Que signifie MCHC dans un test sanguin?

Dans le diagnostic de presque toutes les maladies impliquant le processus inflammatoire, une numération sanguine complète est requise. Il vous permet de déterminer la présence d'un facteur pathogène dans le corps humain.

En recevant les résultats du diagnostic, il est souvent possible de voir la CSCM dans un test sanguin dans le rapport final. Comprendre de quoi il s'agit, ainsi que l'interprétation de cet indicateur peuvent éliminer la présence de certaines pathologies.

Que dit l'indicateur

La CCMH, ou concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine, est l'un des 24 paramètres déterminés dans l'étude du sang humain. Sous cet indicateur se réfère à ce qu'on appelle l'indice érythrocyte. Ce dernier établit la quantité d’hémoglobine dans le sang d’une personne et est interprété comme la concentration moyenne de protéines dans la masse totale des érythrocytes. Des équipements spécialisés sont utilisés pour effectuer des tests d'indice érythrocytaire.

L'hémoglobine est responsable du transport du dioxyde de carbone et de l'oxygène dans le sang. En conséquence, la CCSP démontre la quantité de ces éléments qui peuvent être déplacés.

Cependant, cet indicateur ne rapporte pas la quantité d'hémoglobine dans le sang. Pour cela, d'autres tests sont effectués. La CCMH montre la distribution de la densité de l'hémoglobine dans les cellules érythrocytaires.

Tous les indices calculés au cours des tests sanguins nous permettent de déterminer l’activité des globules rouges et leur utilité fonctionnelle.

L'essence de l'étude

Une étude sur les MCHC, ou un facteur hématologique, est nécessairement prescrite si le médecin soupçonne que le patient a:

  • l'anémie;
  • pathologies dues à des facteurs génétiques;
  • maladie respiratoire, etc.

Pour comprendre l’essence de cette étude, c’est si vous comprenez quelle est la fonction des globules rouges. Chacune de ces cellules contient de l'hémoglobine (pigment de couleur rouge) à l'intérieur de laquelle se trouve un atome de fer. C'est en raison de la présence de ces derniers que les globules rouges ont la capacité de se lier à l'oxygène.

En raison du flux sanguin et de la forme concave de la cellule, des nutriments sont régulièrement fournis aux tissus et aux organes. La saturation en oxygène du sang dépend directement du volume d'hémoglobine, dont la diminution conduit à l'apparition de pathologies (tout d'abord, l'anémie).

Parmi les études utilisées pour déterminer le coefficient hématologique, la plus courante est la formule sanguine complète. Il fournit des informations fiables sur la présence d'anomalies. La modification de la CCMH ne se produit que dans le contexte des processus pathologiques.

Cela est dû à ce qui a été dit précédemment: cet indice ne dépend pas du nombre de globules rouges dans le sang. Lors du calcul de la CCMH, seuls deux paramètres sont pris en compte:

  • hémoglobine (calculée en g / dl);
  • hématocrite (calculé en pourcentage).

Performance normale

Après avoir compris la signification de cet indice, vous devez indiquer quelle MCHC dans le test sanguin est considérée comme normale. Il est important de noter que cela change à mesure que la personne grandit et dépend de l'appartenance du patient au sexe féminin et masculin.

La norme chez les hommes

L’indice érythrocytaire chez l’homme est normalement compris entre 32 et 36 g / dL. Cet indicateur s’applique uniquement aux personnes âgées de 15 à 65 ans. Chez les personnes âgées, un indice de 31 à 36 g / dL est pris en compte.

Norme chez les femmes

L’indice érythrocytaire chez les femmes dans la période de 15 à 45 ans est considéré comme normal s’il affiche 32–36 g / dL. De 45 à 65 ans, le SIN chez une personne en bonne santé va de 31 à 36 g / dL. Après 65 ans, l'indice revient aux valeurs précédentes et se situe entre 32 et 36 g / dL.

Norme de l'enfant

Avant le début de la puberté, il n’ya pas de différence en ICSU chez les garçons et les filles. En fonction de l'âge de l'enfant, cet indice se situe dans différentes limites de la norme. Tout est normal si, au cours de l'étude, les indicateurs suivants sont identifiés:

  • moins de 2 semaines - 28–35;
  • jusqu'à 1 mois - 28–36;
  • 1-2 mois - 28–35 ans;
  • 2-4 mois - 29-37 ans;
  • 4 à 12 mois: 32 à 37 ans;
  • 1-3 ans - 32-38 ans;
  • 3 à 12 ans - 32 à 37 ans.

Entre 12 et 15 ans, le taux pour les femmes et celui pour les hommes sont légèrement différents: 32–38 ans et 32–37 ans, respectivement.

Comme on peut le voir d'après les données ci-dessus, la vie de l'ICSU ne change pratiquement pas. Seule la norme chez les enfants de moins d'un an diffère d'indicateurs similaires détectés chez les adultes.

Les raisons du changement dans les performances normales

La concentration moyenne de globules rouges par rapport au volume sanguin chez l'adulte à l'état normal (en l'absence de pathologies) est comprise entre 35 et 54%. Les modifications de l'index érythrocytaire ont plusieurs causes. Parmi celles-ci, la plus commune est l'erreur commise lors du test sanguin. Cela se produit si:

  • les conditions pour la collecte de sang n'étaient pas remplies;
  • violation des conditions de stockage du sang;
  • hémoglobine et hématocrite mal calculés.

Dans d'autres cas, les modifications des indices MCHC indiquent des processus pathologiques se produisant dans le corps.

Raisons pour dépasser la norme

La CCMH dans le test sanguin est renforcée en présence de diverses pathologies dans les premiers stades de développement. La définition de cet indicateur joue un rôle important, car elle vous permet de prendre les mesures nécessaires avant que la maladie ne provoque de graves complications.

Le dépassement des valeurs admissibles est observé dans les situations suivantes:

  • manque de vitamines B;
  • utilisation active de boissons alcoolisées;
  • fumer;
  • usage fréquent de certains médicaments (sédatifs, hormones).

La sphérocytose est une autre cause la plus courante caractérisée par le dépassement du taux de CMI. Ce dernier est une maladie causée par une prédisposition génétique. Elle se caractérise par une anomalie congénitale de la structure des cellules érythrocytaires.

Une augmentation de la CCMH peut également indiquer la survenue d'une autre maladie assez grave appelée érythrémie. Elle s'accompagne de perturbations importantes dans le système circulatoire, entraînant une augmentation spectaculaire du nombre de globules rouges dans le sang. Dans le contexte de l'érythrémie, les patients développent souvent une thrombose et des maladies du duodénum.

La présence de cette pathologie est indiquée par:

  • démangeaisons sévères;
  • douleur dans les membres;
  • rougeur de la peau et plus.

L'érythrémie fait partie des pathologies insolubles.

Le dépassement des valeurs admissibles de la CCMH intervient dans le contexte de la destruction d'une partie des globules rouges. Des phénomènes similaires sont observés chez les patientes présentant une perte de sang abondante et chez les femmes après l'accouchement.

L'étude d'index érythrocytaire est également menée lorsque les maladies suivantes sont suspectées:

  • insuffisance pulmonaire;
  • maladie cardiaque;
  • diabète sucré;
  • néoplasmes rénaux de toute nature;
  • forte déshydratation.

Il est important de comprendre que cette étude ne permet pas un diagnostic précis. Elle est réalisée pour différencier une maladie d’une autre, caractérisée par un tableau clinique similaire. Cela signifie qu’en plus du test sanguin effectué à l’ICSU, d’autres études sont en cours.

Les raisons du déclin

La CCMH est réduite dans les cas où la quantité d'hémoglobine n'est pas suffisante pour saturer les globules rouges. Cette condition s'appelle "hypochromie". La présence de cette pathologie suggère que le processus de génération d'hémoglobine est perturbé dans le corps du patient.

L'hypochromie se développe à la suite d'un certain nombre de maladies:

  1. Anémie ou anémie ferriprive. L'anémie se développe en raison d'un apport insuffisant de fer dans le corps. Cela se produit dans le contexte de la consommation d’une petite quantité de produits contenant cet élément. L'anémie ferriprive peut également être due à d'autres pathologies qui perturbent l'absorption normale du fer par l'organisme. En particulier, il peut s'agir d'infestations de vers. En outre, l'anémie est une complication d'un certain nombre de maladies chroniques et de saignements abondants.
  2. Thalassémie C'est une maladie héréditaire. Il se caractérise par une violation de la synthèse des chaînes d'hémoglobine provoquée par certaines mutations.
  3. Hémoglobinopathie. Comme la thalassémie, se caractérise par une violation des chaînes de l'hémoglobine. L'hémoglobinopathie est une complication de certaines pathologies.

Un indicateur ICSU réduit peut également indiquer:

  • violation de l'équilibre eau-sel;
  • augmentation anormale de la taille des cellules érythrocytaires;
  • intoxication au plomb;
  • faible capacité de la moelle osseuse à produire de l'hémoglobine (comme chez les bébés prématurés);
  • maladie hémolytique;
  • infection intra-utérine;
  • menstruations abondantes chez les filles;
  • anémie post-hémorragique.

Indépendamment de l'indicateur de CCMH détecté lors du test sanguin, cette étude doit être complétée par d'autres mesures de diagnostic permettant d'identifier la véritable maladie.

Mesures de normalisation de l'ICSU

Le schéma thérapeutique visant à normaliser l'indice ICSU est déterminé par le type de maladie ayant entraîné une modification de la concentration des cellules sanguines. Dans certains cas, lorsqu'il est établi que les processus pathologiques ont été causés par le stress, du repos et des sédatifs sont prescrits.

En raison du fait que la cause la plus fréquente de modifications du niveau de concentration en hémoglobine est l’anémie, selon son type, les schémas thérapeutiques suivants sont prescrits:

  • Anémie ferriprive. Des mesures sont prises pour supprimer le processus pathologique responsable de l'anémie (fibromes utérins, tumeurs intestinales, maladies du tractus gastro-intestinal). Des suppléments de fer et de vitamine C sont prescrits pour rétablir les taux d'hémoglobine.
  • Anémie par carence en vitamine B12. Au cours de l’année, il existe plusieurs traitements impliquant l’ingestion de vitamine B12 et de préparations enzymatiques.
  • Anémie post-hémorragique. Opération assignée pour éliminer les pertes de sang abondantes. Vient ensuite un long traitement au cours duquel le patient doit prendre des suppléments de fer.
  • Anémie par carence en acide folique. En cas d'évolution grave de la maladie, un complexe de médicaments est prescrit, notamment de la vitamine B12 et de l'acide folique.

Dans l'anémie, le patient doit suivre un certain régime alimentaire, qui doit inclure les éléments ci-dessus.

Dans le traitement de la thalassémie et des pertes de sang importantes, une transfusion sanguine est prescrite. Dans le premier cas, cet événement a lieu tous les 6 mois. La transfusion permet de rétablir régulièrement la concentration moyenne d'hémoglobine dans le sang. En outre utilisé médicament Desferal.

Pour rétablir l'équilibre eau-sel, il est nécessaire de boire au moins deux litres d'eau par jour et de compléter votre alimentation quotidienne avec des sels minéraux et / ou du sel marin.

Les mesures de normalisation de l'index érythrocytaire ne sont définies qu'après des recherches complémentaires et un diagnostic précis. Il est impossible de rétablir vous-même la concentration en hémoglobine.

Sur les conséquences

Les conséquences des modifications de l'indice érythrocytaire dépendent directement des raisons qui les ont provoquées. Une augmentation de la CCMH dans la plupart des cas indique une erreur médicale. Un deuxième test sanguin est donc effectué.

Avec une faible teneur en hémoglobine et hématocrite n'est pas fatal. Il existe également un risque de dysfonctionnement de plusieurs organes internes et le développement de maladies concomitantes causées par une carence en fer dans le sang.

Si, au cours de l'examen du patient, le médecin détecte une modification du niveau d'hémoglobine et d'hématocrite, des analyses de sang supplémentaires sont effectuées pour déterminer la véritable cause de l'état pathologique.

Il est possible de restaurer l’indice MCHC, s’il est possible de guérir complètement la maladie sous-jacente qui a provoqué la violation.

Déchiffrer mchc dans des tests sanguins

Connaissez-vous l'état de faiblesse du matin? La tête est lourde, tout flotte devant mes yeux, les pensées sont confuses. C'est tout à fait possible, à la veille de votre insomnie tourmentée. Le miroir présente de manière impartiale un teint anormalement pâle. Les questions à venir ne sont pas du tout encourageantes, car elles sont associées à une fatigue incessante. Malheureusement, toute la population d'une grande ville est soumise à telle ou telle étendue. Comme vous l'avez peut-être deviné, il s'agira d'une anémie.

L'anémie est une affection caractérisée par une faible teneur en hémoglobine ou en globules rouges (érythrocytes) du sang. La cause la plus courante d'anémie est considérée comme un manque de fer et d'acide folique dans le corps. Une situation très typique, car fournir au corps une alimentation équilibrée est très difficile. En outre, une carence en fer peut être provoquée par la prise de médicaments spécifiques (par exemple, l'aspirine ou l'ibuprofène) et, dans les cas les plus graves, d'un symptôme du cancer.

En tant que trouble fonctionnel, une anémie peut survenir en raison d'une perte de sang excessive. Des règles anémiques peuvent accompagner des règles abondantes, ainsi qu'un certain nombre de maladies graves telles que l'ulcère duodénal, les hémorroïdes, le cancer de l'estomac et du côlon.

L'anémie est diagnostiquée en fonction des résultats d'un test sanguin de dépistage de la mchc et d'autres indices érythrocytaires.

Test sanguin pour le mchc et autres indices érythrocytaires

Pour l'évaluation quantitative de l'état des érythrocytes, on utilise les indices dits érythrocytes, qui comprennent le volume moyen de globules rouges, le taux moyen d'hémoglobine dans les globules rouges et la concentration moyenne d'hémoglobine dans les globules rouges. L'analyse des indices érythrocytaires vous permet de déterminer le type d'anémie. Les indices érythrocytaires étant sensibles aux effets thérapeutiques, ils permettent également d’évaluer l’efficacité du traitement.

La définition des indices érythrocytaires fait partie d’un test sanguin général prescrit à la fois de manière prophylactique et au cours de la maladie ou avant une intervention chirurgicale.

Déchiffrement des analyses de sang pour détecter la MCch et d'autres indices érythrocytaires

L'indice mcv dans les résultats des tests sanguins est utilisé pour diagnostiquer les anémies microcytaires, normocytaires et macrocytaires. Cet indice est informatif uniquement en l'absence ou en petite quantité de globules rouges anormaux dans le sang. Le volume moyen de globules rouges est mesuré en fl (femtolitre). Sa valeur normale est comprise entre 80 et 100 fl. Avec mcv 100 fl - comme macrocytique.

L'indice mch est essentiellement similaire à l'indice de couleur, mais reflète de manière plus fiable la synthèse de l'hémoglobine et son niveau dans l'érythrocyte. La teneur moyenne en hémoglobine dans les érythrocytes est mesurée en pg (picogrammes). Sa valeur normale est de 25 à 36 pg. Sur la base de l'analyse de cet indice, on distingue une anémie normo, hypo ou hyperchromique.

L'indice mchc dans les résultats des tests sanguins caractérise le degré de saturation des globules rouges en hémoglobine. C'est le plus fiable de tous les indices érythrocytaires. Toute imprécision dans la détermination de l'hémoglobine, de l'hématocrite ou du mcv entraîne une augmentation de la mchc dans le test sanguin, de sorte que les valeurs de ce paramètre peuvent être jugées sur la qualité de l'étude.

La concentration moyenne en hémoglobine dans les érythrocytes est mesurée en g / l. Le taux général de mchc dans un test sanguin est compris entre 310 et 370 g / l. Une diminution de l'indice mchc indique une violation de la synthèse de l'hémoglobine.

Une augmentation de la mchc dans le test sanguin n’est pas possible en raison de limitations physiologiques de la concentration en hémoglobine. Par conséquent, si le décodage du test sanguin pour mchc indique une valeur surestimée, l’étude a été menée de manière incorrecte.

Cependant, une réduction du nombre de tests sanguins par rapport à la norme peut être un symptôme d'anémie ferriprive, d'hémoglobinopathie ou de thalassémie.

Les taux d'indices érythrocytaires varient en fonction du sexe et de l'âge du patient.

Normes pour le VCM dans le test sanguin

Les normes de cet indicateur dans le test sanguin varient entre les valeurs suivantes:

  • enfants âgés de 4 mois à 4 ans: 72-115 fl;
  • de 5 à 7 ans: 77-108 fl;
  • 8-14 ans: 76-96 fl;
  • filles de 15 à 18 ans: 78 à 98 fl; garçons de 15 à 18 ans: 79 à 95 fl;
  • femmes 19-45 ans: 81-100 fl; hommes 19-45 ans: 80-99 fl;
  • femmes et hommes de 46 à 65 ans: 81 à 101 fl;
  • femmes et hommes à partir de 65 ans: 81-103 fl.

Normes pour le test sanguin

Les normes de cet indicateur dans le test sanguin varient entre les valeurs suivantes:

  • enfants de moins de 2 semaines - 30-37 pg;
  • 2-4.3 semaines - 29-36 pg;
  • 4,3 à 8,6 semaines - 27 à 34 pg;
  • 8,6 semaines à 4 mois - 25 à 32 pg;
  • 4-12 mois - 24-30 pg;
  • 1-3 ans - 22-30 pg;
  • 3-12 ans - 25-31 pg;
  • 12-15 ans: filles - 26-32 pg, garçons - 26-32 pg;
  • 15-18 ans: filles - 26-34 pg, garçons - 27-32 pg;
  • 18-45 ans: femmes - 27-34 pg, hommes - 27-34 pg;
  • 45-65 ans: femmes - 27-34 pg, hommes - 27-34 pg;
  • à partir de 65 ans: femmes - 27-35 pg, hommes - 27-34 pg.

Normes pour le test sanguin mchc

Les normes de cet indicateur dans le test sanguin varient entre les valeurs suivantes:

  • enfants de moins de 2 semaines - 280-350 g / l;
  • 2-4.3 semaines - 280-360 g / l;
  • 4,3 à 8,6 semaines - 280 à 350 g / l;
  • 8,6 semaines à 4 mois - 290-370 g / l;
  • 4-12 mois - 320-370 g / l;
  • 1-3 ans - 320-380 g / l;
  • 3-12 ans - 320-370 g / l;
  • 12-15 ans: filles - 320-360 g / l, garçons - 320-370 g / l;
  • 15-18 ans: filles - 320-360 g / l, garçons - 320-360 g / l;
  • 18-45 ans: femmes - 320-360 g / l, hommes - 320-360 g / l;
  • 45-65 ans: femmes - 310-360 g / l, hommes - 320-360 g / l;
  • à partir de 65 ans: femmes - 320-360 g / l, hommes - 310-360 g / l.

Les valeurs suivantes des indicateurs érythrocytaires sont caractéristiques de l’anémie normocytique: mcv - 84-90 ul, mch - 26-32 pg, mchc - 300-360 g / l. Pour l’anémie microcytaire, elles changeront comme suit: mcv - 60-80 fl, mch - 5-25 pg, mchc - 200-300 g / l. Et enfin, avec l'anémie macrocytaire, les résultats de l'analyse sanguine indiqueront: mcv - 96-150 fl, mch - 33-53 pg, mchc - 330-380 g / l.

Résumons. Si vous présentez des symptômes d'anémie, consultez un médecin. Bien que l'anémie ne soit pas une maladie en soi, la maladie qu'elle soutient réduit l'immunité et la vitalité globale. En outre, l'anémie peut être le symptôme d'une maladie grave.

Pour le diagnostic, votre médecin vous prescrira une analyse de sang pour votre mchc, par exemple. Etudiez attentivement le décodage mchc dans le test sanguin. Après avoir lu cet article, vous pouvez évaluer votre propre condition. Rappelez-vous que l’augmentation de mchc dans le test sanguin indique des erreurs au cours de l’étude.

Et puisqu'il est toujours plus facile de prendre des mesures préventives que d'être traité, essayez de prévenir l'anémie avec un régime alimentaire sain. Mangez des légumes verts pour fournir au corps suffisamment d’acide folique. De plus, les aliments riches en fer devraient toujours se trouver sur votre table: fruits, légumineuses, pain de blé entier, sarrasin, bœuf et foie. Les femmes ayant un flux menstruel important, ainsi que les femmes enceintes, peuvent avoir besoin d'un apport en fer supplémentaire sous forme posologique. Limitez-vous aux boissons contenant de grandes quantités de caféine (thé, café, boissons toniques), car elles gênent l'absorption du fer, en particulier pendant les repas.

La concentration moyenne d'hémoglobine dans les érythrocytes (MCHC): qu'est-ce que c'est, la norme, augmenter et diminuer

Si les gens sont plus ou moins habitués aux désignations et aux valeurs quantitatives des globules sanguins, déterminées automatiquement par l'analyseur d'hématologie, d'autres paramètres (indices érythrocytaires et plaquettaires) soulèvent encore des questions. Par exemple, qu'est-ce que la MCHC dans un test sanguin et que signifie la concentration moyenne d'hémoglobine dans les érythrocytes, s'il existe un autre indicateur ayant une caractéristique similaire - la MCH, qui correspond à la teneur moyenne en hémoglobine dans les érythrocytes. En général, tous les indices semblent indiscernables entre eux et incompréhensibles pour un cercle de personnes éloigné des problèmes médicaux.

MCHC (hémoglobine corpusculaire moyenne) - la concentration moyenne dans un globule rouge - le globule rouge (Er ou RBC - dans le test effectué par l'analyseur) du pigment sanguin rouge - l'hémoglobine (HGB ou Hb), qui consiste en fer ferreux porteur d'hème (Fe 2+) ) et la protéine de globine. Détaillé, mais encore plus incompréhensible. Alors, quel est ce paramètre érythrocytaire et quelle est sa valeur pour les activités de diagnostic - je veux penser que le lecteur tirera les leçons de cette publication.

Quatre lettres dans l'érythrogramme

La CCMH (concentration moyenne en hémoglobine dans les érythrocytes), contrairement à la teneur moyenne en pigment rouge dans la même cellule (MCH), ne montre pas la quantité d'hémoglobine dans l'érythrocyte lui-même, mais plutôt avec quelle densité le pigment sanguin rouge a rempli la cellule.

Dans l'analyse du sang, la CCMH est apparue avec des systèmes automatiques hématologiques (analyseurs) capables de traiter rapidement et efficacement un grand nombre de paramètres en peu de temps. Cet indicateur est l'un de ceux qui auparavant (manuellement) n'étaient pas calculés, ce qui, cependant, ne nie pas son importance.

L'analyseur calcule la concentration moyenne d'hémoglobine dans un érythrocyte à l'aide de la formule intégrée au programme de la machine:

MCHC = [Hb (hémoglobine), g / dl x 100] / [Ht (hématocrite),%]

Cet index érythrocytaire est calculé dans un appareil d'analyse automatique avec d'autres indicateurs de laboratoire, en fonction des résultats obtenus lors du traitement d'un échantillon de sang: valeurs d'hématocrite (Ht ou HCT) - volume occupé par les globules rouges dans le sang et l'hémoglobine totale.

Corrèle la concentration moyenne d'hémoglobine dans le globule rouge avec d'autres indices érythrocytaires, en particulier: avec MSV, désignant le volume cellulaire moyen, et avec MCH, qui indique la teneur en hémoglobine de l'érythrocyte. La CCMH est mesurée en grammes par litre (g / l) ou en grammes par décilitre (g / dL).

Le taux de MCHC est compris entre 32,0 et 36 g / dL (ou entre 320 et 360 g / l). Chez l’enfant, la plage normale est un peu plus large et la CCMH se situe entre (en moyenne) entre 28,0 et 36,0 g / dl (ou entre 280 et 360 g / l).

Cependant, il existe également des variantes de la norme selon le sexe et l'âge. Par conséquent, si le lecteur est intéressé et qu'il souhaite effectuer lui-même le décodage, il peut consulter le tableau et essayer les indicateurs de laboratoire pour ses paramètres d'âge et son genre:

Dans l'intervalle, comme dans le cas d'autres tests de laboratoire, le déchiffrement des résultats devrait être basé sur les valeurs de référence adoptées par le laboratoire de diagnostic clinique ayant effectué le test sanguin. Donc, ce sera plus sûr.

Augmentation et diminution de l'indice MCHC

Le critère de laboratoire MCHC est utilisé pour le diagnostic différentiel d’une anémie d’origines diverses. Cependant, avant d’attribuer des valeurs MCHC plus élevées et plus basses à la pathologie, il convient de garder à l’esprit que, dans certaines conditions, l’indice érythrocytaire, indiquant la concentration moyenne d’hémoglobine dans le globule rouge, augmente non pas en raison d’un syndrome anémique, mais en raison d’autres circonstances:

  • Hyperlipoprotéinémie (modification du profil lipidique due à une augmentation de la fraction de lipoprotéines de basse et très basse densité);
  • La présence dans le sang du patient d'anticorps agglutinants froids (réaction optimale en dessous de 18 ° C) à titre élevé.

Et, bien sûr, l’indice MCHC est élevé dans certaines conditions pathologiques, par exemple:

  • Anémie hyperchromique avec poïkilocytose (sphérocytose ou ovalocytose);
  • Troubles hyperosmolaires du métabolisme des sels d'eau.

Au contraire, la CSMI est abaissée avec:

  • Anémie hypochromique (IDA, sideroblasticheskoy, thalassémie);
  • États hypoosmolaires du métabolisme eau-électrolyte.

Cet index érythrocytaire (ainsi que d'autres paramètres de ce type inclus dans l'analyse sanguine générale) est désigné de manière planifiée, après une maladie, avant une opération ou si une pathologie est suspectée. Cependant, quelle que soit l'occasion, ils ne produisent pas et ne produisent pas la CSMI de manière indépendante (indépendamment des autres indicateurs).

En règle générale, lors d'un examen de routine d'une personne, la CCMH ne montre pas de valeurs élevées ou diminuées si l'analyseur fonctionne correctement (plus d'informations à ce sujet ci-dessous). De même (MCHC - élevé ou faible) est observé chez les patients souffrant d'une forme d'anémie, de sorte que leur sang est examiné plus souvent que le sang d'autres personnes en bonne santé.

MCHC - indicateur de synthèse de l'hémoglobine et indicateur d'erreur de l'analyseur

Ainsi, la CMCH de l'indice des érythrocytes montre à quel point les molécules d'hémoglobine sont concentrées dans l'érythrocyte ou combien les globules rouges sont saturés d'une importante chromoprotéine en interaction constante avec l'oxygène et le dioxyde de carbone. Compte tenu de ces caractéristiques de la CCMH, lors du déchiffrement d’un hémogramme, ils ont commencé à le référer, peut-être, aux indicateurs les plus sensibles d’une violation de la synthèse du pigment sanguin rouge.

Cependant, de plus, la CCMH a montré de manière inattendue d’autres avantages. En tant qu’indicateur hématologique assez stable, la CSCM assume souvent le rôle d’indicateur de résultats inadéquats émis par un système d’analyse automatique. Le CSCM «se sent» très bien et les transmet au personnel du laboratoire à travers ses valeurs.

Quel est le taux de MCHC dans le test sanguin et pourquoi il peut changer

Lorsqu'un patient entre à l'hôpital pour un traitement, la première chose qu'il reçoit est un renvoi pour un test sanguin. Cette méthode de recherche en laboratoire, simple et très répandue, en dit long sur l’état de santé du patient, sur la quantité et la qualité des différents éléments sanguins.

Cependant, dans les résultats de l'analyse, nous rencontrons parfois des termes et des concepts incompréhensibles. Par exemple, mchc. Qu'est ce que c'est Que peut-il dire à votre médecin? A quoi sert-il?

But de mesurer mchc

Comme déjà mentionné, dans le processus de recherche en laboratoire, le spécialiste calcule la quantité et détermine la composition qualitative des principaux composants du sang. Parmi eux se trouvent:

L'indicateur mchc indique l'état des érythrocytes dans le sang de la personne étudiée. Cet index aide à déterminer le nombre de cellules d'hémoglobine capables de transférer les globules rouges d'un patient donné.

En fait, l’analyse qui détermine la concentration sanguine est très importante. Après tout, le transfert de l'hémoglobine à travers les tissus et les organes est l'une des fonctions les plus importantes des globules rouges. En conséquence, l’état de tout l’organisme dépend de l’efficacité du fonctionnement des globules rouges.

Le niveau de mchc ne peut être déterminé qu'en prenant du sang pour analyse. Le décodage des résultats donne une idée de la quantité d’hémoglobine de qualité contenue dans le système sanguin du patient.

Quels tests sont assignés avec mchc

Souvent, en même temps que l'analyse mchc, le médecin traitant prescrit une étude en laboratoire du volume de globules rouges. Il est également possible d'étudier la quantité d'hémoglobine transportée par chaque cellule.

Toutes ces analyses aident les médecins à déterminer l’efficacité du fonctionnement des globules rouges et à déterminer s’ils s’acquittent pleinement de leurs fonctions.

Quelle est la norme pour les résultats de cette étude?

Un test sanguin pour mchc est effectué comme dirigé par le médecin traitant. L'unité de mesure de cet indicateur est le gramme par litre. Le taux varie en fonction de l'âge du patient. Pas le dernier rôle est également joué par le genre.

Norme de résultats pour les enfants

À l'âge de 12 ans, le taux de mortalité maternelle est le même pour les garçons et les filles. De la naissance à quelques semaines, il se situe entre 280 et 350 grammes par litre.

Si un test sanguin a été effectué chez un enfant de quelques semaines à quatre mois, cet indicateur augmentera légèrement. Taux acceptable - 370 grammes par litre. Ce niveau de mchc devrait être maintenu jusqu'à 12 ans.

Enfants plus âgés

Si un enfant a 12 ans, les taux de cMh pour les garçons et les filles sont différents. La limite admissible de l'indice d'efficacité des érythrocytes ne doit pas dépasser 360 g / l pour les filles et 380 g / l pour les hommes.

La différence de performance est due au changement des niveaux hormonaux et à l’apparition du cycle menstruel chez les filles. En raison de la perte de sang, le test peut montrer des résultats réduits.

La norme pour les personnes âgées de 18 à 45 ans

Pendant cette période, les indicateurs de niveau mchc s’égalisent progressivement. Pour les femmes et les hommes, les limites suivantes deviennent la norme: de 320 à 360 grammes par litre.

Après quarante-cinq ans, une telle analyse peut montrer des résultats réduits. Plus souvent, ce phénomène est observé chez les femmes. Ceci est dû au ralentissement de la croissance et de la division cellulaire, ainsi qu'au vieillissement général du corps.

Les principales causes de faible et élevé mchc

Si un nombre accru ou réduit d'érythrocytes a été détecté dans le test sanguin, cela signifie qu'il est nécessaire d'identifier la cause. Parfois, il avertit le médecin traitant des maladies cachées à un stade précoce.

Raisons du déclin

Si l'analyse de décodage a montré que le niveau de globules rouges est réduit, vous devez faire attention aux problèmes possibles:

  • tout processus inflammatoire se produisant dans le corps;
  • manque de liquide dans le corps du patient;
  • toute forme d'anémie;
  • facteur héréditaire de la petite taille de la cellule érythrocytaire.

Les raisons de l'augmentation du taux

Si le décodage indique une augmentation du nombre de globules rouges, vous devez être attentif aux facteurs suivants:

  • mauvaises habitudes
  • manque de vitamine B;
  • médicaments hormonaux.

En outre, une augmentation du nombre de globules rouges peut avertir du développement de maladies aussi graves que l'oncologie et le myxoedème. Un examen complémentaire des patients révèle souvent des problèmes de moelle osseuse ou de fonction hépatique.

La sédation à long terme peut également conduire à une augmentation des niveaux de mchc. Dans certains cas, une partie des globules rouges est soudainement détruite dans le sang du patient. En règle générale, cette affection s'accompagne d'une perte de sang importante et d'une anémie.

Types d'anémie affectant mchc

L'anémie est l'une des maladies qui affecte le plus souvent la MCHC. Que sont les anémies?

L'un des types d'anémie est associé aux pathologies des germes érythrocytaires. Ces troubles sont généralement diagnostiqués chez des patients ayant subi diverses expositions. Ce type de maladie peut également survenir chez les personnes souffrant de gastrite et de bronchopneumopathie chronique obstructive.

Le deuxième type d'anémie est associé au travail de la rate. C'est cet organisme qui est responsable du traitement des globules rouges usés. Ici, ils sont recyclés. Chez certaines personnes, une activité accrue des cellules de la rate a été diagnostiquée, entraînant un hypersplénisme. Avec ce syndrome, il se produit un phénomène lorsque les cellules des globules rouges meurent avant leur heure. En même temps, les nouveaux n'ont pas le temps de se former. Sans surprise, en raison de cette anémie, une diminution du niveau de mchc commence.

L'anémie du troisième type se développe le plus souvent chez les femmes en âge de procréer. Dans une plus large mesure, il est associé à des saignements abondants pendant la menstruation. Cette catégorie comprend également les anémies causées par des pertes de sang dues à des saignements d'estomac et à un ulcère intestinal.

Y at-il une erreur lors de l’analyse mchc

Oui, une erreur est possible. Les facteurs suivants peuvent affecter la crédibilité de tout test de laboratoire:

  • stérilité pendant la procédure;
  • réactifs de haute qualité et frais;
  • réglages confus de l'analyseur.

Il est également important de lire la méthode de prélèvement sanguin. Parfois, le matériel de recherche est sélectionné à l’aide d’une seringue médicale. Au cours de la procédure, la structure cellulaire normale est détruite, ce qui peut également entraîner des résultats incorrects.

Comment augmenter le niveau mchc

Tout d'abord, il est nécessaire de régler la puissance et le mode du patient. Repos complet requis, nutrition équilibrée. Une attention particulière devrait être accordée à ces produits:

Après un court laps de temps, il est nécessaire de ré-analyser pour déterminer le niveau de mchc.

Symptômes de réduction mchc

Parfois, le corps humain l'aide à identifier l'anémie en développement. Voici les principaux symptômes:

  • faiblesse générale;
  • fatigue
  • la léthargie;
  • somnolence

Si vous remarquez ces symptômes en vous-même et qu'ils persistent pendant un certain temps, vous devez consulter un médecin. Il vous prescrira les tests nécessaires et vous recommandera un traitement. Vous pouvez ainsi vous protéger contre d'éventuels problèmes de santé.

Nous comprenons ce qu'est un test sanguin mchc et comment le déchiffrer

Lorsqu'une personne demande des soins médicaux en raison d'une affection quelconque, la première chose que lui recommandent les médecins est de faire un don de sang pour analyse. Cette méthode de recherche en laboratoire est la plus courante et aide le médecin à déterminer l'état de santé du patient et à en apprendre davantage sur la qualité et la quantité de certains éléments sanguins.

Mais, après avoir reçu les résultats de ce test, le patient est confronté à des mots et à des concepts qui ne lui sont pas clairs. Par exemple, il est perplexe devant un indicateur tel que la CSMI dans le test sanguin. De quoi s'agit-il et que signifie cet indicateur?

De quoi parle-t-il?

La CCMH est une concentration approximative d'hémoglobine dans le sang. Cet indicateur permet de déterminer le degré de saturation des globules rouges avec cet élément - les globules rouges, dont le rôle principal est le transport de l'oxygène vers les tissus et les organes du corps.

Il convient de noter que la CCMH indique le rapport entre l'hémoglobine et le volume d'un globule sanguin particulier et ne dépend pas du nombre de globules rouges dans le sang.

Quelle analyse est déterminée par

La quantité de MCHC contenue dans le matériel de test peut être déterminée à l'aide d'une analyse clinique (numération globulaire complète) recommandée, comme mesure préventive, afin d'identifier toute maladie. Le fait de déchiffrer les résultats de cette analyse peut montrer la quantité et la qualité de l'hémoglobine dans le système circulatoire humain.

Considérons l'analyse elle-même.

N'hésitez pas à poser vos questions à l'hématologue membre du personnel directement sur le site dans les commentaires. Nous allons répondre. Poser une question >>

Préparation à l'analyse

Pour effectuer une telle analyse, le sang capillaire est prélevé dans les tissus mous du doigt (généralement de l'innommé) au moyen d'une ponction à l'aide d'un dispositif jetable spécial. Avant la procédure, la surface est traitée à l'alcool. Après une ponction, le premier sang est prélevé à l'aide d'un coton-tige et le sang qui en résulte est directement utilisé pour le test.

Il y a quelques astuces que les experts avant l'analyse:

  1. Le prélèvement sanguin pour l'analyse générale est effectué le matin à jeun. En règle générale, il faut au moins 8 heures entre le dernier repas et la procédure.
  2. À la veille du don de sang, il est nécessaire de s'abstenir de préparer un dîner copieux. Un ou deux jours avant la procédure, excluez les aliments gras, les aliments frits et l'alcool.
  3. Une heure avant de donner du sang pour analyse, vous devez vous abstenir de consommer de la nicotine (ne pas fumer, retirez le timbre à la nicotine).
  4. Le matériel d'analyse n'est pas pris après physiothérapie et radiographie.
  5. Quelques jours avant le test, il est nécessaire de réduire le niveau de stress physique et émotionnel (en particulier pour les femmes dans la période précédant la menstruation).
  6. Compte tenu du fait que les résultats de l'analyse peuvent être faussés par l'action de certains médicaments, il est utile de consulter un spécialiste sur la limitation possible ou l'annulation complète des médicaments pris au cours de la période d'étude. Si cela n'est pas possible, il est nécessaire de prendre des médicaments après le test.

En relation avec les fluctuations quotidiennes des numérations sanguines, une nouvelle analyse doit être effectuée en même temps que la première.

Important: la consommation d'eau n'affecte pas les indicateurs de l'analyse, ce qui signifie que vous ne devez pas la refuser.

Une fois le matériel analysé, les indicateurs sont déchiffrés, généralement par le technicien de laboratoire.

Norme de décryptage

La Cmh moyenne dans le sang d’une personne change tout au long de sa vie. Chez les enfants, ces valeurs sont beaucoup plus faibles à la naissance que chez les patients plus âgés. L'augmentation du taux se produit à mesure qu'ils grandissent, et déjà à l'âge de 15-18 ans, il atteint la norme.

Pourquoi la CCMH est-elle élevée dans les tests sanguins? Causes et quoi faire

Lors des tests sanguins généraux, les laboratoires modernes utilisent un système automatique pour calculer les éléments uniformes et divers indices cellulaires. Cela vous permet de rendre l'étude plus précise et d'utiliser le résultat pour établir un diagnostic spécifique. Une telle opportunité est apparue il n'y a pas si longtemps: l'appareil est utilisé à l'étranger depuis la fin des années 50, dans les pays de la CEI pas plus de 20 ans.

Les plaquettes, les leucocytes et les globules rouges ont des indices spécifiques. Les globules rouges, également appelés globules rouges, en contiennent quatre. L'un d'eux est MCHC, traduit de l'anglais par «concentration moyenne d'hémoglobine dans l'érythrocyte». L’indicateur est spécifique, il permet de suspecter un certain nombre de maladies. Pourquoi la concentration moyenne d'hémoglobine dans les globules rouges augmente-t-elle, expliquons-nous dans cet article.

Qu'est-ce que la CCMH, comment déterminer les valeurs normales

MCHC est la concentration moyenne de Hb dans les globules rouges. Reflète le degré de saturation de tous les globules rouges du corps avec l'hémoglobine. Une molécule d'hémoglobine est une substance complexe constituée d'une partie protéique et de fer. Sa fonction principale est le transport, il transporte l'oxygène, en saturant les organes et les tissus.

Une carence en fer dans le corps entraîne une hypoxie - manque d’oxygène. Dans un organisme adulte en bonne santé, cet indicateur est stable et a une valeur constante. Plus large gamme de mchc sanguine chez les enfants, ce qui est associé à la formation du système hématopoïétique.

Pour l'étude de la mchc dans le test sanguin, le sang capillaire est prélevé, c'est-à-dire à partir d'un doigt. Pour obtenir le bon résultat, vous devez suivre quelques règles simples:

  1. L’analyse est donnée à jeun, l’intervalle minimum entre les repas doit être de 8 à 10 heures.
  2. Avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau pure.
  3. Pour arrêter de fumer, boire de l'alcool, les sports actifs doivent être au moins un jour avant l'analyse.

L'indicateur est calculé par une formule spéciale. L'hémoglobine (g / l) * 100 doit être divisée par l'hématocrite. La mesure est effectuée en grammes / litre (g / l). Les valeurs de la norme considèrent:

  • 320-365 g / l pour les hommes;
  • 320-355 g / l pour les femmes;
  • jusqu'à 380 g / l chez les enfants de moins de 5 ans.
CCHM: formule de calcul, taux sanguin

Les laboratoires utilisent souvent la valeur moyenne pour les personnes des deux sexes, elle est de 320-380 g / l. Outre les enfants, l'indicateur varie quelque peu chez les personnes âgées. Ils se caractérisent par son déclin associé à une diminution de l'activité de la moelle osseuse. Cela signifie une diminution du nombre de globules rouges et de leurs indices.

Pour en savoir plus sur la MCHC, regardez la vidéo:

Raisons de l'augmentation de la CCMH dans le test sanguin

Les raisons qui peuvent augmenter la valeur de MCHC, beaucoup. Mais n'oublions pas le soi-disant faux niveau élevé positif. Cela peut provoquer:

  • violation des règles de prélèvement sanguin;
  • violation du transport de matériel;
  • stockage incorrect du sang (température élevée ou basse, accès à de l'oxygène libre);
  • violation des règles de préparation à l'analyse (elles sont discutées ci-dessus).

Souviens toi! Une augmentation ponctuelle de la concentration moyenne d'Hb dans les érythrocytes nécessite une analyse répétée de la dynamique et ne peut constituer une preuve de l'évolution des processus pathologiques dans l'organisme.

Si, toutefois, la CCMH est élevée à plusieurs reprises dans le test sanguin, il faut supposer que:

  • Anémie hémolytique héréditaire: sphérocytose (maladie de Minkowski-Chauffard), ovalocytose. C’est avec cette pathologie que MCHC peut maximiser. En raison de la perturbation de la structure de la membrane cellulaire, du déficit en protéines spécifiques du «squelette» de la cellule (spectrine et ankyrine), la fonction de l'érythrocyte en souffre. Le passage à travers la rate provoque une destruction accrue (désintégration) de la cellule, réduisant considérablement sa durée de vie.
  • Déficit prononcé en vitamines, à savoir B-12 et acide folique.
  • Hypoxie chronique (alternativement, vivant dans une région montagneuse).
  • Pathologie oncologique, en particulier le système hématopoïétique. La moelle osseuse est impliquée dans le processus pathologique. La synthèse des cellules normales est inhibée et les cellules sont formées à partir d'un clone pathologique.
  • Déséquilibre eau-électrolyte. Il est provoqué par un empoisonnement, des infections intestinales. Les vomissements excessifs et les selles molles fréquentes sont des causes pour lesquelles la CCMH augmente dans le test sanguin.
  • Maladies du système endocrinien (diabète de type 2, fonction thyroïdienne réduite).
  • Processus sclérotiques dans les poumons, dans lesquels il y a une pénurie d'oxygène.
  • Insuffisance rénale chronique.
Maladie de Minkowski-Chauffard, sphérocytes

Une augmentation de la concentration moyenne d'hémoglobine dans le sang peut être temporaire. Les contraceptifs, hormonaux, certains sédatifs et les médicaments vasoconstricteurs doivent être attribués aux moyens ayant un effet stimulant. Dans tous les cas, si mchc est surélevé, vous devriez consulter un médecin et vous soumettre à un examen complet.

Souviens toi! Le tabagisme entraîne également une augmentation de cet indice.

Différences entre MCHC et MCH

MCH se réfère à la teneur moyenne en Hb dans les érythrocytes. Cet indice reflète la quantité moyenne d'hémoglobine dans une cellule particulière. Il est obtenu en divisant l'hémoglobine par le nombre de globules rouges. Le comptage est effectué en picogrammes (pg). La valeur normale moyenne du test sanguin est de 24 à 34 pg. Dans le diagnostic des enfants en utilisant les normes d'âge. Si la teneur en hémoglobine moyenne dans les érythrocytes est augmentée, une augmentation proportionnelle de la mchc devrait être attendue. Ces deux quantités sont liées et se complètent dans le test sanguin.

Valeurs MCH normales

Analyse de décodage, principes de recherche, de traitement et de prévention supplémentaires

L'évaluation doit être effectuée par un spécialiste. Il peut s’agir d’un hématologue spécialisé dans les maladies du sang ou d’un thérapeute. Si le diagnostic doit être clarifié à l'enfant, vous devrez contacter le pédiatre. Pour établir le diagnostic spécialiste aura besoin de:

  • Recueillir les plaintes.
  • Évaluez les symptômes cliniques de la maladie.
  • Étudier non seulement les indices individuels des érythrocytes, mais également un test sanguin entièrement développé, qui comprend le comptage des globules rouges, des leucocytes, des plaquettes, de la RSE, des réticulocytes et des indices de ces cellules.
  • Effectuer un test sanguin biochimique. Il est nécessaire d'évaluer la fonction du foie, des reins et du pancréas. L'analyse vous permettra de déterminer si les processus inflammatoires dans le corps.
  • Assignez si nécessaire des diagnostics instrumentaux (échographie des organes abdominaux et des reins, radiographie de la cavité thoracique).

Après avoir établi le bon diagnostic, un traitement vous sera prescrit. Prescrire des médicaments et donner des conseils sur le traitement devrait seulement un médecin. Les médicaments prescrits peuvent appartenir à des groupes complètement différents, en fonction des causes du processus pathologique.

Attention! Un véritable élan dans la CCMH est extrêmement rare. Tout auto-traitement peut causer de graves dommages à la santé!

Le patient lui-même peut s’engager dans la prévention des maladies du sang et d’autres systèmes. Pour ce faire, il est recommandé de suivre les principes d'une bonne nutrition, de faire de l'exercice régulièrement, de passer du temps à l'extérieur, de limiter la consommation d'alcool et de réduire le nombre de cigarettes. Ces mesures amélioreront l'échange d'oxygène et préviendront le développement de maladies.

MCHC dans le test sanguin qu'est-ce que c'est

L'anémie est le trouble sanguin le plus répandu. Il est de formes et de sévérité variées, mais toujours accompagné d’une diminution de l’hémoglobine.

Les globules rouges ou érythrocytes jouent un rôle majeur dans l'organisme pour le saturer en oxygène. Et avec des écarts ou des changements dans les indicateurs de ces éléments, le patient ne se sent pas bien.

Qu'est-ce qui cause l'anémie?

  • nutrition déséquilibrée;
  • utilisation à long terme de médicaments anticoagulants spécifiques;
  • maladies oncologiques;
  • la grossesse
  • troubles hormonaux, foyers d'infection chroniques;
  • perte de sang excessive (traumatisme, accouchement, menstruations abondantes);
  • saignements internes (ulcère gastrique, duodénal, perforation ou hémorroïdes).

Caractéristiques spéciales

L'anémie ne peut être diagnostiquée que par les résultats du test mchc lors d'une prise de sang. Le terme fait référence à l'indice moyen des globules rouges. Le calcul du coefficient hématologique mchc détermine la teneur en érythrocytes du corps.

Types d'index

  1. Le terme mchc est la concentration moyenne d'hémoglobine. À l'aide d'un marqueur, on détecte un changement plus ou moins marqué des globules rouges, ce qui peut être à l'origine de plusieurs facteurs.
  2. Le terme mch est l'hémoglobine moyenne dans les globules rouges. Il détermine la quantité de protéines qui sature les cellules de tous les systèmes en oxygène.
  3. Le terme mcv est un autre indicateur. Il est nécessaire de déterminer le volume moyen de globules rouges dans un test sanguin. Les déviations de cet indicateur indiquent souvent des violations de la structure de l'hémoglobine.

Ces violations sont déterminées par l’étude habituelle, qui dans la norme est attribuée à tous les patients aux premiers stades du diagnostic. La numération globulaire complète d'un doigt donne une détermination précise du niveau de mchc. Après des recherches en laboratoire, un spécialiste décrypte les indicateurs quantitatifs des éléments.

La teneur en hémoglobine ne dépend pas du nombre de globules rouges. L'indexation mch désigne un indicateur précis et durable. Son changement ne dépend que des perturbations internes et de la réduction de l'énergie ou des ressources protectrices du corps.

C'est important! Toute modification des indicateurs suggère des pathologies en développement ou progressives impliquées dans la perturbation du processus de formation de l'hémoglobine.

MCHC dans le test sanguin

Description de l'analyse

La définition de l'indice mch se fait par deux paramètres. Ceux-ci incluent l'hémoglobine et l'hématocrite. La concentration en protéines est indiquée dans la mesure de g / dl et l'hématocrite est calculé en tant que pourcentage entre le nombre de globules rouges et l'indice de volume du sang.

Il existe une formule spéciale pour calculer mch dans l'analyse. La quantité d'hémoglobine et le ratio d'hématocrite multiplié par 100 sont indiqués ici, la mesure finale étant effectuée en grammes par décilitre.

Règles de diagnostic

Tout examen initial comprend une formule sanguine complète indiquant le contenu en globules rouges, plaquettes et globules blancs. Si certaines pathologies sont suspectées, le spécialiste portera une attention particulière à l’indice msns.

Selon lui, il peut juger de l'état des globules rouges. L'analyse permet de déterminer la quantité de globules rouges transférant l'hémoglobine.

Plus le score est bas, plus la maladie est développée. Les résultats du test de mch vous permettent de déterminer la tactique de traitement et l'état compliqué du corps.

Ce qui est déterminé

L'analyse de tous les indices permet de déterminer le contenu en éléments sanguins et la gravité de l'anémie. L'indice mchc étant très sensible à diverses méthodes thérapeutiques, l'étude est souvent utilisée pour contrôler le traitement.

Le test d'index érythrocytaire est inclus dans l'analyse globale. Elle est réalisée lors de l'examen initial prévu, pendant la période de traitement actif du patient ou avant toute intervention chirurgicale.

Décryptage

  1. C'est le test de concentration sanguine dans le sang qui est nécessaire pour calculer l'anémie microcytaire et macrocytaire. Son contenu en information dépend directement du nombre de globules rouges de structure anormale. Ils doivent être absents du matériel ou apparaître en petites quantités. Le volume moyen de globules rouges est mesuré en femtolitre. Un niveau stable est compris entre 80 et 100 unités de cet indicateur.
  2. Une anémie microcytaire est diagnostiquée chez femtolitre lorsque le nombre de mcv et de globules rouges est inférieur à 80. Si mcv est associé à un indicateur normal du volume de globules rouges, alors cette anémie est normocytaire, et les taux surestimés sont supérieurs à 100 macrocytaires.
  3. L'indice mcv présente une similitude avec la couleur du sang, mais lorsqu'il est déterminé, des informations plus fiables sont obtenues sur l'hémoglobine et le niveau de globules rouges. L'inspection visuelle de la couleur du sang ne suffit pas pour établir un diagnostic.
  4. Une teneur en mch est nécessaire pour déterminer l'anémie hypochrome, hyperchrome ou normochrome. La mesure est effectuée en picogrammes. Le niveau normal pour une personne en bonne santé d'âge moyen varie de 25 à 36 picogrammes.
  5. L'indice mchc dans le matériau montre une saturation en hémoglobine du globule rouge. Dans l'analyse de cet index de globules rouges est le plus fiable. Si le nombre d'autres indicateurs n'a pas été défini correctement, mchc indiquera toujours la qualité de l'analyse.
  6. La concentration en hémoglobine est mesurée en grammes par litre. Le taux moyen d'un adulte en bonne santé est de 310-370 g / l. La faible valeur de cet indice indique un échec de la synthèse de l'hémoglobine. L'hémoglobine trop élevée ne peut pas exister. Cela est dû aux capacités physiques de sa concentration. Si un niveau accru est déterminé lors du déchiffrement d'une analyse, l'étude a été réalisée de manière incorrecte.
  7. Les faibles taux de MSA indiquent le développement d'une anémie ferriprive. Également sur cet indice sont déterminés l'hémoglobinopathie et la thalassémie (violation d'une des chaînes de l'hémoglobine en raison d'une maladie héréditaire).

C'est important! Pour chaque catégorie d'âge, il existe des taux d'indexation propres. Le décodage et la définition des indicateurs dépendent également du sexe du patient. Chez les femmes, le nombre de tous les éléments sanguins est légèrement réduit.

Les normes

Enfants de moins de 12 ans

Dans l'enfance, les indicateurs chez les garçons et les filles ne diffèrent pas. De la naissance à 4-6 semaines, il varie de 280 à 350 g / l.

Progressivement, le niveau de msns augmente légèrement avec l'âge. Le taux admissible est de 370 g / l. Cet indice ne change pas pendant 12 ans avant le début de la puberté (puberté).

12 à 18 ans

Avec des changements dans le contexte hormonal, msns chez les enfants de différents sexes est différent. Chez les filles, les limites admissibles de l'indice ne dépassent pas 360 grammes par litre. Chez les garçons adolescents, il est légèrement plus élevé - 380.

L'apparition du cycle menstruel peut jouer un rôle dans la réduction du msns. Des pertes de sang mineures ou importantes entraînent une modification des performances. Mais le médecin détermine toujours la cause de cette récession et considère ce facteur comme valable.

De 18 à 45 ans, 50 ans

À l'âge moyen, les indices deviennent des moyennes pour les hommes et les femmes. Le sang est la norme, dans laquelle la MSA est définie entre 320 et 360 g / l.

Si, lors de l'examen du test de sang total, une diminution ou une augmentation du nombre de globules rouges avec une modification de l'hémoglobine est détectée, cela suggère des pathologies cachées. Dans le contexte des indicateurs, les symptômes de nombreuses maladies à un stade précoce n'apparaissent pas toujours. Le patient nécessite un examen approfondi.

Qu'est-ce que la violation des niveaux de globules rouges

  • l'apparition du processus inflammatoire;
  • pathologie au stade aigu;
  • niveau insuffisant de liquide dans le corps;
  • divers types et formes d'anémie;
  • taille réduite des globules rouges.
  • mauvais mode de vie avec de mauvaises habitudes enracinées;
  • manque de vitamines B;
  • prendre divers médicaments hormonaux.

L'augmentation du nombre de globules rouges basée sur d'autres études peut indiquer le développement d'un cancer.

Si la cause exacte de ce facteur n’est pas établie, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi. Chez certains patients, un examen complet révèle des anomalies du système endocrinien, la fonctionnalité de la moelle osseuse et des problèmes de foie.

Parfois, une augmentation de la masse érythrocytaire provoque l'utilisation de sédatifs pendant une longue période. Lorsque les cellules sanguines subissent une destruction interne, cela peut entraîner des saignements abondants et une anémie se développant rapidement.

Signes d'anomalie de niveau mchc:

  • faiblesse accrue, fatigue;
  • somnolence constante;
  • vertiges et léthargie à tout moment de la journée.

De tels symptômes sur une longue période sans autre symptôme peuvent indiquer des indices sanguins anormaux. Après examen et traitement, des recherches supplémentaires seront nécessaires.

En Savoir Plus Sur Les Bateaux