Pourquoi les monocytes sont-ils élevés dans le sang, qu'est-ce que cela signifie?

Les monocytes sont de gros globules blancs matures ne contenant qu'un seul noyau. Ces cellules font partie des phagocytes les plus actifs du sang périphérique. Si le test sanguin a montré que les monocytes sont élevés, vous avez une monocytose, le niveau abaissé est appelé monocytopénie.

En plus du sang, les monocytes se trouvent également dans de grands volumes dans la moelle osseuse, la rate, les sinus du foie, les parois alvéolaires et les ganglions lymphatiques. Dans le sang, ils ne durent pas longtemps - quelques jours à peine, après quoi ils pénètrent dans les tissus environnants, où ils atteignent leur maturité. Il y a transformation des monocytes en histocytes - macrophages tissulaires.

Le nombre de monocytes est l’un des indicateurs les plus importants lors du déchiffrement d’un test sanguin. Chez l'adulte, on observe une augmentation du nombre de monocytes dans le test sanguin général pour une grande variété de maladies, considérées séparément: maladies infectieuses, granulomateuses et cutanées, ainsi que des collagénoses, qui incluent la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite nodulaire.

Le rôle des monocytes dans le corps

À quoi servent les monocytes, qu'est-ce que cela signifie? Les monocytes sont des globules blancs, des leucocytes, qui appartiennent également aux phagocytes. Cela signifie qu'ils mangent des germes et des bactéries qui pénètrent dans le corps et s'en débarrassent. Mais pas seulement.

La tâche des monocytes consiste également à nettoyer le «champ de bataille» des autres leucocytes morts, réduisant ainsi l'inflammation et commençant à régénérer les tissus.Eh bien, et enfin, les monocytes remplissent une autre fonction importante dans le corps: ils produisent l'interféron et empêchent le développement de toutes sortes de tumeurs.

Le taux de monocytes et de leucocytes est un indicateur important dans le sang. Normalement, le pourcentage de monocytes dans tous les leucocytes sanguins est compris entre 4 et 12%. Le changement de ce rapport dans le sens d'une augmentation de la médecine s'appelle une monocytose relative. Contrairement à ce cas, une augmentation du nombre total de monocytes dans le sang humain est également possible. Les médecins appellent une telle condition pathologique une monocytose absolue.

Norma

Les taux de monocytes dans le sang sont légèrement différents pour les adultes et les enfants.

  1. Chez un enfant, le taux de monocytes dans le test sanguin représente environ 2 à 7% du nombre total de leucocytes. Il convient de garder à l'esprit que le nombre absolu de monocytes chez les enfants change avec l'âge, parallèlement à l'évolution du nombre de leucocytes.
  2. Chez l'adulte, la quantité normale de monocytes dans le sang représente 1 à 8% du nombre total de leucocytes. En chiffres absolus, il est 0.04-0.7 * 109 / l.

Tout écart par rapport au nombre de monocytes dans la prise de sang peut indiquer la présence de problèmes et de maladies dans le corps.

Causes de monocytes élevés chez un adulte

Si les monocytes sont élevés dans le sang d'un adulte, cela signifie la présence d'une monocytose, qui est relative et absolue. Avec la nature relative de la monocytose dans le sang, le niveau des autres leucocytes diminue également et, en valeur absolue, seul le nombre de monocytes augmente. L'augmentation du contenu relatif des cellules sanguines peut être due à une neutropénie ou à une lymphocytopénie.

Des taux élevés de monocytes dans le sang peuvent indiquer la présence de:

  1. Processus infectieux causés par des bactéries (endocardite, tuberculose, syphilis, paludisme, brucellose, fièvre typhoïde) ou par des virus (mononucléose, hépatite);
  2. Certaines maladies du système hématopoïétique (tout d’abord la leucémie monocytaire et la leucémie myélomonocytique);
  3. Certains états assez physiologiques (après avoir mangé, à la fin de la menstruation chez les femmes, chez les enfants jusqu'à 7 ans, etc.);
  4. L'ingestion (souvent dans les voies respiratoires) de substances de nature non infectieuse (et souvent inorganique);
  5. Maladies néoplasiques malignes;
  6. Collagenoses (lupus érythémateux systémique - LES, rhumatismes);
  7. Étapes de récupération des infections et autres affections aiguës:
  8. Opération subie.

L'augmentation du niveau de monocytes dans le sang - un symptôme alarmant. Il peut parler de la présence dans le corps du processus inflammatoire, d'autres maladies graves. Si la numération globulaire complète montre des taux de monocytes supérieurs à la normale, une consultation auprès d'un médecin et un examen supplémentaire sont nécessaires pour déterminer la cause des modifications.

Monocytes élevés chez un enfant

Qu'est ce que cela signifie? L'apparition d'une monocytose chez les enfants est également souvent associée à des infections, en particulier des infections virales. Comme vous le savez, les enfants atteints d’infections virales tombent plus souvent malades que les adultes et la monocytose en même temps suggère que l’organisme est infecté.

La monocytose chez l'enfant peut également apparaître en cas d'invasion d'helminthes (ascaridiose, entérobiose, etc.): après l'élimination des helminthes du corps de l'enfant, la monocytose disparaît. La tuberculose chez les enfants est maintenant rarement observée, mais la présence d'une monocytose devrait également être alarmante à cet égard.

En outre, la cause peut être un cancer chez un enfant - lymphogranulomatose et leucémie.

Que faire avec des monocytes surélevés?

Lorsque les monocytes dans le sang sont élevés, le traitement dépend principalement de la cause de ce phénomène. Bien entendu, il est plus facile de guérir la monocytose, due à des maladies peu graves, telles que les champignons.

Toutefois, en ce qui concerne la leucémie ou le cancer, le traitement consistera en une augmentation des taux de monocytes dans le sang et des effets lourds, principalement dans le but non pas d'abaisser le niveau de monocytes, mais de se débarrasser des principaux symptômes d'une maladie grave.

Monocytes ont augmenté dans le sang

Les monocytes sont de grandes cellules sanguines appartenant aux leucocytes. Ces cellules sont les représentants les plus brillants des phagocytes, c’est-à-dire les cellules qui, en mangeant, éliminent les microbes et les bactéries.

Le nombre total de monocytes de tous les leucocytes dans le sang est compris entre 3 et 11%. Si le pourcentage de ces cellules augmente, cette condition est appelée monocytose relative. Si le nombre de monocytes augmente, cette condition est appelée monocytose absolue.

Les monocytes sont surélevés - qu'est-ce que cela signifie, qu'est-ce que cela signifie?

Toute modification du nombre de leucocytes dans un test sanguin détaillé soulève de nombreuses questions. Parfois, une personne se trouve avoir un écart dans le niveau des monocytes.

Les monocytes sont surélevés: que dit-il et une telle condition est-elle dangereuse? Ces questions n'ont pas de réponse définitive. Les modifications du niveau de monocytes sont considérées conjointement avec d'autres indicateurs de la formule leucocytaire et sont prises en compte lors du diagnostic, ainsi que les plaintes du patient et les résultats d'autres études de diagnostic.

Cependant, selon les monocytes présents dans le sang d’une personne, on peut supposer qu’une maladie particulière, son stade et, après plusieurs analyses, l’efficacité du traitement.

Transition rapide sur la page

Monocytes - qu'est-ce que c'est?

Monocytes dans le test sanguin

Les monocytes sont un type de cellules leucocytaires dont la fonction principale est de lutter contre les agents étrangers présents dans le sang. Cet élément de la défense immunitaire du corps a une particularité. Si les lymphocytes, les neutrophiles et les autres phagocytes meurent lors de la première collision avec des agents agressifs, les monocytes sont des combattants réutilisables et sont capables d'inactiver (de manger) des inclusions étrangères suffisamment importantes.

Dans le sang, les monocytes matures ne restent pas plus de 3 jours, après quoi ils passent dans les ganglions lymphatiques, la moelle osseuse, le foie et la rate. C’est à partir de monocytes tissulaires - histiocytes - que les cellules de Langerhans se forment dans les tissus hépatiques et qu’une nouvelle partie des monocytes est injectée dans le sang.

Les principales fonctions des monocytes:

  • la destruction de microorganismes pathogènes (virus et bactéries);
  • élimination des leucocytes morts, nettoyage de l'inflammation;
  • élimination des cellules mortes et accélération de la régénération des tissus;
  • activation de la synthèse d'interférons et transfert à d'autres cellules immunitaires d'informations et de leurs propres sources;
  • dissolution de caillots sanguins;
  • reconnaissance des cellules tumorales et leur destruction.

Le taux de monocytes par âge

Dans le plan de diagnostic, ce n'est pas seulement le nombre absolu de cellules monocytaires qui est calculé pour 1 litre de sang qui compte, mais également leur pourcentage dans la formule leucocytaire. Ces chiffres varient quelque peu en fonction de l'âge du patient. Nombre normal de monocytes (nombre absolu et pourcentage):

  1. Adultes - 0 - 0,08 x 109 / l, 3-11%;
  2. Femmes enceintes - 3,9 - 4,5% (le taux augmente avec la durée de la grossesse);
  3. Enfants - 0,05 - 1,1 x 109 / l, 2-15% (les normes en pourcentage sont maximales dans les 2 premières semaines après la naissance).

Dépasser la limite supérieure de la normale - les monocytes sont augmentés - cela signifie qu'une personne a une monocytose sanguine.

Les monocytes sont surélevés - qu'est-ce que cela signifie?

que dit l'augmentation des monocytes?

Une augmentation à la fois de la valeur absolue et du pourcentage de monocytes n'indique pas toujours une pathologie grave. La situation lorsque les monocytes dans le sang sont élevés chez un adulte ou un enfant se présente:

  • Après une infection, la monocytose est particulièrement caractéristique pendant la période de rétablissement de la varicelle, de la scarlatine et d’autres infections infantiles;
  • Pour tout, même une légère réaction allergique (par exemple, des éruptions cutanées);
  • Après une chirurgie de l'appendicite, des maladies gynécologiques.

La surestimation des monocytes dans de tels cas est due à la compensation compensatoire du lien phagocytaire des leucocytes: au lieu des lymphocytes et des éosinophiles morts, les monocytes sont enrichis dans le sang en grande quantité.

Une augmentation des monocytes pendant la période de convalescence est un bon signe qui ne devrait pas causer d'anxiété.

Une monocytose persistante est un état plus alarmant lorsque des taux élevés sont enregistrés lors de dons de sang répétés. Les monocytes sont surélevés, ce qui est préoccupant:

  • Infections sévères - candidose (infection fongique des organes génitaux, des intestins, etc.), paludisme, brucellose, syphilis, tuberculose et autres maladies bactériennes spécifiques;
  • Les maladies parasitaires de l'intestin - les vers en l'absence de traitement provoquent des changements lorsqu'un enfant a des monocytes dans le sang;
    inflammation intestinale - entérite, colite;
  • Pathologie rhumatismale - arthrite, endocardite;
  • Maladies systémiques - sarcoïdose, polyarthrite d'étiologie rhumatoïde, lupus érythémateux;
  • Maladies du sang - purpura thrombocytopénique, leucémie, septicémie;
  • Les tumeurs malignes de localisation variée, la maladie de Hodgkin (maladie de Hodgkin), y compris une élévation du nombre de monocytes, peuvent être le seul signe du stade initial du développement en oncologie.

Pourquoi les monocytes sont-ils abaissés, qu'est-ce que cela signifie?

La diminution des valeurs des monocytes indique une défaillance du système hématopoïétique et une diminution de la défense immunitaire. Dans le même temps, des conditions propices aux infections à grande échelle se développent dans le corps humain: le système immunitaire ne reçoit aucune information sur les microorganismes pathogènes et le foyer de l'inflammation se propage à la vitesse de l'éclair.

Un petit nombre de monocytes (monocytopénie) indique l'incapacité de l'organisme à lutter contre l'infection. Cette condition survient dans les cas de:

  • La première semaine après l'accouchement - les indicateurs sont restaurés sans correction médicale;
  • Stress, travail ardu - le nombre de monocytes est normalisé après un bon repos;
  • Observance prolongée d'un régime alimentaire débilitant et d'un régime de famine entraînant un épuisement général du corps;
  • Typhus, fièvre typhoïde et autres infections persistantes;
  • Fièvre prolongée;
  • Traitement aux hormones, immunosuppresseurs, chimiothérapie et radiothérapie;
  • Suppression totale de la fonction hématopoïétique, avec par exemple une anémie aplasique, une perte de sang, un choc (brûlures étendues, blessures graves, etc.);
  • Inflammation généralisée - septicémie, gangrène.

Les lymphocytes et les monocytes sont soulevés / abaissés.

Pour le diagnostic, il est important de prendre en compte l'augmentation du nombre de monocytes, ainsi que l'évolution du nombre d'autres cellules leucocytaires.

Les réactions sanguines les plus courantes sont:

1) Les lymphocytes et les monocytes élevés indiquent une mobilisation du corps dans la lutte contre l'infection et une bonne réponse immunitaire. Des taux lymphocytaires et monocytaires excessivement élevés au cours d'une maladie virale à la hausse peuvent indiquer le besoin d'agents antiviraux ou l'ajout d'une infection bactérienne. Dans le même temps, on observe assez souvent une diminution des neutrophiles. Les taux élevés des deux types de leucocytes pendant la période de récupération garantissent l'absence de complications et une récupération rapide du corps.

2) Une augmentation des monocytes et des éosinophiles indique toujours une réaction allergique. De tels changements peuvent permettre de vérifier l'invasion helminthique chez les patients présentant une toux sèche, périodiquement observée en l'absence d'inflammation des voies respiratoires.

3) Les lymphocytes sont abaissés, les monocytes sont élevés - de tels changements sont provoqués par une infection bactérienne, souvent une amygdalite ou une inflammation des voies respiratoires. Dans le même temps, le taux de neutrophiles augmente, tandis que le patient présente une température élevée, une toux et un nez qui coule avec un écoulement purulent, une respiration sifflante dans les poumons et d’autres signes caractéristiques. Des changements dans son sang devraient causer une anxiété excessive et signifier le début du rétablissement.

4) L'augmentation combinée des monocytes et des basophiles se produit avec un traitement hormonal prolongé.

5) Les lymphocytes sont soulevés, les monocytes sont abaissés - une telle combinaison peut être une conséquence du traitement médicamenteux. Cependant, une diminution des monocytes (la condition la plus dangereuse est l’absence prolongée de monocytes dans le sang) est souvent suspecte en oncopathologie.

Conclusion

Bien que le niveau de monocytes soit un indicateur important du sang, seul il ne peut pas être diagnostiqué. Le changement indique uniquement un processus inflammatoire en développement ou récemment retardé. Plus important encore, le nombre absolu de monocytes dans le test sanguin, les caractéristiques en pourcentage sont prises en compte pour comprendre la nature de la réponse immunitaire à une agression pathogène.

Le médecin reçoit le maximum d'informations sur la nature et le stade de la maladie lors du déchiffrement de la numération globulaire des leucocytes, en tenant compte des plaintes du patient. Une fluctuation significative ou un changement persistant du niveau monocytaire nécessite un examen approfondi du corps (y compris des méthodes instrumentales), à la suite de quoi le médecin traitant prescrira un traitement efficace.

Monocytes: normes, causes des hauts et des bas, fonctions et capacités

Les monocytes (MON) représentent 2 à 10% de toutes les cellules de la liaison leucocytaire. Dans la littérature, vous pouvez trouver d'autres noms de monocytes: phagocytes mononucléés, macrophages, histiocytes. Ces cellules se caractérisent par une activité bactéricide assez élevée, particulièrement évidente dans un environnement acide. Les macrophages se précipitent sur le foyer de l'inflammation après les neutrophiles, mais pas immédiatement, mais après un certain temps, pour assumer le rôle de préposés aux soins et éliminer tous les produits inutiles pour le corps (leucocytes morts, microbes, cellules endommagées) formés par leur arrivée lors de la réaction inflammatoire. Les monocytes (macrophages) absorbent des particules de taille égale à celles-ci, nettoient le foyer inflammatoire et sont appelés pour cela «essuyeurs corporels».

La dépendance du nombre de monocytes sur le sexe, l'âge, les biorythmes

La norme des monocytes dans le sang périphérique d'un adulte varie de 2 à 9% (dans un certain nombre de sources de 3 à 11%), ce qui en valeur absolue est de 0,08 à 0,6 x 10 9 / l. Les changements dans le contenu de ces cellules dans le sens d'augmentation ou de diminution de ces limites coïncident avec le biorythme, la prise alimentaire, tous les mois. Les monocytes commenceront à remplir leur fonction fonctionnelle lorsqu'ils se transformeront en macrophages, car les cellules comptées dans le test sanguin ne sont pas complètement matures.

La capacité des macrophages à purifier le foyer inflammatoire est due à l'augmentation de ces cellules dans le sang des femmes pendant l'apogée du cycle menstruel. La desquamation (rejet) de la couche fonctionnelle de l'endomètre à la fin de la phase lutéale n'est rien d'autre qu'une inflammation locale, qui n'a cependant rien à voir avec la maladie, il s'agit d'un processus physiologique et les monocytes sont augmentés dans ce cas aussi physiologiquement.

Chez les enfants, les monocytes à la naissance et au cours de la première année de vie sont légèrement supérieurs à la norme chez l’adulte (5-11%). Certaines différences subsistent chez un enfant plus âgé, car ce sont les premiers assistants des lymphocytes à l'origine de réactions immunologiques, et on sait que les lymphocytes d'un enfant à différentes périodes de la vie entretiennent une relation de dépendance avec les neutrophiles. Cependant, comme pour toute la formule leucocytaire, le ratio de globules blancs après la deuxième intersection (6-7 ans) se rapproche du ratio de leucocytes chez un adulte.

Tableau: normes chez les enfants de monocytes et d'autres leucocytes par âge

Causes des fluctuations du niveau des monocytes dans la numération globulaire totale

Des taux élevés de monocytes sont observés dans divers processus pathologiques de nature infectieuse et non infectieuse. On observe d’abord des valeurs plus faibles lorsque la germination myéloïde de la formation du sang est inhibée dans la moelle osseuse.

La raison principale pour les valeurs élevées de monocytes dans le sang est une réponse adéquate de l'organisme, essayant de se protéger en augmentant l'activité de cellules spéciales dotées des fonctions d'absorption et de digestion des agents pathogènes. Les monocytes surélevés (plus de 1,0 x 10 9 / l) créent une image dans le test sanguin appelée monocytose.

Les monocytes sont généralement élevés dans les cas suivants:

  • Certains états assez physiologiques (après avoir mangé, à la fin de la menstruation chez les femmes, chez les enfants jusqu'à 7 ans, etc.);
  • L'ingestion (souvent dans les voies respiratoires) de substances de nature non infectieuse (et souvent inorganique);
  • Processus infectieux causés par des bactéries (endocardite, tuberculose, syphilis, paludisme, brucellose, fièvre typhoïde) ou par des virus (mononucléose, hépatite);
  • Certaines maladies du système hématopoïétique (tout d’abord la leucémie monocytaire et la leucémie myélomonocytique);
  • Maladies néoplasiques malignes;
  • Collagenoses (lupus érythémateux systémique - LES, rhumatismes);
  • Étapes de récupération des infections et autres affections aiguës:
  • Chirurgie

Habituellement, dans la phase d'exacerbation des processus infectieux chroniques, les monocytes sont élevés et cette situation, lorsque les monocytes sont plus élevés que la normale, persiste longtemps. Cependant, si les manifestations cliniques de la maladie ont disparu depuis longtemps et que le nombre de monocytes reste toujours à un niveau élevé, cela signifie que la rémission est tardive.

La teneur réduite en monocytes (monocytopénie) est le plus souvent le résultat de l'inhibition du germe monocytaire. Avec un tel test sanguin, on dit généralement qu’une personne a besoin d’un examen approfondi et d’un traitement grave à l’hôpital. Les principales causes des faibles taux sont les suivantes: états pathologiques du système sanguin (leucémie), processus septique sévère, infection, accompagnée d'une diminution du nombre de leucocytes neutrophiles et traitement par les glucocorticoïdes.

Quelques caractéristiques des monocytes

La très grande majorité des monocytes proviennent de la moelle osseuse d'une cellule souche à brevets multiples et d'un monoblaste (ancêtre), passent par les stades promyemonomocyte et promonocyte. Le promonocyte est la dernière étape avant le monocyte, dont l’immaturité est indiquée par un noyau plus pâle et friable et des résidus du nucléol. Les promonocytes contiennent des granules azurophiles (on les trouve d'ailleurs aussi dans les monocytes matures), mais ils font néanmoins référence à la série des agranulocytes, car les granules de monocytes (lymphocytes, cellules immatures, éléments histogènes) sont colorés à l'azur et sont le produit de la discolloïdose de la protéine cytoplasmique. Un petit nombre de monocytes est formé dans les ganglions lymphatiques et les éléments du tissu conjonctif d'autres organes.

Le cytoplasme des monocytes matures contient diverses enzymes hydrolytiques (lipase, protéase, verdoperoxydase, carbohydrase) et d'autres substances biologiquement actives, mais la présence de lactoferrine et de myéloperoxydase ne peut être détectée qu'à l'état de traces.

Pour accélérer la production de monocytes dans la moelle osseuse, contrairement à d'autres cellules (par exemple, les neutrophiles), le corps ne réussit que faiblement, seulement deux ou trois fois. En dehors de la moelle osseuse, toutes les cellules appartenant aux cellules mononucléées phagocytaires prolifèrent très faiblement et dans une mesure limitée: les cellules qui ont atteint les tissus ne sont remplacées que par des monocytes circulant dans le sang.

Lorsqu'ils sont enrôlés dans le sang périphérique, les monocytes n'y vivent pas plus de 3 jours, puis ils sont transférés dans les tissus environnants, où ils évoluent en histiocytes ou en divers macrophages hautement différenciés (cellules de Kupffer du foie, macrophages alvéolaires des poumons).

Vidéo: que sont les monocytes - animation médicale

Une variété de formes et de types définit les fonctions

Les monocytes (macrophages, phagocytes mononucléaires ou mononucléés phagocytaires) constituent une activité extrêmement hétérogène dans les formes d'activité du groupe de cellules de la série des leucocytes agranulocytaires (leucocytes non granulaires). En raison de la diversité particulière de leurs fonctions, ces représentants du lien leucocytaire sont combinés dans un système phagocytaire mononucléaire commun (MFS), qui comprend:

  • Monocytes du sang périphérique - tout est clair avec eux. Ce sont des cellules immatures, émergeant seulement de la moelle osseuse et ne remplissant pas encore les fonctions de base des phagocytes. Ces cellules circulent dans le sang pendant 3 jours au maximum, puis se développent dans les tissus.
  • Les macrophages sont les cellules dominantes de MFS. Ils sont assez matures, ils se distinguent par la même hétérogénéité morphologique, qui correspond à leur diversité fonctionnelle. Les macrophages chez l'homme sont représentés par:
    1. Les macrophages tissulaires (histiocytes mobiles), qui ont une capacité prononcée à phagocytose, à la sécrétion et à la synthèse d'une quantité énorme de protéines. Ils produisent des hydralases qui s'accumulent dans les lysosomes ou pénètrent dans l'environnement extracellulaire. Le lysozyme, synthétisé en continu dans les macrophages, est un indicateur particulier qui réagit à l'activité de tout le système MF (il monte dans le sang sous l'effet d'activateurs du lysozyme);
    2. Macrophages tissulaires hautement différenciés. Qui ont aussi un certain nombre de variétés et peuvent être représentés:
      1. Immobiles, mais capables de pinocytose, les cellules de Kupffer, concentrées principalement dans le foie;
      2. Macrophages alvéolaires qui interagissent avec les allergènes de l'air inhalé et les absorbent
      3. Les cellules épithélioïdes localisées dans des nodules granulomateuses (focus de l'inflammation) à granulome infectieuse (tuberculose, la syphilis, la lèpre, la tularémie, brucellose, et al.) Et la nature infectieuse (silicose, asbestose), ainsi que l'exposition des drogues ou autour des corps étrangers;
      4. Macrophages intraépidermiques (cellules dendritiques de la peau, cellules de Langerhans) - ils traitent bien l’antigène étranger et participent à sa présentation;
      5. Cellules géantes multinucléées, formées à partir de la fusion de macrophages épithélioïdes.

La plupart des macrophages se trouvent dans le foie, les poumons et la rate, où ils sont présents sous des formes au repos et activées (selon le cas).

Les principales fonctions des monocytes

Les monocytes ressemblent beaucoup aux lymphoblastes dans leur structure morphologique, bien qu'ils diffèrent nettement des lymphocytes qui ont passé les stades de leur développement et ont atteint une forme mature. La similitude avec les cellules à blastes réside dans le fait que les monocytes savent également adhérer aux substances de nature inorganique (verre, plastique), mais ils le font mieux que les blastes.

A partir des caractéristiques individuelles inhérentes uniquement aux macrophages, leurs fonctions principales sont ajoutées:

  • Les récepteurs situés à la surface des macrophages ont une capacité supérieure (supérieure aux récepteurs lymphocytaires) à se lier à des fragments d'un antigène étranger. En capturant une particule étrangère de cette manière, un macrophage transfère un antigène étranger et le présente aux lymphocytes T (assistants, assistants) aux fins de reconnaissance.
  • Les macrophages produisent activement des médiateurs du système immunitaire (cytokines pro-inflammatoires, qui sont activées et dirigées vers la zone d'inflammation). Les lymphocytes T produisent également des cytokines et sont considérés comme leurs principaux producteurs, mais le macrophage effectue la présentation de l'antigène, ce qui signifie qu'il commence son travail plus tôt que l'acquisition des nouvelles propriétés des lymphocytes T (tueur ou générateur d'anticorps) uniquement après que le macrophage a amené un objet inutile au corps.
  • Les macrophages synthétisent la transferrine pour l'exportation, qui participe au transport du fer du site d'absorption au site de dépôt (moelle osseuse) ou à son utilisation (foie, rate), les cellules de Kupffer décomposent l'hémoglobine en hème et en globine dans le foie;
  • Les surfaces des macrophages (cellules spumeuses) portent des récepteurs insulaires adaptés aux LDL (lipoprotéines de basse densité). Pourquoi, ce qui est intéressant, les macrophages eux-mêmes deviennent alors le noyau d'une plaque d'athérosclérose.

Que peuvent faire les monocytes?

La principale caractéristique des monocytes (macrophages) est leur aptitude à la phagocytose, qui peut avoir diverses options ou se produire en combinaison avec d'autres manifestations de leur "zèle" fonctionnel. De nombreuses cellules sont capables de phagocytose (granulocytes, lymphocytes, cellules épithéliales), mais il est néanmoins reconnu que les macrophages sont supérieurs à tous en la matière. La phagocytose elle-même comprend plusieurs étapes:

  1. Liaison (fixation à la membrane des phagocytes par des récepteurs utilisant des opsonines - opsonisation);
  2. Invagination - pénétration à l'intérieur;
  3. Immersion dans le cytoplasme et enveloppant (la membrane de la cellule phagocytaire enveloppe la particule ingérée, l'entourant d'une double membrane);
  4. Immersion ultérieure, enveloppement et formation d'un phagosome isolé;
  5. Activation des enzymes lysosomales, "explosion respiratoire" à long terme, formation de phagolysosomes, digestion;
  6. Phagocytose terminée (destruction et mort);
  7. Phagocytose incomplète (persistance intracellulaire de l'agent pathogène qui n'a pas complètement perdu sa viabilité).

Des agents pathogènes distincts qui se sont «installés» dans les macrophages eux-mêmes inhibent la phagocytose en se liant à la membrane cellulaire, comme le font les mycoplasmes. D'autres (Toxoplasma, Mycobacterium, Listeria) empêchent le lysosome de fusionner avec le phagosome, c'est-à-dire la formation du phagolysosome. Cela signifie que ces parasites empêchent ainsi la lyse elle-même. Dans de tels cas, pour activer les macrophages nécessitera certainement une aide extérieure, cela peut fournir des lymphocytes qui produisent des lymphokines.

Les monocytes deviennent rapidement actifs et commencent à se déplacer de manière ciblée vers le lieu où leur participation est nécessaire. Ensuite, dans la plupart des cas, il n’est pas difficile pour eux de surmonter toutes ces étapes, à moins, bien sûr, que la cellule bactérienne soit plus puissante que le macrophage: elle peut bloquer les enzymes phagocytaires ou acquérir des propriétés supplémentaires (mimétisme) visant à leur propre protection.

Dans des conditions normales, les macrophages peuvent:

  • Il est bon de reconnaître un signal provenant d’une zone créée par un mécanisme complexe de forte concentration de chimiotaxines (cela signifie que «l’alimentation» est apparue quelque part), appelant à l’activation (les monocytes et les macrophages, contrairement aux leucocytes de granulocytes, ne se caractérisent pas par une migration spontanée intense);
  • Suivre un cours sur un objet «intéressant» (chimiotactisme);
  • Se fixer sur la substance solide de l'endothélium (adhérence) et, en la traversant, pénétrer directement dans la zone d'inflammation;
  • Saisir fermement la «victime» choisie (endocytose);
  • Réagir à la phagocytose incomplète (endocytobiose) à de grands agrégats;
  • Digérer les particules absorbées sans perdre leur propre viabilité;
  • Affichez les aliments digérés.

Ainsi, les monocytes (macrophages) sont capables de se déplacer comme les amibes et, bien sûr, la phagocytose, qui appartient aux fonctions spécifiques de toutes les cellules appelées phagocytes. En raison des lipases contenues dans le cytoplasme des phagocytes mononucléés, elles peuvent détruire les micro-organismes enfermés dans une capsule lipoïde (par exemple, les mycobactéries).

Ces cellules «combattent» très activement de petits «étrangers», des débris cellulaires et même des cellules entières, souvent indépendamment de leur taille. Les macrophages dépassent de manière significative l'espérance de vie des granulocytes puisqu'ils vivent pendant des semaines et des mois, mais ils sont nettement en retard sur les lymphocytes responsables de la mémoire immunologique. Mais il ne s'agit pas de compter les monocytes, "coincés" dans les tatouages ​​ou dans les poumons des fumeurs, où ils passent de nombreuses années car ils n'ont pas la capacité d'inverser la sortie des tissus.

Les monocytes sont élevés pour un certain nombre de raisons très dangereuses.

Les monocytes appartiennent à des cellules leucocytaires, dont le but principal est de capturer et de neutraliser les éléments étrangers dans le sang. L’action phagocytaire de ces corps vous permet de maintenir la défense immunitaire d’une personne. La montée des monocytes indique toujours que le corps se bat contre les agents pathogènes.

Contenu de cet article:

Monocytose: norme ou pathologie?

Les monocytes forment de 1 à 8% de tous les globules blancs, mais ils remplissent des fonctions extrêmement importantes:

  • ils nettoient les foyers d'inflammation des leucocytes morts, favorisant ainsi la régénération des tissus;
  • neutraliser et excréter les cellules touchées par les virus et les bactéries pathogènes;
  • régule la formation du sang, aide à dissoudre les caillots sanguins;
  • décomposer les cellules mortes;
  • stimuler la production d'interféron;
  • fournir un effet antitumoral.

La pénurie de corps blancs signifie que le statut immunitaire de l'organisme est épuisé et que la personne est sans défense contre les infections et les maladies internes. Mais lorsque les monocytes sont même modérément élevés, cela indique presque toujours la pathologie existante. Un dépassement temporaire de la norme, observé chez une personne rétablie récemment infectée, une chirurgie gynécologique, une appendicectomie et d'autres types d'interventions chirurgicales, est considéré comme acceptable.

Si les monocytes sont élevés chez l’adulte à 9-10% et chez l’enfant, jusqu’à 10-15%, selon l’âge, il est important d’établir les causes de ce phénomène. La monocytose, en plus du froid banal, peut accompagner les maladies les plus graves.

Quelles maladies provoquent des taux élevés de monocytes

Une augmentation du nombre de monocytes dans le sang est un signe alarmant. En premier lieu exclure les facteurs infectieux, comme le plus facilement diagnostiqué. Une mauvaise analyse de la formule leucocytaire peut être provoquée par des virus, des champignons, des parasites intracellulaires, une maladie due à la mononucléose.

D'autres raisons pour lesquelles les monocytes dans le sang peuvent être élevés sont divisées en plusieurs groupes:

  1. Maladies infectieuses systémiques: tuberculose, brucellose, sarcoïdose, syphilis et autres.
  2. Maladies du sang: leucémie aiguë, leucémie myéloïde chronique, polycythémie, purpura thrombocytopénique, ostéomyélofibrose.
  3. Affections auto-immunes: lupus érythémateux disséminé, arthrite rhumatoïde et psoriasique, polyarthrite.
  4. Maladies rhumatologiques: rhumatismes, endocardites.
  5. Inflammations du tractus gastro-intestinal: colite, entérite et autres.
  6. Oncologie: lymphogranulomatose, tumeurs malignes.

Les taux élevés de cellules phagocytaires détectés dans le temps jouent un rôle important dans le diagnostic de ces maladies. L'analyse, qui a déterminé la monocytose, est une raison pour un examen approfondi: si vous ne déterminez pas les raisons de l'augmentation du nombre de monocytes dans le sang, vous pouvez rater le développement de conditions mortelles et dangereuses.

Détermination du niveau de monocytes dans le sang

  1. absolu, indiquant le nombre de cellules par litre de sang, la norme chez l'adulte allant jusqu'à 0,08 * 109 / l, chez l'enfant jusqu'à 1,1 * 109 / l;
  2. relatif, indiquant si les monocytes sont élevés par rapport aux autres cellules leucocytaires: la limite est fixée à 12% chez les enfants de moins de 12 ans et à 11% chez les patients adultes;

Pour vérifier le contenu en sang des monocytes dans le sang, prescrire une analyse avancée avec interprétation détaillée de la formule des leucocytes. Le don de sang capillaire (du doigt) est effectué le matin à jeun. Boire avant l'analyse n'est également pas recommandé.

Les processus purulents et inflammatoires dans le corps sont des causes courantes de monocytose absolue. Si les analyses primaires indiquent que les monocytes sont significativement élevés avec un nombre de globules blancs normal ou une baisse de leur niveau global, des recherches supplémentaires sont nécessaires. Des monocytes séparés sont rarement trouvés en dehors du reste des corps blancs, les médecins recommandent donc de répéter l'analyse au fil du temps pour éliminer les résultats erronés. Dans tous les cas, vous ne devez pas déchiffrer vous-même l'analyse: seul un spécialiste peut interpréter correctement les chiffres reçus.

Monocytes élevés dans le sang: qu'est-ce que cela signifie?

Selon les résultats d’une analyse hématologique générale, il est possible de déterminer s’il existe un processus pathologique ou inflammatoire dans le corps du patient. Quand on constate que les monocytes sont élevés dans le sang, il faut faire attention au fonctionnement des systèmes fonctionnels.

Il est particulièrement important d'étudier la fonction et l'immunité de la moelle osseuse. Pourquoi Parce que les cellules monocytaires sont produites dans la substance rouge des os humains et appartiennent au groupe des leucocytes formés.

Monocytes: caractéristiques de production et structure

Les ancêtres des corps monocytaires sont les monoblastes. Avant de devenir des cellules matures, elles doivent franchir plusieurs étapes de développement. Les promyélocytes sont formés à partir du monoblaste, puis des promonocytes, et seulement après la maturation de ces monocytes. En petites quantités, ils se forment dans les ganglions lymphatiques et les tissus conjonctifs de certains organes.

Les formes matures se distinguent par le cytoplasme, qui contient diverses enzymes, substances biologiques. Ceux-ci incluent la lipase, l'hydrate de carbone, la protéase, la lactoferrine, etc.

Les monocytes ne peuvent pas être produits en quantités significativement élevées, comme d'autres types de globules blancs. Renforcer leurs produits n’est possible que 2 à 3 fois, pas plus. Les cellules mononucléées phagocytaires qui ont déjà migré de la circulation sanguine vers les tissus corporels ne sont remplacées que par des formes nouvellement arrivées.

Dès que les corps entrent dans la circulation sanguine périphérique, ils migrent à travers les vaisseaux pendant trois jours. Ensuite, ils s’arrêtent dans les tissus où ils mûrissent pleinement. Ainsi, les histiocytes et les macrophages sont formés.

Les leucocytes agranulocytes ou non granulaires remplissent diverses fonctions. Ils ont même été unis dans le groupe MFS afin de faciliter la classification des activités. Le système phagocytaire mononucléaire comprend les cellules suivantes:

  1. Les monocytes, qui sont dans le flux sanguin périphérique.

Les corps leucocytaires immatures ne peuvent effectuer le travail principal des phagocytes. Ils circulent simplement dans le sang pour se déplacer dans les tissus où ils vont subir la dernière étape de maturation.

  1. Macrophages, corps monocytaires matures.

Ils appartiennent aux éléments dominants de l'ISF et se distinguent par leur hétérogénéité. Ils sont spécifiques aux tissus et aux tissus. Le premier type est constitué d'histiocytes mobiles parfaitement adaptés à la phagocytose. Ils synthétisent un grand nombre de protéines, le lysozyme, produisant de l'hydrolase.

Les macrophages spécifiques aux tissus sont à leur tour divisés en plusieurs types:

  • Immobiles - ils sont concentrés dans le foie, ont la capacité d’absorber et de détruire la macromolécule;
  • Épithélial - localisé dans les zones inflammatoires granulomateuses (tuberculose, brucellose, silicose);
  • Alvéolaire - en contact avec des particules allergiques;
  • Intraépidermique - sont engagés dans le traitement des antigènes, des corps étrangers sont présentés;
  • Les cellules géantes - proviennent de la confluence des espèces épitoliales.

La majorité des macrophages se trouvent dans le foie / la rate. Également présent en grande quantité dans les poumons.

Monocytes sanguins: fonctionnalité

Les corps monocytaires réagissent rapidement au processus inflammatoire et se déplacent immédiatement vers le site de l'infection ou l'introduction d'un agent étranger. Presque toujours, ils parviennent à détruire l'ennemi. Mais il existe des situations où les cellules ennemies sont plus puissantes que les macrophages, bloquent la phagocytose ou développent des mécanismes de protection.

Les corps monocytaires matures remplissent plusieurs fonctions de base:

  1. Ils lient les enzymes de l'antigène et montrent que les lymphocytes T sont reconnus.
  2. Former les médiateurs du système immunitaire. Les cytokines pré-inflammatoires se déplacent vers le site de l'inflammation.
  3. Ils participent au transport et à l'absorption du fer nécessaire à la production de formes sanguines dans la moelle osseuse.
  4. La phagocytose s'effectue en plusieurs étapes (liaison, immersion dans le cytoplasme, formation de phagosomes, destruction).

Les cellules leucocytaires ne sont pas toujours capables de phagocyter des microorganismes pathogènes. Il existe certains agents pathogènes de maladies, par exemple les mycoplasmes, qui se lient à la membrane et se déposent dans les macrophages. Et les mycobactéries et Toxoplasma agissent différemment. Ils bloquent le processus de fusion des phagosomes et des lysosomes, ce qui empêche la lyse. Pour lutter contre ces microbes, ils ont besoin de l'aide externe de leucocytes producteurs de lymphokines.

Des monocytes activement matures s'attaquent à des inconnus microscopiques et même à des cellules énormes. Ils vivent dans les tissus de la semaine, des mois. Mais contrairement aux lymphocytes dans le sang, ils n’ont pas de mémoire immunologique. Fait intéressant, les corps leucocytaires tatoués et les fumeurs légers restent pendant des années, car ils ne peuvent pas en revenir.

Quel est le taux de monocytes dans le sang?

Dans le sang, seuls des éléments uniformes immatures peuvent être trouvés. Leur nombre varie en fonction de l'influence de facteurs physiologiques et du biorythme humain. Par exemple, la consommation de nourriture, le cycle menstruel et l'activité physique ont une incidence sur le sang.

Dans des conditions normales de circulation sanguine chez un adulte, environ 2 à 9% des cellules monocytaires sont nécessaires. C'est un pourcentage du volume total des formes de niveau de leucocytes. Chez les enfants, le taux de phagocytes mononucléés est plus élevé, allant de 5 à 11%. Mais à l'âge de six ans, le taux approche les indicateurs pour adultes.

Dans un corps en bonne santé, les macrophages ont des propriétés bactéricides prononcées. Dès qu'un centre d'inflammation se développe, ils y migrent, mais pas immédiatement. Premièrement, les neutrophiles sont dirigés vers le site du processus inflammatoire. Ensuite, des monocytes matures, comme des "préposés aux dossiers", s’empressent de nettoyer la zone endommagée des particules étrangères.

Performance accrue: causes

Comme indiqué précédemment, le niveau de monocytes fluctue même avec des changements physiologiques dans le corps. De ce fait, nous pouvons conclure qu'une légère augmentation (monocytose) n'est pas toujours causée par le développement de la maladie ou l'introduction d'un agent pathogène infectieux.

Mais si les déviations dépassent les valeurs admissibles dans le test sanguin, le patient développe très probablement la maladie. Avec la pénétration d'agents agressifs dans les tissus humains, des formes monocytaires matures sont envoyées sur le site de l'inflammation. Etant donné que, du fait de la propriété de phagocytose, ils digèrent les corps étrangers, plus l’infection est importante, plus les nouveaux histiocytes sont produits activement dans la moelle osseuse.

Lorsque les indicateurs sont élevés, ils suspectent une activité intense du système immunitaire, qui tente de détruire les microorganismes pathogènes. Comparés aux neutrophiles et aux lymphocytes, qui meurent avec un agent étranger, les macrophages sont capables de se battre à nouveau avec des agents pathogènes.

Si une monocytose est trouvée dans l'analyse des hommes ou des femmes, cela indique le degré d'activité de leur propre immunité. Les raisons de l'augmentation des taux sont les suivantes:

  • Virus (grippe, mononucléose);
  • Bactéries (tuberculose, brucellose, endocardite septique);
  • Champignons (candida, entérite);
  • Invasions helminthiques;
  • Maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus systémique);
  • Le sepsis;
  • Foyers purulents (péritonite);
  • Tumeurs malignes;
  • Troubles hématologiques (leucémie myéloïde, lymphogranulomatose).

Il est important de noter que la monocytose est plus souvent diagnostiquée dans les inflammations infectieuses graves. En outre, il est observé dans les effets toxiques du phosphore, le tétrachloroéthane. Des déviations par rapport aux nombres normaux sont souvent associées à la maladie.

Mais le médecin, recevant des données sur l'ALK, chez un enfant ou un patient adulte, n'évalue jamais uniquement les indices de cellules monocytaires. Il examine le niveau de tous les leucocytes, ce qui aide à comprendre la gravité de la réponse inflammatoire, ainsi que son origine. Par conséquent, il est nécessaire d’envisager une combinaison de différents types d’organes compétents sur le plan immunitaire.

Que donne la comparaison du nombre accru d'éléments de formes différentes? Vous permet d'établir un diagnostic précis, de comprendre le stade de la maladie et de déterminer le pronostic de son évolution. Vous pouvez également confirmer le type d'agent pathogène et le degré de chute des défenses immunitaires.

Éosinophiles et monocytes élevés chez les enfants: que montre-t-il?

Les corps éosinophiles protègent principalement contre les parasites. Ils sont capables de détruire les larves d'helminthes qui pénètrent dans le sang à partir de l'intestin. Il affecte également négativement la schistosomiase et les infections à helminthes, sécrétant des protéines aux propriétés antiparasites.

Les éosinophiles et les monocytes sont plus fréquents chez les enfants présentant des invasions helminthiques ou une réaction allergique. La pénétration d'agents étrangers sous forme de parasites ou d'allergènes améliore la production d'organes protecteurs. Tandis que les formes éosinophiles combattent les particules ennemies, les éléments monocytaires purifient le corps. Ils absorbent les cellules mortes et les débris des composés protéiques endommagés.

Chez les bébés, un niveau élevé de protecteurs peut se manifester par une toux sèche prolongée. À ce jour, aucun changement dans la structure des voies respiratoires n'est diagnostiqué. Les tremblements de toux douloureux sont causés par une réaction allergique. Les indicateurs sont affectés par la chlamydia, mycoplasme.

Une augmentation non dangereuse des macrophages à la chute des éosinophiles peut survenir au début de l’introduction des virus chez les enfants. Ils sont souvent causés par la coqueluche, la varicelle, la scarlatine.

Lymphocytes et monocytes: quand leur niveau augmente-t-il simultanément?

En général, lorsque les chiffres sont surestimés, il faut suspecter le développement d’une infection virale. Pourquoi Parce que les lymphocytes et les monocytes reconnaissent l’introduction d’un microbe étranger et sont envoyés pour le combattre. Les corps lymphocytaires remplissent plusieurs fonctions:

  • Réguler la réponse immunitaire;
  • Produire des immunoglobulines;
  • Détruire l'ennemi;
  • Mémorisez des informations sur l'agent intégré.

Ainsi, les deux types de formes leucocytaires peuvent participer à la phagocytose. Mais les lymphocytes produisent également des anticorps contre les agents responsables de la maladie.

Dans presque tous les cas, la monocytose est diagnostiquée au cours d'infections aiguës. Ils sont causés par des virus de la grippe, la rubéole, l’herpès, etc. En règle générale, l’analyse fait apparaître une baisse du nombre de formes neutrophiles. Pour la thérapie des médicaments antiviraux prescrits.

Basophiles et monocytes: pourquoi monter?

La basophilie est présente dans diverses maladies. Mais pour établir un diagnostic précis, il est nécessaire d’exclure l’impact négatif des médicaments. Fondamentalement, les glucocorticoïdes hormonaux agissent pour améliorer leurs produits.

Si les basophiles et les monocytes sont diagnostiqués avec une teneur élevée, cela peut indiquer de telles maladies:

  • Réaction allergique;
  • Lésion infectieuse;
  • Violations de la glande thyroïde (hypothyroïdie);
  • Inflammation du tube digestif;
  • Maladies du sang.

La basophilie aide souvent à détecter les pathologies hématologiques: leucémie aiguë, maladie de Hodgkin, polycythémie, etc.

ESR et monocytes: quels écarts provocateurs chez l'adulte et l'enfant?

Homme souffrant

La vitesse de sédimentation des érythrocytes est différente chez les patients de différents âges. Dans l'enfance, il est petit, normalement 4-10 mm / h. Mais augmente progressivement, chez les adultes, ce chiffre atteint 15-20 mm / h. Il est important de noter que chez les femmes enceintes, la RSE est aussi élevée que possible. Il ne devrait pas dépasser 45 unités.

Quand y a-t-il une augmentation simultanée de la VS et des monocytes? Il est diagnostiqué pendant le processus inflammatoire et en raison d'une intervention chirurgicale. Également chez les personnes ayant une thyroïde altérée et les femmes enceintes. Mais le plus souvent, les indicateurs augmentent avec les lésions infectieuses:

  • Jade;
  • La tuberculose, la syphilis;
  • Infarctus du myocarde;
  • La mononucléose;
  • La polyarthrite rhumatoïde;
  • Intoxication du corps.

La monocytose et l'augmentation de la RSE sont également maintenues après une infection aiguë. De plus, la durée de cette période est incertaine et dépend du corps du patient.

Erythrocytes et monocytes: de quoi sont-ils responsables?

Souvent, ces valeurs se retrouvent dans l'inflammation du tube digestif et la déshydratation simultanée. Par exemple, si une lésion infectieuse chez un patient provoque des vomissements et une diarrhée et que le liquide n'est pas reconstitué, une érythrocytose et une monocytose seront alors observées.

Cependant, une concentration élevée de globules rouges et de monocytes peut évoquer un processus inflammatoire grave:

  • Tumeurs tumorales;
  • Infection aiguë de type viral;
  • Troubles systémiques auto-immuns;
  • Lésions bactériennes graves (tuberculose);
  • Suppression de l'annexe;
  • Conséquences de la chirurgie gynécologique.

Des anomalies significatives en globules rouges indiquent une pathologie. Le plus souvent, il affecte le système respiratoire, le cœur, les reins et le foie. Des surtensions mineures surviennent après avoir bu de l'eau sale ou chlorée.

Comment réduire la monocytose: recommandations de traitement

Étant donné que les taux élevés résultent de diverses maladies, ils ne sont pas traités comme une maladie autonome. Il est nécessaire de trouver la véritable cause des violations et de combattre déjà le provocateur du processus inflammatoire.

Comment abaisser les corps monocytaires, informez le médecin traitant. Mais pour le traitement de diverses maladies à l'aide des groupes de médicaments suivants:

Des antibiotiques;

Ils sont utilisés pour les infections bactériennes telles que la syphilis, la tuberculose, etc. Sans médicaments antibactériens, il est impossible de détruire les microorganismes pathogènes. Il est encore plus difficile de lutter contre les agents intracellulaires, car ils se protègent des effets négatifs des médicaments. Pour un traitement efficace, bacposa est fabriqué et la sensibilité microbienne à certains antibiotiques est détectée.

Antiviral;

Utilisé dans une attaque de virus. Aide à ralentir le processus de multiplication de l'infection et son effet destructeur sur les cellules humaines. Comme tous les médicaments ont des effets secondaires. De plus, les patients se voient attribuer des immunostimulants. Mais ils sont interdits dans les tumeurs cancéreuses et les troubles auto-immuns.

Si le traitement d'une infection virale / bactérienne est mené à bien et donne des résultats positifs, il est beaucoup plus difficile d'éliminer les troubles hématologiques, par exemple la leucémie ou la lymphogranulomatose. Un hématologue sélectionnera les médicaments les plus appropriés dans un cas particulier. L'auto-guérison est dangereuse car elle peut entraîner la mort.

Dans tous les cas, si une personne a augmenté les niveaux de monocytes, ne paniquez pas immédiatement. En effet, la plupart de ces indicateurs sont associés à des processus infectieux mineurs facilement traitables.

Augmentation des monocytes

Les monocytes sont des cellules sanguines liées aux globules blancs, qui jouent un rôle important dans le maintien de l'état normal du corps. Ils combattent les infections, les tumeurs, les parasites, participent à la division des cellules mortes et des caillots sanguins. Compte tenu de l'importance des monocytes, les médecins s'inquiètent de leur niveau dans le sang, ce n'est pas pour rien. Un taux faible ou élevé de monocytes dans le sang peut indiquer diverses déviations et troubles de la physiologie du corps.

Le contenu normal des monocytes dans le sang

Chez les adolescents âgés de plus de 13 ans et les adultes, le nombre de monocytes compris entre 3 et 11% du nombre total de leucocytes est considéré comme normal. Des taux élevés de monocytes dans le sang indiquent la présence de maladies affectant la composition du sang. Ce phénomène s'appelle monocytose.

Le nombre de lymphocytes peut également différer de la norme, car ils accompagnent partout les monocytes et jouent le rôle de désactivateurs des processus inflammatoires. Par conséquent, un résultat peut être observé lorsque les lymphocytes et les monocytes sont simultanément élevés. Toutefois, une modification du nombre de ces deux types de cellules ne se produit pas toujours dans le même sens. Par exemple, les lymphocytes peuvent être abaissés et les monocytes élevés.

Test sanguin pour le niveau de monocytes

Le sang pour déterminer le nombre de monocytes doit être prélevé sur un estomac vide.

La monocytose, selon la quantité de globules sanguins changés, peut être:

  • relative - augmentation des monocytes et autres cellules;
  • absolu - seuls les monocytes sont surélevés.

Causes de taux élevés de monocytes dans le sang

En règle générale, une analyse de sang montre que les monocytes sont surélevés, déjà au plus fort de la maladie. Cela est dû au fait que la formation d'un grand nombre de monocytes survient après que le corps a reçu un signal signalant un processus malveillant progressif.

Les raisons de l'augmentation du nombre de monocytes dans le sang peuvent être les suivantes:

  • le cancer;
  • maladie fongique;
  • maladie virale;
  • la rickettsiose;
  • la mononucléose;
  • endocardite infectieuse;
  • la brucellose;
  • la tuberculose;
  • la syphilis;
  • entérite;
  • la colite;
  • la sarcoïdose;
  • leucémie myéloïde chronique;
  • leucémie aiguë;
  • lymphogranulomatose;
  • polycythémie virale;
  • purpura thrombocytopénique;
  • l'ostéomyélofibrose;
  • certaines opérations (surtout sur la partie féminine et sur le retrait de l'annexe);
  • rhumatisme;
  • lupus érythémateux disséminé;
  • la septicémie;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • polyarthrite;
  • parotidite

En plus des raisons ci-dessus, il convient d'ajouter que presque toujours après la récupération et l'élimination de nombreuses maladies, le niveau de monocytes augmente, ce qui est temporaire.

Traitement avec des niveaux de monocytes élevés

Lorsque les monocytes dans le sang sont élevés, le traitement dépend principalement de la cause de ce phénomène. Bien entendu, il est plus facile de guérir la monocytose, due à des maladies peu graves, telles que les champignons. Cependant, en ce qui concerne la leucémie ou le cancer, le traitement sera long et difficile, visant principalement non pas à faire baisser le niveau de monocytes, mais à se débarrasser des principaux symptômes d’une maladie grave.

Le pourcentage d'échecs de traitement d'un monocytose, par exemple une leucémie, est proche de cent. Cela signifie que lorsqu'un écart des monocytes par rapport à la norme est détecté, il convient de consulter immédiatement un médecin afin d'empêcher le développement de la maladie. Cela est nécessaire, que vous ayez ou non confiance en votre état de santé. En effet, malgré le fait que le corps puisse faire face à de nombreuses infections et autres invasions étrangères, les maladies graves doivent tout de même être traitées dans un hôpital médical et ne pas être tenté par le destin à la maison.

En Savoir Plus Sur Les Bateaux