurs;
  • ischémie cérébrale avec une faible probabilité de décès.

Les complications qui surviennent après la rupture d'un anévrisme dépendent également du degré de lésion cérébrale. Ainsi, le patient peut manifester:

  • troubles de la parole - après une hémorragie dans l'hémisphère gauche, la parole devient trouble, des problèmes d'écriture et de lecture se posent;
  • troubles du système moteur, paralysie des membres - avec lésions de la moelle épinière;
  • diminution du réflexe de déglutition - l'ingestion de nourriture est considérablement entravée, la nourriture au lieu de l'œsophage pénètre dans les voies respiratoires, provoquant ainsi le développement de processus inflammatoires dans les poumons;
  • instabilité psychoémotionnelle se manifestant sous forme d'attaques d'agression, de colère ou, au contraire, d'infantilisme, d'apathie, de peur terrifiante;
  • diminution de la perception - chez une personne, la perception spatiale des objets qui l'entourent est perturbée (par exemple, il est difficile pour elle d'entrer dans la porte ou de verser du thé dans la tasse);
  • déficience cognitive - se manifestant sous forme de déficience de la mémoire, de déclin mental et de pensée logique;
  • troubles psychologiques - une personne qui a déjà eu une rupture d'anévrisme, est souvent perturbée par des humeurs dépressives et dans ce contexte, une insomnie se développe, une perte d'appétit, une apathie face aux événements actuels;
  • maux de tête - attaques récurrentes sous forme de fortes pulsations ou de lumbago, qui sont difficiles à éliminer avec des analgésiques, détériorent la santé et réduisent la performance;
  • des crises d'épilepsie se produisent chez tous les 5 patients qui ont subi une rupture d'anévrisme.

Bien souvent, les fonctions cérébrales perdues ne peuvent pas être restaurées. Cependant, une rééducation compétente et une surveillance régulière par des spécialistes nous permettent d'améliorer l'activité cérébrale et de réaliser un libre-service complet.

Traitement de l'anévrisme cérébral

Pour le traitement de l'anévrisme, deux méthodes principales sont utilisées: chirurgicale et conservatrice. Si un anévrisme cérébral est de petite taille et n'a pas tendance à se développer, il est observé par des spécialistes au moyen de diagnostics réguliers et il est prescrit un médicament d'appoint. Avec une croissance intensive et la menace d'une rupture de l'éducation, il est recommandé au patient de subir une intervention chirurgicale.

Avec un traitement conservateur, on prescrit au patient un médicament dont l’action vise à réduire l’impact de l’anévrisme sur les tissus environnants et à éliminer les symptômes pathologiques:

  1. Médicaments vasodilatateurs (nimodipine) - prescrits pour prévenir les spasmes vasculaires, leur expansion et améliorer la circulation sanguine dans les artères du cerveau.
  2. Antihypertenseurs (Captopril, Labetalol) - hypotenseurs apparents pour soulager le ton de la paroi vasculaire. Lorsque l'anévrisme, la prise de médicaments aide à soulager la tension du mur d'éducation et réduit ainsi le risque de rupture.
  3. Anticonvulsivants (fénozépam) - effet relaxant sur les cellules nerveuses, ce qui réduit le taux de transmission des impulsions à la région à problème.
  4. Médicaments prescrits contre la douleur (Morphine) - prescrits pour les maux de tête insupportables en soins intensifs et sous le contrôle des systèmes vitaux du corps. Les drogues de ce groupe contribuent à la dépendance, elles sont donc utilisées dans des cas exceptionnels.
  5. Pilules antiémétiques (métoclopramide) - indiquées lorsque la maladie s'aggrave avec vomissements.

Il faut se rappeler qu’il est impossible de soigner de façon conservatrice l’anévrisme des vaisseaux cérébraux, les médicaments ne pouvant que réduire le risque de rupture.

Si la formation se développe rapidement et exerce une pression sur le tissu adjacent, vous devez écouter l'opinion des experts et, en l'absence de contre-indications, accepter l'opération.

Enlèvement d'anévrisme cérébral, chirurgie

Une intervention chirurgicale comporte le risque d'apparition de complications ultérieures, mais celles-ci sont plusieurs fois moins importantes que les menaces qui apparaissent lors de la rupture de l'anévrisme cérébral.

En fonction des preuves, de l'état général, de l'emplacement et du degré de danger de la vie, le patient doit suivre l'une des procédures chirurgicales suivantes:

  1. Opération ouverte (kranitomie). La méthode implique l’ouverture du crâne à la place de la localisation de l’anévrisme et l’utilisation de l’un des types de traitement:
    • Coupure - Une agrafe métallique est placée sur le cou de l'anévrisme sans serrer le vaisseau mère ni prélever le sang accumulé dans la cavité. Au fil du temps, la cavité de l'anévrisme est remplacée par du tissu conjonctif, ce qui empêche toute pénétration ultérieure de sang dans la cavité.
    • Shunt - le vaisseau endommagé est bloqué et le flux sanguin est redirigé vers un vaisseau artificiel situé à côté (shunt).
    • Renforcement des parois - le vaisseau endommagé sur le site du développement de l'anévrisme est enveloppé dans un matériau chirurgical spécial, à la suite duquel une sorte de capsule se forme sur la zone à problèmes.
  2. Embolisation endovasculaire. La procédure est effectuée de manière mini-invasive sans avoir à ouvrir le crâne. En utilisant l'angiographie, un cathéter flexible est guidé à travers le vaisseau sanguin vers l'anévrisme. Après cela, une spirale métallique est insérée dans la cavité de formation, ce qui bloque la lumière du vaisseau et empêche ainsi la pénétration de sang à l'intérieur. L'avantage de la méthode est l'absence de nécessité d'une intervention ouverte. En même temps, l'inconvénient est l'impossibilité de prélever le sang accumulé dans la cavité de l'anévrisme et le développement de spasmes vasculaires en réaction à un corps étranger.

En dépit de la progressivité de cette dernière méthode, la spirale peut se déformer avec le temps et ouvrir la lumière, ce qui permet de rétablir l'irrigation sanguine de l'anévrisme et de favoriser sa croissance. Dans de tels cas, il est recommandé au patient de répéter l'opération.

Rééducation après anévrisme cérébral

La période de récupération après une chirurgie dépend de plusieurs facteurs: l’âge du patient, le type d’anévrisme et les structures cérébrales qu’il affecte, le professionnalisme des chirurgiens pratiquant l’opération et le degré de complication pouvant survenir au cours de son opération.

Jusqu'à ce que l'état se stabilise dans la période postopératoire, le patient est à l'hôpital et sous la surveillance de neurochirurgiens, il suit un traitement médicamenteux. En fonction de l'état de santé et des indicateurs à l'hôpital, il peut rester entre 3 et 30 jours. Après cette période, la période de réadaptation commence.

Pour une rééducation efficace, le patient peut avoir besoin d’une période allant jusqu’à 2 ans, période pendant laquelle un traitement est recommandé dans des sanatoriums spécialisés sous la supervision de médecins et de psychologues en réadaptation. Au cours de cette période, les traitements de soutien et les mesures de réadaptation sont prescrits par des cours avec une pause entre eux dans quelques semaines. Selon le degré de dommage subi par les structures cérébrales chez la personne qui a subi l'opération, des spécialistes de profil étroit l'aident à restaurer les fonctions perdues de la parole, de l'écriture, de la lecture et de la marche.

Les mesures de rééducation efficaces prescrites après le retrait d'un anévrisme intracrânien comprennent les procédures de physiothérapie, qui peuvent être divisées en deux groupes:

  1. effets tactiles sur les tissus musculaires et les vaisseaux sanguins endommagés lors d'une intervention chirurgicale ou d'une hémorragie;
  2. l'utilisation de techniques instrumentales pour la stimulation des tissus affectés par la chirurgie.

Le premier groupe comprend:

  • massage thérapeutique des zones à problèmes - ceinture scapulaire, zone du cou, tête, membres;
  • acupuncture;
  • thérapie physique, y compris le travail avec des simulateurs, si, après l'opération, les fonctions motrices sont altérées.

Parmi toutes les techniques instrumentales après le retrait de l'anévrisme cérébral, on utilise:

  • électrophorèse à l'aide de solutions médicamenteuses;
  • stimulation musculaire;
  • UHF selon les indications;
  • bains d'oxygène, de brome ou de sulfure d'hydrogène.

Sur une base individuelle, un réhabilitologue peut ajuster la liste des procédures médicales en fonction de la manière dont le traitement actuel affecte le corps.

Conséquences de l'anévrisme cérébral et du pronostic

Un patient chez qui un anévrisme cérébral a été diagnostiqué doit comprendre qu'un retard de traitement peut entraîner une rupture, une hémorragie sous-arachnoïdienne et des conséquences graves: de la perte de certaines fonctions vitales à la mort.

Lorsqu'un anévrisme est détecté avant la rupture, le patient a une chance, sinon pour un rétablissement complet, puis pour une prolongation significative de la vie. Le pronostic de survie après la chirurgie est en moyenne de 10 ans et peut varier en fonction de l’âge du patient, de sa résistance corporelle, de la structure et de la localisation d’un anévrisme distant.

Un anévrisme cérébral rompu aggrave de façon significative le pronostic de survie et se traduit par les résultats moyens suivants:

  • décès dans 10% des cas avant l'arrivée des médecins, dans 5% - après la chirurgie, dans 50% des cas - dans les 30 jours suivant la pause;
  • la formation d'un hématome intracrânien chez 22% des patients survivants ayant eu une hémorragie méningée;
  • circulation sanguine dans les ventricules cérébraux chez 14% des patients, ce qui, dans la moitié des cas, entraîne la mort.

Les risques de décès augmentent plusieurs fois si un grand anévrisme est au stade aigu ou en cas d'hémorragie répétée.

Sur l'ensemble des patients ayant survécu à la rupture d'un anévrisme, seuls 30% sont capables de s'auto-entretenir, alors qu'ils peuvent présenter des troubles de la fonction cérébrale en fonction du site de l'hémorragie:

  • violation de la perception;
  • diminution des fonctions cognitives (mémoire, pensée, capacité de développement mental);
  • changements dans les qualités comportementales et le contexte psycho-émotionnel;
  • violation de la parole, des fonctions auditives et visuelles;
  • crises d'épilepsie, paralysie courte.

Le pronostic de la rupture d'un anévrisme cérébral dépend de plusieurs facteurs: l'âge du patient, la localisation de l'anévrisme, le degré d'épanchement et l'assistance prompte des médecins.

Plus de matériel sur le sujet:

Tumeur cérébrale bénigne Tumeur cérébrale maligne Contusion cérébrale Signes d'une tumeur cérébrale Commotion légère - symptômes et traitement

Sources: http://womanadvice.ru/anevrizma-sosudov-golovnogo-mozga-bomba-zamedlennogo-deystviya, http://zdravotvet.ru/anevrizma-sosudov-golovnogo-mozga-simptomy-lechenie-prichiny/, http: /progolovy.ru/golovnoj-mozg/anevrizma-sosudov-golovnogo-mozga

Tirer des conclusions

Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux représentent près de 70% de tous les décès dans le monde. Sept personnes sur dix meurent des suites d'un blocage des artères du cœur ou du cerveau. Et le tout premier signe d'occlusion vasculaire est un mal de tête!

Le fait que beaucoup de gens ne soupçonnent même pas qu’il ya une violation du système vasculaire du cerveau et du cœur est particulièrement effrayant. Les gens boivent des analgésiques - une pilule dans la tête - ils manquent donc l'occasion de réparer quelque chose, se condamnant simplement à mort.

Le blocage vasculaire entraîne une maladie sous le nom bien connu "d'hypertension", voici quelques-uns de ses symptômes:

  • Mal de tête
  • Palpitations
  • Points noirs devant les yeux (mouches)
  • Apathie, irritabilité, somnolence
  • Vision floue
  • Transpiration
  • Fatigue chronique
  • Gonflement du visage
  • Engourdissement et frissons
  • Sauts de pression
Attention! Même l'un de ces symptômes devrait vous émerveiller. Et s'il y en a deux, alors n'hésitez pas, vous souffrez d'hypertension.

Comment traiter l'hypertension, quand il y a un grand nombre de médicaments qui coûtent beaucoup d'argent? La plupart des médicaments ne serviront à rien, et certains peuvent même faire mal!

Le seul médicament qui a donné des résultats significatifs
le résultat est Hypertonium

Avant l'Organisation mondiale de la santé menait un programme "pas d'hypertension". Dans le cadre duquel le médicament Hypertonium est administré gratuitement à tous les habitants de la ville et de la région!

En Savoir Plus Sur Les Bateaux